262
Commentaires

Dallas à La Rochelle, notre critique

Ayons la franchise de reconnaître une faille dans le scénario: il manquait Leslie.

Derniers commentaires

Tiens, Charline commente les premiers résultats en direct sur le journal "le Soir" :-)
http://www.lesoir.be/
Après 36H d'intense réflexion, je soutiens VT : j'ai bien "rigolé" et ça a foutu un bordel monstre, j'aime le bordel !
et t'as vu les "ténors du PS tourner autour du pot, ceux de droite eux le contraire, plein pot !
Pas sérieux le mec, nul : yes et j'assume.
Bis, encore.......
gamma
43% d'abstention au premier tour, le PS va avoir sa majorité à l'assemblée nationale alors qu'il rassemblent seulement 15% des suffrages, une démocratie qui s'enlise ... et les médias tournent en boucle sur 140 caractères écrits par une personne non élue, concernant la compétition entre 2 candidats d'un même parti dans une circonscription représentant 0.2% des francais ... J'aurai aimé une critique plus acerbe encore sur arrêts sur images vu la qualité de la campagne des legislatives ..
Car l’affaire du tweet revendiqué et assumé par Valérie Trierweiler, appelant à soutenir un dissident socialiste contre la candidate officielle du PS dans une élection législative qui ne la concerne en rien, sinon qu’y est en lice l’ex-compagne de son compagnon devenu chef de l’Etat, accumule toutes les alarmes monarchiques, entre fait du prince (de la princesse), bon plaisir et esprit de cour.

Article de ce jour d'Edwy Plenel : "Pour en finir avec la première dame"
http://www.mediapart.fr/journal/france/140612/pour-en-finir-avec-la-premiere-dame
Qu'on est loin de la politique et des préoccupations des citoyens...Le système merdiatique est vraiment à vomir...

Je ne vois pas comment on peut avoir un peuple "éclairé" quand tout est transformé en un show et quand les "vrais problèmes" sont évacués au prétexte de "simplification" (le peuple est forcément bête)...

"Les politiques"ne sont pas les seuls responsables, la "classe journalistique" est engluée dans le court terme, l'immédiateté et la course à la rentabilité...A quoi servent plusieurs chaînes "d'infos", si c'est pour avoir le même traitement et le même discours...

@si n'échappe pas à la norme, reprenant "ce qui fait l'actualité du moment"(même si c'est pour ironiser) en proposant un "décryptage", là où il ne s'agit que de journalistes qui parlent du "journalisme"...

Finalement, c'est bien dans le forum que l'on peut esquisser des débuts "d'infos"et un début de débat "démocratique" (libérez Godin) et que l'on s'aperçoit que le premier média du peuple, c'est le peuple lui-même...

Ayant écrit cela, je ne peux m'empêcher de souhaiter une révolution dans les médias qui permettrait une réelle pluralité et la possibilité pour les citoyens (que nous devons (re)devenir) de se forger leur propre opinion...

Place à l'humain, place au(x) peuple(s) !
Royal s'est présentée dans une circonscription en contrevenant aux règles du parti .qu'elle soit battue n'est qu'un juste retour des choses.
Hollande n'avait pas à prendre position pour Royal ; il est président de la République pas du PS.
double faute politique .

Treirweiller confirme ce que nous avions pressenti : impudique qui étale ces états d'âme partout ( sarkozyste dans le style) et irresponsable .

Mme Trierweiller doit comprendre que dans une démocratie , la liberté est synonyme de responsabilité individuelle : je suis libre de faire ce que je veux tant que cela ne nuit pas à autrui..
que ses déclarations ( ce n'est pas la 1ère) lui nuisent à elle, on s'en fout, c'est son problème
en l'occurence, cela nuit au Président de la République ( c'est à dire à une institution qui nous appartient à nous tous et donc à moi )....

je dis à Trierweiller : si vous voulez continuer, libre à vous, mais quittez l'Elysée
'm'plaît pas cette bonne femme... mais son mec non plus ! (commentaire indispensable, je sais)
On semble reprocher à Valérie Trierweiler une incompatibilité entre son travail de journalisme et son statut d'épouse d'homme politique.
Le fait de ne pas être marrié à une personnalité politique serait donc une garrantie l'indépendance et l'objectivité ?
Arlette chabot, se rendant aux déjeuners du Siècle, serait donc bien plus neutre, objective et idéologiquement indépendante que cette dernière ?
Au moins, Valérie Trierweiler présente l'avantage d'afficher plus clairement ses influences politiques...
Hier j'ai été touchée par cet imbroglio politico-romanesque. Aujourd'hui, je suis persuadée qu'on nous prend pour des billes et je le prend très mal. Ma lune de miel avec HOLLANDE vient de se terminer. c'est allé vite mais c'est comme ça. La jeune journaliste qui fait les bio des femmes de Présidents l'a affirmé avant de se rétracter c'est la petite preuve que j'attendais: F. Hollande a su tout de suite que sa femme allait écrire cela ne l'a pas empêchée ( quand on veut on peut!!) et m'est idée que ça le sert...à se débarrasser de Ségolène tout simplement. L'art du double discours à l'oeuvre, la finesse dominante est lâchée. Nous découvrons qui il est : un homme de pouvoir(s), pas plus.
Mme Trierweiller ne peut pas d'un coté avoir un bureau à l'Elysée, 6 secrétaires sur le budget de la Présidence, faire des voyages dans l'avion présidentiel , fouler les tapis rouges, poser avec les Obama...et revendiquer une soit-disant iberté d'expression en refusant de se comporter en membre de l'équipe.
il faut choisir, mais Mme Trierweiller refuse de choisir; elle veut le beurre et l'argent du beurre.
Quelque chose me gène chez cette femme, une sorte de culot, de manque de finesse , une voix mal placée ...cette façon de répéter qu'elle est libre (?) je ne l'apprécie pas , c'est une passionnée, j'en suis sure, mais elle ne semble pas très intelligente.
je vous livre ce pur moment de poésie : http://www.france24endirect.tvfreebroadcasting.com/2012/06/regarder-danemark-vs-portugal-en-direct.html

