26
Commentaires

DSK/Carlton : comment naît une théorie du complot

Comment naît une théorie du complot ? Avec l'affaire du Carlton de Lille, on a sans doute le meilleur spécimen à disséquer pour comprendre comment une affaire (ici, de proxénétisme) peut ensuite être vue comme une machination politique. Sarkozy savait-il avant tout le monde que DSK était mêlé à cette affaire ? Au procès, on a eu la confirmation que des "écoutes secrètes" avaient été effectuées avant le début officiel de l'enquête. Mais les retranscriptions de ces écoutes... ont été supprimées. De quoi alimenter la machine à complot.

Derniers commentaires

Pour réussir son examen d'illuminatus il faut un beau tableau de chasse à la femelle mais pas trop (l'hubris est une preuve de mauvais goût). De plus il faut un paquet d'affaires croustillantes politico financières. Mitterrand,Chirac et Sarkozy ont été reçus mais ni DSK,ni Hollande.Pourtant ça démarrait bien avec Closer et Cahuzac...
C'est vers 2OO5 que les médias ont commencé à mettre bruyamment en scène la " compétence" de DSK. Encore aujourd'hui, on peut ( par exemple sur RMC, l'antenne d'extrême droite dont personne ne s'étonne qu'il existe une antenne d'extrême droite en France) entendre des échos de ce servile éloge.
Bon, dans les milieux politiques et bien informés, tout le monde savait que DSK avait des penchants border line.

Cependant, Sarkozy qui n'ignorait pas qu'il était son plus redoutable adversaire pour la présidentielle, l'a joué grand seigneur : il a ordonné à la police de ne surtout pas embêter DSK, car il souhaitait l'affronter à la loyale.

Oui, mais dans une démocratie comme la nôtre, les fonctionnaires de police ont de l'éthique et le sens du devoir. Ils ont donc poursuivi leur enquête, discrètement, et pour cela ont obtenu qu'elle soit classée confidentielle défense.

Tout le reste n'est que théories complotistes et calomnies destinées à salir nos institutions et leurs grands serviteurs.
Complot? Oui si on avait monté de toute pièce une affaire style irlandais de Vincennes pour salir DSK mais que je sache le triste sire (qui se voyait président) en question n'a pas besoin de cela, (J'allai écrire avec toutes les casseroles qu'il a la q.. mais ce serait de mauvais gout) il se débrouille très bien tout seul et il ne nie pas les faits, il dit juste qu'il ne savait pas que ses copains lui fourguait des gagneuses et que tout ça c'était à l'insu de son plein gré (je note qu'il Il n'a pas rajouté vous pensez bien si j'avais pu me douter). Les juges d'instruction pensent qu'il est trop modeste et qu'en fait il organisait, et ils l'ont renvoyé devant un tribunal à l'issue de l'instruction. On verra ce que dira le tribunal et si ces juges sont le bras armé d'un horrible complot.
C'est curieux quand même comme le mot complot vient spontanément aux lèvres des hommes politiques de leurs avocats et de leur thuriféraires quand ils sont en délicatesse avec la justice
Dans le livre Sexus politicus (2006 de mémoire) il était clairement fait allusion à un homme politique de 1er plan (DSK) qui pouvait etre mis en cause et en situation de chantage à cause de sa vie personnelle tres dissolue. Il n'a rien à reprocher à personne. Il s'est lui meme mis dans de beaux draps (il n'est pas le seul certainement). Mais il joue son role à l'aide de ses avocats.Ca se terminera bien par une queue de poisson un politique français aussi influent ne tombe pas comme ça, sauf si els medias décident de le lacher compléetement par ce qu'il est devenu trop impopulaire et trop vulgaire.
Complot or not complot ?
Une affaire compliquée dans l'analyse, mais très simple dans sa description : pour parler simplement et directement (c'est-à-dire crûment), appelons un chat un chat... c'est une affaire de con et de trou du cul...
Si complot il y avait, il eut fallu la volonté de monter un traquenard, familièrement un piège-à-con pour le prendre la main dans le sac...

Pas besoin d'enculer les mouches :
DSK ayant lui-même mis le doigt dans l’engrenage du proxénétisme, il est donc l'initiateur du complot.
DSK, joue du pipeau pour nous entuber et se faire passer pour une victime... si vous êtes convaincu s'est que vous êtes tombé dans ce piège
DSK reconnait lui-même [pourtant spécialiste es-partouzes], qu'il est incompétent [ne pas confondre avec idiot flatulent] et mauvais mélomane ne sachant reconnaître une joueuse de trombone-à-coulisse amateuse d'une professionnelle.

Sophisme ou Syllogisme
Saurais-tu trouver, parmi ces deux conclusions, laquelle est vraie et laquelle est fallacieuse ?
Prémisse majeure : DSK se dit lui même un libertin fréquentant les club échangistes (là où échange son épouse avec la femme d'un autre).
Prémisse mineure : DSK ne sait pas reconnaître chez une femme nue , la femme du monde (comme son épouse) d'une prostitué...
Conclusion 1 : L'épouse de DSK ce comportait comme une prostitué (dans le cadre de sa vie privé) !
Conclusion 2 : L'épouse de DSK, participait à ces séances d'échangismes !

