41
Commentaires

Docu 8 mai : TF1 fait rire Roosevelt et parler Hitler

Et on remet le son. TF1 et France 2 ont diffusé, la semaine dernière, deux documentaires pour commémorer les 70 ans de la capitulation allemande et la fin de la seconde guerre mondiale. Celui de TF1 a retenu l'attention de l'un de nos forumeurs, et pour cause : on entend Roosevelt rire bruyamment et Hitler parler, dans des séquences d'archives très célèbres qui n'avaient jusque là jamais été sonorisées. Vulgarisation efficace ou falsification historique ? @si a posé la question à son réalisateur, Jean-François Delassus.

Derniers commentaires

"La différence entre réalité et fiction? La fiction, elle, doit être vraisemblable."
Et que dire de ce "documentaire" diffusé récemment sur France 2 retraçant l'histoire l'escadrille Normandie-Niemen.
Ce docu-fiction comportait quelques images d'archives auxquelles se mêlaient des scènes reconstituées, interprétées pas des comédiens dans des décors en images de synthèse (comme cette scène représentant l'arrivée en URSS des pilotes français).
(On notera une belle erreur sur le type de l'avion . Le commentaire précise que c'est un avion de fabrication soviétique et on voit ici un C-47 - qui ressemble à un jouet en matière plastique - de fabrication américaine).
Rendre le réel plus réaliste, quel geste passionnant. On attend celui, symétrique, de rendre plus fictive la fiction. On ne s'ennuie jamais dans le monde des concepts. Lévinas a tort de dire que la philosophie ne peut pas consoler.
Peut être qu'il est nécessaire pour les nouvelles générations de diffuser des documentaires sur la seconde guerre mondiale. Je doute cependant de cette nécessité en tout cas à dose aussi massive sur plusieurs chaînes télé d'autant que bien souvent c'est plutôt voir et revoir. Il me semble qu'on y cultive surtout une attirance morbide pour tout ce qui est le spectacle du malheur et particulièrement une fascination perverse pour Hitler et sa bande. Je ne dis pas que l'histoire n'est pas nécessaire mais la télé n'offre souvent que du spectacle qui conduit rarement à la réflexion.
Et voilà, ils commencent transformer les documents historiques cruciaux de l'Histoire !

Bientôt comme dans 1984 ils les falsfieront pour transformer l'Histoire !

Déjà que nous avons les volets surveillance généralisé et propagande de masse il ne manquait plus que celui de la réécriture de l'histoire !
Je crois qu'il est grand temps de sonoriser la Joconde.
Je dirais même plus.
Au nom du de la véracité.
Du vraisemblable
Et du réel.
C'est urgent.
Forcément, sur @si, on s'attend un peu à un léger biais en faveur de l'intégrité des documents historiques!

J'ai plutôt un préjugé défavorable à la colorisation et à la sonorisation aussi, mais je dois avouer que, moi, l'argument sur le rire de Roosevelt m'a un peu ébranlé. Et même sur les images de hitler, je trouve que le son apporte quelque chose comme un "angle" de lecture de l'image.

Sonoriser le rire de roosevelt c'est "centrer" la séquence sur ce rire, et c'est apporter un point de vue, ce qui est après tout le rôle d'un réalisateur.

Du coup, j'hésite à me prononcer...
Mais on ne va pas faire un plat de tout cela ? Coloriser et sonoriser, est-ce que c'est si important ? Alors que les images sont déjà si faciles à manipuler ?
Le problème, c'est le fond. Le reste, la forme, le son ou la couleur, c'est du détail.
Lorsque le 22 mai 2034 D.S. invitait Gertrude Muller ( ministre de la justice du gouvernement Marion Marechal ) un plan le montrant lui poser la question sur le droit a l'abattage des personnes de plus de 130 ans( qu'il posait a Mme Muller ) fut couper puisque l'on voit dans la scène suivante la ministre boire une boisson dans un gobelet , gobelet apparaissant miraculeusement dans un coin de la table alors qu'il en était absent quelques secondes avant.( le gobelet ) qui..? quoi...? ou...et comment cet objet survient...? la boisson le remplissant fut-elle analyser...? ( la ministre devait décédée quelques heures après.son ingestion ) .Sur le site d'ASI , la diffusion de l'émission montre un liquide marron sombre........la couleur a-t-elle était retoucher...?.Donnant l'apparence du café...?

