31
Commentaires

Débat Zemmour-Enthoven: l'obsession Pétain

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 14 fois


Zemmour est un produit d'appel, une tête de gondole médiatique, pour attirer l'audimat et garantir à son capitaliste de patron Bolloré un maximum de revenus en terme de pub. C'est comme pour Hanouna, Praud, et Cie. Bolloré ne vise que le clash, le bu(...)

Approuvé 11 fois

Enthoven part du principe qu'on peut débattre de tout avec tout le monde


Son problème c'est le "on". Tout le monde n'est pas capable de débattre, hélas. Lui, il est très peu capable, malgré sa très haute opinion de lui-même. Et comme il a une très hau(...)

Merci pour le montage et l'article! E. Zemmour est aux panzers allemands ce que l'autosatisfaction cuistre et dilettante de R. Enthoven est à la ligne Maginot. Quand on pense qu'il a fait le fier pendant des jours sur twitter à l'annonce de ce duel d(...)

Derniers commentaires

Tweet tout frais de @BalanceTonPost :

L’écrivaine et militante Rokhaya Diallo et le directeur de la rédaction de la revue Valeurs Actuelles, Geoffroy Lejeune, rejoignent l’équipe de @BalanceTonPost dès la rentrée pour la troisième saison ! Bienvenue à eux ! 

Deux intervenants de qualité qui, n'en doutons pas, apporteront un nouveau souffle à l'émission de Hanouna.






Si on résume : "Non seulement Pétain c'était pas si grave mais en plus c'est vous Pétain!"

Le judo mental de l'extrême-droite c'est surtout faire feu de tout bois pour déborder l'adversaire, peu importe les contradictions ou mensonges éhontés. Zemmour est un propagandiste, et Enthoven une quiche de croire qu'on peut débattre avec ce genre de personnage.

Oui, c’est son objectif, en finir avec les migrants. Je l’écoute assez souvent dans son émission et, effectivement, il est en boucle sur ce sujet, et personne ne bronche.

Enthoven, au sujet sa série d'émissions sur Jankélévitch en 2003 :


"C'était ma première rencontre avec Jankélévitch. Laure Adler, qui à l'époque dirigeait France Culture, m'avait demandé si je connaissais Jankelevitch. Je lui ai dit que bien sûr je connaissais tout par coeur. J'avais pas lu une page. Et j'en ai profité ensuite pour fouiller dans les archives de l'INA, qui étaient à l'époque à la maison de la radio. (...) C'était une voix que je ne connaissais pas, c'étaient des livres que je ne connaissais pas. "


Et c'est comme ça que ça se passe. Se survendre, mentir, et après en être fier, le raconter en passant, sans gêne, parce que. On fonctionne comme ça sur cette planète, c'est ce qui marche, c'est le niveau d'intégrité qui va de soi dans ce milieu-là et dans les autres, où est le problème ? 


C'est un peu devant ce genre d'évidences que je préfère laisser cette planète à ceux pour lesquels elle est calibrée. Quant à m'intéresser à un débat Zemmour-Enthoven (ou même son compte-rendu asinien), oui, ça aussi, je laisse aux autres. 

Merci pour le montage et l'article! E. Zemmour est aux panzers allemands ce que l'autosatisfaction cuistre et dilettante de R. Enthoven est à la ligne Maginot. Quand on pense qu'il a fait le fier pendant des jours sur twitter à l'annonce de ce duel de melons nains, son degré d'impréparation est encore plus confondant (et atrocement gênant à subir comme spectateur). Mais bon sang, où est passée la tartapulte ? 

Sans doute les pétainistes de 1940 se trouvaient-ils plus de proximité avec les conquérants aryens qu’avec les victimes de ces derniers, victimes branches et pas souches dont on peut penser qu’elles n’étaient pas dépositaires de la culture française, pour reprendre la terminologie de Zemmour.


Mais Zemmour fait beaucoup d’efforts pour réveiller les démons de 1940 en s’imaginant sans doute qu’il pourrait échapper à la vague de leurs dévastations en raison de ses obséquieuses dissertations, en tant que branche (selon son expression), pour célébrer ce qu’il croit être la culture de référence de la souche.


J’avais regardé la vidéo de l’échange en entier et le comble pour moi fut atteint lorsque Zemmour expliqua en substance à Enthoven qu’il entendait protéger la culture millénaire de la France en tant que condition d’enfantement de l’universalisme à la française ! L’héritier et le continuateur de tous ceux qui se sont opposé à la chose dans l’œuf veut donc nous donner des leçons d’universalisme !


On comprend très bien que l’universalisme dont il parle c’est celui qui exige que l’autre prénomme ses enfants comme les miens. Dans le fond l’universalisme ne lui déplaît pas tant, à la seule condition qu’il signifie « vivre et pense comme Zemmour et ses semblables ». Finalement la chose est plus simple qu’il n’y parait : nous devons seulement nous demander si nous avons envie de leur ressembler.


