36
Commentaires

Entre verts et rouges, comment a pris la mayonnaise de Grenoble

La campagne du second tour se poursuit à Grenoble dans une ambiance tendue comme on pouvait s’en douter. Au-delà des rumeurs lancées et des épouvantails brandis reste cette question originelle : d’où vient cette deuxième gauche grenobloise arrivée en tête devant les socialistes ? Comment les Verts ont-ils réussi une alliance avec le Parti de gauche ? Est-ce un modèle pour une potentielle recomposition de la gauche ?

Derniers commentaires

je reviens de Clermont-ferrans:
il y avait 2 listes PS;
celle du dissident PS est arrivé première au 1er tour;
ça bouge partout !
au 2ème tour toute la gauche est unie, enfin !
Je reste un peu sur ma faim. Je me serais attendu à davantage d'éclairage sur la façon dont les participants répondent eux-mêmes à l'interrogation « Un modèle pour la recomposition de la gauche? » que lance l'article, et à moins de clichés sur un libertarisme vert qui serait obligé de composer tactiquement avec un supposé culte du Chef rouge (« Je fais avec, mais ce n'est pas ma façon de faire de la politique » comme conclusion). J'espère que l'émission permettra de se faire une idée plus nette... sans que volent trop de noms d'oiseaux, si possible...
Hâte de voir l'émission, ça va être chaud!
[quote=Anne-Sophie Jacques]Avrillier hésite à me citer un cas précis puis se lance : "l’un d’eux nous a raconté que, quand il était enfant, son père est venu le chercher à l’école en bleu de travail et il a eu honte. Puis en rentrant chez lui il a eu honte d’avoir eu honte.

Pour continuer d'éprouver*, plusieurs décennies après, le double sentiment confié par ce militant, et pour avoir en mémoire l'explication par Rousseau dans les Confessions de son mensonge de valet et accusation de servante par la "mauvaise honte", je me demande s'il faut distinguer comme il semble être ici donné à penser une bonne ou juste honte et une mauvaise. Et je me le demande avec d'autant plus d'attention que Heidegger confessa à Jaspers avoir renoncé à le visiter pendant les années nazies parce qu'il avait honte devant l'épouse juive de celui-ci.

Faut-il parler de "honte" à propos de la découverte de ses plus personnels mobiles de méfaits: lâcheté et perfidie les tout premiers ? Ne faudrait-il pas plutôt trouver un autre nom pour désigner ce sentiment ? Chercher du moins à en éviter la charge accusatoire ? Tout bien réfléchi n'y sommes-nous pas simplement mis à nu en ce qui le plus innocemment nous définit ?


* En pire, s'il est permis d'être dit: mère et père décédés remplacés par la soeur et le frère aîné de ce dernier. Lequel avait coutume après une journée de charpentier de marine (profession qui fit rire mes "camarades" de lycée), de venir chercher à pied (deux kilomètres) son sacripant de neveu à la sortie du lycée.
La fin de l'article est un peu ridicule, l'auteur dit ce qu'il faudra faire la prochaine fois ? A une équipe qui fait un rassemblement étonnant, original .
Heureusement que les journalistes d@ sur image sont là pour donner des bons points et les points à améliorer )))
Toutes les pages de "mon Forbes" sont collées,je vous dis pas par quoi!
trés trés bon triptyque.
sinon Grenoble pour moi ,c'est (la polution) et un peu l'annexe mafieuse de l'Italie,me trompe-je?
en parlent t ils les candidats?
"je ne connais rien aux nouvelles technologies, [Eric Piolle] est un pro dans ce domaine"
D'ailleurs Eric Piolle a comme colistier un certain Claus Habfast, promoteur du projet Giant et très récent soutien à Geneviève Fioraso. Alors c'est sur, face à un Jérome Safar néo-libéral une liste "écolo" en tête fait fantasmer pas mal de monde, mais est ce que ce n'est pas reculer pour mieux sauter dans le capitalisme vert?
On reste là dans une vision très classique dans laquelle la science est une solution aux problèmes crée par l'homme et dans laquelle [s]l'exploitation humaine au travail[/s] la création d'emploi une finalité indépassable.
Émission prometteuse s'il en est.

("Atetelier" ?)
Merci encore. Chouette coup de frais que ce récit !

Par contre, petit pinaillage, ça me gène un peu que l'article soit collé dans le dossier "GAUCHE : LES CHEMINS DE LA NOUVELLE DONNE". je sais que Piolle fait partie de ce mouvement, mais bon. J'ai prévenu, c'est du pinaillage :-)

Je suis épaté que vous ayez réussi à monter une émission avec Piolle et Safar. Ca promet !
Super reportage encore une fois!
C'est une bonne idée de faire une émission sur ce sujet, mais n'est pas dommage de la faire en plein milieu de la campagne ?
Ça risque de manquer de recul.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.