111
Commentaires

Cyber-guerre française autour du boycott d'Israël

Une polémique autour d'un lot de jeu télévisé sur France 3, l'annulation d'un concert de la chanteuse Vanessa Paradis en Israël, et d'une conférence de Stéphane Hessel en France: derrière ces trois incidents récents, la guerre farouche que se mènent, en France, pro-Israéliens et pro-Palestiniens.

Derniers commentaires

l'origine du terme antisémite est également assez curieux, se dire qu'il ne vise que le peuple juif et pas tout les sémites, comme les arabes.
Pourquoi c'est ce terme et pas l'antijudaisme qui est utilisé ?
Est-ce que l' Israel est un état juif, est-ce que la Palestine est un etat musulman ?
je répond non, est-ce qu'être juif c'est une nationalité ? non plus !
donc l'antisémitisme n'a rien a voir avec la critique d'Israel.
Le sionisme, comme n'importe quelle politique nationaliste est le mal absolue depuis toujours, contre quoi nous devons lutter.
Une nation c'est créer sur des principes de mensonge, de manipulation, de vol, aujourd'hui des civils souffrent, meurent de chaque coté du mur, alors que d'autre bien au chaud dans leurs salons parisiens, new-yorké,... entretiennent la haine pour leurs intérêts propre.
L'antisémitisme se nourrit de l'anti-sionisme et vice-versa !
Nombreux sionistes ne sont d'ailleurs pas Juifs, nombreux juifs sont également anti-sioniste.
Encore un article intéressant à se mettre sous la dent :

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/le-fmi-recommande-a-israel-un-fond-souverain-avec-les-revenus-du-gaz-24-01-2011-1241206.php

A mettre en relation avec celui-ci :

http://www.voltairenet.org/article168057.html (un certain nombre d'entre vous considérera, je m'en doute, ce site comme "complotiste" carrément antisémite pour sieur Schneidermann...)

Evidemment, une extrême prudence reste de mise sur @SI, comme dans l’extrême majorité de la presse française, dès qu'il s'agit d'Israël...
Je suis choqué de longue date par la politique menée par Israël vis à vis des palestiniens. Cela dit, je ne me dirais pas anti-sioniste. Peut-être parce que je ne sais pas ce que c'est qu'être "anti-sioniste". C'est quoi un anti-sioniste? Il y en a visiblement quelques uns qui fréquentent le site (aucun "sioniste" à l'horizon, en tout cas déclaré..), peut-être pourraient-ils m'expliquer sérieusement (précisément) ce qu'ils mettent sous cette dénomination ?
Ce que je demande c'est quel choix pacifique il reste pour manifester sa désapprobation de la politique israélienne si on nous enlève le BDS ? Les attentats c'est mal c'est du terrorisme (moi j'appelle ça de la résistance mais bon chacun sa terminologie), les envois de roquette sur des terrains vagues qui tuent un civil tous les 36 du mois c'est l'holocauste, donc non plus. Un boycott pacifique sur le modèle des anti apartheids c'est antisémite aussi donc. Il reste quoi alors comme solution ? Fermer sa gueule ?
Des gens intelligents ont mis en place des modes de résistance pacifique, et même cela on veut l'empêcher. Pourquoi, la violence c'est mieux, c'est plus facile à condamner c'est ça ?
Chacun a le droit de montrer sa désapprobation envers la politique indigne d'un gouvernement d'extrême droite, dont le seul objectif est de faire traîner les "négociations préparatoires - rencontres informelles - prise de langue transitoires - conciliations préalables" pendant des années, jusqu'à ce que l'œuvre de colonisation rampante ait rendu toute création d'un état palestinien irréalisable.
Israël a une armée puissante, le contrôle des ressources (eau, terre), des alliés puissants qui lui paient son effort militaire (les USA pour les armes, l'UE et les monarchies arabes pour les perfusions financières qui permettent aux Palestiniens de ne pas crever de faim). Le statu quoi, ce pays peut le tenir des dizaines d'années. L'enlisement l'arrange. Et personne ne veut que ça change. Alors si à notre petit niveau on peut montrer qu'on est pas dupes...
Le message de BDS est passé....qu'ils essaient d'empêcher les citoyens conscients de choisir les produits qu'ils consomment...bon courage!!

