66
Commentaires

Coroninfo : light ou intensive ?

Commentaires préférés des abonnés

Dans un grand élan de solidarité avec les personnels de santé les syndicats de police menacent d’arrêter les contrôles si les policiers ne reçoivent pas des masques.


Selon des indiscrétions, Macron va répondre favorablement à leur demande. «Ça coûtera(...)

C'est vrai que dans ces temps de disette de P.Q. , le Figaro  peut toujours servir ...

Cornoinfo hard 

Le sourire de Ruth



Oulà, ce soir je suis vener !... Une réaction auto-immune au sourire de Ruth tout heureuse que nous traversions cette épreuve ensemble. Elle se réjouit de cette nouvelle kermesse de 20 h en soutien à nos héros de(...)

Derniers commentaires

Covid 19 - Données de santé publique France depuis le 19 Mars 2020 

   
Date   Décès    Cas Confirmés        Décès /Cas confirmés    
19/03    372        10995            3.3 %
20/03    450       12612            3.5 %
21/03    562         14459            3.8 %
22/03    674        16018            4.2 %
23/03    860        19856            4.3 %
24/03    1100       22300            4.9 %
25/03    1331        25233            5.2 %
26/03    1696       29155            5.8 %
27/03    1995       32964            6.0 %        
28/03    2314       37575            6.1 %
29/03    2606      40174            6.4 %


Le taux de mortalité augmente clairement et personne n'en parle !


Le taux de mortalité c'est Décès/Cas infectés, pas Décès/Cas confirmés.

Si l'on teste moins alors votre taux va augmenter mais pas nécessairement le taux réel de mortalité du virus.

De même par exemple, certains s'alarment car l'âge moyen des patients en réanimation est en baisse. Mais est-ce parce que la virus s'en prend à des personnes plus jeunes ou parce que l'on a cessé d'intuber les malades au-delà de 70 ans pour laisser la place aux autres ?

Comme dit Francis, c'est parce qu'on ne teste pratiquement pas en France et qu'il y a probablement dix fois plus d'infectés que de confirmés. 

Faut le prendre à l'envers, partir du nombre de décès pour évaluer le nombre de cas réels (une bonne indication est le taux de mortalité de la Corée du Sud qui teste en masse ou le navire confiné au Japon).


Ce qui explique aussi pourquoi il y a bcp moins de décès en Allemagne : parce qu'ils testent, testent, testent, 500 000 par semaine (et ils ont les résultats en 2h30 pas 24 ou 48h). 


"Mercredi 25 mars, le ministère allemand de la Santé annonçait que 500.000 tests étaient effectués chaque semaine, une cadence qui ferait du pays la première nation mondiale en matière de dépistage. A en croire les épidémiologiques, ces tests, très nombreux, expliquent en partie pourquoi le taux de mortalité des personnes infectées en Allemagne reste sensiblement plus bas qu’ailleurs avec 0,5 % (contre plus de 5 % en France et 9,5 % en Italie)."


Et puis ils ont anticipé dès début janvier...


(je crois que j'ai lu ça ici, mais à présent je n'ai plus accès à l'intégralité de l'article) :

https://www.usinenouvelle.com/editorial/le-secret-de-l-allemagne-pour-realiser-500-000-tests-du-covid-19-par-semaine.N946526

"partir du nombre de décès pour évaluer le nombre de cas réels"*


* Ceci bien sûr tant que les hôpitaux ne sont pas saturés, après évidemment le taux de mortalité augmente...


Pour ça aussi l'allemagne est mieux lotie, avec 27 000 lits de réanimation

(contre qq chose comme 5000 en France si je me souviens bien, à vérifier)

L'édito de Riss dans Charlie :


La France vit des heures de désillusion aussi profonde que celles qu’elle avait connues en mai 1940. La France pensait avoir le meilleur système de santé du monde, comme elle était convaincue d’avoir la meilleure armée du monde en 1940. Et puis, sous nos yeux, tout s’est effondré à une vitesse inimaginable. On se demandait pourquoi la France avait manqué d’avions efficaces, d’armements modernes comme des chars d’assaut, et pourquoi les soldats portaient encore des bandes molletières alors que les soldats allemands avaient des bottes en cuir. 

Aujourd’hui, on s’interroge pour comprendre pourquoi il n’y a pas assez de masques, pourquoi il n’y a pas assez de respirateurs artificiels, pourquoi la France est obligée d’importer les produits réactifs pour fabriquer des tests de dépistage. On perd notre temps à discuter de problèmes d’intendance qui n’auraient pas dû exister si le système de santé français était vraiment le meilleur du monde. Mais le système de santé français n’est pas le meilleur du monde. La France n’est plus un grand pays, mais une petite nation mesquine, bouffie d’orgueil et de prétention. Et en face d’un virus microscopique, l’orgueil et la prétention, ça ne sert à rien.


