39
Commentaires

Darmanin l'encombrant

Commentaires préférés des abonnés

Peut-être finira-t-on un jour par revenir aux fondamentaux : On appelle "aristocratie" ou " élite" l'ensemble de ceux qui se permettent ce qui est interdit à la plèbe, lui donnant ainsi l'anti-exemple. Grâce à Cahuzac, nous savons ainsi que frauder c(...)

2 poids 2 mesures...

Quand on voit le foin qui est fait pour une pauvre candidate de radio-crochet sommee de ne plus chanter versus un ministre qui se traine 2 plaintes pour viol mais qui va s'accrocher a son job comme une moule sur un rocher. C'est p(...)

" A l'instar du pou , le barbier est un parasite ( du poil ) ( Desproges remanié )

Derniers commentaires

On félicitera Macron pour son discernement. Ce Jupiter/Einstein est presque aussi doué en tant que DRH que ses potes proches de DSK, et ses potes proches de Cahuzac. 

Darmanin, c'est maintenant et pour toujours qu'il faut l'éliminer, on a tous compris ce qui motive ce sale petit bonhomme à rechercher des postes de pouvoir.  Un Roland Dumas en cours de fabrication, à dégager. 

Mais pour le virer, Macron doit admettre, au moins tacitement, qu'il s'est planté. Dur dur d'être un Zupiter.

Le petit bout, tout petit bout de la lorgnette :


la deuxième plainte contre Gérard Darmanin n'existe pas sur BFM.


Ils vous diront sans doute que cela ne concerne pas Gerald Darmanin...

il va finir par démissionner mais j'imagine que ses camarades ne lui mettent pas encore trop la pression. ca risquerait de créer un precedent qui leur déplairaient de devoir démissionner non plus a la mise en examen mais la premiere plainte.

Deux affaires de trafic d'influence qui même si elles ne débouchaient pas sur des condamnations pénales mettent grandement en cause la crédibilité et la probité du ministre...
Promettre d'effacer un casier judiciaire ou allouer un appartement contre des faveurs sexuelles de personnes en état de fragilité n'est guère reluisant et ce même si le ministre n'était pas en position de fournir réellement les contreparties promises....
Il s'agit là pour le moins d'un manque total du respect des personnes faisant appel à ses services...
Les médias ne relèvent pas que ce n'est pas une affaire deux affaires auxquelles nous sommes confrontés mais on en est déjà à la troisième.

Se rappeler la location d'une villa en Corse chez une personnalité "bien connue des services de police" compromise dans la criminalité de l'Ile .... Cette histoire seule aurait suffit chez certains de nos voisins européens à contraindre le ministre à démissionner....

Cela doit quand même encombrer sérieusement l'esprit de regarder BFM pour en faire une exégèse:
- y a-t-il moyen d'extraire la substantifique moëlle de... rien? Vous avez trois heures (vous pouvez regarde BFM, généralement en trois heures ils répètent dix fois la même chose).


Deuxième sujet, en commentaire de texte: affirmer sa confiance une fois est-ce suffisant jusqu'à preuve du contraire (chez le maire c'est jusqu'à ce que la mort nous sépare non?).

Faut-il vraiment répéter sa confiance jour après jour quand on l'a fait une fois? Comme disait Sarkozy, il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour, donc Matignon aurait pêché par omission en donnant une preuve d'amour hier qu'il n'aurait pas répétée aujourd'hui au mis en cause? 


On disserte sur bien peu de choses de nos jours, et avec la discussion sur le "glissement sémantique" de ce qui n'a pas été dit, on n'a pas fini, parce que des choses que le premier ministre n'a pas dites aujourd'hui, je peux en trouver d'autres...

Matignon "invite à respecter les droits de chacun, la parole du plaignant comme la présomption d'innocence" -accessoirement, le plaignant est une plaignante, mais c'est un détail.


Le Premier ministre fait une réponse en droit et « le plaignant » désigne la personne qui a cette qualité en général. S'il avait fait référence à la plaignante particulière en cette affaire cela aurait pu être considéré comme un début d'ingérence.

