26
Commentaires

D'Olympie à Tiananmen, notre "transfert symbolique"

Derniers commentaires

Et même si cet homme allongé rappelle le cycliste de Tienanmen, je ne vois pas en quoi il y aurait automatiquement rapprochement entre olympisme et totalitarisme... Ce glissement qui semble judicieux à certains me semble très discutable : cette affirmation qui n'est pas une argumentation n'appartient qu'à son auteur et je ne le partage pas. La seule analogie à chercher c'est que la Chine est présente dans les deux cas, c'est tout.
Combien de délits de pignons , de courroie de transmission de pensées , d'engrenages de la violence de tournevis et de vertu possédez vous ?
Juste retour des choses.

L'olympisme n'est pas totalitaire, mais bien des régimes totalitaires ont espéré un "transfert symbolique" du prestige des jeux, ou de l'athlétisme en général, sur leur imagerie. Si finalement la vaste opération de communication du régime chinois se retourne un peu contre lui... Ce n'est pas scandaleux.
Spéciale dédicace à Sébastien, petite vidéo-démonstration sur l'inconscient des créatifs de pub et l'origine de leurs concepts:
Vidéo
Sorry, [s]english[/s] Brittish video without subtiltles !

Mais pour en revenir à nos joyeux lutteurs Adidas™, un sport qui se joue à deux contre un... euh, aidez-moi, j'ai aucune référence inconsciente à me mettre sous le cortex.
Ou alors je dis "ouf, ils n'avaient pas de Taser ™, ça a failli être pire !"
En fait voilà mon problème, quand je vois ce qui se passe dans ma fabuleuse démocratie inventrice et VRP n°1 bis des droits de l'Homme, ça ne me laisse que peu de marge pour m'indigner de ce qui se fait dans les pays soumis à un régime totalitaire, ils ont supposés faire mieux, c'est ça?
user de l'ironie en pareille tragedie, c'est limite limite...

faire de l'humour sur des bourreaux qui font leur office, je suis plutot contre (meme si j'aime l'humour, je prefere le respect envers les victimes)
Sébastien, me voilà soulagé ! Je ne comprenais pas ce qui avait pu autant me marquer dans ces dernières scènes de l'actualité...Oui, à l'époque, même si je n'étais pas encore en âge de voter, même si mes opinions se résumaient à l'univers insouciant de ma chambre, j'avais été choqué par ce symbole fort. Maintenant je sais que rien n'arrête la machine et encore moins la flamme... Pourtant la machine peut s'enrayer et la flamme peut s'éteindre... L'homme fragile sera t-il le porteur d'eau de l'Olympe ou faudra t-il attendre que, de lui-même, le vent se lève pour balayer tout cela ?
Très intéressante ce transfert d'associations d'images sur des associations d'idées.

Pour ce qui concerne le sport en génral, je ne vais pas être objective, je n'aime pas, alors quoi dire sur les jeux olympiques, s'ils n'avaient pas lieu, c'est certainement pas moi que ça dérangerait .... Les cérémonies d'ouverture par contre, je ne les rate jamais parce que c'est artitisque pt de vue esthétique, musical, et ce défilé de tous ces athlètes du monde c'est très jubilatoire, et ça me fait vraiment vibrer avec la larme à l'oeil. ça ne dure que ce que dure la cérémonie, et après ? Ces compétitions insensées qui amènent les corps jusqu'à la souffrance ...... Elle n'est pas visible, je l'imagine (je ne sais pas quels neurones sont activés).

Je suis désabusée, en écrivant je pense à David Abiker : "un mariage en somme" .... et je dirai pour les jeux olympiques : "de belles images en somme", mais le FRIC dans tout ça ?

Excuses, je suis un peu hors sujet, mais pour conclure sur une note plus optimiste : si la flamme olympique est plus forte que les chars, si pour de vrai cette flamme représente l'amitié entre les peuples, alors tant mieux.
Merci à Sébastien pour cette excellente analyse, comme dab (je suis un fan de la première heure). J'avais vu le reportage de F2, et n'avais pas fait le rapprochement... en tout cas pas consciemment; mais je veux bien croire que mes neurones, eux, avaient fait le boulot sans me prévenir.
Quant aux dernières images, celles du "karaté" (on s'en tape si c'est du karaté ou pas, arrêtez de pinailler les gars), elles démontrent au moins une chose essentielle: c'est que nos démocraties européennes ne plieront jamais face à la puissance chinoise. Oui, nous aussi nous sommes capables d'écrabouiller les opposants! Nous aussi nous savons réprimer les manifs comme au bon vieux temps (des Colonels?). Nous aussi nous ne voulons pas être en reste, face à la nouvelle super-puissance: nous avons la fierté de montrer à Pékin que nous sommes de fidèles alliés du Parti frère! Ça vaut bien quelques centrales nucléaires, ça, non? ou un airbus? Après ces images rassurantes, la Chine va peut-être passer commande de millions de tonnes d'olives grecques? des milliards de bouteilles d'ouzo? Ce serait dommage qu'on se donne tout ce mal si ya même pas de retombées commerciales...
Parce que sacrifier notre honneur d'état de droit pour se jeter aux pieds du totalitarisme chinois, il faudrait bien pouvoir le justifier, hein?
je n'ai pas vu de scène de violence mais simplement un sirtaki endiablé

T.O.U.T V.A T.R.E.S. B.I.E.N
Merci pour cette nouvelle leçon comme on les aime... une chronique pour un concept, illustré d'une image. Equation parfaite.

Néanmoins, il y a une énorme erreur : le karaté est un art martial et non un sport de combat, il n'y a donc pas de contact, contrairement à la scène que l'on voit plus haut en vidéo.

;-)
Bonjour,

"Tiannanmen en 1989". Tiananmen s'écrit avec un n ;)

Bonne journée
Qu'il s'estime heureux, le porteur de la flamme aurait pu être cracheur de feu...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.