139
Commentaires

Dix ans après, quoi de (vraiment) neuf sur le fiasco américain ?

Dix ans après, les innombrables productions médiatiques revenant sur les circonstances précises et les conséquences du 11 Septembre n'auront apporté aucune information nouvelle. Face à une matière déjà exploitée jusqu'à l'épuisement, et faute de pépite inédite, les journalistes chargés de raconter une fois de plus les attentats ont eu deux solutions. Maquiller plus ou moins habilement leurs résumés en les présentant comme des révélations ; ou choisir de souligner ce qui, une décennie plus tard, frappe toujours autant les esprits : la désorganisation totale du sommet de l'Etat américain, qu'ont révélée les actions d'une poignée de kamikazes.

Derniers commentaires

Aspect non abordé jusque là, sauf erreur: pourquoi aucune image de l'approche de l'avion qui s'est soit-disant écrasé contre le Pentagone n'a-t-elle été diffusée ?

Il est peu vraisemblable qu'il n'y en aie pas. En plus, c'est facile et pas cher.

Si quelqu'un a une réponse rationnelle, cela m'intéresse.
Au fait, vous voulez des nouvelles du rationnel freudqo ??.....Faites un tour sur le forum sur l'appli polémique Iphone et voyez qui nous contredit...Edifiant !
Une petite vidéo qui résume bien les choses :

"La version officielle expliquée en 5 minutes"

http://www.youtube.com/watch?v=CALSC6PonlI
A quand une émission dédiée au vocabulaire du journalisme? Vous y décortiqueriez les formules "séguélesques" du type "syndrome de Stockholm" ou autre "théorie du complot". Cette dernière revêtant un caractère sulfureux dénigrant immédiatement le sujet qui s'y rattache. Quelques théories en vrac: le big-bang, la relativité, la matière sombre, l'évolution… Toute théorie est définie d'abord par le cadre expérimental hors duquel elle n'est plus valide. Complot: Est-il envisageable que des information concernant le sort des population (nucléaire, crise, climat, lobbying,…) soient cachées au public ou mieux, noyées dans une masse d'informations contradictoires ou anecdotiques?
Concernant 911 (Le onze septembre en chiffres, également le numéro des urgences aux usa) que penser de la déclaration de Larry Silverstein: "errrrrr, they made that decision to pull d… and, I mean watch the building collapse". Vrai faux lapsus? To pull down est un terme employé par les démolisseurs (implosion). Comment envisager la possibilité de placer des charges explosives dans un immeuble qui brule depuis sept heures?
Dix ans après: 385+125>500....
10 ans après on entend les mêmes aberrations sur les attentats du 11 septembre 2011 ... entre les " oh c'est horrible ce que le peuple

étatsunien a subi" et les " c'est forcément un complot" ... on est en plein délire.

Oui c'est un drame ... mais il n'est peut être pas là où les gens le voit .. personnellement je ne suis pas plus attristée de la mort de ces 3000

personnes que de celle de millions de personnes qui disparaissent chaque jours par manque d'eau, de nourriture, ou tous/tes

ces autres qui meurent sous la dictature ou sous les bombes ... le drame vient de nos relations Nord/Sud > Ici l'impérialisme étatusien contre

