103
Commentaires

Drame : l'UMP cornerisée par une votation !

Alors que sombre le modèle suisse, fondé sur la démocratie directe et le secret bancaire,

Derniers commentaires

Il semble que, dans mon quartier, nous subissons une grève des facteurs. Une semaine sans courrier... (ce qui est plutôt anormal).
La grève avait été annoncée dans les media la veille du 1er jour, le lendemain j'ai eu du courrier, le surlendemain aussi...
Il me semble me souvenir qu'il s'agissait d'une grève illimitée...
Z'avez entendu évoquer cette grève qui flanque plein de gens dans la m... (je sens qu'il va me falloir faire opposition à mon chèque de loyer, entre autres) dans les media ? Moi pas en tout cas.
Voici la preuve que la votation, ça a fait "causer" dans les chaumières... et que ça a fait peur au gouvernement et à ses UMPistes. Les facteurs en grève, visiblement, ça ne gène absolument pas le gouvernement... ni les media.
En tout cas, dans ma commune il y a eu 99% de NON à la privatisation (en fait, un seul OUI). Par contre, le fait que ça ne soit pas officiel n'a pas trop motivé les gens a venir. Puis il y a eu un sacrement manque d'information.
on devait ici parler de la votation concernant la Poste...on ne parle que de la Suisse
de même, on a vu tout la gauche rassemblée sous l'égide d'un "comité" rassemblant plusieurs organisations de gauche, MAIS les medias n'ont montré QUE...Besancenot, tout seul comme un grand, maître d'oeuvre de cette consultation qui a rassemblé plus de deux millions de votes...mais devant ma Poste, par exemple, il n'y avait que des communistes et des socialistes pour tenir les listes et inviter les passants à voter. pas de NPA...
le "petit postier" une fois encore peut remercier les medias qui lui font sa pub et lui donnent une importance qu'il n'a pas rééllementb] dans le pays.
Une précision: la démocratie directe ne sombre pas en Suisse ! Pourquoi la lier au secret bancaire ? j'ai lu votre phrase comme un cliché, faux comme souvent les clichés, et qui donne une tonalité à la suite de votre propos qui me heurte.
Edith Kleiber
Salut Asi,
juste un truc qui ne sera sans doute pas lu vu le nombre de messages.
Le site bug de plus en plus (depuis le rentrée je dirais). Les vite dit, je n'y vais même plus. Ils fouttent tout mon système en l'air! Pourtant, j'aime bien les vite-dit
Les émissions, ça déconnent aussi. J'en ai visionné quelques unes en basse qualité sur la touche menu en bas à droite, du coup, c'est de la radio...
@ +
... les votations, les référendums d'initiative populaire et autres référendums tout court ! C'est sans doute très bien de nous demander notre avis sur telle ou telle chose, mais, et là je suis assez d'accord avec BAGT69, ce sont des outils à manier avec les plus grandes précautions.

Deux exemples : l'avortement et la peine de mort.

Si, dans les années 70, la question de la légalisation de d'avortement avait été posée sous forme de référendum eh bien, mesdames, nous en serions toujours à utiliser des aiguilles à tricoter pour nous débarrasser d'un bébé non voulu, ou, pour les plus riches, à aller à l'étranger où les gens sont moins regardants.

Quant à la peine de mort, si son sort avait dû être décidé par référendum, et vu les dérives de la télé, nous en serions aujourd'hui à regarder en direct et en "prime time", des condamnés se faire trancher le cou.

C'est vraiment ce genre de France que vous voulez ?

Une étude : NetIris - Le référendum d'initiative populaire
Eh pan sur le bec de l'Europe, au passage, sans remise en contexte, après avoir copieusement ignoré tous les développements politiques majeurs de ces derniers mois (nouveau Parlement, vote sur Barroso, campagne en Irlande et belle victoire du "oui"...). Décidément, ASI, il semble difficile pour vous aussi d'échapper aux vices du système médiatique !
Ceux qui n'ont pas reçu ce genre de "poulet" en provenance de leurs Mairies et financées par le contribuable n'ont vraiment pas de chance...

Veuillez voter pour le maintien du statut public de la poste

Ce qui est un brin gonflé !

Pour ce qui est de la participation : bravo !

300.000 salariés + les copains et la famille et les doubles-triples-quadruples votes si ça ne fait pas 2 millions c'est que je ne sais plus compter !

Sur les effectifs la SOURCE est là, mais il y en a beaucoup d'autres.

Mais rien n'est simple :

- Dans les années 70 deux grèves d'un mois ont bien failli faire crever la boîte que je dirigeais, à l'époque les règlements se faisaient par chèque et donc ne se faisaient pas... 150 personnes, plus les familles sur le tapis s'ils avaient réussi, les salauds (mais beaucoup de petites boîtes en sont mortes, c'était le début du chômage de masse...)