Bientôt des vigiles dans les supermarchés pour vérifier que vous achetez bien israélien..sous peine de poursuites judiciaires!!

Se rendent ils compte de l'images désastreuse qu'ils renvoient...c'est quasiment de l'incitation à la haine pour le coup...
Faudra qu'on m'explique en quoi appeler au boycott (d'un produit, d'une marque, d'un pays) serait discriminatoire et tomberait sous le coup de la loi... c'est quasiment le seul "pouvoir" qui nous reste, celui de ne pas consommer pour marquer notre désaccord, et voilà qu'on veut nous en priver?
Quand on a vu le massacre fait par l armeé Israelienne sur les palestiniens, en janvier 2009 tuant plus de 2000personnes, dont une majorité de femmes et d enfants,je dis comme le poete " un peuple qui en opprime un autre n est pas un peuple libre."
Des Israéliens redoutent que le mouvement pro-palestinien ait de plus en plus recours à travers le monde à des manifestations, des boycottages et des embargos, à l'instar des militants anti-apartheid qui ont réussi dans les années 1990 à isoler et à faire tomber le régime raciste en Afrique du Sud.
http://www.lexpress.fr/actualites/2/israel-craint-les-campagnes-de-delegitimation_955067.html
Je trouve étrange que l'on puisse discréditer (et poursuivre!) les pro boycott parce qu'ils sont incapables de faire la différence entre les produits israéliens et ceux fabriqués dans les territoires occupés alors que c'est Israël qui organise la confusion en délivrant les certificats d'origines sans faire cette distinction.
C'est plutôt un problème d'étiquetage et ce serait du ressort de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation
et de la répression des fraudes).
Flotille pour Gaza: la commission d’enquête israélienne blanchit l’Etat hébreu

La commission d'enquête israélienne a rendu son rapport préliminaire : le blocus maritime de Gaza et l'assaut des commandos israéliens pour empêcher la flottille de s’en approcher sont «conformes au droit international». Cette commission était chargée d'examiner les aspects légaux du raid israélien contre une flottille d'aide internationale au large de la bande de Gaza le 31 mai 2010. Neuf passagers turcs avaient été tués durant l'assaut israélien.

Ce n’est pas vraiment une surprise. La Commission Tirkel a blanchi les commandos israéliens. Dans un rapport de trois cents pages, elle affirme que l’intervention des soldats était légale et se conforme parfaitement avec les règles du droit international.

Les militaires israéliens ont ouvert le feu en légitime défense, stipule le document. Dirigée par l’ancien juge de la Cour suprême, Jacob Turkel, la Commission compte quatre Israéliens dont l’un âgé de plus de 90 ans est décédé pendant les délibérations, et aussi deux observateurs étrangers, sans droit de vote, l’Irlandais David Trimble, lauréat du prix Nobel, et le magistrat canadien Ken Watkin, qui ont entériné les conclusions.

Israël, poursuit le rapport, était dans son plein droit et devrait même réclamer des excuses de la Turquie pour avoir mis en place un pareil guet-apens. Quant au blocus de la bande de Gaza, il est lui aussi parfaitement légal, selon les membres de la Commission.

Les responsables israéliens, notamment le ministre de la Défense, se sont félicités de ces conclusions. « Cela prouve, affirme Ehud Barak, qu’Israël est un Etat de droit qui respecte les normes internationales ».

Plusieurs juristes ont estimé que les travaux de la Commission et ses conclusions ont pris l’allure d’une farce. Tandis que pour la députée, Hanin Zouabi, qui était à bord du navire turc au moment de l’assaut, ce rapport est de la propagande à l’état pur et ne saurait améliorer l’image d’Israël.

