9
Commentaires

En Arabie Saoudite, Starbucks lapidé... à contretemps.

Un café Starbucks interdit aux femmes en Arabie Saoudite ? L’information révélée par des médias arabophones puis anglophones et francophones – dont Marianne – a enflammé les réseaux sociaux ce week-end et déclenché un vaste appel au boycott de la chaîne américaine. Sauf que. Dans un coup de gueule posté sur Facebook, Clarence Rodriguez, journaliste correspondante à Riyad, explique que l’établissement, jusqu'alors en effet réservé aux hommes, était en travaux afin, justement, d’accueillir les femmes et les familles dans une salle à part, comme il est de coutume dans ce pays. Retour sur un emballement à contretemps.

Derniers commentaires

je ne sais pas ce qui est le plus choquant :
ce fait venant d'arabie saoudite, qui suit une suite interminables d'horreurs en serie venant de pays barbare

ou bien la defense faite par nos "journalistes" qui vont defendre ce fait et denoncer une "rumeur"

la photo est elle vraie ?
oui
l'affiche "no entry for ladies" a t elle existee sur une enseigne starbuck ?
oui

le reste ce sont des interpretations, ce ne sont plus des faits

libre a Clarence Rodriguez de se feliciter qu'une femme ne puisse pas boire un cafe librement ou elle veut en arabie saoudite
libre a moi de penser que ce pays est dangereux, soutient le terrorisme, retrograde, et emmene la planete entiere dans une spirale sans fin de violences
ou est le probleme ? la je pige pas . En Arabie oui se sont des trouillards, comme partout les males ont peur des femmes , ils veulent comme ici les controler . A quand un article sur la vie dans la rue pour une femme ? a quand un reportage sur l inegalite des profs Francais, face aux filles ? Au manque de valorisation de nos capacites autre que vaginales ?
ha la presse et "les gens". s indignent d une enseigne qui respecte les lois de l Arabie mais accepte que leur dirigeants investissent en France, l argent n a pas d odeur ...
S'il faut boycotter Starbucks, c'est d'abord et avant tout parce que la vie est trop courte pour boire autre chose que du bon café. Y a plein de bons cafés indépendants un peu partout (je ne parle pas de ceux qui servent cet imbuvable Lavazza ou assimilé).

Sinon l'article de Marianne... Il faudrait viser toutes les entreprises qui font du business dans ce pays plutôt que de s'en prendre à une seule pour faire un article un peu... je vais garder le mot pour moi.
Les gens sont si méchants avec l'Arabie Saoudite,

Pays délicieusement démocratique,

Qui ne recrute pas de bourreaux coupeurs de mains et de têtes par botte de huit...

Franchement c'est trop injuste d'ostraciser ces gens délicieux et placides !

Internet est un repaire de cons et de vermines !

Et il y a matière à couper des têtes, je vous le dis !

Messieurs les bourreaux, veuillez procéder...

PG
S'il faut boycotter Starbucks c'est d'abord et avant tout pour le fait qu'il ne paye presque rien à l'état français. Des voleurs tout simplement, qui tue notre modèle social. Et qu'on ne me parle pas "d'évasion fiscale" ...
En septembre 2000, lorsque Starbucks est arrivé sur le marché saoudien, la marque a suivi le conseil d'un groupe de distribution koweitien avec qui elle s'était alliée au Moyen-Orient : modifier son logo en faisant disparaitre le buste et la chevelure de sa sirène, pour n'en conserver que la couronne.
Voila ce que ça donnait.
Peter Maslen, le president de Starbucks Coffee International justifiait ce choix en janvier 2002 dans le Washington Post : "En tant que compagnie qui entre sur de nombreux marchés internationaux, nous sommes très sensibles et grandement respectueux aux* traditions religieuses locales, aux normes sociales et aux lois" avant d’ajouter que l’enseigne ne souhaitait pas imposer ses valeurs à ses partenaires (extrait d'un article de Libé.fr).
Mais en avril 2002, la muttawa, police religieuse saoudienne, accepta que l'enseigne de Starbucks affiche de nouveau sa sirène, permettant aux mâles du royaume de pouvoir contempler cette image d'un érotisme torride.

*Désolé pour le "respectueux aux" qui figure dans le texte traduit de Libé.
Les affaires sont les affaires: soit on ne s'installe pas dans ces pays (mais quel manque à gagner!) soit on s'y installe, en optimisant les profits. Et il est certes plus profitable d'accueillir les hommes "célibataires"* d'un côté et les femmes et les familles (avec les pères de famille) de l'autre, plutôt que les hommes seuls.
Starbucks est donc parfaitement conforme à ses valeurs.

En 1968, on avait fait une manif devant un ses plus grands cafés de Grenoble (La Maison du Café, il n'existe plus), qui ne refusait certes pas de servir des noirs (toujours le manque à gagner, hein, leurs sous avaient la même couleur que ceux des autres) mais qui leur demandait, gentiment, de bien vouloir ne pas s'installer en terrasse. Ah.... les terrasses, quel symbole de nos valeurs!

* tout seuls, les pauvres hommes célibataires? C'est pas eux, finalement, les victimes de la ségrégation, alors que les pères de famille, de l'autre côté, peuvent draguer à l'aise?
Aaah ouf ! il s’agit juste d’espaces réservés aux hommes et aux femmes.
On avait cru pendant un moment qu’il s’agissait de ségrégation !

Imaginez ! : des noirs séparés de blancs, par exemple, ça ne passerait pas !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.