14
Commentaires

Désobéissance civile : des journalistes confondus avec les militants

Ces derniers temps, la police et parfois la justice ont tendance à confondre les militants écologistes pratiquant des actions illégales, et les journalistes qui les couvrent. Un journaliste de Reporterre a été placé en garde à vue, des journalistes locaux ont été convoqués pour avoir suivi des décrocheurs de portraits de Macron... Et Konbini vient d'être condamné pour avoir suivi des militants animalistes à l'intérieur d'un élevage de poulets. Enquête.

Commentaires préférés des abonnés

A la prochaine manifestation nocturne de policiers (manifestation non autorisée, donc) le parquet se fera un devoir de poursuivre les organisateurs de la manifestation, les participants qui passeront quelques heures en garde à vue avant d'être mis en(...)

Nous sommes donc bien dans l'instrumentalisation de la Justice à des fins politiques.

Merci ! A voté.

Lors des grèves au début de l’année 2020, BFMTV a pourtant montré la voie pour remplir les conditions d’un reportage éthique, courageux, combatif, sans compromission. Stephan s’était posté à l’arrêt du bus et s’était exclamé que le bus(...)

Derniers commentaires

Un bon reporter est nommé journaliste, les autres sont des journalistes-militants (ou l'inverse), façon comme une autre d'atténuer leurs propos.

Les bons journalistes travaillent sur les grandes chaînes (France Inter, BFM...) 

Sont pro-Jadot ou Macron-compatibles et font passer leurs idées (pleines de bon sens bien entendu) avant l'info.

Ils relatent une action mais ne vont pas sur le terrain. Relayer les communiqués de l'AFP leur est suffisant et puis cotoyer les pauvres... Pouah, quelle horreur !  Plus sympa de papoter avec des "intellos", des artistes, des membres du gouvernement propres sur eux (même si certains sont en délicatesse avec la justice telle qu'accusation de viol, prise illégale d'intérêt...)

Ils ne sont pas de droite, mais encore moins de gauche ! (merci Coluche).  A part ça, ils ne sont pas militants... Ils defendent juste une caste à laquelle ils appartiennent.


Je connais pas mal de journalistes qui ne craignent pas la garde à vue... Mais plutôt une récompense pour services rendus. 

Nous sommes donc bien dans l'instrumentalisation de la Justice à des fins politiques.

A la prochaine manifestation nocturne de policiers (manifestation non autorisée, donc) le parquet se fera un devoir de poursuivre les organisateurs de la manifestation, les participants qui passeront quelques heures en garde à vue avant d'être mis en examen, et bien entendu tous les journalistes présents, compris ceux de BFM TV.

Le parquet est indépendant et ne saurait faire 2 poids 2 mesures quelques soient les revendications des personnes commettant des actes illégaux.....

Merci ! A voté.

Lors des grèves au début de l’année 2020, BFMTV a pourtant montré la voie pour remplir les conditions d’un reportage éthique, courageux, combatif, sans compromission. Stephan s’était posté à l’arrêt du bus et s’était exclamé que le bus arrivait et allait s’arrêter. Mais ça, ces journalistes youtubeurs et autres amateurs scribouillards de revues à faible tirage n’en seront jamais capables.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.