97
Commentaires

De l'utilité de Barbier et Aphatie

Commentaires préférés des abonnés

Un des "intérêts" de ce virus, c'est qu'il permet de rendre bien plus visible l'obscénité de certains : Pénicaud avec son "défaitisme", Yves Calvi avec l'hôpital qui pleurniche, le 49.3 de Philippe passé en douce lors d'un conseil des ministres consa(...)

Par leurs actions quotidiennes, leurs prises de paroles, les Barbiers évoquent les journalistes, figures connues, qui soutenaient Pétain et Laval pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Il est bien sûr inutile de les caractériser par leurs propos. Barbier(...)

Tous les barbiers sont confinés, il n'y en qu'un qui continue à nous raser.


Les barbiers raccourcissent les  barbes  ;   qui raccourcira , définitivement, le Barbier.


Rappelons, que dimanche soir, dans  son délire prédictif habituel(...)

Derniers commentaires

Barbier ne fait que préconiser en matière sanitaire, ce qu'il préconise depuis toujours en matière économique : la loi du plus fort. L'immunité collective, c'est aussi une forme de sélection naturelle, donc de loi du plus fort. Il est cohérent. Dégueulasse, mais cohérent.

Pour paraphraser Pierre-Emmanuel Barré :

Je veux être enterré à 60 mètres sous terre avec une peau de bête. Je refuse que les générations futures croient que j'appartenais à la même espèce que Christophe Barbier.

Le néo libéralisme n'est pas mort et ne mourra malheureusement pas avec le coronavirus.

Ses chiens montent toujours la garde et mordent sans pitié toutes les mains tendues vers un peu plus d'humanité.

Après le confinement, le néo libéralisme dealera toujours sa substance mort qu'est l'hyper consommation.

Notre seule arme : la décroissance 

Résistons en limitant notre consommation et en consommant les produits locaux.

Boycottons les géants du net et autres multinationales.

Merci Daniel de ce scoop et pardon d'ironiser, mais il va de soi que ces "chiens de garde", comme on les surnomme volontiers, ont, sinon une utilité d'intérêt général, au moins un rôle décisif et stratégique au service de l'intérêt et pour le compte de ceux qui les rémunèrent et les starifient à cette fin.  Le problème étant que ce n'est pas illégal. 


Il est vrai, aujourd'hui encore, qu'une majorité de Français ignore ce que vous révélez entre les lignes de ce Matinaute. Sauf que ceux-là ne sont pas abonnés à ASI, alors qu'ils sont voraces et drogués à BFM-LCI-FR2-Cnews-Inter-Info-RTL-Eu1 (liste non exhaustive). 


C'est le cas de ma chère et tendre famille dont les membres sont d'une autre génération que la mienne; Et croyez-moi, je n'arrive à rien avec eux après des années d'acharnement thérapeutique (si vous me passez l'expression en lien avec l'actu Covid et Ehpad). Plus je démontre par A + B, plus je déconstruis les chiennes de garde, et moins je suis audible. 


Au mieux, et s'agissant de mes sœurs et beaux-frères de mon âge (parmi lesquels, d'anciens journalistes passés à la Comm post-pubarde) , mes efforts aboutissent à les faire basculer au mieux dans le complotisme (et en ce moment de Covid, on atteint le pompon), au pire, dans le mysticisme "néo-New-age" des anti-info, anti-vaccins, anti-médocs, anti-syndicats, anti-anti..). 


J'en viens à devoir constater mon incapacité à convaincre, d'une part et d'autre part, à me résigner moi-même à "la vie comme elle va" avec ses raseurs de barbe écharpés rouge, ses philosophes de plateau (Enthoven), ses chroniqueurs-menteurs et tous ses tartufes hautement stipendiés qui vont des Grosses têtes aux petits et gros empoisonneurs Cnews, BTP, etc). 


Mais je garde espoir en m'accrochant à cette question: que faire pour leur ouvrir les yeux ? Peut-être que si je transférais ce Matinaute,  ça pourrait aider. Mais je sais aussi qu'il ne sera pas lu faute de temps ou d'envie de regarder la vie avec d'autres lunettes. 

Quant à moi, je ne regarde plus aucune de ces chaînes et même si Culture à transféré-fusionné sa matinale sur Inter, j'accuse la pénibilité d'avoir à écouter cette chienne aboyer chaque matin en glapissant à toute annonce émanant du gouvernement. 


Bref, j'aurais bien aimé que votre article propose un lien vers un tuto sur le mode "comment démarabouter sa famille de Télé-Macaron", mais le truc ne doit pas encore exister (ça se saurait). Peut-être qu'un jour, qui sait, si Dieu veut, Inch Allah, Mektoub etc, cette prise de conscience adviendra. On en est quand même très loin, globalement,mais sur ASI, au moins, ça ne se voit pas.  A domani, carissimo. 

  

Un jour, peut-être, un déconfinement ...


Tous les jours,   Barbier : une déconfiture morale et intellectuelle

Je trouve parfaite l'explication de Clément Viktorovitch sur la fenêtre d'overton.

