10
Commentaires

Couvrir le couvre-feu (sans carte de presse)

Le couvre-feu, annoncé par Emmanuel Macron le 14 octobre, est entré en vigueur hier samedi 17 octobre. La carte de presse a été utilisée comme critère pour déterminer les journalistes au travail... Alors que la profession vient de se mobiliser pour les journalistes sans carte de presse.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour cet article d'utilité publique. A diffuser en particulier aux rédactions de F2 et F3 qui ont, en même temps, redoublé d'efforts dans leurs écoeurants publireportages vantant l'efficacité de nos forces de l'ordre dans l'application - "pédag(...)

Darmanin avait pas dit que c'était un malentendu? Soyons patients, il a pas encore eu le temps de l'expliquer à la police.

La police s’adressant au Figaro : que faites-vous ?

L’équipe du Figaro : on filme le couvre-feu, c’est à dire rien. Comme d’habitude.

Police : ah ok c’est bon.


Plus sérieusement, il me semble que la réponse à votre question (Couac de mise en œuvre ou so(...)

Derniers commentaires

Question bête, mais sans carte de presse, comment font les policiers pour savoir qui est un journaliste et qui prétend l'être ?

mouais ...une manif entre Chatelet et Saint Denis relativement peuplée , puis 21h00 sonnant une dislocation , un bataillon de poulets pour ce faire...mais en arrière plan , combien de bagnoles , trottinettes , vélos , piétons encore en circulation ? Au moins le triple et sans contrôle. Ce que l'on pouvait déduire en regardant le direct de "Vécu" est que la volaille était plus préoccuper de disloquer une manif que de contrôler les "retardataires".Je ne fais que relever une "situation".

Pendant trois ans, en début de carrière, je suis allé en reportage SANS carte, évidemment... mais c'était un temps.... etc....

La police s’adressant au Figaro : que faites-vous ?

L’équipe du Figaro : on filme le couvre-feu, c’est à dire rien. Comme d’habitude.

Police : ah ok c’est bon.


Plus sérieusement, il me semble que la réponse à votre question (Couac de mise en œuvre ou souhait à plus long terme ?) est souhait à plus long terme, étant donné que le ministre de l’intérieur (à la vie de jeune homme contestable) a affirmé plus haut dans votre article qu’il fallait une carte professionnelle pour que les journalistes puissent sortir pendant le couvre-feu.


Mais à part ça, vive la Liberté, comme ils disent.

Darmanin avait pas dit que c'était un malentendu? Soyons patients, il a pas encore eu le temps de l'expliquer à la police.

Merci pour cet article d'utilité publique. A diffuser en particulier aux rédactions de F2 et F3 qui ont, en même temps, redoublé d'efforts dans leurs écoeurants publireportages vantant l'efficacité de nos forces de l'ordre dans l'application - "pédagogique", évidemment - de ce couvre-feu qui fait l'unanimité chez les Français. Enfin selon les sondages. 

Et sinon, que dit Reporters sans Frontières...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.