146
Commentaires

Et Le Pen s'attaqua à mon cerveau...

"Quinze milliards, je crois..." Marine Le Pen plonge dans ses notes.

Derniers commentaires

Un électeur français,a l'image de tous ceux a qui ON a "ACCORDE "le divin plaisir de choisir SON représentant est le jouet consentant,amusé, des joutes de candidats imitant la parade amoureuse du Paon.
Ce droit au plaisir,périodique est assorti de nombreuses conditions et autres aménagements administratifs parfois nommés "-LOI électorale -canalisant l'humeur vagabonde des populations tantôt enthousiastes ,tantôt vindicatives.

Les PROGRAMMES les dix chiffres alignés de mille manières ne sont pas les causes décisives de l'acte de participation au PLAISIR de choisir ,niché essentiellement au tréfonds des TRIPES.Et le cerveau dans tout çà ?Pfitt !!!
Vous avez eu raison d'évoquer le débat Mitterrand -Giscard. Personne ne se souciait des chiffres . Les électeurs de Mitterrand voulaient virer Giscard . Il en est un peu de même avec le vote Le Pen. C'est la fascination pour la violence sociale.
Korkos pourra caricaturer Schneidermann en singe aveugle, sourd et muet. C'est son journalisme actuellement apparemment.
Le meilleur pour votre cerveau ?
Faisez du piano.

http://sites.psu.edu/siowfa15/wp-content/uploads/sites/29639/2015/10/12080147_10153752471794260_6326312860598736951_o.png
"Comment le prémunir contre les mortelles séductions ?"
La mémoire, le dégoût et la répugnance peuvent faire l'affaire.
J'avoue ne pas avoir tout compris à cette chronique. Quelles séductions ? Séduction des chiffres ? Séduction des idées ? Séduction d'un parti ? Séduction d'une femme ? Séduction du dégagisme ? Quelles solutions ? C'est quoi le contre-vérouillage ?

En tout cas, il est bien utile le FHaine pour justifier le vote utile Macron vu que le PS comme LR n'existent plus.
Mon cerveau à moi me dit qu'il y a comme une embrouille.
Revoir le docu "Overgames" sur Arte ?

...quant au problème Fhaine versus cerveau , le postulat de base est , à mon avis , "Si je l'entends ou l'écoute c'est que j'y suis prédisposé" , dans ce cadre le mal est déjà fait !

On ne discute pas avec une porte !
Pas d'accord avec cette idée de "verrouillage". Je pense qu'on peut écouter l'autre, quel qu'il-elle soit, quoi qu'il-elle ait à dire, quels que soient ses préjugés et ses peurs (je pense ici plus aux électeurs du FN qu'à ses représentants). On peut par exemple reconnaître certaines qualités, même dans le discours de Marine Le Pen, oui, pourquoi pas ? parce qu'elle serait "du côté des méchants" ?

Écouter n'est pas adhérer, nos modestes cerveaux sont parfaitement capables d'entendre sans approuver. Oui, il y aussi la mémoire, mais j'aurais surtout envie d'insister sur ce que les gens sérieux négligent : le coeur. On peut écouter Mme Le Pen tout en gardant à l'esprit tous ceux qu'elle veut nous faire oublier, tous ces autres humains qui selon elles ne méritent pas notre compassion, notre bienveillance, notre aide... Tous ceux qu'elle veut nous faire prendre pour "les méchants", ceux contre lesquels on devrait selon elle fermer nos yeux, nos oreilles, nos cerveaux... et nos coeurs.

La peur a toujours été le principal argument du FN, avec toujours pour réponse un ou plusieurs bouc-émissaires responsables de nos maux. Or la peur doit être écoutée et entendue, mais pas acceptée.
Il y a fort longtemps que dans mon cerveau s'est installé le logiciel : LePen= fascisme= haine de l'Autre= manipulation de l'opinion= DANGER (formule raccourcie mais globalement juste!).

Et ce logiciel vaut également pour sa fille même -et surtout- si elle a su profiter de l'abandon progressif de la classe ouvrière et petits employés par le PS(total à présent) et par le PC(partiel du temps où PS et PC étaient réunis par une même gouvernance) !
Abandon qui est dénoncé par une gauche critique encore(?) minoritaire mais surtout gauche pleinement méprisée par l'establishment néolibéral et ses nouveaux chiens de garde...

Ces pensées sont de bons garde-fous contre le lepénisme rampant qui "pose de bonnes questions" mais y apportait "de mauvaises réponses" du temps où la gauche critique était inaudible, et qui a le culot manipulatoire actuel de reprendre des "solutions" de la France Insoumise comme si ces solutions faisaient partie de son logiciel tout en préservant son projet pivot, son axe=rejet de l'Autre (ce qui fait toute sa différence avec la gauche critique) !!