Source : RFI, 23 janvier 2011
La question du boycott gêne aux entournures ceux qui préfèreraient ne pas se poser la question et continuer à faire du commerce tranquillement. Ainsi, ce qui est reproché pour les matchands n'est pas de "boycotter Israël", mais d'empêcher la libre circulation des marchandises telle que prônée par l'Europe du Oui au TCE.
C'est pourquoi une amie bordelaise, Sakina Arnaud, qui avait participé à une action BDS dans un Carrefour, a été poursuivie dans un premier temps pour "dégradation de marchandises". Elle avait collé des autocollants sur des briks de jus d'orange prétendument originaires d'Israël (alors qu'en fait ils venaient de Cisjordanie). C'est le Parquet qui a ensuite transformé la plainte en en "incitation à la haine raciale", en raison d’une "discrimination à l’encontre d’un pays".

Voir ici :
http://www.millebabords.org/spip.php?article13016

Et ici, l'ambiance du procès en appel :
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14413&type=communique&lesujet=boycott

Sakina a été condamnée en deuxième instance à la même peine (décision du 22 octobre 2010). Elle se pourvoit en Cassation.
J'avoue ne pas comprendre les raisons d'une poursuite pénale en cas d'appel au boycott d'un pays. L'article 24 évoqué dit : "Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement". Il condamne la discrimination des PERSONNES et non celles des PRODUITS. Ainsi, il est illégal d'interdire à quelqu'un de participer à une activité en raison de sa nationalité, mais je ne vois pas ce qui interdit dans ce texte d'appeler au boycott d'oranges, comme cela se faisait dans les années 1970 envers l'Afrique du Sud. On note bien que, dans les déclarations du ministre de la justice, la citation est tronquée pour faire croire que le texte condamne la discrimination envers une nation. Il était donc interdit d'appeler au boycott des jeux olympiques de Pékin ? Il était interdit d'appeler au boycott de la coupe du monde en Argentine sous la dictature de Vidella ? Ca ne tient pas debout.
Ce qu'on ne sait pas mais qui a été filmé par Arte :
Il y a même des Israéliens qui appellent au boycott [url=//http://videos.arte.tv/fr/videos/israel_appel_au_boycott-3357272.html]
Dites donc ...mais oui...que se passe t-il en ISLANDE ?
Et je parle pas des volcans...(d'ailleurs je n' entend plus parler du fameux "zxswqyzkiilxw" qui a bloqué l'espace aérien européen au printemps dernier...)

Vite,vite, de l'info.,de la vraie, de celle qui demande un peu à mouiller sa liquette... !

La SOLUTION viendrait-elle du beau et minéral pays des glaces ??

Bon dimanche !
Tant qu'on ne dit pas clairement que l'état d'israel doit donner aux palestiniens ce qu'ils demandent, on est sioniste. asi est sioniste.
Au fait, en tant qu'Hondurassienne dont l'abonnement à @si ne se termine pas tout de suite, je réclame un article sur le silence démédia français relatif à ce qui se passe en ISLANDE... ça vaudra mieux que de ressasser ces relents "antisémitisme versus islamophobie" !
Car il se passe une petite révolution dans ce pays qui est en train de se doter d'une Assemblée Constituante, dont les citoyens ont refusé en bloc de payer la datte, renversant gentiment le pouvoir (de droite) en place.
La presse française aurait-elle peur que ces idées révolutionnaires pacifiques ne germent trop bien dans l'esprit des Français ?
Un p'tit printemps révolutionnaire là ? Hein ?
A quand l'@rret sur non image ?
Dans la liste des soutiens inconditionnels à Israël, il faut ajouter l'étoile montante Raphaêl Enthoven, philosophe de son état.
Après avoir défendu sur un plateau de télévision l'agression israélienne meurtrière contre un bateau situé dans les eaux internationales, le voilà à France Culture pour essayer de faire croire aux auditeurs que "on ne pouvait pas faire de lien de cause à effet entre l'intervention du CRIF et l'interdiction de la réunion à l'école normale".
Sartre, Nizan, au secours !
Cet article est de parti pris, tout en ayant l'air de ne pas y toucher, hein. Faut préserver la sacro sainte neutralité. Sauf que l'avis du rédacteur transpire entre les lignes !

