31
Commentaires

Crowdfunding : deux millions de dollars en 24h pour un jeu vidéo

Deux millions de dollars : en moins de 24 heures, la campagne Kickstarter pour lancer le troisième épisode du jeu vidéo Shenmue a atteint ses objectifs. Lancée en grande pompe hier soir pendant la conférence de presse de Sony, lors du plus grand salon de jeu vidéo au monde, cette campagne pose toutefois question : fallait-il vraiment que les joueurs payent pour que ce jeu puisse exister ?

Derniers commentaires

Le titre de l'enquête aurait du être : Crowdfunding : deux millions de dollars en 24h pour Shenmue.

Shenmue, ce n'est pas "un" jeu vidéo : c'est un concept révolutionaire, une quête légendaire, et le fait qu'il n'ait pas eu de suite après le 2 l'a rendu mythique !
D'ailleurs à cette époque SEGA savait produire et éditer de pures merveilles, restées confidentielles à l'époque, mais qui sont devenues des mythes par la suite, et très recherchées aujourd'hui si j'en crois la côte de certains jeux sur eBay, et notamment de Shenmue 2, qui est sorti en Europe et pas aux USA, contre toute logique commerciale. Mais bon, les choix de SEGA ont toujours été... bizarres.

Mais du reste, cette enquête est très bien documentée, merci !
La côte de Shenmue 2 n'est pas si élevée que ça (moins de 50€ d'occasion sur Dreamcast ou Xbox). On ne connait pas les chiffres de vente du jeu en dehors du Japon mais je ne pense pas qu'on puisse aller jusqu'à dire qu'il soit resté confidentiel à l'époque. Cependant, il est certain que ce n'était pas une réussite commerciale.
Enfin, le jeu est sorti en exclusivité sur Xbox aux Etats-Unis car Microsoft a payé pour.
Samy,
Je parlais de sa côte aus US même : 440 USD pour un exemplaire DC neuf...
Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeu, en quoi est-il révolutionnaire et mythique ?
Pour répondre, je me permets de citer l'article d'@SI:

[quote=Robin Andraca]Emblématique pourquoi ? Parce que Shenmue est l'un des premiers jeux “ouverts” de l’histoire du jeu vidéo console, de ceux qui permettent de se balader librement en faisant fi de la quête principale. Dans Shenmue, on peut partir venger son père, assassiné sauvagement en début de partie, ou bien... flâner, discuter avec les commerçants, taper à la porte de ses voisins, aller jouer à d’autres jeux dans une salle d’arcade virtuelle. Un sentiment de liberté inédit, voire révolutionnaire, en 1999.

Shenmue est en effet un des premiers jeux "open world" (en monde ouvert). Il laisse une immense liberté aux joueurs qui peuvent aller jusqu'à fouiller le contenu des tiroirs des meubles dans la maison du héro ou encore jouer à d'autres jeux vidéo dans le jeu. C'était aussi pour nous joueurs occidentaux l'occasion de découvrir une certaine forme de représentation du Japon puisque c'est là que se situe l'action du 1er jeu.
Shenmue a également popularisé le système de QTE (Quick Time Event): le joueur doit appuyer sur le bouton qui s'affiche à l'écran au bon moment. C'est une mécanique de jeu qu'on retrouvera par la suite dans de nombreux autres jeux vidéo.
Il y a aussi les graphismes qui pour l'époque étaient juste d'une beauté estomaquante: le jeu se payait le luxe d'être plus beau sur Dreamcast que des jeux sortis sur Playstation 2 des années après.
Mais le plus important, je pense, ce sont les émotions qu'il procure quand on y joue: il y a une alchimie entre la musique, le gameplay, l'histoire, le sentiment de liberté procuré, les graphismes, la mise en scène qui font de ce jeu une oeuvre d'art qui marque à jamais une vie de joueur... voilà maintenant 14 ans qu'on attend la fin de l'histoire.

De manière générale, à travers les jeux qu'il a crée, Yu suzuki est un pionnier de l'industrie. On peut le comprendre en regardant une conférence qu'il a donné à Monaco en 2013 et que j'ai filmée: https://www.youtube.com/watch?v=ZWS2VHarbq0

Il faut aussi absolument voir l'interview qu'ont fait Alex Pilot (le co-fondateur de la chaine Nolife) et Asaoka Suzuka (surement la meilleure interview de Yu Suzuki): https://www.youtube.com/watch?v=5y88NsZie_o

J'ai compilé tout un tas de références dans un article quand j'ai eu la chance de pouvoir l'interviewer en 2013 à Monaco: http://www.gameblog.fr/blogs/samy_fit/p_85235_15-minutes-avec-yu-suzuki-interview-mags-2013
Mon interview est plutôt ratée, je n'ai pas été à la hauteur mais je pense que les liens qui sont dans l'article sont intéressant pour qui veut en savoir plus sur ce grand créateur.
C'est tout à fait ça Samy !

