Couvrir le couvre-feu (sans carte de presse)
article

Couvrir le couvre-feu (sans carte de presse)

Réservé à nos abonné.e.s
Le couvre-feu, annoncé par Emmanuel Macron le 14 octobre, est entré en vigueur hier samedi 17 octobre. La carte de presse a été utilisée comme critère pour déterminer les journalistes au travail... Alors que la profession vient de se mobiliser pour les journalistes sans carte de presse.

Filmer les forces de l'ordre, pour les vidéastes et photographes indépendants, continue d'être un sport de combat. Voici quelques semaines, les principaux syndicats de journalistes et 42 sociétés de journalistes, dont celle d'ASI, s'élevaient contre le nouveau schéma de maintien de l'ordre, qui prévoyait entre autres un système d'accréditation de journalistes, réservé aux journalistes détenteurs d'une carte de presse (on vous en parlait ici).

Malgré le démenti du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 23 septembre sur France Inter ("on n'a jamais demandé une carte de presse pour pouvoir être journaliste sur une manifestation", expliquait-il), le débat revient par la fenêtre... Au sujet du couvre-feu, mis en place samedi 17 octobre dans ...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.