- Les facteurs et factrices sont souvent adorables, serviables, gentils...

- Les guichetiers sont le plus souvent des bras cassés...

Et puis il y a une autre question plus grave : il va falloir reprendre la main dans ce pays et peut-être cette initiative est-elle un premier pas,

Ce qui me plaît beaucoup !

Sous réserve qu'on ne continue pas à présupposer que le service public est la réponse à tout,

Parce qu'il n'est la réponse à rien, qu'il outrepasse largement ses limites (régaliennes) et qu'il est trop cher !

Beaucoup trop cher !

***
Grand succès pour cette votation.

Heureusement, le référendum d'initiative populaire ne sera examiné qu'à la fin de la session parlementaire, en juin 2010, et après le changement de statut de la Poste.

Sage décision : la démocratie, c'est trop risqué, alors quand on peut éviter.
Très bien vu Daniel ! L'importance d'un seul mot en politique n'est pas si souvent analysée aussi brillamment. Si ça s'était appelé "vote" ce serait tombé aux oubliettes rapido. Qui a eu l' idée de ce mot pour la Poste? Il faut absolument le faire bosser pour la Gauche !
Visiblement, vu le peu de salariés au courant dans les Poste, ça n'est pas une idée des syndicats (contrairement à ce que clame la droite idiote).
Pour une fois que la gauche a une bonne idée, il se trouve des esprits chagrins pour critiquer, bien sûr...
Quant à l'origine du mot "votation"... le NPA ? (vu qu'il a été vraiment très actif -beaucoup plus que le PS dans mon quartier- sur ce coup).
ha, tient dans mon coin, chambéry il me semble que c'était la cgt qui tenait les pupitres de votation... à la gare... Je n'ai été au courant de cette votation que quand je me suis approché de ceux ci, il me semble que pourtant je me renseigne pas mal sur l'actualité... Dur d'avoir une communication qui porte en france quand on est pas au gouvernement... :/

Pour le résultat, vu que le gouvernement se *torche* littéralement avec un referendum tout ce qu'il y'a de plus valide juridiquement (je parle du traité européen pour ceux qui ne suivent pas), j'imagine aisément qu'il prend et prendra cette votation pour une blague de comptoir. A force de se faire rabrouer le français prendra peut être la mouche... c'est pas encore fait...
C'est sûr que demander à la petite dame qui sort de son bureau de poste si elle est d'accord pour qu'on lui supprime ce même bureau de poste (je n'exagère qu'à moitié), cela relève d'une drôle de conception de la démocratie directe...habile bien sûr mais je ne sais pas si cela correspond à la vision que nous devons nous faire de la chose publique....plein d'autres questions pourraient être posées comme cela qui amèneraient des réponses souvent convenues et caressant dans le sens du poil mais est-ce cela la prise de responsabilité que l'on attend de nos décideurs politiques ?

Pour alimenter le débat, je vous propose la lecture de cet article un brin iconoclaste : http://www.slate.fr/story/11171/lettre-ouverte-aux-defenseurs-de-la-poste-de-papa-votation-privatisation

Vous pouvez tout à fait contester le contenu de cette argumentation mais cela relève malheureusement du bon sens et de l'évolution technologique que beaucoup ici défendent....
Votre phrase d'introduction a une force tragique et poétique indéniable.....mais d'où tenez-vous que "le modèle suisse fondé sur le secret bancaire et la démocratie directe sombre"?
...et le modèle suisse n'est-il basé que sur le secret bancaire et la démocratie directe ?......

Il me semble que vous oubliez le chocolat!
Et si on revotait comme en Irlande, mais en envoyant cette fois -ci notre votation sous enveloppe adressée au président de la république, c'est gratuit. Deux millions de lettres, c'est les facteurs qui vont être contents !
J'étais ce week end à colmar pour la manifestation anti nucléaire.
Et la poste était là avec son urne et ses listes. Forcément, il y avait du monde pour "voter".

Surtout que colmar était plus ou moins bouclée par les forces de l'ordre (vous savez, plein de gentils crs, des lances à eau) ce qui bien sûr a encouragé les manifestants à soutenir tout ce qui pourrait être opposé à ce que veut l'état.

La manifestation a été pacifique, voire bon enfant, mais la présence policière était démesurée (entre 600 et 1000 flics pour moins de 5000 manifestants). J'oubliais de préciser que les administrations locales ont tout bonnement essayé de faire interdire la manifestation pendant un mois sans y parvenir, mais en restreignant son champ d'action.

En résumé, à force de vouloir nous museler, c'est normal qu'on utilise tous les moyens qui nous sont proposés pour nous exprimer.
Un référendum ? Vous n'y pensez pas mon bon monsieur !! Les gens seraient capables d'aller voter !
En relisant les mémoires de Louise Michel ce week-end, j'ai trouvé une similitude frappante entre l'indigence et le ridicule des déclarations récentes de notre gouvernement actuel et la rhétorique du Gouvernement de Défense Nationale, puis des Versaillais en 1870-71.

