99
Commentaires

Dette : infortune d'une bonne nouvelle

Tiens, pendant ce temps-là, on a perdu le triple A.

Derniers commentaires

J'ai aussi un livre, je peux aussi le dire via cet article ? ;)
http://cogito.no-ip.info/cogito/zapping/
Quelqu'un peut-il rappeler depuis quand les USA ont perdu leur triple A ?
[quote=d.schneiderman] Il fait beau, certes, mais il pourrait brutalement pleuvoir, et alors ça mouillerait grave.
:D
On en fait pas tout un plat parce que :
1) la perte de triple A, c'est comme beaucoup de choses : ça ne fait mal que la première fois
2) effectivement ça a pas fait très mal pour l'instant
3) la première était un enjeu du gouvernement: la perte de cette notation était un camouflet pour lui.
la seconde est un non évènement pour l'actuel gouvernement : imputable a des externalités, elle sert à la fois d'argument vers sa gauche "vous voyez bien qu'on doit faire un peu de rigueur" comme d'habituel flan à la critique sur sa droite "ce n'est pas sérieux de faire aussi peu de rigueur". Bref un point sans potentiel politique, et on comprend que ça laissa Apathie apathique.

Les taux ne resteront pas comme ça jusqu'en 2019. Par ailleurs, le bon calcul se faisant en fait sur le dos des taux exigés par des pays encore moins solvables que nous à qui nous prétons, je doute qu'à T +quelques années on soit dans un calcul positif. Mais je dois être comme la presse économique !
Les analystes financiers racontent n'importe quoi quand on parle d'avenir? Surtout ceux qui passent à la télé ( ceux qui sont convaincus d'avoir raison )?

Un autre Daniel l'a prouvé, statistiquement. Il a même eu un prix nobel d'économie. Et écrit un bouquin l'année dernière.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Thinking,_Fast_and_Slow
Bonjour
Puisque nous ne sommes pas loin de l'éconaute, Anne-Sophie pourrait-elle nous expliquer comment marche la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE pour les technocrates) parce qu'ici à Montpellier c'est le pataquès.
Je pense d'ailleurs que le problème est plus large que ce qui se passe ici.
Pour avoir les bonnes infos c'est la cacophonie sous forme d'arguments politiques, les uns disant que c'est la faute de la suppression de la Taxe Professionnelle par machin (les édiles PS locaux), les autres disant que c'est la faute de l'agglomération qui a appliqué sans modération la taxe CFE remplaçante (les commerçants plutôt UMP du coin).
Dans tout ça, la presse papier et TV locale ne trouve pas le moyen de nous expliquer le fond des choses.
Merci d'avance Anne-Sophie.
Bon, comme @asi est venu me chercher sur Twitter, j'ai lu cette mise en cause, en l'occurrence, et pour ce qui concerne BFMbusiness. totalement infondée. Il se trouve que le 5 juin dernier, nous ouvrions toutes nos éditions sur "la bonne nouvelle des taux d'intérêts en baisse", rebelote le 20 juillet, ensuite nous avons à deux reprises fait la une avec les "taux d'intérêts négatifs" etc... je ne signalerai pas à l'auteur docte qui nous met en cause que l'ensemble de ces gains ont été mangés, et même au-delà, par une nouvelle facture présentée par DEXIA, puis une autre présentée par la Grèce, ce serait une perte de temps. Je comprends (et encourage) le soucis commercial (vive le business) de vendre un livre sans doute très pertinent. Mais s'il vous plait, les errements économiques de mes confrères sont à ce point nombreux, évitez de le faire sur notre dos, même en nous épargant, vous n'avez que l'embarras du choix
Stéphane Soumier. BFMbusiness
au titre des come back...remarquées hier soir après la "victoire" de leur chouchou,les duettistes blondasses de l'UMP:Rosso et Morano.Rigolade assurée.
[quote=Daniel Schneidermann]Anne-Sophie Jacques qui, heureuse coïncidence, publie ces jours-ci un petit manuel de résistance au matraquage médiatico-économique,