Stéphane Hessel est sénile, et c'est cette vidéo qu'on met dans l'article. Un hasard. Surement n'avez vous pas trouvé une autre source.
Dur métier... BDS est "une nébuleuse hors la loi et délinquante". Tout est dans le titre. On répète ce que vomit le CRIF. Autre hasard.

Dans le cas de BDS, il s'agit d'un collectif, composé de militants, bénévoles, qui appellent au boycott d'un Etat raciste, qui a instauré un véritable apartheid entre les citoyens juifs et les citoyens arabes de l'Etat d'Israël, qui se proclame lui-même "Etat juif" (et tant pis pour les autres). Ce qui était tolérable à l'encontre de l'Afrique du Sud ne l'est pas pour Israël...

Dans le cas du BNVA, il s'agit d'une officine dont on ne sait même pas qui la finance (vous le dites vous-même).
On ne sait pas qui elle est. Mais elle a du poids, visiblement, auprès de l'administration française, on décore Sammy Gozlan, les ministres l'écoutent. Puisque les militants pour plus de justice sont condamnés, par la justice française...

Mais on sait bien qui est derrière. Tous les bien-pensants de droite, les Finkielkraut et autres BHL qui soutiennent Israël, quoiqu'il fasse de gerbant. Au motif que les juifs ont subi la shoah (même si les rescapés étaient considérés comme des lâches en Israël) ils ont le droit de faire subir la même chose aux palestiniens. Ils ont le droit d'arraisonner des bateaux dans les eaux internationales, de tuer des militants désarmés, de construire des murs... De tuer des femmes et des enfants (1500 morts palestiniens lors de Plomb durci, à coup de bombes au phosphore, dont les 2/3 de civils, en face 13 morts, dont 10 soldats de la prétendue "Tsahal").

Le problème, c'est que nos juifs français ne vivent pas là-bas. Je parle de ceux qu'on entend à la télé, hein, pas de tous ceux qui n'ont pas d'avis, qui sont français avant d'être pro-israéliens, qui sont humanistes avant d'être nationalistes.

Ceux que vous appelez les "pro-israéliens" (on dirait les commentaires d'un match de foot) ne se rendent pas compte (ou peut-être que si) qu'en soutenant aveuglément la politique de l'Etat d'Israël, ils entraînent la population de cette région droit dans le mur. Tant que ce conflit là n'aura pas été réglé dans un sens plus juste pour les palestiniens, le terrorisme continuera de fleurir, partout. Et les gens de mourir. Juifs et arabes mêlés. Les gens du CRIF, qui prétendent représenter "la communauté juive", ils s'en fichent.

A voir, le film "Defamation"
Je ne sais pas s'il est récent, mais je constate qu'un argument est aujourd'hui systématiquement avancé pour discréditer les anti-sionistes, et les faire passer pour antisémités : "Hessel [ou n'importe qui] est obsédé par Israël, on ne l'entend pas sur la Corée du Nord. Preuve qu'il a un problème avec les Juifs."

Sauf qu'Israël, à la différence de la Corée du Nord, fait partie de "L'Axe du Bien" et bénéficie de toutes les impunités (contrairement à la Corée du Nord, qui est d'ailleurs savamment boycottée. Sans parler de Cuba.)
Sauf que l'histoire même de la fondation d'Israël aurait du en faire l'exact contraire de ce qu'il est aujourd'hui - un pays d'accueil aux opprimés, réticent à toute forme de communautarisme.
Sauf que BHL semble lui-même beaucoup plus tendu sur l'Iran que sur la Corée du Nord. Et qu'on attend son communiqué outré condamnant les récentes manifestations racistes en Israël. Les mêmes à Téhéran, et contre les Israëliens : il serait au Grand Journal pour lancer sa pétition.

Enfin, que pensez de ce texte relayé sur le site du CRIF ?
Qui, voulant condamner l'attitude de Paradis, rappelle qu'elle fut égérie de Chanel, que la maison Chanel est dirigée par des Juifs, et qu'en conséquence largement rémunérée par des Juifs, Paradis ferait mieux de la fermer sur Israël ? C'est d'un racisme immonde.