Ce qui est merveilleux dans l'extrait de l'encombrement sur BFMTV, c'est la petite pièce que nous jouent les trois compères. Ce dialogue savoureux de rebondissements et d'évidence.

L'actrice vient et cite en écho l'évangile selon Emmanuel  "La République du soupçon où tout se vaut"

Et là merveilleuse tirade de Barbier qui en exégète de la Parole nous explique qu'il y a des encombrants qui n'encombrent pas tant que ça puisque deux dossiers à la fois, c'est tout à fait compatible avec la tâche de Ministre,

même si ça fait tâche un ministre encombré.

Tous des porcs sauf les politiques.

Pauvre Christophe Barbier ! Et sa sempiternelle rhétorique de normalien  bas de gamme ! Mais enfin que peut on attendre de BFM TV ? Voir à ce sujet, dans Télérama, les délicieuses chroniques de Samuel Gonthier sur cette chaîne qui ne cesse d'encenser Macron. Ce qui, par contre, est beaucoup plus révoltant,  c'est la dérive macronienne de France Inter qui se confirme chaque jour un peu plus . Ce matin, Hélène Roussel recevait Etienne Gernelle, le directeur du Point (Gernelle est devenu un habitué du 5-7 de France Inter ). Et ce dernier de dire que Macron, qui descend dans les sondages, va descendre bien davantage et que cela est souhaitable car il a devant lui des réformes courageuses qui l'attendent. C'est alors qu'intervient Hélène Roussel : " Donc, Etienne, pour résumer, vous pensez qu'une bonne politique est toujours impopulaire sur le moment " 

Vous découvrez ici la " neutralité " de la journaliste : "bonne politique ". Et cette propagande totalement assumée se fait sur un ton badin. Un peu plus tard arrivera la chronique de Dominique Seux. !

,

Darmanin, Cahuzac, Woerth, DSK c'est fou comment les finances publiques sont une pépiniere de ministres delinquants.

la radio publique, notre salut

Oui, c'est une bonne chronique.

Cela dit je préfère la lire sur le mail, malgré le fait que je la reçoive une heure après la mise en ligne, mais c'est beaucoup plus agréable au niveau de la taille des caractères et de la typographie.
Et je voudrais pas remuer le couteau dans la plaie, mais ça commence à faire long là, on en est où question "vie du site" ?

Toujours tous ces "bientôt disponible" et aucune possibilité de gérer par exemple son abonnement (mensuel par tacite reconduction pour moi et que je ne peux interrompre si l'envie m'en prend ce qui n'est pas légal).


2 poids 2 mesures...

Quand on voit le foin qui est fait pour une pauvre candidate de radio-crochet sommee de ne plus chanter versus un ministre qui se traine 2 plaintes pour viol mais qui va s'accrocher a son job comme une moule sur un rocher. C'est pitoyable et triste.

Le patriarcat et les fachos ont encore de beaux jours devant lui...J'ai mal a ma France

les agressions sur les femmes ne sont là que pour aider qq, par pour être réellement sanctionné. DSK en est ,la preuve, sarko qui battait Cecilia, Chirac et Mitterrand qui trompaient leur femme,ça les mâles blancs laisse faire, ils veulent eux aussi avoir un harem . Les écris de journaliste aussi ,pas de H majuscule quand ils écrivent sur l'humanité, pour eux les mecs tuent par amour, violent par amour ... et les femmes ces sallopent en profitent pour faire leur victime. Et tout le monde de reprendre ce discours plus ou moins appuyé , ici on est cool ,  machisme d'indifférence, on ne te répond pas, les mâles ne vont pas s'emmerder a faire attention aux souffrances des femmes. Tiens y'a 40% des SDF qui sont des femmes, ET TOUTES sont violées régulièrement par les SDF et par les mecs avec maison... Mais croire en la solidarité dans la pauvreté est une croyance bobo hyper importante pour eux, ça leur permet de ne rien faire .... et de croire le monde super. a signer cette petiote pour que les femmes SDF soient mise a l'abris, OUI ELLES SONT PLUS EN DANGER QUE LES MALES, ET ELLES SONT A LE RUE AVEC ENFANTS ... BOUGEZ VOUS  