J'ajouterai que l'autre originalité de Shenmue est de situer l'aventure en 1986, et que cela est très bien restitué, que ce soit au Japon et après à Hong-Kong.

Ce qui était également remarquable était la gestion du temps : consulter sa montre était important, certaines actions n'étaient possibles que le jour ou le soir, et il fallait veiller à ne pas rentrer trop tard poue ne pas inquiéter Ine-san, la gouvernante de la maison !
Enfin, la météo aléatoire, les saisons qui passent, tout ça ajoutait du réalisme et à cette alchimie dont vous parlez si justement.
Y'avait des courses de transpalettes!

Ceci dit l'innovation* c'est que pour bouffer, fallait bosser...

*Pas sûr que ce soit le premier mais c'était hachement bien mis en scène: horraires, retenues sur salaires etc...
Oui, par contre c'était moins fun dans Shenmue 2, lorsque le job consistait à transporter à la main des caisses avec le chinois qui disait "à gauche" ou "à droite", et qui t'enguelait si tu te plantais ! Ou encore tenir un stand de jeu, me souviens encore des "would you like to gamble ?" !
En fait ce jeu est énorme pour toutes ces raisons.

N'empêche, c'est grâce à Shenmue que j'ai découvert Wan Chai, Aberdeen et Kowloon version années 80.

Je ne joue plus depuis 10 ans, j'ignore s'il existe des jeux aussi immersifs et poussés à ce genre de détails.
Question idiote vous qui connaissez shenmue (je découvre, mais je joue assez peu finalement), est ce que ce jeu a quelque chose de plus que tous les open worlds sortis depuis ? Le sens de ma question étant que ce qui reste un jeu marquant pour une génération par son côté "on n'a jamais vu ça", n'est ce pas un gros risque maintenant ("ouais, c'est un open world de plus) ?
Tu touches un point intéressant. Il très probable que Shenmue 3 ne soit pas aussi innovant que les précédents jeux de Yu Suzuki qui peuvent pour certains être qualifiés de révolutionnaires. Mais en fait ce n'est pas vraiment ce qu'on lui demande. En effet, la difficulté c'est aussi de faire un jeu qui ne tranche pas trop avec le précédent alors que le média jeu vidéo a énormément évolué entre temps (plus de 15 ans sépareront Shenmue 2 de sa suite). Les fans qui comme moi réclament Shenmue 3 depuis des années attendent (je pense) avant tout de retrouver l'univers du jeu qu'ils aiment et de pouvoir vivre la suite de l'histoire dans cet univers (Shenmue 2 se termine sur un énorme cliffhanger). Au-delà de ça, pour moi et pour d'autres, Shenmue est un des plus grands jeux vidéo de l'histoire du jeu vidéo pour toutes les raisons précédemment évoquées. Il y avait aussi un sentiment d'injustice lié au destin funeste qu'a connu cette licence qui aujourd'hui renaît de ses cendres.

La série de jeux qui se rapproche maintenant le plus de Shenmue est je pense Yakuza. On y retrouve de nombreuses mécaniques de jeu similaires. Les jeux Yakuza sont produits par Toshihiro Nagoshi qui avait aussi travaillé sur Shenmue auparavant. Cependant en terme de profondeur et d'émotions procurées, pour moi Shenmue n'a encore jamais été égalé. Cela dit, ça reste un ressenti extrêmement personnel. C'est comme quand on écoute un disque, qu'on regarde un film, qu'on lit un livre... chacun s'approprie la chose à sa manière, y voit des choses différentes, ressent des choses différentes...

Il y a des gens qui n'aimeront jamais Shenmue et pour qui Shenmue 3 n'a aucun intérêt et d'autres pour qui c'est une oeuvre vidéoludique majeure encore inachevée. Enfin, malgré la volonté affichée du staff de rendre le 3ème volet du jeu accessible à ceux qui le découvre comme toi, il est beaucoup trop tôt pour savoir si le pari sera réussi.