La civilité du groupe B de leur victoire frayeur jeune fille de plus aux Pays-Bas. Cela renforce l'écho, comme ce match est, plus ou moins, une mort aussi simple. En mutuellement de leurs matches de qualification à l'Euro 2012, du côté demeure gagne. Dans la Coupe du Monde suivante, Portugal Danemark détresse honteusement sur ??le chemin puis les dessiner à domicile. Les escadrons de la 2 ont été hagard ensemble être admissible à la fois pour la Coupe du Monde 2010 et 2012 euros, et sur parts égales reprises,
Le Danemark a terminé avec des points supplémentaires et capables droite pour les finales, tandis que le Portugal a été nécessaire pour se qualifier par le biais des éliminatoires. Comme leurs deux précédents jeux ont été gagne par l'équipe à domicile. Pour la 5ème fois en moins de 4 ans seulement, le Portugal et le Danemark se réunira dans le match de compétition le mercredi. Il est simple de prévoir un tirage au sort, autre que ce qui suppose que les deux matches doivent accorder un poids identique au moment où les deux équipes sont évalués en regard de chaque entraîneur de l'autre Olsen Danemark n'a pas l'anxiété des blessures propre en face de l'Euro 2012 s'affrontent sur mercredi, avec le Portugal dans le Lviv, avec la 62 années vieux possible de nommer les onze de départ similaires qui frappent les Pays-Bas un à zéro le samedi pour obtenir le ballon qui roule dans un groupe.
Il s'agit de la première de ces 5 matchs qui seront joués sur le site impartiale, et dépendra de l'issue des 4 précédents matchs, il faut ajouter un caractère aléatoire quelques sérieux pour le jeu. Dans le même temps pour le Portugal, l'attaquant Almeida s'est amélioré, passant de la crise de la grippe et pourrait remettre Postiga à l'assaut après que ce dernier n `est essentiellement inefficace spectacle dans la défaite un à zéro à l'Allemagne, tandis que l'ailier Quaresma a été convenu s'adapter au plus tard surmonter la souche influence jambe. Le Portugal a le nom supérieure des étoiles et des talents complémentaires de l'attaquant, à l'exception du Danemark ont la trace la voie de l'accomplissement contre le Portugal.
C'est l'histoire d'un pauvre gars
Courant la gueuse dans les balluches
Quand t'as toute la semaine dans le baba
Tu peux bien rêver d'un greluche
Chevauchant sa motocyclette
Sur le chemins du samedi soir
Il dérapa sur ses roupettes
En entendant ce cri bizoire
Les filles de La Rochelle
Ont attrapé le scorbut
Mignons, finie la bagatelle
La charentaise ne répond plus
Oh gué!
Le pauvre gars bloqua son engin
En se croyant halluciné
Puis il tendit ses esgourdins
Espérant bien s'être trompé
Oui mais tout soudain derrière lui
Il entendit ce cri fatal
Qui semblait déchirer la nuit
De toute son horreur sidérale
Les filles de La Rochelle
Ont attrapé le scorbut
Mignons, finie la bagatelle
La charentaise ne répond plus
Oh gué!
Assis sur le rebord du trottoir
Avec sa tête entre ses mains
Le pauvre gars broyait du noir
En triquant dur comme un vieux chien
Et d'ailleurs à propos de chien
Celui qui passait à cette heure-là
Lui qui n'avait envie de rien
Eut droit à ce qu'il n'attendait pas
Oh?
Les filles de La Rochelle
Ont attrapé le scorbut
Mignons, finie la bagatelle
La charentaise ne répond plus
Oh gué!
Le chien repartit la queue basse
Sans avoir bien tout-tout compris
Tandis que notre pauvre gars
Lui se sentait tout rajeuni
Il remonta sur sa moto
Et s'en retourna dans la nuit
Mais depuis dans tous les hameaux
Paraît que les chiens courent derrière lui
Les filles de La Rochelle
Ont attrapé le scorbut
Mignons, finie la bagatelle
La charentaise ne répond plus
La morale de ce cantique
Pour ceux qui ne le sauraient pas
C'est que dans la vie faut être pratique
Quand on veut ce que l'on n'a pas
Quant à vous les pauvres fillettes
De La Rochelle ou bien d'ailleurs
Soyez donc un peu moins couillettes
Voyez que les chiens nous font pas peur
(Cheval deux trois)
Les filles de La Rochelle
Ont attrapé le scorbut
Mignons, finie la bagatelle
La charentaise ne répond plus
Oh gué!
Dans les vite dits sur le même sujet, la comparaison entre celui sur la presse française et celui sur la presse étrangère montre, rien qu'à regarder les photos choisies, à quel point la presse française est partisane.
Est-ce que les gens, et ses suiveurs sur tweeter, attendent un avis de Trierweiler pour voter le "bon" candidat socialiste, parce qu'ils sont perdus, ou est-ce que Trierweiler est en service commandé pour offrir sur un plateau à la presse, sa famille, l'occasion de torpiller Ségolène Royal?
Car quand on y pense l'info à véhiculer suite à ce tweet est plutôt une info sur Trierweiler. On apprend par ce tweet que c'est une pure intrigante qui traite son pseudo-époux sans égards, François Hollande se fait récupérer pour donner un coup d'accélération à la carrière de Valérie Trierweiler. C'est lui la godiche.
Pourquoi croyez-vous que, dans les règles de la monarchie française, la loi salique avait été instituée?