Et les nouveaux chiens de garde jouent le jeu du FN en disant "tu nous fais peur" mais en le préférant au fond au "front populaire"comme moyen de gouvernance, car leurs propres avantages (et ceux de leurs propriétaires) ne sont pas directement menacés par l'extrême-droite ... préférence évidemment non-dite, mais troublante si on est soi-même non détaché de l'illusion que sa petite épargne est bien protégée par le capitalisme financier actuel, ce qui, bien sûr, n'est absolument pas le cas !!

Sur cette remarque ci-dessus, je pense qu'il faut ajouter au mépris du "petit épargnant", par les nouveaux chiens de garde, le mépris du chômeur, de l'assisté, du pauvre, du déclassé... Je n'ai pas le chiffre en tête car je suis en partie allergique aux chiffres si manipulables mais je sais qu'il est très important, de plus en plus important, et qu'un jour le peuple de France n'en pourra plus... n' en voudra plus...
Maintenant, savoir comment cela va se terminer : dans les urnes?, en implosion type effondrement? en explosion type révolte/révolution? Bien malin qui le dira et "ma seule certitude est qu'il faut continuer à vivre avec cette incertitude" en agissant selon ses propres convictions.
Je suis étonné (et le mot est faible) de constater que dans une chronique consacrée au chiffrage des programmes il n'y ait pas un mot à propos de celui de la france insoumise). Ce mouvement a consacré 5 heures lors d'une émission pour expliquer en détail comment se chiffraient ses propositions.
Avec le sujet "chiffrage", l'occasion se présentait de donner une information utile à la campagne de ce mouvement mal traité par les grands médias.
Mais visiblement la gazette semble, comme les autres, hypnotisée par la mise en scène organisée pour faire oublier que La france insoumise a présenté sous la houlette d'un économiste reconnu (Jacques Généreux) un programme économique très argumenté qui mérite attention et ne se borne pas à soit disant chiffrer le coup de mesures prises isolément..
"Le cerveau aime bien avoir son bon et son méchant."

C'est pourquoi le cerveau est dans la merde quand il a devant lui un candidat à la présidentielle en compagnie d'un journaliste célèbre sur une chaine de grande audience.
Difficile de trouver un bon.

Heureusement, on peut couper l'image et le son.
Un grand merci à Daniel de la part d'une que les chiffres font fuir, même quand ils sont petits, et ce depuis sa plus tendre enfance. Et les statistiques concernant le résultat de Le Pen au soir du premier tour ne sont pas réconfortants. Effrayante perspective! Il y en a tant ici et là qui ne rêvent que d'essayer le FN. Elle est plus forte que son père, odieuse, envahissante......
" Un verrouillage appuyé sur l'Histoire, sur l'humanité en soi, sur l'instinct, sur ce que chacun trouvera en soi."

Et si on essayait aussi d'inclure dans ce verrouillage, ou plutôt cet effort de clairvoyance, une chose aussi insignifiante que la raison ? Si l'on en est à se reposer sur nos instincts (ici humanistes) pour résister aux sirènes du FN qui s'emploie justement, depuis trente ans, à préparer une victoire sur les bases instinctives, tripales, irrationnelles, ne lui donne-t-on pas raison sur le fond? Ne lui donne-t-on pas les clés ? Ne pensez vous pas qu'il faille, plutôt que d'opposer son humanisme nu et fragile aux ruses (médiocres, entre nous soit dit) panzeriennes de M. Le Pen et ses lieutenants, on continuait de croire dans l'éducation aux faits, à l'analyse critique de ces chiffres et pas à leur vénération, et non pas à leur rejet ? Lutter contre la "post-vérité" en se repliant sur des instincts généreux, en renonçant à la conviction que la froideur des faits doit aussi être un phare, n'est-ce pas potentiellement la plus terrible des abdications ? Question ouverte, sans malice.
Autant c'est un danger, autant le problème n'est pas tant la fascination que la répulsion.
Ou plutôt le niveau de la répulsion.

Dans la mesure où ce n'est pas tant le niveau du vote en faveur du FN qui va compter, mais le niveau de l'abstention, que ce soit au premier ou au second tour. Et il y a de fortes chances que cette abstention soit massive, même si Mélenchon se présente, ce qui n'est pas assuré vu qu'il est loin d'avoir ses signatures.
Car ce que j'entends autour de moi, c'est qu'il n'y a personne de potable, que le PS et LR sont discrédités, que Macron est le candidat de la finance, Mélenchon pas très sérieux.

