55
Commentaires

Dits et non dits du supra-monde

Commentaires préférés des abonnés

Ce M. Marc Guillaume était également l'un des promoteurs du projet de révision constitutionnelle, sous Hollande, visant à introduire l'état d'urgence et la déchéance de nationalité dans la Constitution. Beau palmarès...


https://www.lemonde.fr/politiqu(...)

évidemment que le cabinet du ministre était au courant, de même que sous la précédente gouvernance, les dossiers de Thévenoux et Cahuzac étaient des épées de Damoclès qui menaçaient le gouvernement; mais tant que personne ne l'ouvre ( ou n'enquête ) (...)

Un Haut-Omissaire de bonne foi

Un Haut-Fonctionnaire précieux


" Si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres"



Derniers commentaires

Le harceleur Darmanin à "Paris Match" : Il manque sans doute autour de lui des personnes qui parlent à la France populaire, des gens qui boivent de la bière et mangent avec les doigts. Il manque sans doute un Borloo à Emmanuel Macron.

Comme le note le twitto qui a relayé ces propos méprisants : Il a oublié de dire qu'il lui manquait aussi des personnes qui se grattaient les couilles en regardant le foot.

Est-ce qu'on ne serait pas d'accord pour dire, comme Balzac, dans Les Employés, édité dans la collection Folio, que

« Quand les rois eurent des ministres […] ils se firent faire des rapports sur les questions importantes, au lieu de tenir, comme autrefois, conseil avec les grands de l’État. […] les ministres […] se laissèrent mener par les lisières du rapport. […] Le rapport devint ainsi, pour l’affaire et pour le ministre […] une consultation où sont traitées les raisons contre et pour avec plus ou moins de partialité. […] Les plus belles choses de la France se sont accomplies quand il n’existait pas de rapport et que les décisions étaient spontanées. […] La France allait se ruiner malgré de si beaux rapports, et disserter au lieu d’agir. Il se faisait alors en France un million de rapports écrits par année ! » (p. 45).






En avril, Delevoye menaçait de quitter ses fonctions de haut commissaire si la promesse faite durant les négociations de ne pas toucher à l'âge de la retraite n'était pas tenue .


Celui qui va le remplacer a fait sa carrière à Auchan au service du personnel : il est présenté comme un habitué des négociations fin connaisseur du dossier des retraites .


Il faudrait lui demander ce qu'il pense du recul de l'âge de la retraite ...



Alors celle-là elle est bonne : 

(Source : France Info)


«  "C'était à lui de nous informer et de demander s'il pouvait cumuler salaire privé/public, il ne l'a pas fait", a précisé l'entourage du Premier ministre. "On ne peut pas présumer que les gens vont tricher. Nous ne sommes pas la police", conclut-il. »


Tricher ? 

Mais alors il n’etait pas de bonne foi ? 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

L'incompétence même rien d'autre , couplet a de la suffisance quand même 


Dire que ce Monsieur a patte blanche de partout. Dire tout est son contraire... tout le temps...

 il dit tellement de chose qu il a bien raison de temps en temps ,on dirait Nostradamus 



Encore un déconnecté, mais je m inquiète quand même que ce genre d individu apporte néanmoins unenforte audience ,sinon il ne serait pas là 


Inquiétant 



Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je me sens très abattu, le monde déliquescent dans lequel nous vivons semble incapable de se reformer. Je vais manifester cet AM, mais je ne pas certain que cela va changer grand chose... La capacité de nuisance de ce mouvement est elle suffisante ... Putain il en faut de l'énergie pour lutter face au monstre qui nous dirige, il digère toutes les oppositions. 

Pour Barbier, j'hésite entre :

- aplomb

- arrogance

- impudence

-outrecuidant

- désinvolture

- cynisme

- inconvenance.


Finalement, je vais opter pour ; connerie.

La réforme ?


Stocker des boites de petits points.


Sur la page wikipedia de Marc Guillaume: 


>> "À ce titre, il s'oppose à Gérard Larcher, président du Sénat, au sujet de la constitutionnalité de la limitation du cumul des mandats dans le temps, introduite dans la réforme7. "


Plutôt caucasse qu'il n'ai rien dit, pour ou contre finalement ?