Va-t-il falloir la réinstituer pour la monarchie républiquaine?
Et voilà la presse internationale, aussi neutre qu’impitoyable, qui s’en mêle.

J’espère qu’à la différence du règne précédent, les courtisans et les conseillers sauront dire au monarque que sa compagne doit impérativement ne pas se mêler de politique et disparaître des zones de pouvoir (ou d’y rester mais en loucedé, comme Carla la fausse cruche et fausse chanteuse).

Se souvenir du temps assassin qu’a mis Népote 1er à réaliser, aveuglé par les Balkany-Guéant et autres fayots, que pousser son dadais de Jean à l’EPAD était une cata.
Puisque le statut de « première dame de France » est évoqué, ici ou là, écoutons un peu ce qu’en disait Danielle Mitterrand, se rappelant les premiers jours de mai 1981.

« Je commence à être horripilée par ce titre de « première dame de France ». Aujourd’hui, il me colle encore à la peau et je vois bien qu’il fait écran à tout ce qui pourrait révéler ma personnalité, ma raison d’être. Il n’est de jour où, dans la rue, dans les magasins, sur les marchés à Soustons ou à Cluny, des gestes d’amitié ne me soient adressés. (…) L’ex-première dame de France occulte tout ce que Danielle Mitterrand entreprend en qualité de citoyenne responsable de son environnement humain et terrestre. Elle oppose un écran à ses engagements politiques, et le travail effectué au sein du mouvement mondial qui souhaite préserver l’avenir d’une politique actuellement suicidaire pour l’humanité. Je dois me faire une raison ; les médias me sollicitent pour des émissions sur les premières dames… de France ou d’ailleurs. Quand je refuse de me prêter à ce genre d’exhibitionnisme, je peux imaginer les adjectifs peu amènes qui s’attachent à mon personnage. »

« Le Livre de ma mémoire », page 373 (Editions Gawsewitch, 2007).

A l’Elysée, dans les jours qui suivent, elle dispose d’un bureau, d’une secrétaire et de tout un staff de spécialistes chargées de répondre à un océan de courrier…
Bon allez
http://www.lesoir.be/debats/chroniques/2012-06-13/valtrier-et-si-on-arretait-le-ridicule-921224.php
et qu'on passe à autre chose.
C'est une "gourdiche" de compétition.
J'en suis à regretter Carle et Cécilia, c'est dire !
Il y a sûrement sur l'ordinateur de la petite Valérie un système genre "contrôle parental" que François Hollande pourrait activer, non ?
Breaking News

Au journal de 13h, à l'instant, France Inter croit bon de faire interroger Geneviève de Fontenay (par le chef du service politique !), immédiatement suivie de Jacques Séguéla.

A ce niveau de forage, on va vite trouver du pétrole

Quelle série ! Et dire qu'on craignait de s'ennuyer. En quelques jours, oubliées Cécilia et Carla, et même Dominique et Anne…;

Pour un peu on en oublierait un certain Pierre (pas moi, Salviac) - viré pour un tweet pas top.

Sinon, dans la série Dallas, il y a aussi la famille. Que va faire le père François face à ses enfants ? Soit il va laisser sombrer la maman Ségolène (devenue l'une des filles de La Rochelle) en soutenant la journaliste Valérie « première jalouse de France », soit il va défendre maman Ségolène en rendant sa liberté à cette journaliste qui prêche ouvertement pour que les femmes soient battues (aux élections aussi).