Pour ce qui est du courage qui fleurit souvent sur les lèvres de Zemmour son évocation me fait toujours sourire. Ne trouvez-vous pas que Zemmour ressemble beaucoup à ce personnage de Dostoïevski (notes d’un souterrain) qui se repaît de son ressentiment et fait grossir sa colère pour former la sublime ambition d’aller camper en plein milieu de la perspective Nevski avec la ferme intention de ne pas céder le passage au capitaine de la garde dont la vitalité est tout le contraire du colérique et chétif personnage ? Mais à chaque fois, au dernier moment notre colérique glisse piteusement sur le côté pour laisser passer la vitalité.


Il en va de même avec Éric Zemmour, il ressasse son ressentiment (dont il faudrait un jour déterminer la cause) dans son souverain et rêve de transformer la réalité. La différence avec le personnage de Dostoïevski c’est qu’il s’est trouvé une machine médiatique pour donner beaucoup de retentissement à cette bile. Malgré tout, Zemmour s’écartera (également piteusement) pour laisser passer la réalité en marche qui n’hésitera d’ailleurs pas (comme le capitaine) à lui passer dessus.

Débat Zemmour Enthoven.


Vous n'avez pas trouvé plus vomitif ?

Cherchez, merde !

Etre enseignant de philo ne fait de vous ni un historien, ni un philosophe.

"Petain c'est pas un antisémitisme d'extermination".... Les cons de la télé ça ose vraiment tout..

Donc Zemmour essaye de faire bouger la https://fr.wikipedia.org/wiki/Fen%C3%AAtre_d%27Overton ?

Désolée, rien à voir avec le sujet, mais quelqu'un aurait-il des nouvelles de Médiapart? aux abonnés absents depuis hier!

Zemmour est un idéologue.  Il se sert de l'Histoire pour servir un programme politique comme d'autres se servent de la religion pour assoir un programme politique.   

Qu'est-ce qu'on parle encore de Zemmour et de son ignorance qu'il invoque comme une preuve scientifique ?Lire plutôt : 

 L'État contre les juifs, de Laurent Joly | Éditions Grasset

Enthoven part du principe qu'on peut débattre de tout avec tout le monde et je pense qu'il a raison, mais il a oublié la dimension "conditions du débat" dans son équation.

je crois justement que l'on ne débat pas avec tout le monde !

Ca ne sert à rien.



Zemmour est un produit d'appel, une tête de gondole médiatique, pour attirer l'audimat et garantir à son capitaliste de patron Bolloré un maximum de revenus en terme de pub. C'est comme pour Hanouna, Praud, et Cie. Bolloré ne vise que le clash, le buzz, ... Aucune prétention intellectuelle. Bolloré fait dans le produit à deux balles pour faire un maximum de marge.

Quant à Enthoven, il est comme Onfray (qui est allé aussi chez Zemmour). Ils ont l'impression d'exister dès qu'un projecteur est sur eux. Mais leur pensée est brouillonne, un capharnaüm d'idées, un album de citations mal rangé.

Une deuxième génération de BHL qui se trouvent en Zemmour le contradicteur idéal à leur superficialité. Du (très mauvais) spectacle. Comme Ruquier et beaucoup d'autres. 

Quant est-ce qu'A@I nous fera plutôt la promotion du contraire de ces escrocs intellectuels du niveau zéro de l'intelligence ?

Il n'y a que ça en France ? 

Si oui, vite, fuyons et apprenons une autre langue alors.

J'observe que les travaux universitaire intéressent si peu les médias en France qu'on demande aux chercheurs francophones de maîtriser la langue anglaise pour les publier et les faire connaître à l'étranger...

Non, je ne pense pas qu’il s’agisse de « produit d’appel », mais bel et bien d’un choix idéologique, imposer la réaction dans les esprits, tels sont les desseins de Bolloré.

" Faut pas parler aux cons , ça les instruit !"

En particulier quand le "débat" est publique.

Enthoven part du principe qu'on peut débattre de tout avec tout le monde


Son problème c'est le "on". Tout le monde n'est pas capable de débattre, hélas. Lui, il est très peu capable, malgré sa très haute opinion de lui-même. Et comme il a une très haute opinion de lui-même il ne travaille pas. Il se dit, "Zemmour je vais le manger tout cru, c'est facile, yé soui oun yéni (copyright Dali)". Et voilà le résultat, KO de "l'intellectuel" à la première pichenette du bateleur de foire. Lamentable. Ce qui l'est plus encore c'est que l'alpha et l'omega de la pensée soit incarné dans les médias par des Enthoven, des Onfray ou autres olibrius de la même espèce. Il en va de même de l'incarnation de la science, de l'art ou de la politique. Prime aux minables, les travailleurs au placard. Pourquoi ? A cause des regardeurs-consommateurs qui préfèrent les minables pétaradants aux travailleurs honnêtes et modestes. Sauf pendant la pandémie où les travailleurs sont enfin considérés pendant quelques semaines. Mais ça ne dure pas, on en revient très vite aux "premiers de cordée", voleurs, menteurs, assassins qui seuls méritent l'admiration et les suffrages.

"la première pichenette du bateleur de foire."


J'étais prêt à ergoter sur le bateleur de foire parce que je crains que Zemmour

 soit bien pire que ça : un apôtre en service commandé.


Mais vous tapez si juste et fort que je n'ergoterai pas.


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.