une partie du monde arabe ... conneries d'idéologies religieuse et monétaire.
Je viens de regarder l'interview de Fabrizzio Calvi (en trois parties sur Youtube) à propos de son livre "11 septembre, la contre-enquête", et qui est aussi un des co-auteurs des "Routes de la terreur".
C'est fascinant. Le travail journalistique de ce type est tout simplement remarquable. Ce qui est aussi remarquable, c'est qu'il se pose lui-même des questions, et il reconnaît implicitement que les théories conspirationnistes sont tentantes pour apporter la pièce manquante au puzzle. Mais sa position de journaliste l'empêche de franchir ce pas, lui fait même prendre la direction inverse.
Il explique que les réseaux entre Al Qaeda et la CIA existaient depuis 1979, et surtout, qu'ils existent encore ! Il explique que la CIA a caché la présence de deux terroristes au FBI pendant un an ! (50 personnes au courant !). Et son explication, c'est : la conspiration des imbéciles. C'est à dire qu'il préfère penser que les patrons de la CIA de l'époque se sont faits avoir comme des bleus... Une nouvelle enquête permettrait entre autre que ces personnes s'expliquent.
Là dessus, Joffrin (désolé, mais ça passe pas) nous dit que si l'on émet la moindre hypothèse de complot, on est un ennemi de la démocratie. Ses collègues journalistes, à Joffrin, ils pourraient pas lui dire qu'il déraille ? Sans dec, y en a pas un qui aura le courage de l'ouvrir contre ce fou furieux, qui a encore pu faire sa pub pour la nouvelle formule de l'obs pendant trois minutes sur Itélé l'autre jour...
Bref, à dans dix ans.
Les théories du complot sont les meilleures alliées des pouvoirs d’Etats. Loin de contester leur autorité, elles ne font que renforcer l’illusion de puissance que ces Etats cherchent à entretenir, que ce soit au travers de la puissance militaire, scientifique ou diplomatique. On pourrait même aller jusqu’à dire que l’adepte de la théorie du complot succombe à l’idéologie même des adversaires qu’il prétend combattre : il accepte comme postulat la parfaite maîtrise et le pouvoir de ses ennemis. Pour ceux de ma génération, il aura fallu attendre l’année 2000 pour commencer à vraiment dessiller nos yeux sur la véritable situation de l’armée russe : au moment du naufrage du sous-marin Koursk, on découvrit que celle qui était présentée comme l’égale de l’armée américaine avait entre temps sombré dans la décrépitude la plus absolue. Evidemment, la propagande des uns ou l’incrédulité des autres tentèrent d’accréditer des thèses d’attentat, mais c’était trop tard : le roi avait été entrevu nu. Déjà la guerre du Golfe en 1990 avait sérieusement entamé notre croyance dans les frappes « chirurgicales », et l’on commençait à décrypter ce que signifiaient les dommages « collatéraux ». Nous avions (brièvement) tremblé devant la « quatrième puissance militaire du monde » (pour les plus jeunes je parle bien de l’Irak, présenté à l’époque comme telle !). Longtemps après, l’homme de la rue aura pendant très longtemps du mal à admettre que les agents américains aient tant de mal à capturer Saddam Hussein, et plus tard Ben Laden. Dès lors, seules des hypothèses de complicités pouvaient expliquer ce fait incompréhensible. Notre siècle a pris le mot de Descartes au premier degré : l’homme est bel et bien maître et possesseur de la nature. L’improvisation, le bricolage, l’opportunisme sont généralement les points aveugles des théories du complot. Elles oublient tout simplement la finitude de l’homme. Elles se basent sur une foi inébranlable en la science et en la technique, elles sont attisées par le soupçon que fait naître toute autorité et la frustration qu’elle peut engendrer, elles sont enfin entretenues par les pouvoirs eux-mêmes, soucieux de perpétuer l’illusion de puissance, car c’est d’elle qu’ils tirent leur légitimité. Le pouvoir attribué à Al Qaida n’est que le reflet de cette croyance, qui arrange tous les camps : le fantasme de puissance est plus important pour ces groupes que la puissance réelle ; comme aux échecs, la menace est plus dangereuse que son exécution. C’est pourquoi il faut aller jusqu’à mettre en doute que les faucons américains aient menti sciemment, et la thèse la plus crédible est qu’au moment de son discours à l’ONU, non seulement Colin Powell, mais tout l’appareil américain derrière lui, croient vraiment que l’Irak possède des armes de destruction massive dans une sorte d’hallucination collective. L’article souligne à juste titre l’impréparation des services américains lors de l’attentat perpétré en 2001, mais cette impréparation n’est pas responsable des attaques. S’il est vrai qu’une meilleure coordination aurait sans doute éviter de nombreux morts, il me semble faux de croire que ces attentats auraient pu être évités. La fusillade en Norvège a montré, si c'était nécessaire, qu’une grande motivation, même de la part d’un homme seul, peut suffire au chaos.
Je voulais signaler ici, une petite erreur de rien du tout dans la chronologie minute par minute livrée un peu partout. Il nous est effectivement indiqué qu'à 15h42, tous les vols commerciaux sont annulés, que tous les avions sont obligés de se poser, ou ont interdiction de décoller. C'est presque vrai, tous sauf un; l'avion qui transporte la famille du principal accusé, la famille Ben Laden, est autorisé à prendre l'air pour l'Arabie Saoudite. Oh vous voyez, c'est une erreur de rien du tout, juste une bête omission journalistique. Il ne faut surtout pas y voir un quelconque arrangement avec quelques hauts membres de l'administration, sur ce départ de la famille Ben Laden, fort heureusement tous regroupé ce jour là, prêt à prendre tous le même avion.

