37
Commentaires

Du difficile métier de journaliste en Russie

Oui, il y a des journalistes indépendants des pouvoirs publics en Russie. Et oui, il y a même des journalistes d’investigation en Russie. Et même ailleurs qu'à Moscou. Mais entre intimidations directes et contre-propagande indirecte, leur quotidien n’est pas toujours simple. Reportage par -21°C à Syktyvkar, dans le Nord de la Russie.

Derniers commentaires

Quelles que soient les critiques justifiées qu'on peut faire a propos de notre situation, ça ne rend pas ces intimidations plus acceptables.
Et pendant ce temps facebook et twitter qui appartiennent au 0,1% de l'oligarchie financière et qui diffusent désormais la moitié de l'information sur internet on décidé de censurer les sites d'information "mensongers" !

Mon petit doigt me dit que ces sites mensongers gênent surtout le 0,1% de l'oligarchie financière et que ceux sont surtout des sites de réinformation citoyens comme par exemple Reporterre ou Médiapart ou Taramis News !

Bref en Russie ont empêche les journalistes d'enquêter mais ailleurs ont les empêche aussi d'enquêter et maintenant de diffuser !
très passionnant .Merci
Je me demande ce qu'en aurait pensé la journaliste Anna Politkovskaïa dont j'espère la tombe a été fleurie le premier novembre dernier.

Bien sûr on m'explique que l'hécatombe journalistique doit être replacée dans son contexte : mafias, pays en guerre, alcoolisme, voire peut être les plaques de verglas, la neige et les ours polaires affamés. Et donc qu'au final 315 journalistes tués en 20 ans jusqu'à 2013 mis en rapport avec les 725 000 meurtres en Russie dans cette même période, fait que les 315 journalistes ne représente que 0,045 % de ces meurtres.

On me dit aussi que les procès suite à la mort de onze journalistes dont la mort peut être liée à leur activité journalistique ont débouché sur des non mises en cause du gouvernement.
Incroyable cela. Remarquez que l'affaire de l'assassinat de Robert Boulin a certainement abouti au même résultat.

Il semble donc que la critique serait un peu trop exagérée, d’ailleurs n'a-t-on pas vu le nombre de journalistes russes tués en Russie diminuer. Comme quoi tout s'assagit, il suffit que le message soit bien claire au début.

"Quand on détruit une forêt, il y a quelques copeaux qui volent en éclats" vieil adage russe que rappella Anna Politkovskaïa concernant la résolution de la prise d'otages à Moscou, elle parle aussi de nouveau stalinisme.
Super retour, j'espère que vous allez nous en dire plus, et répondre aux questions pertinentes du forum !

Pour en revenir aux médias tenus par les miliardaires, j'ai regardé la carte publiée par Acrimed.

Et j'ai vu que Valeurs Actuelles est maintenant aux mains de l’homme d’affaires franco-libanais Iskandar Safa.

Une petite recherche google et je suis tombé sur cet article, "Valeurs actuelles : une vente en trompe-l’œil"

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Medias/Valeurs-actuelles-une-vente-en-trompe-l-aeil

Vraiment, je vous conseille d'en prendre connaissance, tout y est, c'est un joli condensé des petites affaires entre amis !

Il ne s'agit évidemment pas de rêver du système russe, m'enfin ici on n'a pas de quoi pavoiser !
En effet, être journaliste en Russie n'est pas un métier facile. Mais est-ce un métier facile, par ailleurs? Il me semble que Denis Robert a reçu quelques menaces de mort pour son travail sur Clearstream sans que cela n’ai beaucoup ému notre presse libre!

ASI fait souvent une critique justifiée du système médiatique Russe. Mais si l'on compare la situation d'aujourd'hui avec les années 90, il est facile de constater quelques améliorations (moins d'assassinat entre autre)...et ne parlons pas de la période communiste. Tout ça pour dire que question "liberté de la presse", les Russes sont plus dans la construction que la destruction.

Une suggestion d’enquête: le financement des ONG, par qui et pourquoi? J'ai une partie de mon cerveau qui n'arrive pas à croire à la philanthropie naturelle de Soros.
Étiez-vous le seul français? Y-avait-il d'autres journalistes étrangers dans ce cycle de conférences? Si oui, comment les policiers russes se sont-ils comportés avec eux?
Si vous avez fait une série assez "critique" des réseaux d'influence du régime de Poutine en France, on peut supposer que les autorités là-bas vous voie comme un invité du régime français.
(être invité par l'ambassade de France, c'est comme être invité dans l'avion présidentiel?)
On notera en passant que Pasko a pu faire une conférence en Russie, et que Bové à été refoulé à la frontière du Canada.
Chez nous, c'est beaucoup plus simple et beaucoup plus soft, si un journaliste ne pense pas dans les clous, il ne fera jamais carrière.

Pour suivre les dérives droitières à tendance oligarchique de la presse suivre Acrimed ou ASI !

Par contre, ces deux derniers crieront aux scandales sur les censures de la vraie gauche sociale, mais ne verront aucun problème à la censure de la droite sociale et/ou nationaliste.

Contre cette censure, consulter peut-être http://www.ojim.fr/ ou TV Liberté, vous serez peut-être choqué par leurs idées et dans ce cas vous pourrez mieux les combattre et vous faire votre propre opinion.

La presse est indispensable, donc elle devrait être subventionné à la hauteur exact du nombre de ses lecteurs et avec une interdiction formel à un acteur privé d'accumuler des pertes sous peine d'être classé presse de propagande (comme sur un paquet de cigarette) et bien sûr sans les subventions privés de Soros ou de je ne sais quelle monarchie pétrolière ou marchand d'arme (proposition totalement improvisée, il y a surement mieux).

Ceci dit, il y a certains démocrates bizarres (ASI peut-être ?) qui pensent que le démocratie ne vaut que si la populasse pense comme eux et donc qu'il faille l'éduquer à bien penser ... comme n'importe quel dictateur en fait.
...en passant , comment est ressenti la victoire de trump et le rapprochement probable de ces deux pays ? Ce sujet a-t-il été évoqué lors de cet échange ?
Alain Supiot dans "la gouvernance par les nombres" introduit la similarité entre "capitalisme" et "communisme" (en particulier chinois) dans cet ouvrage fort intéressant.
Bah si l'activiste écolo Pasko a eu le prix reporter sans frontières on est sauvés.Ménard ce grand démocrate ,doit etre content lui qui a fondé reporters sans frontières. On change pas une équipe qui gagne..
Moi, je n'ai que faire de la propagande russe, ce n'est pas elle qui me ment tous les jours, mais bien notre bonne veille presse. Après le fiasco de la presse américain vendu a Clinton, je trouve étonnant de porté votre regard sur la pression subie par journalistes russes, et la propagande russe alors qu'elle infiniment moins efficace et dangereuse pour nous que la propagande occidentale.
A quand les vrais dossiers sur la presse occidentale entièrement aux mains des financiers. Leurs pressions sur les journalistes et la manière qu'ils les soumettent à traiter "l'information" que sous un certain angle. Les relais de la presse américaine en Europe et ça méthode pour donner le "La", en particulier sur l’actualité Sud Américaine et "moyenne orientale".
Super retour d'expérience, merci de l'avoir partagé !
Ça c'est un reportage intéressant !

J'ai hate de voir la réaction des poutinophiles qui trainent par ici, je vais me faire quelques seaux de popcorn !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.