Remarque.
J'ai essayé d'édulcorer mes propos (difficile dans ce cas, lorsque l'on sait que DSK a [s]enculé[/s] sodomisé "à la hussarde" et sans son consentement une femme [même si c'est une prostitué et à fortiori "une femme du monde"].
Pour un exégète de la bible, je ne fais pas mention de l'épisode de Loth dans la vile de Sodome :
Deux étrangers sont accueillis par Loth dans sa maison. Les hommes de Sodome « du garçon au vieillard » entourent la maison afin d'avoir des rapports sexuels avec les nouveaux venus. Sur le seuil, Loth les supplie de ne pas manquer à l'hospitalité, et avec finesse, leur propose ses deux filles vierges à la place. Genèse 19 § 5 à 8

Stan1000g soumis à aucune autorité
Aldus je pense que votre commentaire est excellent. Arrêt sur Images n'aurait pas dû titrer son article ainsi. En le faisant, elle décrédibilise grandement une thèse qui est tout à fait probable.
Pour ceux qui comprennent un peu la procédure pénale, qui est un des principaux piliers de la défense de nos droits et libertés de citoyens, ces écoutes administratives sont très graves et les déclarations devant les juges du commissaire Joël Specque au tribunal sont proprement hallucinantes !
Selon lui, lorsqu'on a affaire à seulement des "rumeurs", qui évidemment ne permettent pas de mettre quelqu'un sur écoute, on passe par la voie administrative et obtient de la main du premier ministre une autorisation. Non mais sérieux ????

Ensuite, lorsque ce dernier déclare que DSK n'était pas concerné par les écoutes administrative on devrait le croire sur parole alors que si affaire politique il y a, il en serait un des principaux responsables ?

Dans tous les cas on a un problème, soit il y a une vraie affaire politique contre DSK montée par le pouvoir en place... soit on a un devoiement total de la procédure des écoutes administratives.

Sur ce dernier point, comment justifier des écoutes administratives qui doivent absolument rester exceptionnelles (car sans contrôle de l'autorité judiciaire indépendante !) puissent-elle être utilisées dans une vulgaire affaire de call-girl d'un hotel de luxe ? On ne parle pas d'un réseau de traite d'êtres humains ? d'un très large réseaux de filles de l'Est à qui on prend les papiers et qui deviennent de veritables esclaves sexuelles ?
Si on autorise pour une procédure pareille, avec de tels motifs de "rumeurs", pendant 8 mois !, on s'arrête où ?

Sur ce coup je suis dubitatif que les avocats n'interviennent pas plus pour orienter des journalistes manifestement égarés sur une question si grave... (l'article du figaro de Stephane Durand Souffland!)
Le mot complot est utilisé à toutes les sauces, principalement pour dénigrer la version divergente d'une information.
L'affaire des Irlandais de Vincennes, l'explosion du Rainbow Warrior, l'affaire Clearstream ou, plus loin, l'affaire Ben Barka, pour n'en citer que quelques affaires n'étaient elles pas des "complots" avant que les faits ne viennent confirmer la réalité des faits.

Et quand on regarde l'excellent série documentaire sur l'Histoire des services secrets français, on en a pour son content de complots. Comme l'histoire de la Main rouge, créée de toutes pièces par le SDECE pour revendiquer l'assassinat de soutien de la cause de l'indépendance algérienne, épisode raconté avec fierté par l'un de ses concepteurs, Bob Manoubier.

Le même Manoubier égréner la liste d'autres "complots" des services français, comme la guerre du Biafra fomentée pour récupérer une partie de la manne pétrolière du Nigéria. Comme le renversement de Bokassa, en Centrafrique.

Est-ce que les membres du House Select Committee on Assassinations de la Chambre des Représentants américaine étaient de sombres théoriciens du complot lorsqu'ils ont conclu que l'assassinat de J.F. Kennedy était probablement le résultat d'une conspiration ?

Est-ce que l'ancien juge anti-terroriste Alain Marsaud est un tenant de la théorie du complot lorsqu'il déclare le 7 janvier sur BFM TV qu'il a du mal à croire à un malencontreux oubli lorsque la carte d'identité d'un des frères Kouachi a été retrouvé dans leur voiture abandonnéee ?

Arrêtez de ranger sous le terme de complot toute hypothèse non officielle d'un événement donné.

Oui, il y a suffisamment de farfelus et d'illuminés (je n'ai pas dis Illuminati) pour développer des thèses plus ou moins ridicules. Mais n'en profitez pas pour jeter avec l'eau du bain de légitimes bébés.
Sans oublier que le meilleur moyen de discréditer une thèse alternative est de la noyer dans sous un flot de thèses grotesques.
L'actualité récente, aux Etats-Unis, a montré que la CIA était un contributeur non négligeable dans les révélations diverses et variées sur l'existence des extra-terrestres ! (voir document sur le site de la CIA).

Pour conclure, ce n'est parce que l'on est paranoïaque que l'on a pas d'ennemi.
Il faudrait être fou pour croire que Paul Bismuth serait capable de comploter.
Si Malfaisant 1er a comploté pour évincer Dodo Bitenfer, le résultat a été de se faire battre par son clone en moins queutard.

L'est moins doué pour comploter que pour peloter les cons de l'UMP.

Sauf que même là, il a perdu la main.

L'est plus que juste bon à aller pomper du fric au Queutar ou à Abu Dhabite.
Ecoutes secrètes, clés USB, télescopage de calendrier : l'affaire du Carlton de Lille, dont le procès a débuté cette semaine, comporte sans doute les meilleurs ingrédients pour instiller le doute sur cette affaire

Ben ouais...
Mais l'important, c'est de vendre du temps de cerveau humain disponible, pas vrai ? (1)
J'ai eu la chance (?) de connaître le Strauss-Kahn il y a quelques décennies. Il enflammait les amphis avec ses discours plus gôchistes que Trotsky.
Depuis, il s’est un peu pris les pieds dans le tapis. Quand je dis les pieds, c’est une image.

Si on passait à la suite ? Parce que DSK, c’est pas exquis.

1- Tchd, je ne crois pas vous devoir de royalties. Soyez assuré de ma parfaite considération.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.