75
Commentaires

"Dans cette crême chantilly, j'ai senti une touche féminine"

Stéréotypes sexistes dans "Qui sera le prochain grand pâtissier?", la nouvelle émission télé-réalité de pâtisserie de France 2 ? C'est ce que dénoncent plusieurs associations féministes réunies sous le collectif des "Femmes en mouvement" dans une lettre adressée à Rémy Pfimlin, PDG de France Télévisions. Le collectif féministe demande "de veiller à ce que ce type d’émission ne véhicule plus de propos sexistes". La lettre est également adressée à la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti et à la ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem. @si a regardé l'émission.

Derniers commentaires

Le concours est terminé, deux finalistes une femme un homme, c'est la femme qui a remporté le grand prix de la meilleure patissière. Hourra !!! Désolée, j'ai déjà oublié son prénom .... Quant aux gâteaux, miam, ceux du mec aussi d'ailleurs. Ne soyons pas sexistes. Un peu chères les pâtisseries ... Bon bref, c'est de la télé réalité, ne pas en attendre plus que ce qu'elle vaut.
Bien d'accord, ces propos sont peu pertinents et relèvent plus des brèves de comptoir. Ceci étant dit, cettte émission difusée en prime time "ratisse large".
Personnellement la copclusion de l'attachée de presse ne me semble pas convaincante :

"On a été de nombreuses femmes à travailler sur cette émission et toutes générations confondues. Moi pour la presse, mais aussi la productrice, la directrice de production, la rédactrice en chef, la directrice des programmes de France 2 et ça me paraît très important de le dire".


JUSTEMENT : comment se fait-il qu'aucune d'elles n'ait relevé une pointe de sexisme (pour ne pas dire un zeste ;-) dans cette émission ? Sans verser dans un féminisme aveugle, on peut se demander si en France les rapports professionnels ne restent pas régis par le sexe fort (lapsus !).
Trouver de la féminité (ou de la virilité) dans une crème chantilly n'est ni plus con ni moins con que de trouver de la métaphysique dans une émission de télé.
Causer du féminisme à propos de ça? C'est comme causer des couleurs dans la peinture de Matisse sur la base de ces 19 secondes. .

Le premier qui dit à la télé, "ouah elle est virile ta purée en flocon", la ministre lui donne la légion d'honneur pour service rendu à la patrie!
le féminisme, est-ce que ça justifie d'imposer, à la télé ou ailleurs, une image lissée, édulcorée, pâtissière en somme, de notre société et en particulier de certains milieux professionnels où, c'est le moins qu'on puisse dire, les stéréotypes de genre sont bien présents ? Je trouve significatif que ce soit l'émission, qui soit mise en cause, et non la personne qui véhicule un tel stéréotype. Le courrier aurait pu s'adresser à ce pâtissier, directement — engager avec lui le dialogue, plutôt que d'exiger qu'on efface l'image gênante de la photo... d'autant que, s'il m'en souvient bien (oui, j'ai regardé l'émission, je suis fascinée par tous les savoir faire techniques, et en particulier culinaires), cette fameuse chantilly "féminine", la candidate déclare l'avoir apprise d'UN pâtissier qu'elle a eu pour chef...
Idem pour les candidats qui attribuent des préférences "genrées" aux gamins : on ne peut guère nier que les enfants soient imprégnés, dans leur majorité, de ces représentations. Comment éviter de les renforcer, tout en proposant des produits qui parlent à l'imaginaire des enfants autant qu'à leurs sens ? On peut à la fois faire en sorte que les petites filles qui le souhaitent puissent participer au club de foot, et constater que, majoritairement, ce sont les garçons qui se passionnent pour ce sport : à quand l'interdiciton de montrer, dans des reportages sur les activités périscolaires, toutes ces équipes qui ne respectent pas les quotas ? Ou alors faudra-t-il forcer les gamines à faire du foot, les garçons de la danse ?
idem encore pour le "chic féminin" du gâteau de mariage...
Tout cela, moi ça ne me gène pas que l'émission ne l'ait pas effacé au montage : si l'exigence du spectacle politiquement correct venait à triompher, ça reviendrait à créer l'illusion d'une société totalement a-sexiste, à évacuer tout questionnement, et pour finir à faire croire que le féminisme n'a aucune raison d'être...
Dites, j'ai envoyé via le "signaler une faute" deux erreurs dans le billet il y a trois jours, sans correction, il reste des administrateurs ou les congés sont pris en même temps?
bande de feignasses gauchisantes si ça se trouve :-)
J'ai vu cette émission, c'était la première fois, j'ai tellement bavé sur les pâtisseries, que toutes ces aberrations sexistes m'ont complètement échappé, honte à moi .... Ce qui m'a toujours étonnée, c'est que la plupart des chefs zétoilés sont tellement fiers de leur "cuisine", alors que pour une femme c'est une quasi-obligation de cuisiner dans sa "cuisine", pendant que Monsieur lit "son" journal affalé sur "son" canapé. Désolée messieurs pour ce cliché ... Je sais ... quelques messieurs cuisinent pendant que ces dames papotent au téléphone ou postent sur "@si" :))
le pire " vous n'allez pas offrir des camions à votre fille"." incroyable ... Le pire du pire, dire que parcequ'il y a des femmes c'est pas machiste et de toute les générations , comme si les femmes n'étaient pas elles aussi élevés dans les stéréotypes . En nous, la culture qui met femmes et hommes dans des cases est aussi forte pour les deux sexes .
Personnellement je traque mon sexisme personnelle et je trouve encore dans ma manière de voire le monde des inégalités , alors ces journaleux on des arguments bien pauvres .
A la radio le problème est le m^me rare sont les femmes économistes a être invité , dans les périodique de sciences , évidement qu'on parle des femmes (le problème c'est qu'elles bossent et trouvent des trucs ) mais TOUJOURS en indiquant qq chose sur le physique ou la façon d'être au monde (pétillante , ect ) , pour les hommes non , on ne fait que parler de leurs découverte ou recherche , ha aussi quand ses magazines (dont je suis lectrice assidu) parle d'une femme ils interrogent souvent l'équipe de cette femmes et ca ne manque pas souvent les réflexions sont qu"elles est
Attention ! Refuser le sexisme c'est bien, mais refuser la réalité du conformisme social lié à la différence des sexes, c'est idiot.
Autrement dit, les femmes et les hommes sont conditionnés, depuis leur plus jeune âge, à aimer telle ou telle chose en fonction de leur sexe. Ce conformisme social est variable selon l'éducation choisie par les parents, la structure familiale, la culture du pays, l'âge, les circonstanes de la vie, etc..