Non, il est n'est pas nécessaire non plus de revoir Farenheit 911, qui débute par ce sympathique rappel, preuve de politiques prêts à tout, sur l'élection présidentielle de 2000, et les fraudes électorales avérées de l'équipe Bush, pour se faire élire. Ce jour là, ils avaient déjà volé la démocratie! Farenheit 911 continue ensuite sur les liens étroits de Bush, Rumsfeld et Cheney avec la famille Ben Laden, toujours bien de se le remémorer…

Et puis je voulais adresser un mot à mes amis conspirationnistes. Vous faites fausse route, les amis. Si vous croyez que ceux qui ont créé les attentats ne luttent pas pour que la vérité ne fassent jamais surface, vous vous trompez!! Si vous croyez qu'ils n'ont pas lancé de beaux écrans de fumée avec débats à tiroir comme la destruction contrôlée ou non, vous vous trompez! Les tours sont tombées, rien de choquant quand la structure principale est à ce point endommagée. Et le WTC7, renfermant une cellule de la CIA et une de la SEC, avait lui toutes les raisons d'être destructibles à tout moment. Donc le point est évacué, et nul besoin de perdre dans de longs débats.

Non, si l'on veut trouver des points de comparaison, des évènements identiques ayant produit des effets dissemblables, il suffit de regarder les vidéos de l'impact des avions. Le premier explose dès qu'il entre dans le building, le second, malgré que ses ailes soient tranchées par de multiples poutrelles d'acier n'explose que "bien plus tard" à l'intérieur même du building. Là on peut se poser des questions

Et ces avions, dont on nous dit que c'est un jeu d'enfant de les diriger contre un immeuble, peu importe les trajectoires rocambolesques utilisées…le deuxième est en plein virage sur l'aile…pas facile de viser, et bingo, droit dans le mille, avec 20 heures de cours… Pour le Pentagone, c'est encore plus compliqué.. Mais non, c'est possible puisque le responsable d'un simulateur de formation a fait la démonstration devant des journalistes ébahis… Non promis juré, le gars, ne connaissait rien à l'aviation et n'avait jamais fait joujou avec son simulateur… On attend toujours que nos debunkers officiels, nous fassent la démonstration… on attend, on attend, dix ans déjà… Pierre Hasky, Daniel Schneidermann, Elizabeth Levy (non, pas elle, c'est pas possible, elle a part avec un gros handicap intellectuel), que font ils?? pourquoi n'ont ils jamais essayé, pour démontrer la faisabilité?? c'est pas compliqué un 757 à faire voler, 20 heures de cours, pas plus que pour une twingo!!

10 ans… 10 ans de faillite de nos démocraties, de nos moyens de contrôle démocratiques, que sont politiques et médias. Et aujourd'hui, tout le monde fait comme si de rien n'était, avec les mêmes infos qu'il y 10 ans!! Quelle crédibilité pour les médias et les politiques, alors même que le nombre de personnes qui doutent ne cesse de progresser. Bien sur, il est plus aisé de titrer sur "les faillites des USA le 11/09" que de titrer sur "10 ans d'échec démocratique et médiatique" à faire la lumière.

Alors il y a bien sur, les super confiants.. ceux qui pensent en une question avoir trouver la clef de l'énigme pour clore définitivement tout débat:"Mais et les victimes des avions??" On pourrait leur répondre sur le même ton "et les victimes de la guerre d'Irak, plusieurs centaines de milliers (sans parler d'un pays ruiné, anéanti, pillé) que ces mêmes gens ont lancé sur la base d'un mensonge?" Pourquoi se soucier de quelques centaines d'hommes et femmes, lorsqu'on en néglige plusieurs centaines de milliers, lorsqu'on néglige les valeurs de la démocratie en trichant ouvertement, en mentant ouvertement, en emprisonnant à Guatanamo, en torturant (le gars qui a avoué le 11/09, a subi plus d'une centaine de simulation de noyade (le waterboarding)… qui ne l'aurait pas avoué????)?