Bon, on peut toujours rêver que ladite journaliste, sentant la muselière venir et tenant par dessus tout à la liberté de la presse, prenne les devants et parte d'elle-même ; cela dit, pour l'heure c'est plutôt les autres qui virent. À qui le tour ?
javais le vague pressentiment que la présidence normale se transformerait en sarkoland light...
attendons le nouveau parlement, nouveau gouvernement, valls qui a repris l'immigration dans son ministère comme au temps d'il n' y pas longtemps....
ou alors le tweet de Treirweller a pour but d'attirer le vote de ceux qui confondent les élections avec loft story.
Si écrire une stupidité c’est faire preuve de « caractère », alors Mme Trierweiler a du caractère. Eût-elle été un sous-marin de droite glissée dans le lit de F. Hollande qu’elle ne s’y serait pas prise autrement.
Son imbécile touitte relègue au second plan les valeurs de Morano et d’Estrosi, le ni-ni de Copé, les alliances explicites UMP-F-Haine…

Désavouant le soutien du Président de la République à Mme Royal, elle semble vouloir s’identifier à sa marionnette des "guignols" de Canal + ; la veille, sketch prémonitoire, on voyait la marionnette de Hollande soutenir Royal avant que la virago Valérie T. ne l’oblige à retirer ce soutien.

La comparaison avec Danielle Mitterrand est abusive. Mme Mitterrand ne serait jamais intervenue dans des affaires de candidatures aux élections et avait un rôle public réduit aux strictes obligations protocolaires incontournables. Mme Trierweiler, elle, marque sa présence dans des circonstances où elle ne s’impose pas. Et, pour une fois je serai d’accord avec DS, elle veut jouer sur les deux tableaux. « Je ne veux pas être une potiche », clame-t-elle ; elle veut garder son indépendance et d’abord financière, donc professionnelle, soit. Mais alors foin de cet incongru « cabinet ». Et des relations avec F. Hollande ne relevant que de la vie privée.

S’agissant de la 1ère circonscription de Charente-Maritime, le dissident met en avant son ancrage Rochelais depuis 3 générations, mais, bien que son adjoint, il oublie que M. Bono, maire de la ville, est né à Alger en 1947 ; il ne peut ignorer que celui-ci, député sortant, soutient la candidature de Mme Royal ; le « parachutage » ne s’est pas fait de très loin, puisque la candidate officielle est Présidente de la région Poitou-Charentes ; l’ancien secrétaire départemental du PS sait bien aussi qu’en maintenant sa candidature il trahit une règle constante sous la Ve République : le désistement pour le candidat de gauche le mieux placé et ses comparaisons avec l’ex-régime soviétique ou l’ère Ben Ali en Tunisie sont grotesques : sans sa dissidence, Mme Royal serait déjà élue ; il sait aussi qu si, par malaventure, il l’emportait le 17, ce serait grâce à Bussereau et Raffarin qui ne sont animés que par une haine viscérale à l’encontre de S. Royal.

Haine viscérale que partage peut-être Mme Trierweiler qui aurait confié ne pas avoir voté pour la candidate de la gauche en 2007 !
j'ai bien ri à vous lire .la normalité n'existe plus en ce monde .les passions humaines ménent le monde depuis si longtemps .
valéry n'a pu s'empecher ce communiqué elle est touchante et vrai . j'ai du mal à lui reprocher quoique se soit j'ai tellement aimé en son temps le film de besson nikita!
Ce qui est dérangeant, c'est l'importance accordée par les journalistes à cette affaire. Le monde s'est-il arrêté de tourner ?

Je préfererai entendre des commentaires sur le mode de nomination des candidats députés. La procédure habituelle au PS, c'est le vote des militants. Le PS ne risque pas de gagner de nouveaux adhérents en pensant à leur place. Sidérant ce voyage de ministres à La Rochelle... Verra-t-on autant de personnalités aller à la rencontre des personnels faisant le piquet de grève devant les usines en prochain dépot de bilan?
S. Royal a déjà beaucoup de travail avec sa présidence de région, et la distribution des postes au sommet de l'état, on s'en fout. Parlons des choses importantes, pas des problèmes de carrière des énarques. qui pensent que tout leur est acquis, mais les résultats des élections : les citoyens feront leur tri.
Tweet et Vieilles Dentelles.

Il faut souhaiter à VT de ne pas être la « dame-tweet-tweet » de la RP.

En attendant les problèmes très sérieux (trop sérieux ?) de la France…

O tempora ! O mores !
Non mais là faut arrêter, c'est le degré zéro du journalisme commenter les tweet. Même plus besoin d'un ordi, un smartphone suffit pour émarger dans les grand médias nationaux...
Je crois qu'on a atteind le summum de la beaufitude. Quel que soit le ton employé, indignation, colère, mépris, le pire étant sans doute les petits ricanements condéscendants, on fait tout un plat parce qu'une femme ose donner une opinion personnelle différente de celle de son mari, homme, compagnon, sous prétexte que, LUI, il a de grosses responsabilités. On est revenu aux années 50 quand la femme passait de l'autorité du père à celle du mari ? Ou est ce qu'on en est jamais sorti ? Ah moins qu'il existe un statut secret supérieur du politique sur le citoyen qui confisque la parole du conjoint ? Dans tous les cas c'est consternant.
C'est marrant ces gens qui disjonctent en vol, et en une minute, une phrase, infléchissent leur destin. Cf. DSK
Marrant ces gens qui "se tiennent mal".