Bref : nul doute que tous les anti-sioniste ne sont pas blanc bleus... Mais du côté des sionistes, c'est encore pire.
Si l'on veut être complet, il faut préciser que la campagne BDS est portée en France par 2 "organisations" qui l'interprètent de manières différentes :
- le Collectif National Pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, qui regroupe plus de 40 partis et ONG autour de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS) : le boycott qu'il promeut concerne surtout les produits provenant des territoires palestiniens occupés illégalement par Israël (les "colonies"). Il s'appuie en particulier sur l'arrêt "Brita" de la Cour Européenne de Justice. Les positions du collectif sont en général assez proches de celles de l'Autorité Palestinienne.
- la "Campagne BDS France" : c'est celle dont il est question dans l'article, et qui prône un boycott étendu à l'ensemble des produits israéliens, voire à l'ensemble des relations avec les organisations ayant un rapport avec l'état d'Israël. Ce boycott s'appuie sur des notions juridiques sérieuses, qui sont d'ailleurs évoquées dans l'article donné en lien.
En tout état de cause, qu'on soit d'accord ou pas avec ce boycott, il ne s'agit en aucun cas d'incitation à la discrimination.
Lorsque l'Afrique du Sud a été boycottée, dans les années 1960 et suivantes, le boycott ne concernait pas uniquement les oranges Outspan, mais également les rencontres académiques, culturelles, sportives ... Personne n'a invoqué alors une incitation à la discrimination pour criminaliser cette action.
Qui se souvient de Rachel Corrie...Rachel CORRIE
Papier d'une rare pertinence et complet sur le sujet. Pour le coup, merci @si ! n'étant pas clairement engagé d'un coté ou un autre, c'est le genre de synthèse qui m'aide à y comprendre quelque chose.
Je comprends parfaitement que l'on puisse être indigné par les actions de l'état d'Israël envers les palestiniens, particulièrement, comme Stéphane Hessel, quand on en attend mieux, parce que c'est un état démocratique, parce que c'est un état fondé par les rescapés d'un génocide.
Je comprends, de la même façon, que l'on puisse être attaché à l'idéal qu'Israël a pu représenter, comme pays des kibboutz, comme état neuf venant réparer une horreur de l'histoire, même quand on est conscient que cette image se base, en partie, sur la négation de la souffrance du peuple palestinien.

Ce que je ne comprends pas, c'est comment on en vient à faire une guéguerre avec lutte d'influence et censure de ce qui pourrait être un débat utile, précisément parce que nous avons la chance, contrairement aux palestiniens et israéliens, d'avoir la tête hors de l'eau.

Quand on sait qu'en 2002-2003, à l'époque de la vague d'attentats suicides, un israélien sur quatre connaissait personnellement quelqu'un qui avait été tué dans un attentat, comment ne pas comprendre la psychose israélienne ?
Quand on voit l'entassement à Gaza, l'absence totale de perspective pour la jeunesse palestinienne, le cynisme de certaines argumentations (du genre "les enfants palestiniens sont tués dans les combats israéliens parce que leurs parents ne les tiennent pas éloignés, c'est de leur faute"), les colonies qui continuent à avancer, comment ne pas comprendre le désespoir et la colère des palestiniens ?

Justement, la paix a du mal à avancer dans ce coin parce que tout ce qui s'y oppose est énorme, de part est d'autre. On aurait la chance, nous qui n'avons pas tous ces boulets aux pieds, qui regardons ça de l'extérieur, de pouvoir débattre, réfléchir à des alternatives, essayer d'aider les côtés concernés à trouver des moyens de sortir de l'impasse, et au lieu de ça on boycotte des machines à soda, on interdit des débats, on se traite d'antisémite ou de fasciste, on en vient à des luttes mesquines d'influence pour savoir quel camp est capable de faire dire quoi à un ministre.

