70
Commentaires

Eloge de la réforme en loucedé

Derniers commentaires

La tension est à son comble.
DS dans une minute va poster sa réponse à Patrick Cohen.
Qui c qui a les plus grosses?
Réponse tout de suite sur ASI!!!!
Rappellez-moi, le quatrième pouvoir n'est pas sensé jouer dans l'équilibre comme un contrôle des trois autres ?
J'espère qu'il faut voir ici une vraie plaisanterie de D.S. parce que si les journalistes ne rendent plus compte des réformes quelles qu'elles soient, je ne sais pas trop à quoi ils servent. D'ailleurs ces gros malins de Libé, que n'ont ils titrés en temps et en heure ? Des places en crèche, pour moi c'est dans le top des mesures que peut prendre un gouvernement, pour une fois que j'aurais eu du bien à dire de celui là!
La « théorie du genre » est en fait dans une ligne puritaine plus qu’autre chose, maquillée d’extrême « ouverture d’esprit », vulgaire en quelque sorte ...
Ne pas oublier qu’aux US et à New York en particulier, les bars considérés comme gay étaient privés de licence pour vente d’alcool jusqu’en 69, qu’Alan Turing s’est suicidé en 1954 après avoir été condamné à prendre des hormones du fait de ses relations homos, etc …
Quand un Oscar Wilde se réfugiait à Paris au XIXeme, où les cabarets homos ou lesbiens existaient depuis longtemps.
Triste époque hystérique et voulant tout codifier, aussi transfert de l’utilitarisme acharné ambiant, de fait vraiment puritain, donc.
Dans un pays dont on nous dit matin et soir qu'il est en faillie, à l'agonie financière, et chaque jour davantage,

Il ne me semble pas que ce soit une gloire de dépenser l'argent qu'on a pas...

Était si utile de déresponsabiliser un peu plus les jeunes femmes qui ne font pas toujours très attention aux éventuelles (et bien prévisibles) conséquences de leurs coups de coeur et de "leur vertu qui ne pèse pas trop lourd" (Georges Brassens, pour les esprits chagrins)

Je ne parle naturellement pas des dramatiques conséquences de viols qui méritent naturellement une totale compassion et un défraiement sans discussion...

Mais, sérieusement, en quoi les retraités de mon style sont-ils concernés par ces problèmes au point de devoir financer les conséquences de légèretés qui ne feront que s'aggraver dès l'instant où c'est gratuit ?

Le gouvernement a bien raison de ne pas se vanter de cette bourde, qui s'ajoute à tant d'autres !

Je n'ignore pas que je vais déclencher des crises d'hystéries. Ceux qui veulent me casser la gueule, c'est la quatrième à gauche, puis la septième à droite à partir du rond point central de Saïgon. Je ne vous dis pas s'il faut partir vers le nord, le sud, l'est ou l'ouest au début. Si c'était trop facile ce serait moins drôle... Et puis je suis craintif, et prudent !

PG
Autant je ne peux qu'approuver l'arrêt du "tout communication" de la part du gouvernement, autant je suis plutôt réservé sur la méthode du silence.

Honnêtement, qui a suffisamment de logique pour comprendre les desseins de ce gouvernement ?!

Quand j'entends Taubira raconter hier qu'heureusement elle avait déjà sanctionné le procureur avant que le CSM ne dise qu'il ne doit pas être sanctionné, parce que, comme elle a dit qu'elle suivrait tous les avis consultatifs du CSM -qui lui s'en lave les mains puisqu'il n'avait pas approuvé sa nommination dès le départ-, ben elle n'aurait pas pu le faire aujourd'hui! Parce qu'autant elle pourrait avoir manu militari la tête de n'importe quel magistrat proche du PS, autant virer quelqu'un placé de force avec une carte UMP cela aurait eu des allures de chasse aux sorcières inadmissible.

Surtout que cette action était une première, une sanction d'un magistrat directement demandé par un justiciable, procédure nouvelle, totalement inédite, mise en place pour rapprocher le peuple de ses institutions. Et qu'un seul et unique dossier a pu franchir les fourches caudines du CSM, c'est celui porté par les journalistes du Monde et sur un sujet explosif, puisque là aussi le gouvernement a fait marche arrière en retirant du calendrier parlementaire son projet de loi, celui sur le secret des sources.

Bref, autant dire que le problème de Hollande/Ayrault, c'est qu'ils sont trop intelligents. Ils ont voulu continuer de bosser avec les équipes de Sarkozy en leur demandant d'appliquer une politique inverse. Un régal d'amateurisme.
La manif pour tous a rassemblée hélas 500.000 personnes selon les organisateurs 80.000 selon la police. Résultat : Hollande a repoussé la réforme de la famille. Pour que cette réforme revienne rapidement il suffit que tous ceux qui gueulent (les mélanchon, parti de gauche, associations diverses) organisent une manif de la même ampleur ! ah bon il ne le font pas ! pourquoi , auraient ils peur d'être moins nombreux ?
et pourquoi donc ? La rue est malheureusement aux mains de la droite et de l'extreme droite. Toute cette gauche si fiere d'être bien à gauche et qui ricane des socialistes et des sociaux démocrates, et qui à part se déchirer pour les municipales ou faire des grandes phrases sur les Grands Principes Républicains se retrouve complétement larguée face aux réalités. Le peuple n'écoute pas la soit-disante vrai gauche
Ne plus encombrer les lignes médiatiques d'IVG, des masturbations à l'école et de PMA pour les lesbiennes ? (hé les gars ! ne me sautez pas dessus, je caricature !)
Haaaaan Mr Schneidermann, mais vous n'y pensez pas ! Et de quoi parlerait- on ? D'économie libérale ? du recul de nos acquis sociaux ? de chômage ? de pouvoir d'achat ? d'écologie ? de surveillance de citoyens et de lois liberticides ?