https://www.change.org/p/sortons-les-femmes-sdf-de-la-rue-un-appel-au-secours

Ce matin, après un tour asinautique, je suis allé à la déchetterie de mon canton vider moult différentes choses: métaux, bois, carton papier, verres, gravats, et encombrants. Je me suis penché sur l'immense remarque collectant ces encombrants là. Il n'y avait que des Darmanin ou il n'y en avait aucun!   J'y retournerai à la prochaine rubrique plébéienne quitte à me barber. 

Bravo et merci au  capitaine d'ASI pour cette brillante chronique de déconstruction d'une actualité aussi "éclairante" qu'un éléphant dans un couloir  ! 

Le choix des métaphores  est un régal pour ajuster les mots à la réalité de cette période où la novlangue s'empare du paysage politico-journalistique dominant...

Combien de journalistes actuellement en train de chercher des témoignages de femmes en fiddiculté s'étant vu proposer par Darmanin une aide inespérée contre une faveur sexuelle ? Le premier cas étant avéré (Darmanin a reconnu les faits pour disqualifier plus facilement a qualification de viol), et au vu de l'impunité dont il a bénéficié à l'époque, il est plus que probable qu'il l'a fait plusieurs fois, et que cette deuxième plainte ne sera pas la dernière.


On attend l'expertise de Marlène Schiappa sur le sujet, qui avait annoncé qu'elle ne laisserait rien passé en matière de violences sexuelles.

Veuillez, d'avance, accepter mes insincères excuses, merci de rien.


Avec Barbier, on rase les murs tous les jours gratis !


https://youtu.be/sBljzJL13-U

Darmanin, il a une réforme en cours, et il ne faudrait surtout pas le démonétiser, n'est-ce-pas ?

Peu importe ce qu'il aurait fait, en l'occurence de l'abus de pouvoir de l'ordre du viol, surtout ne pas menacer une réforme. 

Encore de la pensée magique, ça !

Je ne suis pas juriste, mais au delà de l'abus de faiblesse qui semble présent dans les 2 cas, est-ce qu'on a pas surtout une suspicion de trafic d'influence, qui ferait un peu plus tâche encore de la part d'un homme politique ?

L'abus de faiblesse est en soit un "drôle de truc". Cela pourrait parfois s'apparenter à un viol, parfois à de la prostitution, d'autre fois à un "arrangement (certes un peu limite) entre personnes adultes et consentantes". Bref un délit en forme de "fourre s'y tout".

" A l'instar du pou , le barbier est un parasite ( du poil ) ( Desproges remanié )

Barbier en association d'idées...


"Près des remparts de Séville,

Chez mon ami, Lilas Pastia

J'irai danser la Séguedille

Boire du Manzanilla.

J'irai chez mon ami Lilas Pastia.

Oui, mais toute seule on s'ennuie,

Et les vrais plaisirs sont à deux;

Donc, pour me tenir compagnie,

J'emmènerai mon amoureux!

Mon amoureux, il est au diable,

Je l'ai mis à la porte hier! "

Barbier et sa ridic... euh... fameuse écharpe.

Sur la photo d'illustration, son rouge se marie à merveille avec le le bleu de sa cravate et le blanc de sa chemise. 

Un drapeau tricolore ambulant. Ce qu'on pourrait appeler "the french flag touch".

Peut-être finira-t-on un jour par revenir aux fondamentaux : On appelle "aristocratie" ou " élite" l'ensemble de ceux qui se permettent ce qui est interdit à la plèbe, lui donnant ainsi l'anti-exemple. Grâce à Cahuzac, nous savons ainsi que frauder c'est pas bien. Grâce à Darmanin son successeur nous apprenons que l'abus de faiblesse est moralement répréhensible.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.