Je ne vois pas comment on peut attendre une amélioration de la situation de l'initiative de ceux qui en souffrent vraiment, quand on voit la maturité avec laquelle la question est abordée par ceux qui n'en souffrent pas personnellement.

Voilà, c'était mes deux minutes objecteur de conscience de comptoir.
Pas un mot sur l'affaire Céline, étonnant pour un site tel que @SI.

Céline, par ses attaques virulentes antijuif, ne méritait effectivement pas l'honneur de figurer au nom des célébrations nationales 2011.

Mais pourquoi ne pas avoir analysé le volte face si soudain du ministre de la culture?

Si le nom de Céline était à la base présent sur cette liste, pourquoi ne pas avoir au moins consacré un vite dit sur la pression qu'ont exercé des organisations communautaires juives sur ce retrait?

Pression qui se fait de plus en plus récurrente et qui pèse de tout son poids sur la société civile...
Boycott, Désinvestissement, Sanctions n'est pas une association mais une campagne internationale menée depuis le 9 juillet 2005 à l'appel d'un collectif d'organisations non-gouvernementales palestiniennes. Cet appel se termine par:

Nous, représentants de la Société civile palestinienne, invitons les organisations des sociétés civiles internationales et les gens de conscience du monde entier à imposer de larges boycotts et à mettre en application des initiatives de retrait d’investissement contre Israël tels que ceux appliqués à l’Afrique du Sud à l’époque de l’Apartheid. Nous faisons appel à vous pour faire pression sur vos états respectifs afin qu’ils appliquent des embargos et des sanctions contre Israël. Nous invitons également les Israéliens honnêtes à soutenir cet appel, dans l’intérêt de la justice et d’une véritable paix. Ces mesures de sanction non-violentes devraient être maintenues jusqu’à ce qu’Israël honore son obligation de reconnaître le droit inaliénable des Palestiniens à l’autodétermination et respecte entièrement les préceptes du droit international en :

1. Mettant fin à son occupation et à sa colonisation de toutes les terres arabes et en démantelant le Mur ;
2. Reconnaissant les droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d’Israël à une égalité absolue ; et
3. Respectant, protégeant et favorisant les droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés comme stipulé dans la résolution 194 de l’ONU."

En France s'est constitué un Collectif National pour coordonner les actions de toutes les personnes et associations qui partagent les objectifs de cette campagne. Elle commence a faire sentir ses effets et acquiert une certaine popularité.
C'est bien pourquoi, la justice française, à l'initiative remarquée de Madame Michèle Alliot-Marie (qui dans son ignorance confond "casher" et "israélien") a reçu des instructions précises pour arrêter et condamner à des peines sévères les participants à cette campagne pris lors de leur participation à des actions de boycott
Sakina Arnaud a été condamnée à Bordeaux pour "incitation à la haine raciale"(sic) en octobre 2010 (actuellement en cassation). Trois militants de Perpignan seront jugés la semaine prochaine à la demande d'une organisation juive qui s'est fixé pour but de lutter contre cette campagne accusée de tentative de "délégitimation" de l'état juif d'Israël.

BDS ne sa bat pas contre "le Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme." mais contre l'occupation et la colonisation de la Palestine et pour
la reconnaissance des droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d’Israël à une égalité absolue et le
respect et la protection des droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés comme stipulé dans la résolution 194 de l’ONU."
+ 1 pour Robert. C'est plutôt le BNVA et M. Ghozlan qui s'acharnent contre le moindre soutien au peuple palestinien.
Israël exporte bel et bien des produits fabriqués dans les Territoires Occupés -dont l'appellation veut bien dire ce qu'elle veut dire : ça n'est pas Israël- pour les vendre sous la marque "produits israéliens".