Il s'agit de rendre les gens plus familiers et tolérants a l' inhumanité, la bêtise et empêcher de penser hors leur cadre.


ce jour, dans le journal de 13h de France Inter, la personne en charge de la restauration de Notre Dame était interrogée; ( suite à l'intervention de Macron indiquant que les délais seraient tenus ) 

Sauf que ce n'était pas le Général qu'on interrogait, mais Monsieur Jean-louis Gorgelin !

Ce qui semble être un détail m'a intrigué tout au long de l'entretien : pourquoi  substituer le grade de général par le prénom du personnage ?


Et puis cela m'a paru évident, on va devoir faire fi de certaines règles de sécurités ( qui plus est aujourd'hui avec le Corona virus ) pour tenir les délais, c'est d'ailleurs pour cela qu'on a confié cette tâche à un général plutôt qu'à un architecte ( dont on se souvient comment le général l'avait traité le 13 novembre 2019 ) 

Et qui mieux qu'un général sait envoyer des troupes au casse pipe sans compter les victimes et en retirant tous les honneurs ? 


Et l'appeler par son grade  aujourd'hui avec ce que nous vivons tous, ce serait certainement mal venu; alors oui, c'est bien Monsieur Jean-louis Gorgelin qui est en charge du chantier de la reconstruction; il n'y a plus de général qui tienne.

La guerre est sur un autre front désormais. 

Le cynisme de Barbier c'est comme enfoncer un coin dans du bois pour en faire plus facilement des bûches. 

C'est une façon de préparer peu à peu les mentalités à évoluer.  Ses maîtres l'envoient tâter le terrain pour voir, dans un premier temps, si ça va faire réagir. Si ça ne fait pas trop de vagues, il reviendra à la charge régulièrement.


Dans l'entourage de Barbier il doit y avoir des personnes âgées qui lui sont chères, et lui-même sera, en principe, une personne âgée dans un futur pas si lointain. Mais  la classe dominante et ses zélés serviteurs ne s'assimilent pas au peuple. Donc il ne faut pas compter sur eux pour faire preuve d'empathie. 


Au début du Covid, des personnalités politiques, sportives, du showbiz se vantaient d'avoir été testées positives alors qu'on manquait de tests, notamment pour les soignants. Mais ces VIP en bénéficiaient parce qu'ils ont à la fois la notoriété et l'argent. Donc ils ne peuvent pas ressentir la cruauté de leurs propos, cela ne les concerne pas. 


Ce n'est pas de leur faute, on ne peut pas être autre chose que ce que l'on est.


C'est pour cela qu'il y a des lois ; en principe elles doivent protéger.



https://www.lemonde.fr/histoire/article/2018/05/07/l-autre-famine-de-la-seconde-guerre-mondiale_5295517_4655323.html                       Pendant  la guerre 39.45, le pouvoir, Pétain et les collabos ont laissé mourir de faim les malades dans les hôpitaux psychiatriques dont Camille Claudel, la soeur de Paul Claudel, l'écrivain. Que le pouvoir actuel veuille se débarrasser du 3ème âge et plus, avec des mesures aléatoires et discutables au cours d'une épidémie est dans la même logique. Un pouvoir qui est déjà mort en lui même entraîne tout le monde vers sa chute. Un tiroir caisse n'a pas d'état d'âme, il compte les économies réalisées dans les retraites non versées..

J'ai posté ailleurs -chez l'excellent Samuel Gontier, Blog "Ma vie au poste" de Are Rama- qu'il fallait confiner ou confiser Barbier le Barbare causant, sans téléphone et sans connexion,  jusqu'à la fin des temps !   


A ce stade, pour Barbier le Barbare causant collabo, une camisole de force, une poire d'angoisse et une chambre capitonnée seraient plus d’actualité.



Excellent édito, encore une fois !  ;-)


Mais plus que le pouvoir directement, ce sont leurs maîtres que ces canidés-éditorialistes servent. C'est juste que le pouvoir se trouve servir également les mêmes maîtres en fait...

Le Barbier de Servile.

"Traçage, immunités collectives, et autres bouleversements ethnologiques d'un temps de guerre qui ne dit pas son nom"


Questionné DS ce matin via le A coché - 

toujours pas de réponse, alors je demande ici :


N'y a-t-il que moi qui ne comprends pas le terme/l'idée de bouleversements "ethnologiques" dans le contexte de cette phrase ? 


Ne serait-ce pas "éthologiques" plutôt ?

Si Barbier ne connaît aucune personne âgée avec laquelle il partage des moments de bonheur, c’est dommage pour lui.

Peut-être atteindra-t-il un jour cet âge où il s’entendra dire « Désolé, on va vous laisser mourir car nous avons d’autres priorités ». Nul doute qu’il trouvera alors une bonne raison pour qu’on lui sauve la vie.

Cher matinaute, vous n'avez pas l'option "ouvrir dans un nouvel onglet" quand vous insérez un lien ?

Rien compris.

Tout est bien...Tout est dit. Cet après-midi j'irai profiter du soleil. Le silence...

Leur utilité ? Empêcher de penser par soi-même ; ou, à défaut,  écœurer, décourager l'auditeur...