10 ans de faillite morale. 10 ans de faillite démocratique. 10 ans de mensonges. et 10 ans d'insultes et de menaces pour ceux qui osent poser des questions!!
Et plus le temps passe, plus il sera impossible de faire le moindre bout de chemin en arrière…
Réfléchissez donc, messieurs les journalistes, avant de faire l'impasse sur quelques enquêtes sérieuses, avant de ne serait ce que publier les faits qui montrent que l'administration Bush était un ramassis de corrompus prêts à tout pour le pouvoir et les dollars!! Réfléchissez bien, oui!! Demain dans 10 ans, il sera trop tard.
Il y a 6 mois, les Japonais ont été confrontés à un énorme tsunami... c'était le 11 mars dernier.*
http://www.hemisphere-gauche.net/art-12940-les-japonais-se-recueillent-six-mois-apres-le-seisme-du-11-mars.html#haut
Croire à la version officielle du 11/9 sans se poser des questions sur l' effondrement de la wtc7 , ou du boeing 757 ,avion de 100tonnes ,envergure des ailes de 38 mètres, qui frappe le pentagone au rez chaussé, alors qu il fait 14metres de haut .Et cerise sur le gateau ,sans toucher le sol .Ha ils sont forts ces terroristes. Aussi forts qu Olswald qui aurait assassiné kennedy avec un vieux fusil à tirer dans les coins,mais attention il avait des balles magiques.capables de faire demi tour et exploser le crane de J F K.de face ,alors qu Olswald etait derrière.C est la verité ,puisque c est dans le rapport Warren. Bande de complotiste va !!.Le saucisson c 'est bien connu pousse dans les saucissoniers ;si si faut le croire...lol
@si n'aurait jamais sorti ce papier sans les réactions et votes dans les forums.

C'est un article alibi.
La conclusion de l'article; disons "la théorie de l'impréparation", ça me plaît bien.
Que penser de l'info de Reopen selon laquelle le jour des attentats les services de sécurité US effectuaient plusieurs exercices de simulation d'attentats avec des détournements d'avions ? Il semble que ce genre d'exercice était fréquent (7 à 14 fois par ans). Mais la coïncidence est troublante..
Elle l'est encore plus, si toujours selon Reopen, il est avéré que des simulations d'attentats dans le métro londonien avaient lieu le jour du véritable attentat. Quant à Madrid, point de simulation le jour même. Mais il y en avait une... la veille.
Cela fait beaucoup de coïncidences...
Mais le doute cartésien n'est plus de mise dans la presse française.
En ce qui me concerne, en suivant les recommandations de ce cher René, je peux affirmer quelques petites choses :
Je pense donc je suis.
Je suis, donc j'ai bien vu (en direct) deux avions percuter deux tours.
Je suis, donc j'ai bien vu (en direct) deux tours s'effondrer à la vitesse d'une pierre tombant en chute libre.
Pour le reste, j'ai vu, entendu des choses très confuses, contradictoires, illogiques, surprenantes...
L'une des plus surprenantes, c'est l'absence de sanction contre des responsables du renseignement et de l'armée qui ont été en-dessous de tout.
Bon, on en saura sans doute un peu plus pour le 70ème anniversaire...
je trouve toujours rigolo de constater que les plus crédule dans cette affaire sont finalement ceux qui croient à la théorie du complot (assez crédule pour croire que les autres croient à une version officielle qui n'existe pas vraiment…). Tous ces spécialistes autoproclamés en démolition, en construction de gratte-ciel, d'incendie et des méandres de la sécurité intérieure américaine, c'est génial.

Alors que la réponse à toutes leurs questions a déjà été apportée dans cette vidéo. Pour les fainéants, la solution se trouvent aux alentours de la 20ème minute : 911answer.
Les explications fournies par la commission d'enquête ne sont pas satisfaisantes. Les tours se sont effondrées par démolition contrôlée, et non à cause des avions ou du feu. Et beaucoup trop de choses ne collent pas. Des pistes, comme celles sur les délits d'initié ont été étouffées. Et Ben Laden a été assassiné sans autre forme de procès. Il faut clairement réouvrir l'enquête pour rétablir la vérité, pour les victimes et les familles, pas seulement du 11 septembre aux USA, mais aussi de toutes les personnes qui sont mortes en Irak ou en Afghanistan à cause des guerres qui ont été justifiées par ces attentats.
C'est avec une grande habileté que Dan Israêl esquive les centaines de questions des partisans de la réouverture d'une enquête sur ces attentats :

les innombrables productions médiatiques revenant sur les circonstances précises et les conséquences du 11 Septembre n'auront apporté aucune information nouvelle. Face à une matière déjà exploitée jusqu'à l'épuisement,

Les « truthers » (comme on les appelle) sont frustrés par la rigidité du voile médiatique apposé sur les vraies « circonstances précises » des ces attentats... car la matière exploitée jusqu'à épuisement c'est la version officielle. Le net regorge de révélations et nouveautés (sourcées et recoupées) dans lesquelles il y aurait de quoi satisfaire la curiosité de Dan Israël et son envie de nouveauté grisante.

