46
Commentaires

En attendant Salomon

Au lendemain de Reims (comme cela semble loin, déjà)

Derniers commentaires

Avez vous été témoins de la valse hésitation (sur france inter en tout cas) entre commission de "recollement" ou de "récollement" ?

Dimanche soir : "récollement" (et le journaliste insiste bien pour dire que ce n'est pas recollement).

Lundi midi : patatras, le journaliste chargé de la tranche d'info parle sans gène de commission de "recollement".

Lundi soir : le retour de "récollement".

Qu'entendrai-je demain matin ? (A moins que la grève qui se profile ne me prive de mon info matinale.)
1- Divisez soigneusement en deux camps égaux l'électorat.
2- Faites voter environ 130 000 personnes un même soir

Quelle est la probabilité qu'un vote d'une telle ampleur se termine par un casi match nul ?

Elle est casi nulle. Comme est casi nulle la probabilité d'une pièce qui reste sur la tranche après un pile ou face.

Comme je suis rationnel. J'en déduit que ceci n'est pas le fait du hasard mais plus probablement d'un "réajustement".
Y-a-t-il un probabiliste dans la salle ?
Est-ce que tout ceci a un rapport avec la marque de ski ?
Bonne trouvaille, l'idée du jugement de Salomon!
L’ennui avec ce sacré Salomon c’est d’abord que son fameux jugement visait à départager deux [s]prostituées[/s] femmes de petite vertu.

Ensuite qu’il était à la tête de 700 épouses et 300 concubines…

Serait-ce cette fois un point commun avec DSK ?

P.S. : Pour ce bon Ulysse un point c’est tout !

***
si HOLLANDE avait été SALOMON ça se saurait depuis longtemps (11 ans qu'il mène ce parti à sa perte du fait de son goût pour LA synthèse !) et s'il avait été capable de "jugements" le PS n'en serait pas là aujourd'hui ....

mais je préfère encore ce "joyeux bordel" fait d'explications franches et directes dont il ne pourra, selon moi, que sortir du neuf (apprendre que les élections dans les partis sont totalement bidouillées eh ben ça fait mal mais je préfère encore le savoir !!) plutôt que ce qui se passe au sein de l'UMP : un parti atone, dont seul le mot du chef compte et doit être repris par tous, et dont le chef a eu sa place au prix de marchandages dignes des marchands du temple !!!

SARKADI : "pragmatique" et tous les umpistes abêtis et serviles disent "pragmatiques",
SARKADI : "réformes" et tous répètent en choeur "réformes",
etc, beurkkkkkkkkkkk
en d'autres temps une telle obéissance sans jugement personnel aurait été dangereuse pour un pays ; j'espère qu'on en est pas là !!!!!!!!

HOLLANDADI : "synthèse" et tout le monde s'en fout.............. et pourtant je préfère ça !!!!!!!
Et Daniel mieux vaut se tenir à carreaux de la politique, ou du moins étaler sa couleur au grand jour quand on se veut critique des médias. La preuve !
Foi de Watson! Mon coup de loupe a été pris de court cette fois. Je n'aurais pas mieux trouvé. C'est une bonne idée de faire surgir pour cette petite chronique des images d'un autre temps dans l'actualité. Il y a là toute une poétique de l'anachronisme à travailler, et qui en tout cas change de l'amnésie instantanée de tant de médias...
Comme de plus en plus souvent, ce billet ne traite pas des médias. Pas d'"arrêt sur Images". En l'occurence, il concerne la vie interne d'un parti. ASI serait-il en train discretement de changer de nature pour devenir un "journal" d'opinion ( de gauche ) ?
Votre comparaison m'embêtait, Daniel, mais je ne voyais pas pourquoi.
J'ai compris, vous êtes encore dans l'imaginaire où il faut un homme, un Roi, pour trancher entre deux femmes, deux emmerdeuses, qui revendiquent le pouvoir.
Et tout à coup je comprends pourquoi Ségo calme le jeu, pour ne pas se retrouver précisément dans cette posture blessante pour une femme.

http://anthropia.blogg.org
L'image est jolie, mais il manque un personnage : qui proposez-vous pour jouer Salomon? Hollande? Badinter? Bayrou?
Nous nous étions tous, je crois ! réjouis de la présence de deux femmes au deuxième tour pour l'élection au poste de premier secrétaire du parti socialiste, terme qu'il faudra penser à féminiser ! Hélas ! les Hommes étant ce qu'ils sont les vieux démons reprirent le dessus.

Que se serait il passer, si un homme et une femme s'étaient trouvés dans ce cas de figure ? L'homme arrivant en second, se serait il effacé, reconnaissant la victoire de sa rivale ?

Revoter et jusqu'à quand ! me semble une question quelle est bonne. Petit, je plouffai jusqu'au moment où le hasard me donne raison ! Les autres m'accusaient de triche ! ce que je comprends tout à fait !
2 femmes, 1 homme et 1 femme, tant qu'on pose la question en ces termes... c'est qu'on ne l'a pas réglée.

Quant au "re-vote", d'accord avec vous.
peut être seulement revoter jusqu'à ce que ce soit irreprochable, tout simplement. Comme le dit Fred Vargas...
D'accord avec vous : le silence, pas le mutisme.

A la différence du mutisme, le silence ne cache rien.
Bien sûr, il ne faut pas courir après l'événement. Voir "Le Monde" qui se couvre de ridicule
presque chaque jour en nous expliquant pourquoi la bourse rebondit alors qu'elle s'effondre et vice-versa.
Un bambin à couper en deux, le problème c'est que si l'une y renonce, cela ne signifiera pas forcément que c'est le sien.

Eh, Morasse, vous voulez parler de Bethsabée matée par David au bain, encore une histoire d'enfant qui finira mal, non dans tout ça, ce qui pose problème c'est que le PS n'est plus un enfant.

http://anthropia.blogg.org
Le problème, cher Daniel, c'est qu'il n'y a pas de bambin à couper en deux. Le PS me semble plutôt relever du vieillard qui mate Suzanne (Chochanah) au bain...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.