9
Commentaires

En Russie, le journalisme indépendant entre ébullition et répression

La jeunesse russe semble avoir débranché Kremlin TV et jeté son dévolu sur des médias d'investigation qui tirent profit d'un web pas complètement sous contrôle et d'une prodigieuse masse de données publiques liées à la surveillance de masse. A l'étranger, les prix pleuvent. Reste que le journalisme sous Poutine est une épreuve dont on ne sort pas toujours vivant. Tour d'horizon.

Commentaires préférés des abonnés

Décidément, c'est Noël ! Adrian Zenz et les Ouïghours ce matin, Navalny ce soir, on est gâtés !

"vous croyez que notre presse est objective?"


Est-il nécessaire que "notre" presse soit objective pour que nous ayons le droit de parler d'autres endroits de la terre où elle ne le serait pas? Au contraire, il me semble que ça peut nous amener à faire(...)

Très bien cet article, les moyens pour museler la presse libre sont décidément multiples, et pas qu'en Russie...

Derniers commentaires

"le dispositif de surveillance généralisée, en constante expansion, a pour effet secondaire de générer de gigantesques volumes de données, parfois en accès libre et exploitables à l'envi par une nouvelle génération de journalistes."


Joyeux Noël et bonne année!

Très bien cet article, les moyens pour museler la presse libre sont décidément multiples, et pas qu'en Russie...

Décidément, c'est Noël ! Adrian Zenz et les Ouïghours ce matin, Navalny ce soir, on est gâtés !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.