Espérons seulement que cette fois les Versaillais (qui sont plutôt devenus des Neuilléens) seront moins revanchards...
J'ai retenu la suggestion d'Anne-Sophie de travailler sur le mot votation .

On pourrait développer l' usage de la votation hors Constitution puisque celle-ci nous a été dérobée par mickey-président-apprenti-dictateur .
Puisqu' au niveau Europe , il a été fait la démonstration qu'un vote est nul et non avenu ( traduire : on s'assoit dessus ) , juste pour endormir le peuple ( la populace , comme dirait un @sinaute suisse ) .

Ce vote des Irlandais , par exemple , qui ont dit " oui , continuez à nous dépouiller " avec pour prix de leur reniement , le droit de continuer à faire de l'argent virtuel et d' interdire le droit à l' IVG , - droit des femmes à disposer de leur corps .
L'UMP n'a de cesse de tourner en dérision cette tentative (réussie) d'expression populaire. Ce parti se moque ouvertement des citoyens, sur l'air de "cause toujours..." Selon Le Figaro, nous sommes manipulés. Ce vote était une mascarade, la preuve selon Lionnel Luca : un certain Louis de Funès a signé la feuille d'émargement. 2 millions de Louis de Funès contre la privatisation ? Ah ! Tout ce mépris qu'on pouvait percevoir derrière les paroles outrées de Luca, Estrosi, Lefèbvre... Cette détestation du peuple qui ose la ramener !
L'autre matin, devant le bureau de vote abrité sous sa toile de tente, devant la poste locale, on a hélé le facteur. "Alors, tu votes pas ?" Pas le temps", qu'il a répondu en enfourchant son vélo, avant de disparaître au coin de la rue. Pareil pour sa collègue.
Mais non, ils n'avaient subi aucune pression de leur hiérarchie. Pensez, en ce moment, avec toutes ces affaires de suicide, "on" ne va pas s'amuser à ça. Non ?
Le hic avec le retrait médiatique du Président qui cherche à se refaire une virginité aux yeux de ses futurs électeurs, c'est que quand il n'est pas là, les autres prennent la place, c'est tout bête.

Sarko souffre du syndrôme de la bergère, "Tant va la cruche à l'eau",
et finit dans un "Quand le chat n'est pas là".

Le voilà dans ce qu'il est convenu d'appeler une situation de "double bind",
"s'il est là, il énerve, s'il n'est plus là, on l'oublie".

Pris à son propre piège en quelque sorte.

http://anthropia.blogg.org
juste pour revenir sur votre introduction : "alors que sombre le modèle suisse...." euhhh zêtes sûr qu'il sombre vraiment ???
vu hier sur sur canal plus : http://www.canalplus.fr/pid2180.htm ; Dimanche +, partie deux

il semblerait que non seulement notre suprême n'ait pas réussi (dans sa pourtant si immense compétence pour tout ce qui touche à l'économie qu'elle soit française ou mondiale) à convaincre ses amis les plus riches à venir payer leurs impôts dans notre belle république...... mais en plus, la suisse semble plus attachée à son secret bancaire que sarko voudrait bien le faire croire [s]aux habitants du monde[/s], [s]aux français[/s], à lui-même en fait !!....
à suivre
Quelle baffe ! Et pourtant, toute la semaine dernière, les employés de La Poste que j'avais interrogés sur cette votation n'étaient pas au courant. Deux bureaux de poste, et on n'en savait rien. Heureusement que j'ai eu les infos sur Internet. Parce que les media n'ont pas trop contribué à informer les citoyens avant le week-end. Z'auraient eu un peu peur de se faire taper sur les doigts ? En revanche, après, on en a parlé : même que Besancenot était invité sur la 2 face à euh... Hulot non ? Ce qui a obligé Besancenot à s'esbaudir sur le film de l'écotartuffe, bien sûr.
Revenons à la votation : j'ai fait partie d'une équipe de comptage des bulletins de votation, samedi en fin d'après-midi. C'était vachement plus sympa que les dépouillements post électoraux déjà. En plus, les résultats négatifs dépassaient (bon, la plupart des urnes venaient de quartiers populaires de Paris Nord) les 90 % !
Première fois de ma vie que je suis contente grâce à des NON !
Tout le week-end, la droite UMPesque n'a cessé de répéter à l'envi qu'elle n'avait aucunement l'intention de privatiser La Poste mais seulement de l'ouvrir à la concurrence... Ben, ouvrir à la concurrence, c'est laisser des entreprises privées faire un travail jusque là réservé au service public nan ? Et les entreprises privées, elles fonctionnent avec des capitaux privés, que je sache...
Se foutent carrément de la gueule du monde ces gens ! On attend avec impatience de voir quand ils se décideront à laisser le peuple s'exprimer.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.