13
Commentaires

Delevoye et les assureurs : télés pas passionnées

Jean-Paul Delevoye était administrateur, bénévolement, d'un institut de formation d'assureur, tout en planchant sur la réforme des retraites d'Emmanuel Macron. Et ne l'a pas précisé dans sa déclaration d'intérêt. L'information, révélée par le Parisien, a ce lundi nettement moins intéressé les chaînes d'info et les JT que les kilomètres de bouchon autour de la capitale.

Commentaires préférés des abonnés

C'est affligeant ce traitement de l'information ...

Euh... quand je lis :


"Delevoye avait donc, jusqu'à lundi 9 décembre (il a finalement démissionné de son poste à l'Ifpass après l'article du Parisien), un pied dans le monde de l'assurance, et l'autre dans le gouvernement."


il me paraîtrait plus logiqu(...)

Non, sans déc, on veut vraiment nous faire croire que Monsieur Jean-Paul, qui n'est pas un perdreau de l'année et a quelques expériences en la matière, a "oublié" qu'il était administrateur ?

Soit, c'est un homme trèèèèès occupé et qui sépare d'un mur(...)

Derniers commentaires

Il y a quelques années, Delevoye avait travaillé sur une réforme de la fonction publique. Je ne l'ai pas retrouvée, mais je me rappelle à cette occasion d'une interview dans 20 minutes dans laquelle il disait (c'était repris en titre) : "L'exemple doit venir d'en bas". il est constant ^_^

Euh... quand je lis :


"Delevoye avait donc, jusqu'à lundi 9 décembre (il a finalement démissionné de son poste à l'Ifpass après l'article du Parisien), un pied dans le monde de l'assurance, et l'autre dans le gouvernement."


il me paraîtrait plus logique qu'il démissionne du gouvernement...

Parce que les connexions avec le monde de l'assurance il les aura après comme avant - de toute façon à présent le doute est là - le soupçon d'une influence d'icelui sur son rapport restera.

Non, sans déc, on veut vraiment nous faire croire que Monsieur Jean-Paul, qui n'est pas un perdreau de l'année et a quelques expériences en la matière, a "oublié" qu'il était administrateur ?

Soit, c'est un homme trèèèèès occupé et qui sépare d'un mur digne de celui de Berlin toutes ses activités (sa  main droite ignore ce que fait sa main gauche),

soit , hommage au gouvernement et à son chef de montrer l'exemple en "embauchant" une personne handicapée, dans le cas présent, Alzheimer.

Mais est-ce bien raisonnable de lui confier ce poste, même si sa voix n'a aucune importance tant est puissante celle de Jupiter ?

J'ai regardé un petit peu, si effectivement l'entreprise IFPASS ne semble avoir des activités que dans la formation, cela innocente Delavoye d'un conflit d'intérêt direct via ce lien. Mais quand on regarde quelles genres de personnes il côtoie dans ce conseil d'administration, je soupçonne ces personnes, comme par exemple celles qui sont liées à des lobbys des assurances ou qui travaillent à la direction de certaines assurances, d'avoir un conflit d'intérêt direct avec cette réforme. Ce qui fait que ce lien n'a rien d'anecdotique, et c'est bien pour cela qu'il a démissioné.


sur LCI, chez Arlette Chabot, le lundi, c'est Gérard Miller face à Geoffroy Lejeune (Valeurs Actuelles). Ni l'un ni l'autre n'ont abordé le sujet...

De gré ou de force,   le pote à Méluche s'est-il autocensuré ?

Il n'y aura aucune suite, pas de menottes, parce qu'à cause de la grève on ne pourra pas profiter Delevoye ferré.

C'est affligeant ce traitement de l'information ...

Un pote à Ferrand qui lui aurait refilé un bon tuyau pour se recaser ou faire des affaires ?

Il faut sans doute le virer ce Delevoye, c'est sur !


Mais alors la démo du canard qui s'arrête sur les image ! 


- D'un coté, les autres, les valets (hors Le Parisien) qui n'en parlent pas comme il faudrait.

- De l'autre  ASI qui en parle comme il faut.


- Pour le reste ( l'essentiel ) Coté fond, les faits, les actions, la base quoi : que dalle.  Lisez Le Parisien.

 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.