Mais s'abstenir, c'est de fait favoriser le vote FN.

Oui ! Mais de toutes façons, le système politique est arrivé à un niveau de déliquescence qu'il faut en finir.... Faire exploser le système par ses bases même. Étant donné que tout est bloqué, on a une chance de sortir une épingle du jeu de mikado sans se salir les mains. rester chez soi, ce sera tout craindre pour l'avenir, mais le FN est-il si dangereux ?

Et ça, c'est bien l'échec total de toute la classe politique, et l'exercice auquel s'est prêté Delanoe ce matin sur France Inter, ne votez pas Hamon, votez Macron ! C'est un pas de plus vers la falaise des lemmings, vers laquelle la chute de ces imbéciles va tous nous entraîner...

Et même si nous sommes dans des temps différents des années 30, bien différents, la catastrophe est à venir...
Personne n'a remarqué cette coïncidence pourtant riche d'enseignements : les participants à la manif pro-corruption du Trocadéro dimanche dernier étaient à peu près les mêmes que ceux des grandes manifs anti-pédés d'il y a quatre ans.
Dans son film, Lucas Delvaux nous livre sa réponse .

C'est une réponse allusive .

Tout son film est construit pour amener aux dernières images .

C'est une référence au "music box" de Costa Gavras :

cette histoire d'une avocate qui décide de tout arrêter pour se consacrer exclusivement à la défense de son père .

Quel est le sens de la candidature de M.Le Pen ?

Pourquoi n'a-t-elle pas fondé un nouveau parti ?

Pourquoi être candidate après son père ?

Ce que son père a raté, elle veut le réussir ....
Ce matin sur tout le campus de le fac de Strasbourg des affiches avec des citations entendues de la bouche de chercheurs, professeurs etc plus misogynes l'une que l'autre. Grève des femmes ce jour à partir de l'heure où elles travaillent à l’œil. Mais quelles femmes oseront ? Pas la caissière de mon petit supermarché qui doit en plus se taper le rangement dans les étagères tant que la presse à la caisse ne hurle pas d'impatience, ni la secrétaire à l'accueil de cette institution qui fait le travail de deux personnes autrefois. La grève, c'est un luxe inaccessible pour elles.

Il est certain qu'on ne parle ici et partout que des trois favoris du tiercé : impossible d'échapper.
Même au delà des frontières (si on en croit l'intro), on nous envie nos "mépris de Justice" avec les jurisprudences Fillon et Le Pen... manque la troisième pourtant à venir la jurisprudence Macron, l'homme qui dépensait un SMIC par jour et vient vous donner de la réforme sociale ni de droite ni de gauche ni du centre, la lévitation.
Trois candidats, trois malfrats, trois voyous. Mais le peuple peut élire un voyou doublé d'un misogyne et d'un raciste, d'un milliardaire non payeur d'impôts et d'un casseur d'entreprises, on a vu Trump. Et en plus le peuple peut être congratulé pour l'avoir fait par ceux qui voudraient faire la révolution. Z'ont toute une argumentation, tout comme ils z'ont tout plein de raisons de mettre Le Pen au pouvoir.

Les autres concurrents : wallou de chez wallou.
Mais est-ce que ça changerait quelque chose qu'on parle davantage de JLM ou même de Hamon? Alors à quoi sert de demander qu'on en parle. Vous voyez y a des matins, où on voudrait se mettre en grève définitive de la citoyenneté pour ne parler que des solutions les moins disruptives.

Retour à la réalité : Une personne me montre sa facture de dentiste de 180 euros, remboursement sécu 125. Elle doit débourser 55 car elle n'a pas de mutuelle.
Elle peut encore se payer ce "luxe". Mais les autres ? Pénélope Fillon par exemple, qui n'a plus de boulot depuis cette histoire du Canard, pourra-t-elle encore longtemps se faire soigner ses dents ?

Mon pronostic désabusé : Macron gagnant du concert des casseroles. Alors les chiffres...
"Je n'ai pas trouvé d'autre réponse..."

Peut être aussi souligner l'écrasement de nos cerveaux pas l'idéologie du management, et proposer un autre horizon que celui proposé par des tableurs Excels?

Pour rappel, il y a 10 ans déjà:
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Empire_du_management
(Et en retombant sur ce vieux docu, on y retrouve déjà la notion de "vainqueurs cognitifs"...)

A mettre en lien avec ce syndicaliste paumé dans "la tournée dans la neige" qui cherche "l'efficacité" de son combat syndicaliste en essayant d’empêcher la fermeture de son centre de tri, alors qu'il a pas su empêcher le chronométrage de toutes les tâches de facteurs...
" "les dix chiffres qu'ils vont forcément te demander".
Ils ne peuvent pas en demander plus ! Les chiffres ne me font pas peur. Ils ne sont que dix (0123456789). Même Le Pen les connait tous. C'est quand on les aligne qu'ils font nombre et peuvent être lancés dans d'homériques batailles qui embrouillent nos cerveaux.

