19
Commentaires

Désir et Cambadélis, deux promotions qui ne sont pas fictives

L'un au PS, l'autre aux affaires européennes. Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir font partie de la dernière vague de promotion post-Ayrault. Exfiltré du PS, Désir a décroché le secrétariat d'Etat aux Affaires européennes dans le gouvernement Valls. Cambadélis, qui lorgnait depuis deux ans sur la direction du Parti Socialiste, doit y remplacer Désir. Deux socialistes qui n'ont pas comme seul point commun l'appartenance à une même "famille politique" : ils ont aussi été tout deux condamnés par la justice dans les années 1990 pour "emploi fictif" ou "recel d'abus de confiance". L'occasion de se replonger dans les archives à l'époque où les affaires ne faisaient pas encore le buzz, ni les joies des réseaux sociaux.

Derniers commentaires

Pierre Bédier, ump. "L'ancien secrétaire d'Etat sous le gouvernement Raffarin II (2002-2004) avait dû notamment céder les clés du département en raison de sa condamnation confirmée en cassation en mai 2009 à 18 mois de prison avec sursis pour corruption passive et recel d'abus de biens sociaux, assortie d'une peine d'inéligibilité.

Les faits remontent à la période 1998-2001: l'homme fort du Mantois, alors maire de Mantes-la-Jolie (1995-2005), était soupçonné d'avoir bénéficié d'enveloppes en espèces et autres avantages d'un total de plusieurs centaines de milliers d'euros, en échange de l'octroi de marchés publics aux sociétés de nettoyage de Michel Delfau.

Il avait été frappé d'inéligibilité jusqu'en 2015 mais celle-ci a pris fin en 2012 à la faveur d'une modification du code électoral en 2011." Le Point.fr 11/04/14.
le Parti Socialiste est mort ;
qu'est-ce que mr Cambadélis a de socialiste ?
oui c'est tragique car Désir et Cambadélis discréditent la politique en France
Excellent article qui remet les choses en perspectives. Mais quelque part, c'est effrayant de voir ces délinquants (car c'est le mot) aux affaires. Ce sont les mêmes qui donneront bientôt des leçons de morale à la télé quand on les invitera. Tout responsable politique se doit d'avoir un casier vierge à mon avis. Toute condamnation devrait être rédhibitoire et accompagnée d'une inégilibilité à vie.
Qui vous a dit que leur casier judiciaire n'était pas vierge?
Toute "condamnation" alors, si on veut jouer sur les mots...
Je ne veux pas jouer sur les mots: mais mettre en lumière que les condamnations a) ne sont pas toutes inscrites au casier judiciaire, b) peuvent être effacées au bout d'un certain temps ou à la suite de démarches ad hoc.
On peut être condamné pour beaucoup de choses quand même. Traverser en dehors des clous, outrage, ivresse sur la voie publique, ...
Il ne resterait plus grand monde pour prétendre à être élu.
Le parti socialiste devient déliquescent. Mariage homo ...il y avait il urgence? Alors qu'on tarde à s'occuper de l'emploi, de la fuite des déficites publics et que l'on continue à nommer des politiques condamnés. Pourquoi ne pas nommer Srauss-kahn? Faut pas se géner...
Ne nous étonnons pas du vote Pro Marine. Il y a un moment les citoyens de feront plus la différence entre l'UMPS.
Pierrot
Je ne comprends pas: quand on est convaincu d'avoir reçu illégalement 98.000 francs, on écope d'une amende de 30.000? Et 20.000 euros d'amende pour 620.000 francs indûment touchés? Étonnez vous que le système perdure....
Il y a une astuce. Faire parler les posteurs de commentaires.
"Je n’aurai pas autour de moi à l’Élysée des personnes jugées et condamnées."

Source : Interview au JDD du 15 avril 2012
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.