......et surtout , qu'attend ASI pour rediffuser l'émission....?
C'est vraiment gavissime...des images colorisés...avec des sons rajoutés...

Des images d'archives de la guerre ont été rendus plus facile d'accès à la plèbe...Vraiment terrible....De plus elles ont été diffusés en première partie de soirée de TF1 au lieu d'être sur arte à 23h... c'est dangereux.

Blague à part, les faits historiques importants ont été modifiés ou c'est simplement du maquillage pour que le plus grand nombre puisse voir ces images ? il est ou le danger ?

Bref vous m'avez compris je vous trouve bien snob sur ce coup et il ne fait aucun doute que le même reportage insonorisé et en noir et blanc aurait été vendu à arte et n'aurait touché quasiment personne.
La sonorisation des tanks et des avions me génait déjà... de bien mauvaise qualité souvent d'ailleurs et donnait juste au spectateur ce qu'il voulait entendre (effet noix de coco des films où le spectateur préfère le faux son des chevaux que le vrai).
Il faut exploiter à fond les possibilités offertes par les nouvelles technologies. Pourquoi s'arrêter en si bonne voie. Il devient urgent de re-sonoriser les vœux du premier de l'an 2013 pour inverser l''inversion de la courbe du chômage et autres billevesées. On pourrait d'ailleurs sans difficulté utiliser la vraie voix du vrai François Hollande ce qui assurerait le plus grand réalisme. Bouger les lèvres pour dire n'importe quoi est sa spécialité.
"Une image ne suffit pas à transmettre l'idée de frayeur, de chaleur. L'émotion vient beaucoup plus par le son que par l'image"

Sauf qu'on ne demande pas de l'émotion à un documentaire, on lui demande de nous informer... S'il veut faire dans l'émotion il peut toujours faire une film classique.
Je crois que la télé file vraiment sur une pente très dangereuse, à force de courir derrière le sensationnalisme et l'audimat. En ce moment par exemple je rage contre les documentaires pseudo-scientifiques dont nous inondent les USA, et qui ne sont qu'un empilage racoleur d'images spectaculaires et de chiffres qui ne veulent rien dire, pour aboutir à des vidéos qui n'ont strictement aucun intérêt éducatif.

Même chose pour la modification d'images ou de vidéos authentiques : pour moi ça s'apparente à de la tromperie, voire à du vandalisme. A la limite s'il y avait un bandeau clair au milieu de l'image disant "partie audio reconstituée par des comédiens" pourquoi pas, on serait alors averti qu'il ne s'agit pas d'un document authentique. Mais sans aucun avertissement je trouve ça inadmissible.
- Qui se dévoue pour compiler les détournements parodiques rigolos du film sur Hitler ?

Sinon, il faudrait signaler une petite bizarrerie: vous indiquez que ce sujet vous a été signalé par un de vos forumeurs, Sémir pour ne pas le citer. Hors, il semble qu'il ait été définitivement banni. "Cet utilisateur n'existe pas" ! J'avoue être un peu triste de cette décision et en appelle à la clémence du modérateur. Si Sémir est un peu vif dans son expression et parfois borderline, j'y vois plutôt de la provocation, rien de bien méchant.

Bon, je retourne vraiment me coucher.
"Avec le son, vous êtes dans la réalité, l'authenticité ! Je revendique le droit à la création."

Donc, d'après c'gars-là, transformer une image, c'est la rendre authentique. J'ai bien compris ?

