33
Commentaires

Cour des comptes et privilèges du rail : France 2 choisit ses exemples

Salauds de privilégiés ! Dès potron-minet mardi 11 février, les médias relayaient le chapitre du nouveau rapport de la Cour des comptes consacré aux avantages des salariés de la SNCF qui bénéficient, ainsi que leurs proches, de billets gratuits ou à tarifs réduits. Manque à gagner d’après les magistrats : entre 50 et 100 millions d’euros. Un faux-procès pour les syndicats des cheminots (classique) mais aussi pour Jean-Luc Mélenchon et… Stéphane Soumier, animateur de la tranche matinale de BFM Business, dans un billet, qui s’en prend vivement à la Cour des comptes.

Derniers commentaires

Anne Sophie, je voudrais vous confier une mission. Depuis que je suis toute petite (ya trèèèèès longtemps), j'entends dire que la "balance commerciale" doit être bénéficaire, plus d'exportations que d'importations, pour que le pays soit considéré en bonne santé. Je veux bien admettre que, si un pays est particulièrement productif, et qu'il produit, donc, plus qu'il n'a besoin, c'est bon signe. Mais un pays qui augmenterait ses exportations et diminuerait ses importations non pas parce qu'il est particulièrement productif mais au détriment de sa population, et qui aurait ainsi une "balance commerciale" bénéficiaire, n'est ce pas, au contraire, un pays en mauvaise santé?

J'aime bien quand vous décortiquez les fausses évidences. Auriez-vous la bonté de vous pencher sur celle ci et d'éclairer [s]ma[/s] notre lanterne?
Le ton badin, le fond et la forme ..Quel plaisir de vous lire !
On a pas eu le droit aux avantage de l'EDF cette année dommage........
Absolument que le monde serait magnifique ,Strumfenberg,et en plus il y aurait des cireurs de chaussures pour faire briller les pompes de ces messieurs de première classe. Je crois que je vais adhérer au Medef..
Les cheminots ont des salaires de misère. Une grande partie ,ont des payes qui sont guère au dessus du smic.Certains cheminots que je connais, préféreraient même avoir 400 ou 500 euros de plus sur leur paye ,que d'avoir des billets gratuits. ça fait des années qu'on nous sort le même refrain,les cheminots ,e d f etc.. Faire des économies sur les plus pauvres c'est plus facile ,car comme disait si bien Bismark ils sont les plus nombreux. Alors payer des magistrats aussi cher pour nous faire du copier collé ravaudé depuis des lustres, je dis ,virons la cour des comptes et on fera des économies. et le senat .
La cour des comptes devrait présenter les avantages de tout le monde en France et arrêter de sortir ses maronniers....
J'ai failli tomber de ma chaise ! L'argumentation de S. Soumier se tient...C'est comme une tempête séculaire ou gagner au loto.

Une question : les ascendants et descendants de Pujadas et de quelques autres affidés de RTL, BFM, etc... ont ils droit à l'intox gratuite ?
Les billets gratuits pour le salarié et sa famille... la belle affaire ! Comme le souligne l'article, un cout relativement faible à l'échelle de l'entreprise et un élément fondateur du pacte social entre la sncf et ses employés.
Par contre, d'autres avantages mériteraient surement un examen plus approfondi, les retraites par exemple.
Une personne de mon entrourage, infirmier à la sncf, a passé toute sa tranquille carrière assis au chaud dans un cabinet médical, sans le moindre déplacement, sans changer une seule fois de ville d'affectation.
Il va s'arrêter cette année et toucher sa retraite à taux plein.
A 55 ans.
Voilà qui laisse de nombreuses et belles années pour voyager et profiter des billets de train gratuits non ?
Avec ces économies de bouts de chandelle, ça fait un peu l'effet d'huissiers dans un immeuble qui contournent le tas d'or en plein milieu du bâtiment qui représente les paradis fiscaux et les dividendes des actionnaires, et qui s'acharne à vider les tiroirs des commodes et des armoires en délaissant les penderies.
Un vrai gouvernement de droite, énième confirmation.
Merci Anne-Sophie.
- alors que depuis 1938 la majorité est passée de 21 à 18 ans
C'est Valéry qui va être content ! Et moi donc on ne me dit rien ! j'ai du attendre 1966 pour pouvoir ouvrir un ccp. En attendant , faire la queue toutes les fins de mois entre les cageots de fruits et légumes du marché de la rue de Castellane pour pouvoir toucher ma paie en espèces !
Finalement je crois bien que c'est en 1978, la majorité à 18 ans !
En France, la majorité est passée de 21 à 18 ans en juillet 1974.
C'est une des premières réformes du septennat de Giscard (1974-1981)
Merci de la précision.
Et si on économisait la Cour des comptes
http://www.pauljorion.com/blog/?p=62240

Mais je dis rien. A gauche, les cheminots, c'est comme la CGT, c'est tabou.
Super article.

Stéphane Soumier (qu'on l'aime ou pas) montre bien que c'est une vulgaire opération de com'© de la Cour des Comptes, et que l'équipe de la rédaction du JT de France 2 saute à pieds joints dedans, avec toute la ferveur idiote des chasseurs de buzz™.
Seule la privatisation de tous les services publics, c'est-à-dire leur soumission à la bienveillante intelligence du marché, pourra nous extraire de la gabegie étatique pour accéder à la vertu compétitive qui caractérise, depuis toujours, l'entreprise. Seuls les vices privés peuvent accoucher de la vertu publique. Les privilèges et les passe-droit sont en effet incompatibles avec la recherche du profit qui, que nous le voulions ou non, constitue notre indépassable horizon poil au menton.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.