39
Commentaires

Et puis y a le baiser d'Zézette

Derniers commentaires

On se fiche bien d'A et de C, mais les tableaux, quel bonheur, merci! On a dû vous signaler que Jean Baptiste n'est PAS JEAN L'EVANGELISTE (bcp plus jeune d'ailleurs) mais je n'ai pas eu le temps de lire tous les commentaires.

Les petons, cela s'applique aux mains aussi?? Dans les deux mises au tombeau, ce sont les mains que Jean (l'apotre et evangeliste bcp plus tard) et la Vierge embrassent...

Et conclure bibliquement, le premier vers du Cantique des Cantiques: Qu'il me baise des baisers de sa bouche...

PS - decidemment, votre webmaster y vous aime pas!
Naître prince est un avantage incontestable pour tomber des meufs. Surtout quand on a le charisme d'un bulot.
Quand il était adolescent, les jours où il s'emmerdait ferme au palais, lassé d'écouter aux portes des chambres de ses soeurs, Albert descendait en ville en tenue d'apparat. Il arpentait les rues de Monaco en costume blanc à épaulettes et galons dorés, son préféré, sous les quolibets des garçons et les regards moqueurs des filles de son âge.
Mais déjà, il prenait conscience de l'effet produit par son apparence singulière sur certaines d'entre elles, attirées par les fastes du décorum et rêvant d'un mariage qui les élèverait au rang de princesse d'opérette et reine de la jet set et les propulserait en première page de Point de vue et de Paris-Match et dans les "vite dit" d'@rrêt sur images.
C'était le début de sa longue carrière de séducteur, avec enfants naturels semés au hasard de ses rencontres avec d'improbables roturières, celle-ci vacancière adultère, cette autre hôtesse de l'air, et cette dernière, nageuse de seconde zone décrochant enfin son tout premier titre.
Sans vouloir jouer les moralistes, je trouve que les frasques de ces têtes couronnées délivrant leur semence sans discernement, hors réceptacles d'héritières à pedigree, participent grandement au déclin de notre époque.
Je ne dirai qu'une chose: Maître Korkos
Bon finalement je vais le mettre ce tube de l'année 76, mais dans une version moins édulcorée que l'originale, comme on fait en Slovénie http://www.youtube.com/watch?v=iZdnPJQB2MU ;-)
"Plus tard, après l'annonce faite à Marie qu'elle allait être enceinte de manière peu orthodoxe, celle-ci rend visite à sa cousine Elisabeth. Laquelle a également reçu la visite de l'archange Gabriel, et est présentement enceinte de six mois. Comme par hasard. Elisabeth donnera naissance à saint Jean Baptiste, futur évangéliste."

Le récit des Évangiles relève certes de la mythologie, mais Jean Baptiste y est présenté comme le fils du mari d'Élisabeth Zacharie (c'est à ce dernier qu'apparaît l'ange pour lui annoncer qu'il sera père) et il ne se confond pas avec Jean l'évangéliste.
Je confirme que Saint Jean-Baptiste n'est pas évangéliste, il finit assez tristement, la tête coupée selon la volonté de Salomé, dans un autre genre de baiser (qui tue) !
baiser de Salomé par Lévy-Dhurmer (pastel)
MARC A. : Arg damnaide, il fallait bien que ça arrive un jour, j'ai confondu Jean le Baptiste avec l'Évangéliste. Qui sont tous deux abondamment représentés dans la peinture, avec des attributs bien différents de manière à ce qu'on les distingue.

Mea culpa. J'ai modifié mon texte.
AVIS À LA POPULATION !


La vidéo en fin de chronique ne fonctionnait pas, c'est maintenant réparé.
Mais attention aux yeux, le mot kitsch est faible pour qualifier ce qu'on y voit…
En effet, et il (ou elle) en a un certain nombre à son actif de ces "chédeuvres" cet "artiste" : attention ça fait mal aux oreilles aussi
dans le genre Baiser de Judas : Mafia: Le baiser qui intrigue toute l'Italie

moins risqué et sans doute une des plus belles chansons de la souche : Le Baiser
Elle plus gourde que nature la petite sirène en plastoc ! Elle espérait avoir le big pognon ET le big bisou ?

Et pourquoi pas fromage ET dessert pendant qu’elle y est ?

Ou même crème, argent de la crème ET quéquette du crémier… Ben tiens !

J’ajoute que n’ayant jamais douté de la nature surhumaine des Princes, y compris du point de vue de l’anatomie… J’ai quand même été surpris : seize kilomètres c’est énorme !

Enfin personne n’a jamais supposé que ce bon Albert était champion de patin… Il se consacre au bobsleigh pas champion mais sexy chouchou, non ?, chacun son truc…

Quant à l’autre cruche, la robe de Grace est un peu grande pour elle, elle devrait en faire un parachute. Et sauter de la corniche !
Tous ces bisous, c'est pour nous dire que vous partez en congés et nous serons privés de votre chronique, n'est-ce pas ?
Eh bien, la belle Charlene, au lieu de nager dans le bonheur, nagera dans les millions de dédommagement qu'elle touchera de son faux prince lors de leur séparation déjà annoncée. Ou alors, elle va nous jouer sa Madame Bovary?
Quelle triste gourdasse cette nana. Avec sa beauté classique, elle aurait quand-même pu ferrer un autre poisson!!!
Albert II et Charlène, c'est clair que c'est un mariage d"affaires". J'ai bien ri en lisant l'article du Figaro.

Ce mariage, ces ragots, ce n'est pas du grand art. Le contraire des kros de Môssieur Krokos. ;-))
Rien nadir sur toutes ces pelles... juste une petite dont j'aimerais avoir l'adresse : elle figure sur la Visitation du maître "MS"... celle de gauche, près des iris mérovingiens. Son côté "15e" m'a très zému (vive zému!). Allez, bon retour de ouikenne. Une amie de mon fils vient de se tuer en voiture, quelque part en Sibérie... On n'a pas envie de se marrer dans la famille.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.