L'objectif final étant d'obtenir la passivité du plus grand nombre.


Ce sont des gens que j’aime écouter, ils ne leurs marottes, cela est certain. Par exemple, pour Aphatie, la dette est le la de son discours. Une fois cette chose repérée et admise, son propos est tout à fait recevable. Barbier se veut un poil incorrect, rien de blâmable a priori.

Les Barbier et les Apathie

Merde à eux !!!

"Hier, la France populaire était dans la rue pour préserver un système de retraite par répartition dont on nous annonçait en vociférant d’un doigt menaçant qu’il serait en déséquilibre de 17 milliards d’euros sous peu. Ne parlons même pas des Cassandre qui annonçaient la fin du monde parce que le déficit de la sécurité sociale allait atteindre 4 milliards. Ne parlons même pas du point d’indice des fonctionnaires, du gel et de la CSG des retraités, ni des salaires de misère des « héros » sans lesquels aujourd’hui nous serions plongés dans le dénuement."

Excellent billet, merci

Par leurs actions quotidiennes, leurs prises de paroles, les Barbiers évoquent les journalistes, figures connues, qui soutenaient Pétain et Laval pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Il est bien sûr inutile de les caractériser par leurs propos. Barbier ne veut pas la déportation des Français juifs*. Mais les ressorts politiques entre les ténors de Radio Paris et ceux de Barbier sont identiques ; il s'agit de pointer du doigt celles et ceux qui refusent le projet national du pouvoir en place.

En cela, Barbier se tient dans la droite ligne idéologique de Macron. Quand le Président affirme qu'il n'y a pas de violences policières dans l'état de droite qu'est la France, il ne fait pas de provocation, il affirme que celles et ceux qui se font frapper dans les manifestations ne font pas partie de l'état de droit. C'est aussi simple et cohérent que Barbier, aussi lisible qu'une des nombreuses définitions du fascisme : " justifie la violence d'État menée contre les opposants assimilés à des ennemis intérieurs" (Wikipedia, j'ai pris celle qui évoquait les propos de Macron).


Vient la question suivante ; pourquoi une personnalité qui, par des voies à peine détournées, appelle sur un plateau de télévision à l'élimination physique d'une partie des citoyens n'est-elle pas licenciée, voire poursuivie en justice ? Peut-être parce que les rapports entre médias et pouvoir - grands organes de presse détenus par des milliardaires qui ne peuvent faire de business sans l'aval d'un pouvoir omnipotent - garantissent que perdure des Barbiers, éléments essentiels de la machine économique française, pendant encore longtemps.
Ça valait la peine de prendre du temps pour imaginer une réponse, non ? Je dis ça parce que si j'avais posé sensiblement la même question pour la période de la Collaboration : " Pourquoi une personnalité qui, par des voies non détournées, appelle à la radio nationale à l'élimination physique d'une partie des citoyens n'est-elle pas licenciée, voire poursuivie en justice ?" on aurait toutes et tous levé les yeux au ciel en souriant.


*Et, tout de même, il y a quelques années, Barbier suggérait une intervention armée en Grèce en cas de résistance financière du pays.

Tous les barbiers sont confinés, il n'y en qu'un qui continue à nous raser.


Les barbiers raccourcissent les  barbes  ;   qui raccourcira , définitivement, le Barbier.


Rappelons, que dimanche soir, dans  son délire prédictif habituel,  il indiquait qu'il n'y aurait pas de date précise de dé-confinement : ce type est  dangereux et incompétent.  C'est une boussole qui indique le sud. C'est pratique il permet de  penser l'inverse de ce qu'il annonce.


Disons, en résumé, que c'est le Roi des confinés.

Utiles, utiles, il faut le dire vite quand même... 


Disons que, vu qu’ils sont là, on peut faire en sorte que ça serve, comme on met à profit une journée pluvieuse pour trier les trucs qui traînent au grenier ...


Loin d’être indispensables ou nécessaires en tout cas. Comme les médias sur lesquels ils officient. 

Un des "intérêts" de ce virus, c'est qu'il permet de rendre bien plus visible l'obscénité de certains : Pénicaud avec son "défaitisme", Yves Calvi avec l'hôpital qui pleurniche, le 49.3 de Philippe passé en douce lors d'un conseil des ministres consacré au virus, la cagnotte de Darmanin alors que LREM passe son temps faire des cadeaux aux riches à qui elle sert de paillasson, et les propos de Macron, prônant la réouverture des écoles, des trémolos de cabotin dans la voix, car il y a bien trop d'inégalités parmi les enfants, que certains n'ont pas accès au numérique ! Ah, mais moi je croyais qu'avec Macron il y avait eu 400 000 pauvres en plus en un an, et que 20% des gosses vivaient sous le seuil de pauvreté, ces gosses fils de ces gens qui sont soit "rien", soit fils de "Jojo le gilet jaune", soit fils de "Gaulois réfractaire", et j'en passe. Merci à la chauve-souris si son virus permet aux gens d'ouvrir une bonne fois pour toutes les yeux. Ces gens font et feront tout pour le pognon, même si tout le vivant doit mourir ; c'est l'essence même du capitalisme. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.