Certes il cite l'association reopen il explique qu'ASI a déjà entendu ses arguments (sans les citer faut pas exagérer ça serait lassant cette répétition . Rien de neuf la dedans mon coco !). Il ne précise pas que les centaines de contre enquêtes et contre expertises du net sont totalement tricardes dans les grands médias et qu'elles ont conduit a des morts médiatiques. Il fait le blasé qui a déjà tout entendu et lu sur le sujet mais son papelard ne s'arrête que sur les émissions commandées pour légitimer la version (propagande) officielle en feignant d'apporter des révélations.

Même pas un mot sur le reportage du JT du soir de france 3 du 8 septembre qui est pourtant un concentré de scoop et de révélation médiatique : première fois a ma connaissance qu'un journal évoque le WTC 7, les familles des victimes et le mouvement pour la vérité.... 10 ans après !

Rien de nouveau chez ASI. Sur ce sujet, pleutrerie déguisée en fausse neutralité....

Très très très décevant. En plus j'ai voté en voulant moinsser mais je crois qu'on peut pas.
bonjour, je suis un peu étonné que vous ne parliez pas de l'excellent docu d'Arte, "Les routes de la terreur" (la deuxieme partie est encore visionnalbe sur Arte +7 pendant quelques jours), qui à mon avis, apporte un éclairage différent et assez inquiétant sur les attentats du 11 septembre 2001.
Le problème sur le sujet du 11 septembre n'est pas de parler des choses neuves, mais de parler de ce dont on devrait parler dans un système démocratique en état de marche. Considérons cette liste de dysfonctionnements manifestes :

- coupables déterminés sans preuves, executés sans procès, torturés

- pas de responsabilité établie dans l'appareil sécuritaire US de cet echec dramatique. Étouffement des témoignages très clairs mettant en cause l'interconnexion à la maison blanche, ou la maison blanche elle même dans le gel des enquêtes qui auraient du être lancée vu les alertes nombreuses, fiables et assez précises.

- pas d'enquête sur les délits d'initiés pourtant mis en évidence très tôt, notamment par Eric Laurent, et confirmés depuis par une étude d'un économiste suisse (M. Chesney, je crois)

- pas (peu) de remise en question de la réponse aux attentats, qui s'est situé d'emblée sur un terrain militaire plutôt que policier

- pas (peu) de remise en question éthique de l'utilisation politique de ces attentats, et notamment des familles de victimes qui se sentent, contrairement au rôle que leur prêtent essentiellement les médias, majoritairement flouées par l'enquête officielle

- pas de considération des remises en question de l'explication officielle par des milliers d'experts de la vie civile

- et parce qu'il faut bien considérer la source de toutes ces insuffisances, défaillance des médias et des politiques (au moins l'opposition) à jouer un rôle de contre pouvoir pour éviter tout ces abus qui me semblent incontestables.

Notez comme cette liste n'évoque même pas les questions d'autres coupables que ceux présentés, complots, etc. Ceci pour essayer de remettre la question à l'endroit : la question du 11 septembre n'est pas une question de complotisme, c'est une question de contre pouvoir et de capacité de nos systèmes de gouvernance (ce qui inclut, en particulier, dans nos démocraties, l'action des médias) à gérer ce type de crise sans abus ni disfonctionnements. Regarder cette liste et constater que tout ces points n'ont pas fait l'objet des questions et actions qu'ils auraient du amener permet de voir que la volonté de ne pas ouvrir la boite du 11 septembre ne doit rien aux "théories du complot", et rend visible que cette étiquette même a avant tout comme rôle de couper court à la discussion pour protéger les responsables de l'échec sécuritaire, les politiques qui s'en sont trouvées légitimées, et, si les plus pessimistes ont raison, les vrais coupables (ce qui aussi choquant soit-il reste accessoire par rapport au reste : les guerres et leurs conséquences).

