15
Commentaires

Dans le Monde, les pages "Planète" côtoient les (très) grosses voitures

Le Monde met le paquet sur l'environnement. Il a publié à la rentrée sept reportages de plusieurs pages sur les territoires "pollués à jamais". Mais pendant ce temps-là, le chroniqueur voitures du quotidien de référence va tester des SUV dans le Wyoming... Nous nous sommes penchés, exemplaire après exemplaire, sur les pages "Styles" consacrée aux voitures depuis début septembre. Hum.

Commentaires préférés des abonnés

Le Monde se distingue le weekend par un magazine rempli de publicités de produits de luxe où le moindre sac ou montre représente plusieurs salaires minimum

Ces quelques 100 pages de papier glacé se caractérisent en général par un néant d'information s(...)

Très intéressant. A mettre en lien avec l'article d'Acrimed sur le publi-reportage du figaro concernant le Roll Roys testé dans Wyoming (je pense que la marque a du envoyer une invitation groupée à tous les journaux de France et de navarre...)
Lien ve(...)

Approuvé 2 fois

Vous m'avez pris de vitesse ; j'étais venu poster le même lien...

Palme du haut-le-cœur : "on est riche plus jeune dans notre monde globalisé."


Merci à T. Le Pennec pour cet article.

Derniers commentaires

Je me permets tout d'abord de signaler une erreur qui revient deux fois dans l'article: l'Outlander PHEV n'est pas «une hybride de chez Toyota» mais de chez Mitsubishi, comme c'est écrit juste au-dessus sur l'imprim-écran qui illustre le paragraphe.

Ensuite, je suis allé lire l'article L'hybride rechargeable sous tension (consacré audit Outlander) sur le site du Monde. Et pour le coup, je ne trouve pas qu'il illustre la complaisance du journal à l'égard des constructeurs automobiles.

Je précise que je ne suis ni un défenseur du Monde, ni de Mitsubishi, ni des voitures en général (et encore moins des "SUV"!). Je ne suis pas non plus fin connaisseur de la presse automobile. Néanmoins, l'article me paraît plutôt équilibré, contrairement à ce que laissent penser les extraits retenus ici.


Il y a certes quelques passages plutôt positifs, mais ils sont contrebalancés [c'est moi qui souligne]:
«l’Outlander Phev présente une allure extérieure plus pimpante que la version précédente, mais il y aurait beaucoup à faire pour électriser ses lignes, encore pataudes».

Puis en dessous:
«le confort progresse – surtout au niveau acoustique – mais la présentation reste assez vieillotte».

On a quand même connu plus complaisant.

Enfin, l'avant-dernier paragraphe revient sur les éléments qui font de ce type de véhicule un choix discutable tant économiquement que pour l'environnement:
«[U]ne part non négligeable des utilisateurs ne rechargent… jamais leur hybride-rechargeable, annihilant tout bénéfice environnemental et économique».

Alors bon, c'est pas du journalisme d'investigation et faire des articles sur des voitures à plus de 30K euros a bien un côté "bonjour les pauvres", mais ça me paraît pas particulièrement complaisant pour autant. L'article Mitsubishi Outlander PHEV: l'anti-gaspi sans chichis (29/08/2017), signé du même journaliste et consacré à la même bagnole mais version précédente, fait davantage dans la brosse à reluire, pour le coup.

Arrêt sur Images a déjà consacré articles et émissions sur les questions d'indépendance et de mélange des genres de la presse spécialisée vidéo-ludique. Et pour le coup, les journalistes partis essayer le dernier 4x4 Rolls-Royce nous rappellent pas mal ceux invités en voyage de luxe tous frais payés à l'autre bout du monde pour tester la nouvelle production de tel ou tel studio.

Que ce soit pour les jeux-vidéos ou l'automobile, (une partie de) la presse spécialisée semble souffrir des mêmes maux. Ça pourrait être intéressant de se pencher là-dessus, non?
(Oui je sais, j'ai des idées géniales, ne me remerciez pas :-D )

Ce jeune journaliste ira loin.Toujours un plaisir de le lire.Sauf erreur de ma part pourquoi ASI n'informe-t-il pas ses abonnés des arrivées et des départs des collaborateurs de ce site?Bien à vous.Jean-Yves Pire.

A priori, les rubriques "styles" sont de ces rubriques info/techno/conso rendant compte du marché qui de par leur nature sont de l'attrape annonceur.