Analyse majoritaire par les médias : mélange vie publique-vie privée, et jalousie entre femmes.

Il y a d'autres choses, modernes, qu'il faut examiner et qui ne concernent pas la petite bonne femme minable de l'Élysée avec son ego boursouflé, et probablement une couche de connerie.

C'est :

- Un paradoxe social. À la tête d'une nation, il faut un couple. Les raisons en sont traditionnelles et donc révisables. Mais elle sont justes sur le fond : il faut représenter les deux pôles du genre humain, mâle-femelle (les intermédiaires étant, pour l'instant, sous-entendus). Or, désormais, il y a un décalage absolu entre l'institution tradi et les femmes qui accèdent à ce rôle, forcément symbolique, de "femme de Président". VT l'a compris, s'interrogeant sur l'archaïque "potiche", mais, ni généreuse ni politique ni militante, elle n'a pas été capable d'élever le débat, ni de patienter. Maladie de la vitesse et du scoop des journalistes, mais du monde entier désormais.

- Une relation psychologique justement archaïque. Dans les couples modernes de bonne volonté, modèles, quand chacun a du travail et que ça se télescope, il faut voir ça sur la durée et il faut une alternance.
C'est le schéma qu'on découvre souvent, encore considéré comme normal quand c'est la femme, étonnant quand c'est l'homme, qui s'efface de sous les projos. À charge de revanche, à la prochaine alternance.
Hollande, moderne et féministe, a fait le travail pour Ségolène, même si ça lui a coûté.
VT, encore en phase primitive du féminisme (la guerre avec les hommes), n'en a pas été capable, et elle trépigne comme une jeunette mal élevée. Elle n'est pas tellement jalouse de Royal que de Hollande, de sa réussite, elle est en compétition avec lui. Et, comme journaliste (de Match, ne jamais oublier ça), elle croit que parce qu'elle les côtoie, elle en fait partie.

C'est pitoyable pour elle, et dommage pour son mec, qui a désormais autre chose à faire qu'à s'occuper de son image (ce qu'il avait fait en amont). Les tradi (innombrables et jusqu'à tout au fond de nos cœurs les plus affranchis), pensent que s'il ne tient pas sa femme, il ne tiendra pas longtemps son gouvernement. Ça ressemble à son ancienne image, finalement, retour du refoulé, good guy, il est "brave".

Que les ajustements, toujours en cours, dans notre société, sur la question des femmes, se voient au lieu le plus visible, rien que de très normal. Oui, absolument, il est normal.
Mais c'est un très mauvais signe, qui nous est envoyé, sur un processus en cours qu'on croyait sur la bonne voie.

Allez, un coup d'optimisme :

"On saura qu'on a gagné quand une femme incompétente aura un poste de responsabilité", disait Giroud.
On peut discuter ce point de vue.
Toujours est-il que nous y sommes : Première dame incompétente, journaliste ratée, et compagne pas très amoureuse.
Elle est parvenue à son stade d'incompétence, et ça se voit.
À nous d'en faire une leçon et un progrès

BS
Hors sujet, bien que ça concerne ce que les médias relayent, ou pas:
Pendant ce temps, la BBC diffuse en direct depuis des semaines le défilé des ministres et membres de l'opposition devant la commission d'enquête sur les liens politiques / médias. En ce moment c'est le vice-premier ministre.
Comme il s'agit aussi d'y réfléchir à une future réglementation, de temps en temps, le juge qui préside, interrompt les interrogatoires sur ce qui s'est passé avec Murdoch, et se lance dans des débats juridiques théoriques avec la personne interrogée.
C'est très étrange à regarder.
http://www.bbc.co.uk/news/uk-18422299
Bof ! Une autre façon d'occuper les esprits en attendant le second tour : Comme les socialos n'ont pas d'idées et qu'ils vont appliquer le même programme à quelques détails près, que le gouvernement précédent, il est utile de se préoccuper de billevesées sans intérêt (après tout, elle pense ce qu'elle veut, Treierweller, qu'est ce que ça peut faire ?).
Et ce n'est pas une manoeuvre des médias ou une manipulation politique, c'est juste qu'ils préfèrent en parler pour des raisons à eux, soumission au pouvoir, problèmes économiques, visées idéologiques du fait de leurs propriétaires, ne pas faire de vagues.....

Reste qu'à partir de lundi en huit, on va savoir vraiment à quelle sauce on va être mangés, et surtout, si le système est maintenu en l'état comme ça s'annonce, il va falloir en prendre acte. La tactique de gauchiser le PS en faisant émerger le FDG a échoué. Elle avait peu de chances d'aboutir en si peu de temps. Maintenant, et ça va sans doute se confirmer dimanche, il faut passer à autre chose.