Je retourne me coucher.
D’après ce que j’en sais, car je suis téléphobe, TF1 est un fleuron de la culture du temps de cerveau humain disponible.

Le documentaire en question est semble-t-il lié à la commémoration du 8 mai 1945.
Pour le dire vulgairement, on est dans le marronnier. Qui donc à TF1 se soucie de cultiver l’esprit de résistance et les acquis de la libération ?
Pour ce marronnier, il faut sortir de la routine et trouver « le petit plus » qui va distinguer la chaîne de ses concurrentes sur le marché des budgets publicitaires. Ce petit plus, c’est de mettre des voix là où les images étaient muettes. Le producteur de l’émission s’en explique très bien.

L’an prochain, on attend les odeurs ?
Ou mieux encore, Eva Braun à poil.
Les rares bribes de paroles et de bruitages qui sont rajoutés me rappelle la manière dont Jacques Tati sonorisait ses films.

Je pense que ce sujet est complexe.
Dans ce que vous nous montrez, ce sont les commentaires off qui sont très audibles.
Mettre un commentaire sur des images sans son, c’est déjà donner une interprétation à l’image.
Mettre une musique sur des images muettes colore l’interprétation.
De même, placer des textes sur le film, comme cela a été fait sous la vidéo d’Hitler que vous nous présentez comme brute (muette), c’est orienter l’image.

Vous aviez un chroniqueur qui s’y connaissait en son et musique, non ? ;)
Il en pense quoi ?
"Quand il dit « Très bien» à des jeunes qui vont mourir quelques jours plus tard, ça dit tout ! Il se fout tout à fait que ces mômes, à trois jours de la chute du Reich, aillent mourir pour lui. Ça le rend encore plus cruel et rien n'est pire que la cruauté qui s'abrite derrière un visage gentil""

Mais oui...c'est un documentaire pour des imbéciles donc.
Hitler était un GROS MECHANT parce qu'il a envoyé se faire tuer d'innocents jeunes soldats tandis qu'il restait le postérieur vissé dans sur sa chaise...oui, ça doit être le principal problème de ce type...Bon d'accord j'exagère mais tout de même...un peu bête, non?

En passant, il est évident qu'aucun chef d'état major du côté des gentils n'a fait ça. C'est l'apanage des méchants...Pas de boucheries téléguidées ici, ni de scrifice, ni de mensonge....ou d'exécutions pour les seuls courageux sensés...ce qui ont refusé de faire la guerre.
Oui, j'allais réagir exactement dans le même sens avant de vous lire. On peut en effet se poser la question du recul historique de ce réalisateur : comme si rendre Hitler cruel allait permettre aux téléspectateurs de comprendre ce qu'était réellement le nazisme.
Non, c'est plus pratique de rendre Hitler cruel - encore que je me demande vraiment si c'est le film d'archives le mieux choisi pour ça ! C'est plus simple à comprendre. Un petit peu d'émotions, et hop, le tour est joué. Bref... c'est nul !
Des ravages de Breaking Bad sur l'imaginaire frustré de certains documentateurs.
En vous lisant je m'attendait à ce que votre phrase finisse comme "Un petit peu d'émotion, et hop, une pub pour de la lessive"
C'est peut-être cela l'effet recherché, on met des belles images colorisées et un peu de son qui font pas trop réfléchir pour préparer le cerveau du téléspectateur..
Il y a d'autres pratiques qu'on pourrait discuter dans ces "documentaires" récents:
- Recadrer les images
- Faire lire les témoignages par des comédiens qui lisent le texte avec l'accent correspondant à l'origine du témoin.

Et il y a encore des choses à inventer:
Et pourquoi pas faire parler Hitler en français pour que le spectateur de Tf1 comprenne mieux l'importance de ces paroles reconstituées.

Pour moi le problème c'est de laisser croire que ces documents étaient disponibles à l'époque dans cet état. Or la qualité des documents de l'époque est aussi un témoignage des moyens dont on disposait à l'époque pour diffuser les informations.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.