14
Commentaires

De Caen à Ouagadougou, vent de frilosité sur la liberté d'expression

Les Burkinabè pourront bien voir Timbuktu. Après avoir annoncé le retrait du film

Derniers commentaires

Les terroristes ont gagné, l'autocensure est en marche...
"Un mois après Charlie, tous les théâtres, tous les lieux culturels ne devraient parler que de ça !"

Quel monde de fous...

Bon, interdire Timbuktu, comme interdire n'importe quel film, est stupide, bien sûr.

MAIS, les réactions à la Joann Sfar/Gérard Biard/Patrick Pelloux sur les caricatures, en mode "on doit montrer qu'on n'a PAS PEUR, qu'on est EN GUERRE, qu'on n'aime pas les INTEGRISTES", c'est tout aussi stupide que d'interdire Timbuktu, à mon sens.

Parce que des fous furieux se réclamant d'une certaine religion ont fait leurs fous dangereux, on doit parler de ce que leurs bouches ont dit quand ils ont fait leur attentat ? Parce qu'avant on ne savait pas qu'Al Qaida demande d'assassiner des gens parfois ? Al Qaida c'est donc vachement actuel comme danger ? Parce que je rappelle que si on est rigoureux, là on parle de l'attentat de Charlie et non pas de Coulibaly, donc d'Al Qaida et pas de Daech.

Bref, si demain je tue quelqu'un en criant "POUR LES BRIGADES ROUGES !!!!!!!", tous les journaux devront s'arrêter sur ce que ma bouche a dit et caricaturer à fond le papa Marx et dénoncer sans tabou ce danger qu'est L'ULTRA-GAUCHE ?
Si après-demain je tue quelqu'un en criant "POUR CASIMIR !!!!!!!!", tous les journaux devront s'arrêter sur ce que cette même bouche a dit et caricaturer à fond le gloubi-boulga et dénoncer sans tabou ce danger que sont LES DINOSAURES ORANGES ?

Le fin du fin de l'analyse politique et sociale, c'est devenu 'faire la caricature de ce que telle bouche folle a dit'. Ok. Ça doit être l'époque Petit Journal qui veut ça.

Et sinon, quand c'est qu'on entre vraiment dans les choses sérieuses, profondes, humaines, comme savaient le faire Reiser, Wolinski ou Gébé ? Qu'on parle des INDIVIDUS, bon dieu ! Des GENS ! De ce qu'il y a dans leurs TÊTES !

Les monomaniaques de la caricature des religions sont de faux athées : ils n'aiment manier que les symboles, la "défense des valeurs". On croirait entendre des gens de droite (ce qu'ils sont beaucoup sans le savoir).

Croire que ce sont les religions qui sont à l'origine des problèmes, c'est encore trop croire en elles. Si on veut vraiment que les terroristes n'aient pas "gagné" (comme si trois individus ou un peu plus avaient pris le pouvoir en France !...), cessons de manier leurs références, cessons d'être sur leur terrain religieux, ne dessinons plus leurs bonhommes et parlons des VRAIES CHOSES DU RÉEL.

"Aujourd'hui, les artistes ne travaillent plus sereinement : y'a-t-il beaucoup de dessins outranciers sur les fanatiques religieux ? Vous n'avez pas remarqué que chacun retient son crayon ?"
Eh bien tant mieux, si les "artistes" (lesquels ?) pouvaient en profiter pour devenir moins allégoriques, plus lucides, plus bruts et plus pénétrants, "l'esprit Charlie" aurait VRAIMENT gagné.

(Désolé pour tous les mots en CAPITALES, c'est moche mais je suis énervé.) (Et pourtant je ne vis pas dans la CAPITALE... À ce propos, autre débat : nous, provinciaux, devons-nous vraiment subir le stress terroristophobe des parisiens ?)
On peut retenir aussi de cette histoire que le Burkina Faso, qui est juste au sud du Mali et qui a renversé son gouvernement il y a quatre mois, ne s'est pas dégonflé.

Il y a quelques mois, j'ai participé à une souscription pour construire un Fab Lab à Ouagadougou, et je reçois du coup des mails de suivi du projet. Grâce à ça, j'ai reçu un des mails les plus bizarres (dans le bon sens du terme) qu'il m'ait été donné de recevoir. En résumé :

"Lundi : on est en train de fabriquer les briques pour construire les murs du Fab Lab (photos des briques)
Mardi : ça se corse ! Soulèvement populaire contre le Président Compraoré qui veut encore un fois changer la constitution pour briguer un nouveau mandat. Les jeunes burkinabés sont dans la rue. (photos de la foule)
Jeudi : la police tire sur la foule, il y a des morts. (photos de la foule)
Vendredi : Compraoré renonce à sa réforme et on apprend qu'il est en fuite. Deux généraux différents annoncent gérer la transition, les burkinabés craignent la guerre civile (photos des généraux)
Samedi : on apprend que les généraux ont trouvé un accord, liesse populaire, les burkinabés s'organisent pour nettoyer la capitale (photos)
On reprend le travail au Fab Lab : on construit les pignons (photos des pignons) et attention, on va enfin se mettre aux voutes des fenêtres !! (photos des voûtes)"
(Le message se finit sur une citation de Sankara)

Conclusion : décidément, les burkinabés sont des gens cools (en plus, ils ont des fab lab).
Ah, j'oubliais: merci Justine (et aussi pour Soral).
Et moi je suis malade de voir les forumeurs si prompts à réagir sur Gaza, rester silencieux ici, comme si la trouille du Mémorial ne méritait pas, effectivement, qu'on s'interroge sur notre propre trouille, qui tout doucement vient nous faire nous ranger derrière les "faut pas exagérer, non plus" ou "c'est vrai qu'ils étaient un peu islamophobe", ou, pire "ben oui pour le peuple musulman, le prophète c'est sacré".
Ouais, et pour les pédés, le cul c'est sacré aussi. Et sacrément, en plus! Pourtant les blagues de cul et de pédés, personne ne songe à dire "faut pas exagérer, non plus".. Alors?
Alors oui, les Kalachs sont à nos portes, et baisser les crayons n'y changera pas grand chose. Au contraire.
Tiens, une idée: on pourrait demander à Banksi de venir nous faire un lolcat à Caen.
Avec un nœud rose.
Autour du cou, le nœud, voyons, autour du cou.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.