Concrètement, il y a un fort risque que le jeu ne soit pas à la hauteur des espérances des fans de la série et qu'il ne plaise pas non plus à ceux qui ne connaissaient pas la série. Mais (pour les fans) cela fait 14 ans qu'on réclame la suite et maintenant qu'on répond (enfin) à notre attente, on ne va pas bouder notre plaisir... ça n'aurait pas de sens. Perso, je vais au bout, je prends le risque: j'ai backé le jeu. C'est un risque assumé et je le fais avec d'autant plus de plaisir qu'en contre partie j'aurai du stuff exclusif (illustration dédicacée, boitier de jeu spécial...). Après chacun fait bien évidement ce qu'il veut: il est aussi possible de ne rien faire du tout ou d'attendre la sortie du jeu pour voir ce qu'il vaut vraiment. Moi, je pense que c'est important de participer au Kickstarter dans le sens où plus ça marchera, plus le jeu aura de chances d'être réussi mais, encore une fois, ce n'est que mon opinion.
Frilosité certes, mais d'un partenaire, pas d'un éditeur. Ils ne publient pas le jeu. Cela reste du contenu tiers sur leur console.
Pour nuancer un peu le propos il faut rappeller que Kickstarter fonctionne avec un système de "récompenses" en fonction de la somme engagée: 95% des gens ayant "donné" ont en fait acheté le jeu. Ce sont 35 000+ pré-commandes et non de l'argent gratuit dans la poche d'un méchant éditeur qui ne pense qu'à faire de la pub. Évidemment qu'ils cherchent à faire de la pub. C'est leur métier.
Ca me rappelle l'émission d'il n'y a pas si longtemps (erf, 2013 quand même...) sur la websérie Noob qui avait pulvérisé les plafond du financement participatif. Je cite l'intro de l'article :
"Le projet Noob : Le film met une nouvelle fois les projecteurs sur le financement participatif ou "crowdfunding" avec ce qui ressemble à un record de France de vitesse : plus de 115 000€ récoltés en seulement trois jours"
Il est vrai que là ça se joue à une autre échelle, le marché américain, un lancement à la grand messe des jeux vidéos. Mais quand même en quelques années, le crowdfunding, ça a vraiment fait boom.

Bref, sans connaître plus que ça j'avais regardé quelques épisodes de noob la série à l'époque (suite à l'émission d'@SI). C'était rigolo, sans se prendre trop au sérieux. Je me suis du coup demandé ce qu'ils avaient pu faire de tout cet argent. Visiblement la boutique a bien grandi (le site), maintenant il y a des BDs, d'autres séries... Et un premier film, sur les 3 promis. Ca reste largement "amateur" (c'est dit sans sarcasme, avec 200k€ de budget par film on n'est pas sur un jurassic world). Mais surtout le film est mis en accès gratuit sur youtube. A ce jour il a un peu plus de 650 000 vues.

Un autre projet de crowdfunding dont on a entendu parler sur @SI, c'est Hors-série, qui va bientôt souffler sa 1e bougie si j'en crois le mail que je viens de recevoir. Un bon courage à l'équipe pour la campagne de réabonnement.
Je ne vois pas du tout de problème à passer par kickstarter pour lancer un jeu, même future super-production. C'est un système de pré-commande, rien de plus. Ça permet de tester la demande, et les joueurs ne sont pas perdants (sauf si le jeu est naze au final, mais des jeux nazes qui se vendent, ça existe depuis bien plus longtemps que le crowdfundig).
Deux millions c'est rien du tout dans le développement d'un jeu vidéo ambitieux, et ça démontre seulement comme déjà mentionné dans l'article qu'on est plus là dans l'étude de marché fait par Sony, et ils ont bien raison de tâter le terrain pour voir si on est pas là uniquement sur un phénomène poussé par une minorité de joueur nostalgie qui s'exprimeraient uniquement sur Internet.
Parce que soyons honnête, Shenmue ce n'est pas Call Of Duty et tout ce grand public là n'a pas grand chose à faire de ce jeu, pour les vieux journalistes ou les vieux joueurs c'est différent mais ce ne sont pas eux qui font rentrer le plus d'argent.

Shenmue c'est donc un pari très risqué, ce qui explique pourquoi Sega qui avait développé les deux premiers et qui avait perdu une petite fortune à l'époque sur la commercialisation de ces jeux n'a jamais été enthousiaste pour parler d'une possible suite.