D'autre part, l'auteur de cet article semble ignorer qu'il existe, en Israël même, des associations qui surveillent et signalent les produits "à appellation mensongère", les firmes étrangères qui investissent dans la colonisation (Veolia et Alstom pour le tram qui devait désenclaver les colonies de l'Est de Jérusalem). Je fais partie d'une des associations qui militent pour le peuple palestinien et je peux vous assurer qu'il est sans arrêt rappelé aux militants de ne pas boycotter les produits casher ou faits en Israël mais de cibler uniquement les produits en provenance des Territoires Occupés dont une liste est mise à jour grâce à l'aide des associations israéliennes (http://jfjfp.com/?p=15486) particulièrement "who profits" (dont vous trouverez le lien en bas à droite du site mentionné).
Le même auteur semble ignorer qu'en Grande Bretagne, en Hollande ou dans bien d'autres pays européens, les militants pour le "BDS" agissent et réussissent, sans pour autant qu'une association pro-israélienne qui hurle à l'antisémitisme. En France, dès qu'une personne ose critiquer la politique israélienne envers les Palestiniens, ça "hurle" dans les media et MAM (à l'époque Minsitre de la Justice) entre dans leur jeu à l'aide de "rajouts" apposés à une loi de 77. Que je sache, en 77 la France boycottait officiellement le régime sud-africain d'Apartheid... même à la télé, on mettait "censuré par le régime d'Apartheid sud-africain sous les images qui nous arrivaient de là-bas.
Là-dessus, vient la polémique concernant Stéphane Hessel, qui avait déjà fait du bruit fin novembre à la sortie de son petit opus... Vient ensuite cette photo sur @si où il était coiffé (comme tous les satrapes gouvernementaux) d'une coiffe orientale le ridiculisant... dont on pouvait se demander si ça n'était pas intentionnel de la part d'@si. D.S. est monté au créneau pour nous dire qu'en tant que Français du Sarkozistan, Hessel méritait ce petit artifice. Et là, comme Gavroche qui l'explique fort bien plus bas, nous avons en première page de l'article une image plaquée juste sur un commentaire pour le moins désobligeant.
Autre terme déplaisant : l'utilisation du mot "nébuleuse" que le premier venu va immédiatement associer à la "nébuleuse AQME", "nebuleuse Al Qaïda"... toutes ces nébuleuses arabo-islamisto-antisémito truquemuche.
J'apprends que je fais partie d'une nébuleuse... pourtant, la nébuleuse ne se cache pas. Elle se cache tellement mal qu'on est attaqué dès la moindre manfiestation de soutien au peuple palestinien par de jeunes sionistes du BETAR. Elle se cache tellement mal qu'elle filme toutes les actions BDS sans que les militants soient masqués, armés ou ne prennent des gens en otage. Quand une librairie qui a pignon sur rue se fait attaquer par des jeunes gens de la LDJ (casse des moniteurs d'ordinateurs, projection d'huile sur les rayons de livres), est-ce qu'elle fait partie d'une nébuleuse ? Les militants de la LDJ ont été condamnés, et le meneur n'a jamais mis les pieds en prison car il était parti se réfugier en Israël. Lors de cette attaque idiote, on n'a pas entendu le CRIF, ni M. Ghozlan, ni BHL, ni le reste de la troupe.
Les media français ont un problème avec les Palestiniens, au point de passer complètement sous silence la détention d'un Franco-Palestinien dans les geôles israéliennes (accusé d'être passé sous les fenêtre d'un rabbin dans l'intention de lui faire la peau) : Salah Hamouri. En revanche, quand MAM se prend des chaussures et des invectives lors d'un passage à Gaza, on dit que c'est parce qu'on lui a attribué par erreur des propos tenus par le père de Gilad Shalit. Mais on se garde bien de dire que Gilad Shalit a été capturé avec un uniforme de l'armée israélienne, lors d'une incursion à Gaza donc en terre étrangère. Si MAM était allée rencontrer AUSSI la maman de Salah Hamouri, si elle avait eu le sens de l'équité donc, je gage qu'elle aurait été mieux accueillie à Gaza.
Mais lémédia ont une fois de plus enfoncé le peuple gazaoui, bien sûr tous soupçonnés d'appartenir au Hamas, d'être les terroristes, ou de faire partie d'une nébuleuse pro-palestinienne !
Je suis dégoûtée.
Déjà déçue par le manque d'intérêt croissant des chroniques... je risque fort de résilier mon abonnement.
+1
Le 19 janvier vers 9 heures moins 10, lors de la matinale de France Culture, en présence de Stéphane Hessel et d'Edgar Morin, Raphaël Enthoven qui "passait par là" sans doute, vient faire une mise au point : ce n'est pas parce que le CRIF se réjouit de l'interdiction de Stéphane Hessel à l'Ecole Nationale Supérieure qu'il en est à l'origine. Julie Clarinie a beau extraire du communiqué "l'intervention en urgence du CRIFauprès du rectorat et du ministère" le "philosophe" ne lache pas l'affaire : pas de lien de causalité ! et pour couronner son forfait, il situe le véritable acte de censure : ne pas avoir invité d'anti palestinien à sa conférence ! Hessel passe ainsi du rang de censuré à celui de censeur ! c'est pas beau, la philosophie selon Raphaël !
D'autant que, les Palestiniens, on en trouve à tous les coins de rue à Paris !!!
Quand on sait le mal qu'ils ont à sortir de leurs territoires occupés...
AH bon ...C'est un philosophe ???
Une belle consolation, dans le cas d'enthoven : pendant qu'il fait le clown et dit des conneries à la radio ou à la télé, son vieux père saute sa nana à la maison !
Bien fait pour sa gueule.
Dites les gars, ça serait possible signifier son accord avec autre chose qu'un "+1" ultra typé geek kikoolol ? Non parce que franchement c'est déjà assez pénible sur HFR ou autre, mais sur un forum média bof bof...
+1
LOL

