17
Commentaires

Deux morts à Grenoble : Taha Bouhafs, journaliste et militant

Deux morts, des affrontements entre les habitants des quartiers et la police... et les médias. Samedi 2 mars au soir, deux jeunes du quartier du Mistral à Grenoble sont morts à l'issue d'une course-poursuite avec les forces de l'ordre, menant à plusieurs jours d'affrontements entre des habitants et la police. Des événements suivis avec attention par le militant et journaliste Taha Bouhafs, déjà connu pour être l'auteur de la vidéo de Benalla à la Contrescarpe. Et qui livre une version différente de celle des autres médias.

Commentaires préférés des abonnés

En lisant la phrase avec "petit four" je n'ai même pas fait le rapprochement j'ai juste vu des gâteaux apéritifs. Je dois avoir un inconscient négationniste qui nie le lourd sens historique de "four" ou alors je suis gourmand...

Bonjour ASI,


Il y a une erreur dans votre article ici :
""Sale sioniste veut dire sale Juif", écrivait-il en réponse à un tweet de Benoît Hamon".
Non il n'a pas écrit cela, ou alors avec un point d'interrogation à la fin, qui change tout.
C'est Hamon q(...)

La BAC ....encore la Bac ! Nos escadrons de la morts version  non létales...

Derniers commentaires

Taha Bouhafs, c'est le soutien indéfectible à des militants islamistes, comme ici avec cette nouvelle polémique sur le voile dans un magasin Etam : https://twitter.com/T_Bouhafs/status/1105542332299005957


Alors qu'il est plus que probable que cette vidéo, dénonçant une très hypothétique discrimination, est nourrie par une démarche préméditée, volontairement provocatrice et dangereuse : https://twitter.com/roudene01/status/1105520847404654592

Pas facile pour la Licra d'être sioniste et de défendre des intérêts bourgeois tout à la fois. Comment ne pas sombrer dans la paranoïa antisémite ?

Les mecs volent un scooter, le conduisent sans casque ni permis, pètent des retros, fuient les flics et il faudrait les laisser partir pour être sûr qu'ils se blessent pas ?! Nan mais c'est quoi ce bordel ?!


Perso moi son étiquette de "journaliste", je la reconnais pas.

Ça serait quand même pas mal que la contestation de la méthode "Je relaie uniquement ce que dit la police et le procureur" soit autre chose que "Je conteste à priori tout ce que dit la police et le procureur" 

On a besoin d'un vrai boulot de journaliste, pas du point de vue symétrique.

Bouhafs va-il chercher les infos côté police, y compris pour les contester ?

En lisant la phrase avec "petit four" je n'ai même pas fait le rapprochement j'ai juste vu des gâteaux apéritifs. Je dois avoir un inconscient négationniste qui nie le lourd sens historique de "four" ou alors je suis gourmand...

Bonjour ASI,


Il y a une erreur dans votre article ici :
""Sale sioniste veut dire sale Juif", écrivait-il en réponse à un tweet de Benoît Hamon".
Non il n'a pas écrit cela, ou alors avec un point d'interrogation à la fin, qui change tout.
C'est Hamon qui a écrit, à propos des insultes à Finkielkraut "Un "sale sioniste" qui voulait dire "sale juif" ".
Dans votre article on dirait que Taha Bouhafs affirme qu'antisionisme et antisémitisme sont la même chose, ce qui est un contre sens.
Ceci n'enlève rien à la pertinence de votre article mais reste inexacte. Ce serait sûrement mieux de corriger.
Merci pour votre travail en tout cas

Toujours le jeu du chat et de la souris... J'entendais un représentant syndical "si on ne tente pas d'appréhender les délinquants c'est la porte ouverte à tout". Peut-être la technique filmer-identifier-attraper en-dehors de la situation dangereuse ? trop subtil ?

La BAC ....encore la Bac ! Nos escadrons de la morts version  non létales...

https://www.youtube.com/watch?v=WaOBzFzSovY

https://www.youtube.com/watch?v=UEB8Vm0lx1E

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.