Si on veut analyser, en ce dixième anniversaire, ce qu'en font les médias, ce n'est pas les scoops qu'il faut chercher, ce sont les rattrapages de tout ce qui a dramatiquement manqué jusque là. L'exemple le plus flagrant, c'est le WTC7 : seul 14% de Français (source : http://www.lepost.fr/article/2011/09/09/2586303_sondage-h-e-c-pour-reopen911-58-des-francais-doutent-de-la-version-officielle-des-attentats-du-11-septembre.html) savent que trois tours se sont effondrées ce jour là. Sans même mentionner la problématique "complotiste" qui tourne autour de ce building, ça indique bien à quel point des informations basiques et fondamentales, bien que connues depuis le 11 septembre lui même, ne sont pas correctement restituées par les médias.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

En tout cas, complot ou pas, le truc certain, c'est que pendant que les gens continuent à s'intéresser à cette histoire sans intérêt, ils ne s'intéressent pas aux vrais problèmes ! Pour le coup, y a sans doute quelques dirigeants qui doivent bien se marrer en vous voyant ! Et qui doivent vous remercier ! Je penserais presque y a une machination derrière tout ça : encourager le petit peuple ignorant et crédule à croire que le 11 septembre est un complot pour éviter qu'ils ne réfléchissent trop et qu'ils ne s'intéressent à des choses bien moins sexy et sans doute bien plus gênantes... Je pense par exemple et au hasard à tout ce qui tourne autour du coltan : de toute évidence, il y a ici des enjeux économiques et politiques fondamentaux à mettre au jour sans même avoir besoin de théorie du complot ! Et pourtant, ça fait moins recette que le complot du 11 septembre. Ça parait vraiment suspect.
Pourquoi ces attentats ont-ils eu (et ce n’est pas fini) un tel écho médiatique, politique et tous les -tique que vous voudrez ?

- Parce que les images qu’on en a eues furent absolument et extraordinairement dramatiques et surtout spectaculaires. Une pollution suite à un explosion nucléaire, une pandémie dans un pays de pauvres, ce n’est guère vendeur ou alors après un gros travail de mise en scène. Pas comme avec une chute du haut des tours…

- Parce qu’on s’en prenait non à un pays du trou du cul du diable (c’est permis, là, DS ?) mais au meilleur pays du monde, le plus en sécurité toussa.

- Parce qu’un mort étazunien est plus important que tout autre mort au monde. Demandez donc aux victimes anonymes de Bophal (3500 selon la police, 20 à 25000 selon les manifestants), tués non par le fanatisme de terroristes mais par le capitalisme d’Union Carbide.

PS Je n’ai eu aucun accès internet pendant huit jours : sait-on si l’article de Jean Baudrillart, qui fit tant scandale en septembre 2011, a été évoqué et mis en perspective avec ce qui s’est passé ensuite (un monde moins libre, moins sûr et plus inégal) ?
Et bien moi qui ai renoncé à voir Vol 77, j'ai appris des trucs. Merci.

http://anthropia.blogg.org
Article ne disant vraiment rien de neuf. il semble ne plus rester de journaliste d'investigation.
Ce témoignage mérite de l'attention:
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23072
Vu qu'on n'y était pas et qu'il se dit tout et n'importe quoi sur le sujet, on est bien obligés de croire les versions officielles.

Mais il reste qu'il y a beaucoup d'incohérences dans cette histoire, et que ce n'est pas étonnant que certaines personnes en déduisent tout et n'importe quoi.
En y ajoutant le fait que ces évènements ont changé le cours du monde, et pas pour le meilleur, tout est possible.