+1

LOL


Trop de la balle. Chuis mort !
Comme quoi, il y a des gamins partout.
Ou alors, des gens qui n'aiment pas qu'on leur disent que faire et ne pas faire, et qui sont aussi bien outillés que vous et moi.
Je sais, ça peut paraitre incroyable.
vous ete pas la seule
Finalement, on en revient toujours à la même question :

Pourquoi est-il toujours si difficile, en France, de critiquer une fois pour toutes Israël et ses puissants soutiens à travers le pays et d’appeler les choses par leur nom ?


Un régime pratiquant l’apartheid de manière flagrante, le massacre de civils, la destruction, l'assassinat ciblé, bafouant toutes les résolutions onusiennes depuis plus de 60 ans....

Et nous nous émouvrions qu'une frange infime de la population applique le boycott à ce pauvre pays sans défense ?

Je refuse d'accepter que sous prétexte d'être juif, vous ne souteniez qu'avec peu de vigueur le droit aux palestiniens de vivre ne serait ce que dignement.


Enfin, quand allez-vous arrêter de nous prendre pour des abrutis en mettant sur un même pied d'égalité un Etat, disposant d'une influence considérable dans le monde, protégé par une des plus puissantes armées, et un peuple, dont la plus grande erreur aura été d'être au mauvais endroit, au mauvais moment?
Si détester la politique d'Israël et apprécier l'écrivain Céline fait de vous un antisémite,il y a de quoi désespérer .A ceux qui veulent nous donner des leçons de probité,je dirai que la justice exige que les résolutions de l'ONU ne soient pas bafouées,que les colonies soient rendues à leurs propriétaires et que les exactions commises pendant l'horreur que fut "Plomb durci"soient sanctionnées.Sans ça,les pamplemousses,las avocats et autres denrées me resteraient sur l'estomac.......Appelez ça comme vous voudrez....Je n'ai pas attendu qu'on me dise de boycotter.
En même temps, les États-unis faisant partie des membres permanents du conseil de sécurité de l'ONU, je vois difficilement comment la moindre résolution sérieuse pourrait être prise contre ce pays.

Ca me rappelle deux discours, l'un de Chavez et l'autre d'Ahmadinejad, qui parlaient d'un système onusien à réformer, d'une organisation née de la seconde guerre mondiale, qui n'avait rien de démocratique, et qui pourtant se déclarait officielle.

En vertu de quoi la France aurait-elle plus de poids que l'Inde ou l'Allemagne, par exemple ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.