Le Monde devrait-il s'en passer ? Leur existence ne tient-elle pas d'abord à une question économique, faire du "conso" pour un lectorat de la société de consommation avec les revenus publicitaires adjacents impliqués ?


Et au passage : une émission d'@si qui parlait voiture avec Jean-Michel Normand en invité. L'écologie y est évoquée (à partir de la 38e minute) mais D. Schneidermann n'avait pas interrogé le principe même de ces rubriques pour qui voudrait une ligne éditoriale "écolo". On y parle notamment d'un édito du Monde défendant la circulation alternée lors d'un pic de pollution, mesure  qui irritait des automobilistes. L'édito était soutenu par Normand, et ça doit être tout ce que peut faire comme "écologie" un journaliste dont le boulot est de rapporter les tendances du marché automobile.


Dans le genre limites de l'exercice, une figure du "sauvons la planète" passe chez lui par : Yann-Arthus Bertrand converti aux drones. On  y apprend qu'il se détourne de l'hélicoptère "pour des raisons techniques mais aussi écologiques". Sans doute qu'un journaliste "environnement" aurait parlé de raisons écologiques mais aussi techniques, question d'angle.


P.S. article atypique de sa part dans ceux que j'ai regardé : Au Porthcawl Elvis Festival, le King revit au pays de Ken Loach, article sur le travail (de qualité) de la photographe... Clémentine Schneidermann.


Jean-Michel Normand fait partie des fossiles indéboulonnables du journal Le Monde. Si ça se trouve, il est peut-être un des derniers à avoir connu en vrai Hubert Beuve Méry ou Jacques Fauvet. J'ai voulu vérifier, mais je n'ai pas trouvé de page Wikipédia à son nom. Hervé Kempf qui a quitté l'auguste journal n'avait probablement pas cette ancienneté.

Sommes-nous en présence d'une forme de dissonance cognitive ?


"3- Modifier l'importance relative des éléments dissonants par rapport aux éléments consonants : pourquoi renoncer à ce dont on a envie ?"


Une petite chanson de DS (l'autre) ?


"On n'arrête pas d'envahir l'Irak alors pourquoi c'est si cher le gazole ? Ca fait chier..."

Le Monde se distingue le weekend par un magazine rempli de publicités de produits de luxe où le moindre sac ou montre représente plusieurs salaires minimum

Ces quelques 100 pages de papier glacé se caractérisent en général par un néant d'information sauf peut être pour conforter les analyses pertinentes de Monique et Michel Pinçon-Charlot

Rares sont les articles qui méritent d'être lus

La seule rubrique qu'on remarque est le M comme Le Monde : des photos des lecteurs qui ont décelé des objets ou paysages formant une lettre M


100 pages où entre deux séries de photos de mannequins anémiés on trouve des pubs pour des Jeep Wrangler "born to be wild* Naturellement sauvage", des joailleries ou des sacs de Hermès avec l'éternelle question : mais qui donc peut s'acheter cela et est lecteur/lectrice de Le Monde, qui donc s'est tapé·e la lecture du journal sur les questions environnementales et les problèmes de la famine dans le monde et peut continuer de vouloir ou de rêver à ce genre d'objets de luxe


Mais n'en va-t-il pas de même de nos centres villes où les magasins d'alimentation foutent le camp et sont remplacés par des boutiques de vêtements de luxe et où les rues sont encombrées de voitures démesurément enflées prêtes à affronter les déserts de l'Arizona ou les pentes ardues du Mont-Blanc. Il faut avoir du courage pour afficher ces choses aux prix exorbitants quand l'immense majorité des passants ont des difficultés financières


Merci.

Enfin une chronique authentique de déconstruction du discours médiatique.

Rhoo de suite on met le doigt sur une possible incohérence éditoriale du Monde. Que Nenni! Le Monde a juste besoin de financer son indépendance et sa neutralité journalistique, c'est tout! Seriez vous un suppôt de Kretinski!?! Diantre, les communistes sont partout ! ! ! !

Très intéressant. A mettre en lien avec l'article d'Acrimed sur le publi-reportage du figaro concernant le Roll Roys testé dans Wyoming (je pense que la marque a du envoyer une invitation groupée à tous les journaux de France et de navarre...)
Lien vers l'article : https://www.acrimed.org/Le-Figaro-et-France-Inter-interpellent-leur-jeune?fbclid=IwAR04-1IR46erlycjvxMtBwKQgMZdiDoBy5Nv6R0u6YDFZq9Kx-3-Ql6BzA4

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.