Il faudra alors se poser la question de savoir pourquoi un tel désastre. On ne peut s’empêcher de se tourner vers la fameuse Étrange Défaite, de Marc Bloch, qui, ayant vécu la défaite de 40 de l’intérieur, se posait la question de savoir pourquoi cela avait été possible. Et cette catastrophe en cours nous amène inévitablement aux mêmes conclusions : incompétence, inorganisation, absence de vision à long terme, improvisation. En résumé : nullité de nos dirigeants, et en particulier de ceux en charge du système de santé français. 

Cette génération de hauts responsables de la santé en France est en train d’entrer dans l’Histoire comme les généraux de l’armée française en 40. Une caste de petits chefs, de techniciens imbus de leur position, de leur suffisance, qui, face au coronavirus, avaient une guerre de retard, comme la plupart des généraux de 1940, qui se croyaient encore en 1918.

Ceux qui en payent le prix, ce sont les morts de plus en plus nombreux, mais aussi les médecins et soignants qui se sacrifient en y laissant leur peau, pour rattraper des erreurs dont ils ne sont pas responsables. C’est toujours le troufion de base qui paye de sa vie la nullité de sa hiérarchie.


Cette injustice insupportable, il faudra en répondre d’une manière ou d’une autre. Le président de la République a très vite comparé cette épidémie à une guerre. Cela pouvait sembler habile, afin de mobiliser la nation entière contre le terrible ennemi. Mais cette comparaison se retourne déjà contre ceux qui croyaient en tirer parti. Car en face d’un tel désastre, on ne pourra pas se contenter de quelques gerbes de fleurs et d’une distribution de Légions d’honneur. Le besoin de justice est le sentiment qui structure une société. Quand il est bafoué, ce n’est pas seulement le système de santé français qui s’effondre, mais la totalité de l’édifice. 

                                                        

"Mais si le magazine devait être servi en retard, pourquoi ne pas retoucher la photo, pour y ajouter les postiers, et les porteurs du journal ? " 


Desproges : "Etonnant non ?" Macron et autres sinistres ou tiroirs à gnôle de secrétaire d'état : "Vous êtes rien !"

La "Une" du Figaro ! Avec "Merci à nos héros" ....

Les frontières de l'indécence sont allègrement franchies, là....

Il est urgent de renouveler le stock de tapettes à souris.


Un rapport d'experts remis au mois de mai de l'année dernière aux autorités sanitaires recommandait la constitution d'un important stock stratégique de masques.


Hélas, le document ayant été entreposé dans une armoire du ministère durant tout l'été, ces voraces petits mammifères en ont profité pour se régaler des pages concernant cette importante recommandation.

Pas d'ironie, s'il vous plaît !

Je suis persuad que B. A., F. P., X. N., et autres grands mécénes offrent des suites dans les hôtels luxueux où ils se planquent, à leurs amis proches.


Au fait, après l'incendie de Notre-Dame, ils se battaient à coups d'annonces de dons en millions, je n'ai rien entendu de tel pour nos braves petits héros, qui recevront peut-être une pièce ou une médaille à la fin. Enfin pour ceux qui restent !


Il est vrai que ce fut surtout des annonces, je crois que le bas peuple a fini par donné l'essentiel, non ?

Allez, on imagine qu'on est tous embarqués dans une croisière en Méditerranée, chacun dans sa cabine, !  sans la mer et sans canot pneumatique gonflable surchargé   !! on en a de la chance !!

Je m'étais dis que je ne remettrais plus les pieds sur ce blog car ici gare à ce.lle.lui qui n'est pas d'accord avec la doxa dominante. Je vous signale que le débat démocratique est justement basé sur l'échange des points de vue. 

Sinon qu'est-ce que cela apporte, en quoi cela fait-il bouger les mentalités, trouver des solutions satisfaisantes pour le plus grand nombre. 

Bon je vous laisse à vos certitudes et vos auto-satisfactions. Par contre dans le mesure où vous m'aider à passer le temps je vous donne une petite information : il y a d'autres chaînes que celles que vous vilipendez, souvent à juste titre d'ailleurs.


Dernièrement  je zappais, paresseusement affalée sur mon canapé, quand soudain trois énervés ont surgi sur l'écran. 

Il s'agissait de Laurent Cayrol, Luc Ferry et Cohn bendit. Ce dernier était particulièrement énervé et même protégée par l'écran j'ai eu peur de ses postillons. 

Moyenne d'âge de ces trois personnes ? dans le même temps les mêmes stations stigmatisent les anciens. On leur dit de se confiner encore plus que les autres, par civisme, pas tant par bienveillance à leur égard, mais pour qu'ils n'aillent pas encombrer un lit au détriment d'un.e plus jeune.

Pour que le message soit bien clair, on leur indique qu'en cas de besoin on les laissera mourir dans la souffrance et la solitude. 

Ce n'est qu'un début. Homo economicus tu es fait pour produire, prendre des crédits et consommer ; si tu ne peux pas, tu n'as plus de rôle, tu n'es plus rien. 