La conjonction des crises économiques, écologique, politiques et sociale, va nous laminer complètement dans les années qui viennent. Et évidemment, ce qui va être laminé en premier et de façon très violente, ça va être les classes dominées.
Je ne pense pas une seconde que ça va être la crise du capitalisme : de toutes façons, nous n'avons pas de solution de rechange crédible. On a déjà essayé le marxisme, et ça a été une catastrophe. La configuration future, c'est plutôt un monde à la Mad Max. Le monde de MLP. Chacun pour soi, et Dieu pour les riches. Dans Mad Max, il n'y a pas de médias. La rédemption, c'est dans le Postman, mais pour revenir à la case départ. Mais c'est "Demain les Chiens" qui en fait nous attend. Et surtout pas Fondation.

Le pire n'est jamais sûr, mais nous avons des enfants, et un avenir à leur assurer, c'est de notre responsabilité individuelle et collective.
Il va falloir sérieusement cogiter. Trouver une ouverture.

Je me suis toujours demandée ce que pouvaient ressentir les gens dans les années 30, avec la montée des périls. La plupart n'avaient aucune conscience de l'horreur que ça allait pouvoir être. Et de toutes façons, quoi qu'ils aient pu imaginer, ça a de toutes façons été mille fois pire. Maintenant je sais ce qu'ils ressentaient, parce que nous le vivons, ce n'est pas si horrible, et il reste encore de l'espoir, malgré tout. En tout cas, c'est ce qu'on se dit....

La conscience de sa propre impuissance, voir et ne rien pouvoir faire.... Parce que le monde joue de la volonté de milliards d'êtres humains qui préfèrent la cécité plutôt que de voir le gouffre qui s'étale à leurs pieds.

Bref ! Je suis en train de lire "C'est plus grave que ce qu'on vous dit... Mais on peut s'en sortir ! 15 solutions contre la crise économique à appliquer d'urgence. " de Pierre Larrouturou, et à sa lecture, et alors qu'il a paru en avril 2012, moins de deux mois plus tard, on peut d'ores et déjà dire que le coche a été raté.

Hollande a fait son petit tour dans l'assemblée des marionnettes, Guignol et Gnafron ont dit non.

Hasta la Vista Baby !
Après le coup de poignard à François ( Bayrou ! ... ) Voila nos "amis" socialistes pas du tout mais alors pas du tout ! ... d'accords entre eux.

Comment François ( le président ! ... ) va t' il régler le problème entre les deux dames de France ? ... C'est à en rigoler tant les enjeux et les problèmes qui se présentent à nous sont sans importance aux vues de cette dispute familiale ! déterminante, palpitante pour la suite de notre Histoire de France ! ...

Nous pensions avoir tout vu avec nicolas et carla ! Le feuilleton dont les médias sont si friands, les unes de Paris-Match et autres journaux people ont encore de beaux jours devant eux ! et de belles soirées de lecture pour nos compatriotes en manque de sensationnel.

Enfin ! nous allons savoir si François ( le président ! ... ) est un homme d'action ou bien alors celui qui se couche aux pieds de ses dames, une sorte de mou au coeur tendre dirait Martine !
Bonjour
La question qui se pose c'est : avons-nous changé de président ?
Ce qui est vraiment validé maintenant c'est que le poste gonfle sacrément les chevilles et le melon.
Vive la VIème république.
Souhaitons à présent que François fasse preuve d'un peu plus de discernement dans le choix de sa prochaine compagne.
On a bien compris que l'actuelle ne l'avait séduit ni par sa gentillesse, ni par son tact, encore moins par son intelligence, qu'entre eux c'était purement sexuel, mais aujourd'hui, avec son job de cinq ans à l'Elysée, il ne devrait pas manquer de prétendantes alliant qualités physiques et morales.
C'est fou ce que l'on arrive à faire avec un tweet pour vendre du papier.
Mais c'est dans le domaine de la presse sportive que l'on devrait prendre des leçons
de marketing du néant : tous les papiers sur la petite phrase de Nasri après son
but, phrase qu'il faut lire sur ses lèvres ...
les "asinautes ne débattent pas de ce qui fait la substantifique moêlle de l'article de DS: la hiérarchie conférée par les medias à l'importance des évènements : la terre entière aurait été à feu et à sang que ce feuilleton aurait fait tout de même toutes les unes.


