10
Commentaires

Derrière le succès d'Avisa, la complaisance des "Échos" (et d'autres)

Avisa partners contrôle tout une galaxie de vrais-faux médias, au service d'États, de grandes entreprises ou de dirigeants. Mais la société dite d'intelligence économique profite aussi des errements, voire de la complaisance de personnalités publiques et patrons de presse pour infiltrer des médias réputés au service de leur puissante clientèle. Troisième et dernier volet de notre enquête sur une des plus grandes opérations de désinformation contre rémunération du 21e siècle.

Commentaires préférés des abonnés

Voté. Comme pour les deux autres volets de cette enquête. 

Voilà le Asi que j'aime, merci beaucoup aux trois auteurs !

J'espère que ces deux derniers volets seront aussi élus gratuits, il faut absolument qu'ils soient lus le plus largement possibl(...)

" Le  propre de la vérité, c'est de manquer de complaisance "  ( V. Hugo )


Ce sont vraiment des " misérables ".

Le fait que des « personnalités » sortaient des livres écrits par des prêtes-plumes était de notoriété publique. Maintenant je me demande comment j'ai pu ne pas penser que ça pouvait être le cas dans la presse écrite.

Ça devrait être condamnable pour (...)

Derniers commentaires

Est-ce que vous avez écrit à The Conversation pour l'article de Violet-Surcouf  ? Média qui, en principe, est tout de même pris au sérieux, car c'est supposé émaner de scientifiques. Il pourrait être intéressant aussi de mettre en commentaire de l'article l'information de l'appartenance de l'auteur à Avisa.  

Et enfin merci aussi, concernant les articles incriminés dans cette série, d'avoir fait pointer les liens vers leurs archives web, nous épargnant ainsi d'ajouter des visites 🔊 à ces sites ⚠❌💰🚫💀... (ou de se faire pister par dessus le marché) 

Merci beaucoup !

comme son nom l'indique : Antoine Violet-Surcouf descendant de corsaire ou horrible pirate ?  Merci pour l'enquête collègues de Sherlock 



Ps déçue si sur The conversation Avisa a réussi à mettre de faux comptes.

à propos de la pollution par le plastique  : https://www.arte.tv/fr/videos/098824-000-A/coca-cola-leader-pollueur/


pendant la première moitié du reportage, le principal problème identifié est la collecte des bouteilles en vue du recyclage... c'est fou, les gens achètent en masse ces putains de bouteilles de soda -mauvais pour la santé, au passage- et puis ils tombent gravement malades à cause des fumées toxiques qui émanent du 

plastique brûlé dans les décharges sauvages ! c'est vraiment diabolique...

à aucun moment n'est dénoncée la surconsommation de ces boissons, ou du bout des lèvres !

les systèmes de consigne, c'est bien joli, mais ne faut-il pas avant tout réduire drastiquement la consommation ?


enfin bon, c'est quand même des sacrés enfoirés, chez Coca-Cola...

voir aussi http://lesinsoumis.org/laffaire-coca-cola/

Merci de nous révéler la complaisance du Spiil pour ce genre de pratiques. C'est d'autant plus courageux qu'ASI est adhérent du Spiil.

re-Re-re Miam : )

Déçu d'atlantico par contre... "Malgré" son positionnement pro riche et pouvoir, je penait qu'il avait un certain sérieux. Il est à classé avec les rebuts.... 

Pour les Echos, on s'en doutait déja ^^.


Merci de ce gros boulot de séparation du grains de l'ivraie !

Voté. Comme pour les deux autres volets de cette enquête. 

Voilà le Asi que j'aime, merci beaucoup aux trois auteurs !

J'espère que ces deux derniers volets seront aussi élus gratuits, il faut absolument qu'ils soient lus le plus largement possible. 


Et le Spiil qui trouve des excuses à Contrepoints... 

Oskours

Le fait que des « personnalités » sortaient des livres écrits par des prêtes-plumes était de notoriété publique. Maintenant je me demande comment j'ai pu ne pas penser que ça pouvait être le cas dans la presse écrite.

Ça devrait être condamnable pour tromperie (encore faudrait-il que quelqu'un vende la mêche), avec publication de la décision de justice dans le média histoire de bien enfoncer celui-ci et le faux prétendu auteur.

" Le  propre de la vérité, c'est de manquer de complaisance "  ( V. Hugo )


Ce sont vraiment des " misérables ".

Si je comprends bien , les échos ont été intoxiqué a l'insu de leur plein gré par de faux  articles commandés par LVMH ? 

Whaou , sont fort ! Ca expliquerait pourquoi ils ne comprennent rien a rien , et qu'il faut tous les interner pour la santé mentale de tout les citoyens ! Zut je fais de l'Arnault là ?.... Huilez la bascule a charlots et vite !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.