En dévoilant, dans votre préface, au feu de quelle expérience Anne-Sophie Jacques a forgé son écocritique compétence, vous avez fourni à son livre l'argument de vente le plus intelligemment motivant.
Si ça ne fait pas plus de vague, c'est parce que comme l'expliquait Delamarche sur BFM Business, aucun pays ne mérite le triple A et que les vampires des marchés le savent tous.
Pourquoi lémédias n'en parlent pas ? Facile : parce que ça prouverait que l'austérité ne marche pas, et que la plupart des éditorialistes sont pour "une réduction des déficits parce que mon bon Monsieur ça peut plus durer comme ça; la gabegie" sauf quand il s'agit de subventions à la presse et de niches fiscales pour les journalistes mais de ça, ils ne parlent pas non plus.
Les mauvaises nouvelles n'arrivent jamais seules... Donc on a reperdu le A perdu en janvier mais dans une autre boutique.
Donc on a hérité du même patron de l'UMP qui n'a pas perdu sa grande gueule et qui joue ce matin le rassembleur de pacotille.
Tout va bien!
Si ça avait suscité un certain émoi c'est aussi parce que les palefreniers du Pmu l'avaient instrumentalisés en disant que si Hollande et les socialistes passaient , on allait perdre notre Triple A, pas de bol pour eux, le tripe A a été perdu pendant leur mandature, ce qui a déclenché un certain rétropédalage, mais c'était un peu tard.
C'est pas nouveau le AAA
Distribution de pains au chocolat au siège de l'ump aujourd'hui ?
je suppose que s'il y a moins d'émotions aux annonces économicocomiques de nos journaleux préférés, c'est peut-être parce depuis la dernière annonce le peuple est allé voir sur le net d'autres infos et a pigé que Ze Dette n'était pas SA dette, que banquiers et politiques ne formaient qu'une seule et même caste uniquement interressée par son financement perso, et que surtout le peuple ne devait définitivement rien comprendre aux notations mais devait surtout continuer à avoir peur.....

petit apport à la compréhension de ce monde capitaliste créé de toute pièce par des politicards véreux :
" Dette publique et "loi Rothschild" : le silence des médias
Contraint d'emprunter aux banques privées
En clair et pour faire simple, la Banque de France a désormais interdiction de faire crédit à l’État, le condamnant à se financer en empruntant, contre intérêts, aux banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la banque de France qui lui appartient. Depuis l'application de ce principe, la finance et son infime oligarchie donnent la pleine mesure de leur asservissement des peuples, en une spirale exponentielle d'accroissement des inégalités."


et je ne parle même plus de la révélation de Guy Abeille qui a avoué que le chiffre de 3% de déficit autorisé était né (un soir de beuverie ??) sur un coin de table sous Mitterand 1er : 3% de déficit : «Le chiffre est né sur un coin de table»

"leur dette n'est pas notre dette"
qu'ils aillent chercher le pognon ailleurs que dans nos poches s'ils ne veulent pas que le tiers état envahisse à nouveau leur petite cour !.....

on est bien d'accord : il y a les journalistes et il y a les journaleux....
" "Vous n'avez peut-être pas eu les dernières informations ?
Donc pouvez-vous me poser une autre question avec les dernières informations ?"

Sarkosy à Reuters le 16 janvier, après l'annonce de Standard and Poor's.
, L'élection de Copé a été annoncée après l'annonce de Moody's , non ?

Mais qui se rappelle quelles étaient les dernières infos auxquelles faisait allusion Sarkosy ?
(Moody's avait maintenu son AAA)
Caramba ! Encore raté !
C'est pas aujourd'hui qu'on parlera en Une d'ASI de Gaza !
Et pourtant, il y aurait de quoi, par exemple :
Gaza, assassinats et désinformation
La sourde oreille des grands médias sur la situation à Gaza
Premiers éléments d'analyse sur l'offensive israélienne contre Gaza
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.