Noter d'ailleurs comme on annonce chaque mois le nombre de chômeurs comme les chiffres du chômage"
Il ne faut ni écouter RTL ni Le Pen! Voilà, voilà...
C'était la journée des femmes hier et ô surprise un économiste libéral a reconnu que la grande promesse de Macron pour la retraite serait une grande régression pour les femmes ! C'était dans le débat économique du journal du soir sur FR3.
Demander au cerveau: "est-ce que je confierais mes économies, mes enfants ou ma maison à cette personne"?

Quand on voit les artifices, la méthode Le Pen, l'historique de la famille, instantanément c'est non. Alors pour le destin de la 5e puissance mondiale, comme dirait Delahousse...

Mais c'est vrai qu'on est aux limites du journalisme: une question, une réponse et on passe à autre chose. 15 milliards sortis du chapeau, sans date d'application, sans détails sur ceux qui sont entre les 60 promis et le régime actuel, sans rien sur les avantages actuels des carrières longues, sans les décotes, les régimes spéciaux, ceux des fonctionnaires, en fait la question est idiote sans les détails et la réponse peut donc se permettre d'être tout aussi nulle.

L'antithèse c'est Mélenchon et plus de 5 heures d'études de chiffres, mais si on fait réfléchir l'électeur ou l'auditeur on le lasse, faut passer à la pub, respecter le temps de parole, au reste de l'actualité.

Mais en déroulant à la candidate la liste du père Noël qu'elle promet à ses électeurs, le journaliste n'est-il pas complice de la supercherie "demain on rase gratis", même si c'est pas tout à fait gratis, 15 milliards de retraite, 30 ou 50 de budget de la défense, on ne sait plus trop, quelques pour cent du PIB (genre l'auditeur connaît par coeur le PIB de la France), vous voyez bien qu'il faut y croire...
Les medias interrogent la facho sur les propositions de JLM, c'est elle qui fait la promo des mesure sociale des Insoumis, la honte pour le zelites de gauche , vous préférez laisser cette femme au pouvoir (qui bien sure ne ferra JAMAIS ça) , plutot que JLM qui lui a les les gens avec des valeurs de gauche et assez d'intelligence pour le faire, mais vous préférez une nulle, comme ça vous pourrez dire , c'est pas possible, TINA, que du capitalisme ...
Et le climat et les femmes et la santé et l'éducation donc dans 10 ans on est 1 millions de femmes SDF, avec votre capitalisme, vous etes inconscient du sort des femmes actuellement qui e retrouvent a 50 ans chez leurs enfants, la honte.
"comment lui parler, à ce pauvre petit cerveau ?"


Vous aviez trouvé la réponse par vous-même. L'auriez-vous oubliée ? En intitulant le dossier "Le Pen" zone érogène.
Oui, je fais comme vous, je garde deux choses présentes à mon esprit pour dire non à tout sollicitation FN, alors qu’en termes de conditions de vie je suis pile dans son électorat de base.
Et ce matin, sur France Inter, Delanoe, qui surgit du passé, pour nous convaincre d'un vote utile au premier tour ! Il faut oser cette négation de la démocratie et en plus essayer de faire gober à un électorat perdu que Macron a un programme social. Il est temps que ce monsieur retourne dans le silence tant il est néfaste. Rendra-t-il des comptes quand au bout de cinq ans de présidence Macron ( si par malheur ça arrivait) sur la casse sociale, sur les illusions perdues, une fois de plus ? Et un jour il ne s'agira plus de parler de vote utile, tous ceux qui n'en peuvent plus envisageront de réagir à leurs difficultés ailleurs que dans les urnes, grâce à des gens comme lui et à leur aveuglement !
Du gouvernement par les lois à la gouvernance par les nombres (Alain Supiot)
Très bonne chronique.très juste. J'ai aussi remarqué que Philippot a dit à cavous, (temps =46'00"), en ne lisant pas ses fiches, après la fin de l'interview, au milieu d'une chronique, sur un ton lancinant, déclamant une énumération : "quand est-ce qu'on parle du fond..., du chômage..., de la pauvreté..., de l'école..., de la santé..."

Comme si le FN ne se préoccupait pas des chiffres comme le journaliste mais seulement de la pauvreté...

http://pluzz.francetv.fr/videos/c_a_vous_saison8_,154395396.html#startTimecode=2762
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.