12
Commentaires

Derrière les barrières : au procès de six journalistes jugés à Istanbul

Six journalistes étaient jugés à Istanbul mardi 24 octobre. Trois d’entre eux étaient en prison depuis dix mois. A l’issue du verdict, la salle d’audience est restée étonnamment silencieuse. Au lieu de protester, tout le monde s’est mis à pleurer. Récit, de l'autre côté des barrières.

Derniers commentaires

le prix sakarov est décerné à l'opposition vénézuélienne. C'est que tout ne va pas si mal en Turquie, non ?
Relève toi Atatürk, ils sont devenus fous!
Franchement je vois pas pourquoi vous en faîtes des tonnes c'est la Turquie c'est ça ?
Je vous rappelle la phrase de notre cher président aller :

« Le président [s]Sissi[/s] Erdogan a un défi, la stabilité de son pays, la lutte contre les mouvements terroristes, contre un fondamentalisme religieux violent. C’est le contexte dans lequel il doit gouverner, nous ne pouvons en faire abstraction »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/10/25/macron-fait-profil-bas-sur-les-droits-humains-en-egypte_5205559_3212.html#2Ur77G3V9Hk5S78T.99

Ou encore:

"Je n'accepte pas que d'autres dirigeants me donnent des leçons sur la manière de gouverner mon pays, je n'en donne pas aux autres "Emmanuel Macron

Vous avez compris?

Ah oui c'est la Turquie et le Vénézuela des grands méchants pas beau car ils ne sont pas à la botte des occidentaux.


Pffff
Des larmes également, hier au palais de Justice de Paris.
C'était le jour des témoignages des proches des victimes de Mohammed Merah, au procès de son frère aîné Abdelkader.
Merci mille fois
On ne commente pas les larmes aussi

voici les mots du poète turc Nazim Hikmet

"Ils sont les ennemis de Redjeb, tisserand à Brousse,
Les ennemis de Hassan, ajusteur à l’usine de Karabuk,
Les ennemis de la vielle Hatdjen , la paysanne pauvre,
Les ennemis de Suleyman, l’ouvrier agricole,
Les ennemis de l’homme que je suis, que tu es,
Les ennemis de l’homme qui pense.
Mais la patrie est la maison de ces gens-là,
Ils sont donc ennemis de la patrie, ma bien-aimée.
Nos bras sont des branches chargées de fruits,
L’ennemi les secoue, l’ennemi nous secoue jour et nuit,
Et pour nous dépouiller plus facilement, plus tranquillement,
Il ne met plus la chaîne à nos pieds,
Mais à la racine même de nos têtes, ma bien-aimée. "
Article à diffuser il me semble, vu le silence assourdissant ambiant sur le sujet (ailleurs que sur ASI et nos rares médias indépendants j'entends).
Il y a de cela juste quelques semaines, passaient encore sur BFMTV des pubs invitant à investir en Turquie.
Bizarrement on s'en fout, ah oui, c'est la Turquie, qui est dans l'OTAN, qui il y a peu était connue même de l'avis de ses habitants comme "une autoroute à jihadistes".
Tant que c'est pas le Venezuela, ça peut pas être bien grave, hein...
Merci pour le reportage, le contenu n'est pas très revigorant.

Et désolée d'avance pour le côté anecdotique de la question qui suit comparé à ce qui est dans le reportage.

J'ai loupé un truc sans doute, mais je n'avais jamais remarqué cette signature sur @si, et les reportages à l'étranger sont plutôt très rares sur le site.
Du coup, je me dis que ce reportage est passé par d'autres canaux qu'une conférence de presse dans laquelle l'équipe décide d'envoyer un reporter sur un événement... Bon, ça, c'est pas du tout un problème, mais comme on est sur un site "média", je trouve que ça serait bien de savoir un peu qui quoi comment pourquoi ... ? Au gré de quelles opportunités ou circonstances @si se retrouve à avoir un reportage qui vient de l'étranger ?
Sans aller jusqu'à demander aux journalistes de dire pour qui ils votent ( cf. une émission récente), je trouve que ça serait bien que le site lui-même fasse en sorte de présenter un minimum ses rédacteurs.
Merci pour cet article. Quand je vois ce que devient la Turquie, je pleure aussi.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.