18
Commentaires

Dans "L'Équipe", trop de PSG et pas assez de sportives

Unique quotidien sportif français, "L'Équipe" se voit souvent reprocher des Unes et des contenus qui accorderaient trop d'importance au football, au PSG et au sport masculin. Arrêt sur images a mené l'étude sur deux mois, 61 numéros et près de 2 000 pages.

Commentaires préférés des abonnés

Le PSG je peux pas voir écouter lire sans que ça me déprime. Le PSG c'est le nez de clown du Quatar qui offre du pain pour quelques nantis et des jeux pour le peuple qui s étourdi.Et pendant ce temps ce Quatar abrite et finance les Talibans.

 l' (...)

Toujours un plaisir de lire Jérôme Latta (en des cahiers du foot). Merci pour tout le travail fourni de puis toutes ses années.

Étude impressionnante sur la saturation (vampirisation) de l'espace médiatique sportif (ici l'Équipe) par le PSG qui me per(...)

Ben oui mais elles sont pas médiatisées alors comment voulez-vous qu'on les médiatise ma bonne dame!

Derniers commentaires

Conséquence de cet article ? L'équipe du jour propose une Une 100% féminine. Pour raconter une histoire sordide, certes, mais quand même.

Et est-ce que l'OL faisait toutes les unes de l'équipe quand l'équipe de Jean Michel Aulas gagnait tout en France ?

En demandons-nous trop à L'Équipe, qui paierait ainsi le prix de sa position de quotidien sportif monopolistique, son statut d'institution et son caractère emblématique ? 

Ben oui, quoi! On peut bien leur laisser prendre le beurre, l'argent du beurre et la b... du crémier, non?

En même temps, s'ils font ces "unes", c'est que leurs lecteurs les demandent.
ASI recherche aussi de bonnes audiences et doit sans doute écarter certains sujets "gonflants" de temps à autre, non ?

 "Nos lecteurs et lectrices ne veulent pas qu'on leur mente : ce qui doit primer, c'est une histoire, un parcours, une performance qui méritent une exposition…"


D'où l'on doit déduire que l'histoire, le parcours, la performance de l'OL féminin ne méritent pas d'exposition.

"La Ligue 1 est le feuilleton qui intéresse le plus nos lecteurs, le football reste le «driver» numéro un des ventes, des lectures et des abonnements numériques"


Il faudrait quand même rappeler que la Ligue 1 est un feuilleton payant depuis des années. À part les matchs de l'équipe de France, la plupart des matchs de foot sont visibles uniquement en payant. Ça serait intéressant de rajouter dans la statistique : Faut-il payer un abonnement pour avoir vu ou pour voir cet évenements sportif ? 

Faut etre un mec trentenaire ou quadragénaire pour s' intéresser a ce genre de sujet non ?

Le PSG je peux pas voir écouter lire sans que ça me déprime. Le PSG c'est le nez de clown du Quatar qui offre du pain pour quelques nantis et des jeux pour le peuple qui s étourdi.Et pendant ce temps ce Quatar abrite et finance les Talibans.

 l' Equipe n'est qu un organe à l'image de notre époque parmi  d autres qui se nourrit sur la bête et qui participe à cette ritournelle macabre qui ressemble à des rats qui tournent dans la roue de la folie. résultat; ça grandi pas, ça évite de penser, la lobotisation des esprits à encore de beau jours devant elle.

J'ai le contre poison, un truc pour couper court à cette folie ambiante. Arrêter les médias quelques jours et partir en forêt Paimpont écouter le brame du cerf. Prodigieux !

La période avec l arrivée de Messi est totalement trompeuse, quand bien même ça ne plait pas, il s’agit d’un événement majeur. La situation avec le tennis est bien representative, l’équipe suit les sportifs français qui marchent bien, et donc pas de tennis… 

J'aime bien cette approche data, par contre je trouve que ça perd un peu de valeur sans point de comparaison. Est ce que l'Equipe met vraiment le PSG beaucoup plus en valeur (ou les sportives moins) que la presse française en général ou le quotidien sportir n'est il que l'incarnation de tendances largement répandues, ça me semble dur à dire à partir de cet article.

Toujours un plaisir de lire Jérôme Latta (en des cahiers du foot). Merci pour tout le travail fourni de puis toutes ses années.

Étude impressionnante sur la saturation (vampirisation) de l'espace médiatique sportif (ici l'Équipe) par le PSG qui me permet de me rappeler pourquoi j'ai pris mes distances de celui-ci.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.