Je tiens à dire qu'un certain nombre de femmes entretiennent elles-même ces clichés : c'est parfois une façon de se démarquer en revendiquant une cuisine qui se voudrait à fortiori plus délicate que celle des hommes.

Une phrase comme "j'ai senti une touche féminine" n'a donc rien de choquant, si on l'interprète comme voulant en fait dire "j'ai senti une délicatesse qu'on attribue généralement à la genre féminine". Mais bon, pas sûr que ce soit vraiment le fond de sa pensée !

Le machisme dans le milieu de la gastronomie n'est pas nouveau. Je ne compte plus le nombre de témoignages de femmes chefs qui "ont dû se battre pour en arriver là".
On devrait plutôt se féliciter que de plus en plus de femmes commencent à briller dans ce milieu et encourager cette progression.
Ensuite seulement on pourra s'inquiéter des discrimination des femmes qui ne rentrent pas dans le moule en voulant cuisiner brut de décoffrage "comme les hommes".

A noter : C'est intéressant aussi de voir que des gens qui peuvent se réclamer progressistes deviennent tout d'un coup ultra-conservateurs lorsqu'il s'agit de l'éducation des enfants !
une touche féminine dans de la chantilly, c'est quand même un comble... Pour faire monter la crème, une aide féminine peut se faire sentir, mais le gout reste typiquement masculin.

Baisers givrés sur les montagnes blanches
On dirait que les choses se déclenchent
La chantilly s'écroule en avalanche
Je vais peut-être faire doublon avec des commentaires plus hauts n'ayant pas eu le temps de les lire mais dénonçons plutot l'incroyanle CONNERIE des emissions de télé-réalité au lieu de propos sexistes, ça sera plus global au moins !
Bonsoir tout le monde,

Juste histoire de pouvoir le dire de manière très claire : un des dirigeantes d'osez le féminisme est la directrice de cabinet de najat vallaud belkacem.

Faudrait peut-être pas pousser mémé dans les orties quand le collectif adresse une lettre à la ministre du droit des femmes non ?

Cordaielement,

Cyril.
Avec les super thermo-mixeurs made in Germany, réussir une crême chantilly est un jeu d'enfant.
On place tous les ingrédients, la crème fraiche, le sucre, la farine, les jaunes d'oeufs dans le bol, les boules quiès dans les oreilles, et on fait tourner le zinzin plein pot pendant trois minutes. On obtient une chantilly lègère et onctueuse, encore meilleure que quand c'était ma femme qui la battait pendant un quart d'heure avec son fouet, ses petits bras musclés et ses gros mots. La fameuse touche féminine.
Merci W.....k !
je serai peut-être la dernière personne sur terre à apprécier que les hommes et les femmes soient différents, qu'il y ait des gens bien élevés et d'autres moins, qu'il y ait des femmes battantes et des hommes soumis, des hommes virils et des femmes qui savent les manipuler ... etc
pour le reste j'ai plein de miroirs et quand je veux voir quelqu'un qui me ressemble en tout point, c'est parfait ...
http://www.youtube.com/watch?v=eM8Ss28zjcE
Moi j'ai bientot trente ans, je m'habille en rose et je joue souvent a la poupee (surtout quand j'entends des voix), je fais de mal a personne (du moins pas en vrai). Je suis sur qu'au fond tout le monde le fait en cachette hihihi T'es la meilleure Barbie! En avant pour de nouvelles aventures (un bain moussant pour se forger le caractere)!
Mouais.... Pas de quoi casser trois pâtes à un canard... Faut vraiment s'emmerder dans la vie pour s'arrêter sur des choses aussi futiles.
Et si on s'occupait des vrais problèmes ?
Moi la question que je me pose c'est comment ce genre d'émission peut intéresser les gens.
"Si vous avez des enfants, vous n'allez pas offrir des camions à votre fille".
Et pourquoi pas ? Pourquoi elle ne pourrait pas avoir une poupée ET un camion ?

On a été de nombreuses femmes à travailler sur cette émission
Ouaip, même que j'ai un ami arabe et donc je ne peux pas être raciste. Im-po-ssible. Et Frigide Barjot a des amis gays qui la soutiennent, c'est dire si elle n'est pas homophobe.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.