DS a raison de souligner l'aspect dérisoire de l'"affaire" du tweet.Mais si c'est vendeur pour les media c'est que l'homo politicus est tout sauf rationnel.
S'il l'était, ça n'aurait aucune influence sur les votes dimanche prochain;et ça n'est pas nouveau, l'histoire bascule apparemment pour des raisons sérieuses, mais la petite goutte d'eau qui fait déborder l'eau du vase, l'étincelle qui déclenche l'explosion relève souvent de l'émotionnel, du sexuel, du symbolique. : dans la révolution de 89 à la diffusion des idées révolutionnaires et à la situation économique ce sont rajouté la haine de l'"autrichienne" supposée être un monstre de perversité et le mépris de Louis XVI réputé mou du gland, sinon leurs prédécesseurs auraient du y passer avant eux.
les italiens ont supporté (dans tous les sens du terme) Berlusconi dans sa politique de corruption et d'abus de pouvour mais l'ont chassé du pouvoir que pour ses " frasques". La chose n'est pas quantifiable, mais il y a du vrai dans le fait que Sarko aurait vu son électorat réduit autant par les histoires Cécilia-Carla que par le rejet de sa politique
En dehors du sexuel, le symbolique en général joue un rôle qui en pure logique ne devrait être qu'anodin . Ainsi la république dans les années
1870 n'a, nous dit-on, été instaurée que parce que les royalistes étaient divisés sur la couleur du drapeau.
Qu'est qui l'emportera dimanche prochain, je souhaite que les choix se feront sur le fond et non sur l'anedoctique, donc que la suite donne tort à mon penchant au pessimisme.Il est vrai que si le PS perdait le second tour à cause de Madame V.T., la transformation de ce non-évènement
en scandale par les media y seraient pour quelque chose. Mais comme pour Sarko ce ne sera que retour de bâton tant l'affichage médiatique de la simplicité et de la normalité est affecté et aura été recherché!
Bravo pour cette chronique délicieuse, Daniel. Elle rachète (un peu) celle d'hier. Dommage seulement que l'intérêt du sujet soit si mineur. Je ne suis pas dans le secret de votre âme, mais il y a manifestement des thèmes qui vous réussissent mieux que d'autres.
Enfin quelquechose de serieux dans cette campagne ...
Twitter, c'est assez pratique pour le pouvoir médiatico-politique: on fait mine de s'intéresser aux "nouvelles technologies", mais en pratique on reste dans le débat de petites phrases entre gens de bonne compagnie comme au bon vieux temps de la télé.
C'est génial, avec un iphone on est moderne ! Et puis, c'est quand même plus facile que d'allez lire les blogs des gueux qui n'ont même pas de carte de presse. On ne sait même pas comment les trouver, faudrait surement chercher mais bon...

Je mets @si à part évidemment, même si j'ai pu déceler une certaine fascination enfantine chez certains interlocuteurs de Maya...

Sinon, ne serait-il pas temps d'inviter Lordon et consorts ? Two-Pack
Oui, personnellement, rien à battre de la guerre des meufs de M. Normal !
Mais en Tunisie, que se passe-t-il ? J'ai une photo, géniale sauf que je ne sais pas trop comment l'insérer ici... (une manifestante probablement tunisienne qui avait écrit ce qu'elle pensait aux Salafistes)
Et puis un rapport d'Europol arrivé dans mes mails ce matin, où on pouvait constater que le terrorisme "religieux" était moins meurtrier en Europe que le terrorisme "nationaliste"...
Et puis la Grèce ? Et puis l'Espagne ?

Mais non, nous sommes des veaux, pour nos grands éditocrates, et nous n'attendons que de nous pourlécher les babines avec des histoires à deux balles entre deux dames insignifiantes.
Vous oubliez ; le refus par le parlement espagnol d'une commission d'enquête sur la dette des banques ! et pendant ce temps on se concentre sur des problèmes d'ados qui se chamaillent par jalousie, il est des gouffres sans fond, on va finir par le croire.
Dans l'interview donnée à France inter, j'avais été estomaquée de l'entendre dire qu'on suggérait de l'appeler " l'atout-coeur de la France" ou " La première Journaliste de France" !
C'était déjà du n'importe quoi !

Quant à sa jalousie supposée, je ne la comprends pas : c'est Ségolène Royal qui serait en droit d'être jalouse, non ? ( c'est mon côté midinette) !
Il y a quelques jours,j'ai défendu cette femme contre les attaques de Daniel et c'était à tort,je le reconnais.
Je soupçonne que la dame a d'abord visé son compagnon car elle était jalouse de son soutien à son ex.J'imagine une belle scène avant l'exploit en cause."C'est de la politique,pas de l'amour"devait-on lui expliquer.Mais la jalousie rend stupide et elle a tweeté...
Plusieurs fautes: 1:elle étale sa vie privée faisant bon marché des responsabilités du président.
2:elle se mêle de politique intérieure,ce qui n'est pas son rôle.
3 :elle fait parler d'elle.
Déjà omniprésente pendant la campagne et après l'élection-avec excès,je pense-elle se cherche une place qu'on ne lui demande pas d'occuper.Elle est la compagne,pas l'épouse.C'est le cas de tellement de femmes aujourd'hui.Cette indépendance doit s'accompagner d'une certaine réserve,d'un respect absolu de l'indépendance de l'autre,surtout s'il s'agit d'un personnage important.Elle s'est déjà beaucoup trop mise en avant.Souhaitons que cette bourde modifie durablement son comportement.
Le touite (Dieumengarde, comme de Fesse de Bouc) est le dernier avatar du clip et du zapping, du short, quoi. L’idée futile que plus vite est toujours plus.

Or il n’y a rien de plus long à faire que de faire court, demandez aux sages du Japon qui écrivaient des haïkus. Alors que la majorité des touiteurs, VIP des médias et de la politique compris, gazouille plus vite qu’elle ne pense. Dit à la manière des lyncheurs dans Lucky luke : touiter d’abord, penser ensuite.