Barnier du soir sans son écharpe rouge

Tempête en prévision


Députée du matin estampillée Macronie gratinée à France Info :

concertation débat dialogue concertation débat dialogue

dialogue débat concertation dialogue débat concertation


Agnès Buzin ministre de la Santé et des Solidarités 

"Nous devons expliquer

"Nous cherchons quelqu’un qui connaisse bien le dossier. De façon à s'approprier assez rapidement ce travail nécessaire avec les syndicats et que cette personne soit capable de porter la réforme devant l'Assemblée nationale au Parlement." 

"Nous devons expliquer


Question d'un auditeur n'ayant pas besoin d'explication : quand est-ce que vous allez démissionner?


Je n'écoute pas la réponse, il n'y a pas de grève des tortillards


Cher Daniel, il me semble urgent de réinviter Barbara Stiegler et pourquoi pas le binome Dardot/ Laval pour poursuivre l'éclairage du projet néolibéral dont cette réforme est la dernière digue à faire péter pour en achever la mise en oeuvre. En vous remerciant par avance pour toutes les émissions déjà produite sur le sujet, mais qui s'inscrivaient hors contexte de mobilisation et de conscientisation. 

Ce Barbier, quel roqueur : "Ni remords ni regrets"


Il me rappelle un type, invité à chaque fois sur les plateaux TV, se trompant à tous les coups dans ses prédictions.


Il sortait des bouquins ... Flinc, Blinc, Minc ?

Lire, c'est donner du sens à un texte écrit .


Face à la chronique du matinaute , c'est la perplexité .


De quoi est-il question ?


Le Monde ne citait pas ( au moment de l'édition de la chronique) Marc Guillaume tout en déclarant : il savait . 


L'information concernant Delevoye n'est pas sortie dans Le Monde mais me semble-t-il, dans "Le Parisien" .


C'est extraordinaire  le nombre de questions qui viennent à l'esprit sur ce simple passage de la chronique...

Barbier était de bonne foi.

on attend juste la mise en examen  car l'infraction est caractérisée et la faute reconnue.  



je peux pas tout lire maintenant, J' AI MANIF!!!  ici  c  'est  le matin ...

 Si ce n'était pas si pénible, que de se remémorer le nombre d'éborgnés, handicapés à vie par la flicaille macroniste, arrétes, avec garde à vue en prime, condannés par une justice qui baisse son pantalon , les médias à 95 % aux ordres du capital (sauf ASI Oufffff, Mediapart, le média la liste n'étant pas exaustive) j'aimerais cette époque ou tous les mensonges accumulés depuis 45 ans explosent à la Gueu.. de cette soit disante élite, Delevoye est le pur produit de cette engeance. Tant de bêtise crasse, d'amateurisme me fait frémir.....


Le plaindre serait une faiblesse, les plaindre serait une faute. 

C'est pas le même il a pas l'écharpe a moins qu'il s' en soit servi pour se pendre

évidemment que le cabinet du ministre était au courant, de même que sous la précédente gouvernance, les dossiers de Thévenoux et Cahuzac étaient des épées de Damoclès qui menaçaient le gouvernement; mais tant que personne ne l'ouvre ( ou n'enquête ) on fait mine qu'il n'y à rien, et quand l'affaire sort, on sert les rangs ( et les fesses ) jusqu'à ce que ça se tasse ou que ça devienne intenable et que ça explose.


De même aussi que chacun savait dans l'entourage de Hollande que le jeune conseillé ( devenu ministre des finances ) avait les dents qui rayaient le parquet et qu'il faisait des réunions pour préparer son ascension vers le pouvoir. 


Venir nous faire croire que dans ces affaires les plus hauts responsables ne sont pas au courant des magouilles et petits secrets à peine cachés est du foutage de gueule ( mais on n'est plus à cela près ) !

Pauvre Delevoye. On demande son scalp, on lui fait porter le chapeau...c'est à perdre le tête (la sienne bien sûr).

Bénévole, mon ...


Allez, je change de gimmick.

Etonnant, non?

Il me semble que cela ("LA Réforme" ) va être encore un peu plus cafouilleux. Il devait bien être le seul à comprendre quelque chose à cette usine à gaz.

Un Haut-Omissaire de bonne foi

Un Haut-Fonctionnaire précieux


" Si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres"



Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce M. Marc Guillaume était également l'un des promoteurs du projet de révision constitutionnelle, sous Hollande, visant à introduire l'état d'urgence et la déchéance de nationalité dans la Constitution. Beau palmarès...


https://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/13/decheance-de-nationalite-quarante-jours-qui-ont-ebranle-le-quinquennat_4846327_823448.html

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.