Il reste que même si des explications manquent, elles sont plus dues à des réactions inappropriées des autorités américaines à un évènement exceptionnel et difficilement prévisible, qu'à d'hypothétiques complots des mêmes.
"La ligne de front passe aussi par les attentats du 11 septembre", dit @si dans l'accroche de son dossier sur le 11 septembre depuis 3 ans. Plutôt qu'elle y passe ! Alors il va falloir souffrir les critiques, chers amis d'@si, parce que c'est un sujet tellement bien connu de certains @sinautes que ce genre d'article ne va plus pouvoir passer encore longtemps...
Avec cet article vous faites finalement ce que vous avez presque édicté en règle à @si : en faire un chouïa de plus que les autres, les officiels, pour mériter votre place de trublion sur internet. Mais au fond, c'est la même soupe qui nous est servie, désolé de le dire :
Toujours le même ton condescendant pour les théoriciens du complot, toujours les principaux points d'achoppement à peine effleurés, et puis le désormais fameux : "on savait déjà tout ça". Dans dix ans, on dira : "Un participation interne des EU aux attentats ? Mais on le sait depuis longtemps !". L'important étant que les choses n'aillent pas trop vite, pour ne pas faire chuter le système. Les médias ont un rôle de conservation du système, et donc anti-révolutionnaire, vous êtes au courant à @si ? Si les médias décidaient aujourd'hui de faire tomber Sarko, ils n'auraient que l'embarras du choix tellement il traîne de casseroles. Mais non, il faut croire que des élections anticipés, c'est encore bien trop de désordre pour les médiacrates, ils n'auraient pas le temps de retourner leur veste...
Ce qui explique que les médias et le peuple soient à ce point coupés l'un de l'autre (il en a quasiment été ainsi depuis l'invention du journalisme moderne, sauf en de rares périodes, révolutionnaires, par exemple), c'est la discordance entre les émotions que les médias veulent provoquer dans l'opinion publique et ce que ressentent les gens. Les médias créent l'indignation pour mieux étouffer celle du peuple. Bush a menti ? Vous ne le saviez pas ? Il coule une retraite paisible, et ça vous agace ? Allons, allons, il ne faut pas s'énerver pour si peu, cela fait partie de l'imperfection fondamentale de nos démocraties, Guantanamo n'existe plus, non, alors de quoi vous plaignez-vous ?
Une dernière chose : je suis fier d'être appelé complotiste par le système, je préfère ça à "lecteur-spectateur-pseudo-critique-qui-supporte-l'injustice-en-lisant-libé". Joffrin a récemment expliqué que je suis une menace pour la démocratie. Une menace pour "la démocratie selon Joffrin", ça me va parfaitement.
Sur le contrôle aérien je me demande d'ailleurs comment serait accueillit une mise en parallèle des travaux de la commission sur le 11/09 et les défaillances de l'année passée où des avions se retrouvaient en pleine nuit sans interlocuteur dans les tours de contrôle parce que les contrôleurs ...


... dormaient.
Bonjour
Le documentaire en 2 parties des "Chemins de la terreur" passé sur ARTE met aussi en avant les cachoteries entre la CIA et le FBI concernant les 2 acteurs présents 1 an avant le 11 septembre.
Il met également en avant l'aveuglement de l'administration Bush qui vient juste d'arriver pour les "conflits du passé" (Irak, Israel) ce qui leur fait ignorer les alertes mises en place par l'administration Clinton sur ce qui se passe au Pakistan, aux Philippines et… aux USA.
Enfin, un membre du FBI indique que tôt ou tard il se serait passer quelque chose au WTC, lieu emblématique pour les jihadistes (il y avait déjà eu un attentat en 1993) même si ces attentats avaient été déjoués.
Personnellement je pense qu'on n'en saura pas plus avant encore quelques années, jusqu'à ce que les derniers hauts responsables de l'administration Bush soient à la retraite / sur leur lit de mort et n'aient plus rien à perdre pour parler.
Ah oui, alors, vraiment rien de neuf ?
Depuis dix ans, les tenants de toutes les hypothèses se combattent, à sortir des articles, des contre-articles, des révélations et de la propagande, se jette des anathèmes à la figure, à coup d'hérésie, de blasphème, de négationnisme et autres insultes. Vu que tout - et son contraire - a été dit sur le 11 septembre, pourquoi encore écrire des articles ? Dans le rapport de la commission, dans les articles de nos éditocrates bien aimés, sur le site reopen, sur le site bastison, dans 24 heures chrono tant qu'on y est... Où est la vérité ?

"ceci est l'histoire d'un crime - du meurtre de la réalité"... Jean Baudrillard, Le crime parfait
L'atmosphère que traduisent ces enregistrements apparaît déjà très bien, avec d'ailleurs des citations entières, dans le film United 93 (2006). Si les passages du film qui se passent dans l'avion sont bien-sûr pleins de reconstitutions hypothétiques, toutes les conversations téléphoniques y sont, et je crois même que certains employés des centres de contrôles aériens y rejouent leur propre rôle.
Il y a d'ailleurs une toute jeune militaire qui a le même genre de petite voix que celle dont vous parlez en fin d'article: Greengrass a bien écouté tout ça de très près avant de faire son casting. Il y aussi dans le film l'intégrale de l'échange "Planes? Did he say planes?"
Terroristes faisant un premier essai, cinq ans avant.
ok je sors...
ReOpen le forum !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.