VT, on aurait envie en tout machisme de lui dire : sois belle et tais-toi. Ou mieux : sois bête et tais-toi. Perso, j'avais réalisé qu'elle se mêlerait de tout depuis qu'elle a fait virer Dray d'une réunion non chez elle mais au siège du ps.

De la Madame Catastrophe, on va en bouffer pendant cinq ans. Dire que j'ai voté pour son mec en pensant qu'ainsi c'en serait fini du pipeule...
Sinon, dans "les restes de l'actualité",


http://mobile.france24.com/fr/20120612-tunisie-heurts-tunis-exposition-art-contemporain-printemps-marsa-salafistes
Twitter est le mode d'expression idéal des internautes à cervelle d'oiseau.
Souffre-t-il, ou jouit-il de la jalousie dévorante de Valérie ?

Mais il ne souffre pas et il ne jouit pas de la jalousie dévorante de V. Il prend cela pour de l'amour, alors que ce n'est ni plus ni moins qu'une maladie dont souffre cette pauvre journaliste. Le délire de jalousie, je crois que cela s'appelle comme ça. On pourra mettre tous les jolis mots qu'on veut sur le comportement et les emportements de cette personne, reste qu'elle devrait se faire soigner.

Je voyais venir le pataquès depuis la campagne, son insistance à être dans toute les sphotos... le meeting du Bourget... François qui se laisse faire... Lorsque Daniel Schneidermann a écrit il y quelques jours sur l'interview que madame avait concédé à FI qui s'était déplacé jusque dans ses terres,le doute n'était plus permis : j'étais devant une belle, une grandiose source d'emmerdements. Le pouvoir rend glin-glin, là c'est avant ! Un comble.
Pour se comporter comme, avec son "tweet", Madame Trierweiler vient de le faire, il faut souffrir au point de ne pouvoir se contrôler. D’où la nécessité à son égard de rigoureusement observer le principe de charité dans sa double portée. Soit, en l’occurrence : la plus grande discrétion sur les raisons d’ordre privé du comportement en question, et préservation ainsi du domaine public contre ses néfastes effets.
France Inter ? Depuis que Patrick Cohen s'est fait choper par la patrouille en flag' de propagande et de mensonge, oui oui de mensonge éhonté au sujet du chiffrage du programme du FdG, fabriqué par un organisme de droite, ce qu'il a nié à l'antenne durant de longues minutes avant de finir par l'avouer piteusement et du bout des lèvres, je boycotte toute info issue du 7/9.
Ce n'est pas une émission d'information, c'est du show (je ne parle même pas de Legrand et Clark).
Sur le tweet, Pierre Marcelle a troussé un billet fort drôle et intéressant.
C'est pas bien d'aller chercher des références chez les amerlocains, alors qu'on a, bien de chez nous et bien plus drôle, une solide tradition vaudevillesque.
Il manque une scène, celle de la belle étonnée: "mondieumondieurmondieu, si j'avais pu penser une seconde que mon message-titi aurait fait autant de ram-dam, vrai, jamais j'aurai imaginé, non vraiment, quelle surprise, c'est padieupossible, tout ça pour ça."
On nous la jouera demain?
RAS-LA-CASQUETTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Pour la première fois je n'ai pas lu le billet de DS. Je me suis contentée du titre.
Pensons à l'autre pomme qui doit se bidonner.
Hollande va devoir trancher : quel rôle pour cette compagne encombrante ? Si elle a un statut officiel, ce qui semble le cas puisque les contribuables lui paient déjà un bureau à l'Élysée, six collaborateurs, une voiture de fonction, etc., elle est soumise à un devoir de réserve. Donc pas de liberté de parole comme elle le revendique. Comme ils ne sont pas mariés, elle pourrait très bien vivre sa vie à l'extérieur, auquel cas elle pourrait dire ce qu'elle pense (si son employeur l'y autorise). Mais elle ne peut pas endosser les deux costumes en même temps. Il n'y a pas de cadre juridique pour l'épouse du président. À fortiori, encore moins pour sa concubine ou sa maîtresse. Le mieux pour la présidence NORMALE serait qu'il fasse regagner à cette personne (non grata) son foyer dans le 15e… Mais avec tout ça, gauche va peut-être perdre 20 ou 30 sièges (l'effet Borloo/2007).
Ce qui me désole, c'est que le niveau des commentaires, ici et sur Mediapart, descend au niveau de ceux de Yahoo... triste monde.
La gauche tient maintenant son : "Casse-toi, pauv'conne !..."
Pas de chance, on est passé d'une godiche à une idiote...
Bien joué, François !
:-)
http://blogs.mediapart.fr/blog/leon-et-paulette/120612/le-twitt-de-paulette-falorni
C'est vrai qu'elle s'exprime beaucoup plus maintenant que pendant la campagne la Valoche, j'espère que ça ne sera pas comme ça pendant 5 ans...
Et puis voir que les journalistes peuvent se transformer en groupies des candidats des législatives me console de ne pas vouloir de Tweeter. Quelle motivation a-t-elle eu en tweetant ce message ? Pensait elle que son seul effet serait de convaincre des électeurs de voter pour son poulain ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.