Un peu de sérieux Mr Schneidermann, voyons ! Les bons fumigènes, ça s'entretient !
En loucedé...
Normal, venant d'un gouvernement dont la majorité des membres appartiennent à une société secrète.
Quand Fafois Toumou s'est couché devant le MEDEF, il a dit quoi, Demorand ?
Bon c'est sûr,même s'il insiste, on ne parle pas de Sarkozy autant qu'il le voudrait...Et ses anciens fans, Gaino, Boutin, Morano et quelques autres nous font bien rigoler. Moins d'ailleurs quand on sait qu'il leur avait confié des responsabilités. Et la vedette Balkany a encore gêné son cher ami.
Serait-on injuste avec Hollande ? S'il agit en douce en se foutant pas mal des sondages et de son image, alors c'est le boulot des journalistes de le faire savoir. Je sais donc que certains progrès m'ont échappé et que merci de nous l'avoir rappelé.
Et quoiqu'il en soit, si le choix de 2017 est le même que le dernier, j'éviterai Sarkozy et sa bande de ridicules.
Cet impressionnisme social cacophonique serait in fine un tableau réussi d'une politique de gauche ripolinée ?
L'avenir permettra d'évaluer à l'aune des convictions idéologiques de chacun , comme dit l'autre !
En attendant on est dans le fait régalien , moderato cantabile .
La pièce ( l'opérette ? ) qui se joue laisse loin , si loin ,les aspirations aux changements qui sous-tendaient majoritairement l'élection d'un Monsieur Jourdain revisité , qu'il faut sans doute s'attendre à une montée des exigences radicales aux extrêmes.
Mais après tout les changements, les vrais, n'ont pu se faire que consécutivement aux grands traumatismes et révolutions depuis plus de deux siècles.
Toutes nos nos républiques ne sont elles pas des réponses constitutionnelles à des mouvements tectoniques non et/ou mal pris en compte par les tenants d'un pouvoir dépassé.
Vivement la sixième !
Ceux et celles à qui elles s'adressent, les réformes, à qui elles profiteront, et qui les attendent, sauront bien les trouver tout seuls.

C'est vrai après tout, le bon peuple n'existe que pour ça : attendre qu'on lui fasse l'aumône d'une réforme dont il a besoin. Pas besoin qu'il l'a pense, qu'il y prenne part à cette réforme, pas la peine qu'il s'investisse dans la reconfiguration permanente de la société. Lui, il est juste là pour en profiter si le vent est bon, ou se taire gentiment, en cas de gros temps, en attendant le prochain homme providentiel.

C'était donc ça la solution à nos problèmes pluriséculaires : il ne s'agit pas de réussir à dépasser les clivages ("épuisante et vaine guéguerre"), mais simplement à mettre un joli couvercle sur tout ça. Et le plus fort dans cette histoire, c'est que F. Hollande aurait le pouvoir de suivre ce sage conseil...

Allons, ne sont-elles pas belles nos institutions ?
Stratégiquement c'est d' une nullité abyssale... A la lecture du récit qu'en fait le canard ce matin c'est Valls qui est largement responsable de ce flop. Celui la de plus en plus il va être à Hollande ce que Sarko était à Chirac.
En plus d'être nul tout cela est très décevant, comme un coup de grâce.
C'est bizarre, Manuel Valls a fait hier sur RTL une déclaration très intéressante exactement sur le sujet de prédilection d'ASI, le média internet.
Je vous laisse regarder la vidéo, et vous demander pourquoi on en parle très peu dans les médias.

https://www.youtube.com/watch?v=y2OWDgmUxuo

Ce sont au moins des propos inquiétants. Tant que ça concerne votre "axe du Mal", ça passe, mais certains se font traiter de fachos d'office pour moins que ça alors qu'ils n'ont jamais eu le pouvoir de faire quoique ce soit.
En tout cas, silence total à ASI sur le sujet. L'information est bien gardée.
Voulez-vous dire que les députés de l'UMP ne sont pas au courant des réformes qu'ils votent? Ou qu'ils s'abstiennent d'en parler à leur propre parti? Ou encore que, les ayant votées, ou ayant voté contre, ils préfèrent ne pas en informer leurs électeurs?
Il est vrai que j'ai remarqué, concernant le fameux amendement pour dérembourser l'IVG, un député UMP de ma région n'assumait pas vraiment, préférant dénoncer l'enfumage (çui kildi kiyé) des socialistes qu'argumenter cet amendement dont il était pourtant le courageux porteur.
Bonjour
Cela dit, des réformes contre nature comme celles des retraites, de l'ANI ou le MES, Libé en a fait l'éloge. On ne l'oubliera pas.
Puissiez-vous être lu par les "communicants" du P.S. ! Ainsi que par vos confrères élitorialistes...
Que la basse-cour se taise et nous laisse un peu souffler...
Je ne sais pas si ce gouvernement et ce président sont nuls, mais la seule chose qui est certaine, c'est que leur action est illisible.
Merci, Monsieur.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.