Dans ces conditions là, il fallait sans doute une garantie à Sony (qui est je le rappelle dans le rouge depuis plusieurs années) pour mettre quelques millions sur ce projet, Kickstater, c'est cette garantie là.

C'est sans doute une pratique qui va se généraliser mais au final, pour ce type de jeu, on est dans la certitude que sans ces négociations là, on aurait tout simplement rien vu, c'est donc un mal nécessaire surtout qu'au final, les joueurs ne font que payer avant l'heure un projet, un jeu qu'ils auront entre les mains, ils ne perdent rien. Ils participent de bon cœur à un projet qui leurs parlent avec lequel ils pourront jouer dans quelques mois/années.
Totalement d'accord. Shenmue étant l'une, si ce n'est la plus grosse arlésienne du jeu vidéo, la question de savoir si il y a un publique ne parait pas vraiment pertinente. Il faut plutôt y voir (comme mentionné dans l'article) un changement de modèle économique. L'éditeur reçoit une avance sur recette, une sorte de prêt à taux 0, c'est tout bénef.
Aux niveaux des joueurs, je suis un poil mitigé. D'un coté le prix est assez bas (29$ la copie digital) et la promesse d'un développement participatif. De l'autre l'achat à l'aveugle d'un jeu dont on a aucune idée de la qualité à la sortie et dont on ne sait quand il sera disponible.
Du point de vue de Sony, c'est presque tout bénéf! C'est une excellente opération de communication relayée par l'ensemble de la presse internationale à moindre frais (quasi 0€): l'annonce sur scène durant leur conférence d'un (kickstarter pour un) des jeux les plus réclamés depuis plus de 10 ans à travers le monde. Avec un peu de recul, ce n'est pas non plus tout à fait positif car, à juste titre, des personnes s'étonnent voire condamnent le procédé. En effet, en agissant de la sorte Sony n'a pris aucun risque alors qu'ils avaient les moyens de financer le jeu. Quoique, pas de financement du jeu: pas d'exclu PS4. Pas d'exclu PS4: pas d'obligation d'acheter la console pour jouer au jeu... tant pis pour toi Sony.

Du point de vue de Microsoft et de Nintendo, c'est la bérézina! Enfin non, quand même pas, j'exagère. Soit, ils perdent la bataille com de l'E3 et un peu d'estime auprès d'une frange des joueurs fans du jeu. Mais ce n'est qu'une bataille, pas la guerre. Aussi forte soit la licence de Shenmue, elle ne peut suffire à elle seule à déterminer l'issue de la guerre des consoles. Et puis puisque aucun constructeur ne s'est engagé à financer le jeu et qu'il n'y a pas d'exclu, comme précisé sur la page Kickstarter (au niveau de la FAQ), il n'est pas impossible de voir le jeu débarquer sur les consoles de Microsoft et de Nintendo.

Enfin, du point de vue des joueurs et de ceux qui font le jeu, tout ça reste tout de même assez positif! Depuis le temps (plus de 10 ans) que les joueurs réclament le jeu à travers le monde... depuis le temps que Yu suzuki (le créateur) veut répondre à cette attente... si le seul moyen de le faire c'est d'en passer par là alors banco... triple banco... on va pas bouder son plaisir de voir un rêve vieux de 14 ans enfin se concrétiser! Ceci dit, reste à savoir si le jeu sera à la hauteur... au vu du mode de financement, de la somme demandée et des premières images, on ne peut nier que le risque de décevoir est immense. Immense mais pas certain... après tout, qui pouvait dire il y a 10 jours que l'espoir de voir Shenmue III allait se concrétiser? Aujourd'hui, il est possible de porter le même espoir sur la qualité du jeu... et de fait, il n'est donc pas impossible qu'il se concrétise!

Ok, dans le fond, ce qu'a fait Sony c'est mal... mais en même temps si ça permet à des centaines de milliers (des millions?) de joueurs d'avoir le jeu dont ils rêvaient et que Yu suzuki avait (plus ou moins) imaginé alors non: ce qu'a fait Sony, ce n'est pas mal... c'est juste pas très bien mais dans le fond ce n'est pas grave parce ce qui compte au final c'est que les gens soient heureux. Heureux de voir le jeu se faire et plus tard heureux d'y jouer. Alors on les pardonne et peut-être même qu'au final on les remercie...
Au delà du financement, ce type d'action permet de mesurer l'attente du jeu/du film/du service proposé.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.