Pour en revenir aux chaînes télé, il y a aussi la chaîne public Sénat. Aujourd'hui vers 12 h on y discutait des amendements déposés, si j'ai bien compris, par le groupe communistes-écologistes. 

Ceux-ci voulaient que l'on augmente le prélèvement fiscal de quelques % sur les revenus au-delà de 250 000 euros annuels afin que les efforts nécessaires pour surmonter la crise sanitaire soient partagés par tous. 

La secrétaire d'état concernée a émis un avis défavorable au motif que ce n'était pas le sujet et qu'il fallait se concentrer sur des solutions rapides à mettre en oeuvre. 

Les communistes ont rétorqué que pour modifier le code du travail, sur des sujets extrêmement importants, temps de travail et congés payés notamment, il avait suffi d'une heure. 

L'amendement a été rejeté.

En parlera-t-on sur vos chaînes préférées ?

Après l'anosmie, la perte de l'odorat, on vient de découvrir un nouveau symptôme du covid19 :


une perte sévère de l’audition.


Selon un récent sondage, il n'y aurait plus que 70 % de la population qui pense que le gouvernement ... ment.


Enfin nous disposons d'un test de dépistage à la porté de tous. Testons, testons, testons...

Dans notre malheur on a de la chance. Cette épidémie tombe pile au moment où il ne passe rien dans le monde depuis 15 jours...

Merci Daniel pour cette chronique .Tout à fait d'accord avec Compastel.

Et puisqu'il est question de solidarité, témoignage d'une libraire indépendante : 


A l'heure où tous les grands groupes de distribution s'accordent à reculer les échéances de 2 voire 3 mois et ensuite d'en étaler leur paiement, à l'heure où les banques font de même avec les prêts, et bien GEODIS dans une longue lettre masturbatoire (pardon si j'en choque certains mais c'est quand même le terme le plus juste que j'ai trouvé pour décrire ce courrier) où l'on peut lire comme le transporteur sus-nommé a fait preuve de courage et n'hésitons pas à le dire de dévouement en envoyant ses chauffeurs livrer masques et gels (quand cette même direction bien confinée oublie de préciser les conditions infâmes et risquées dans lesquelles le petit personnel travaille, sans hygiène sécurisante pour lui, mais sans doute cela fait partie des pertes collatérales) et bien ces mêmes héros des temps modernes n'hésitent pas à terminer leur lettre (que je tiens à dispo pour qui le désire)par cette jolie phrase solidaire : 


"Dans ce contexte exceptionnel, il est d’autant plus essentiel que de votre côté, vous continuiez à respecter vos délais de règlement, s’agissant en premier lieu des échéances de fin mars, au titre des prestations effectuées en février, et de celles à venir."


Sympa, non ? Quand on sait le mal qu'on avait déjà à tenir, et ce qui nous attend...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Cornoinfo hard 

Le sourire de Ruth



Oulà, ce soir je suis vener !... Une réaction auto-immune au sourire de Ruth tout heureuse que nous traversions cette épreuve ensemble. Elle se réjouit de cette nouvelle kermesse de 20 h en soutien à nos héros de première ligne !

OUIIII... OUIIII... !!! Là sur le plateau, devant les yeux de l’inusable Duhamel au teint caramel, voilà qu’elle jouit devant ce MAGNIFIQUE élan national !


Au même moment, ça doit moins être la kermesse dans les EPHAD... ça y est les directives officielles ont fuitées : on va pouvoir laisser crever les vieux tranquillement loin de leurs proches et sans funérailles... « Allez papi, un p’tit shoot de morphine pour nous dire bye-bye » ! L’euthanasie en douceur... le scénario des mieux lotis ! merde, je m’identifie !


Oui mais c’est pour sauver la patrie... sinon on ferait comment en première ligne où il n’y a déjà plus de lits et une pénurie de tout !...

Gouverner c’est choisir (si difficiles que soient les choix).

La start-up Nation n’a jamais trop aimé ses vieux... après tout, a quoi ils servent à attendre devant Derrick leurs madeleines rancies, déjà à donf une demi-heure avant le goûter...

En même temps, avec une personne (sans masque) pour 20 résidents (sans masque), il fallait pas s’attendre à des miracles ! ca va libérer un peu de lits... y’a du monde sur les listes d’attente... 2000 à 3000 € le mois ! A qui profite le crime... ?


Bein qu’est-ce que tu nous fais ? T’es pas très bien ce soir...allez, allez, retourne à

 tes casserolles ! Et après retourne tranquillement te poser devant le sourire de Ruth...

le journal de Hélène Roussel, à 7 heures 30, sur France Inter. Les événements saillants de la veille en France et dans le monde, le chiffre du jour, les dernières incohérences du gouvernement, bref l'essentiel, mais sans y insister. Après quoi, on peut éteindre la radio, et passer à autre chose.


voilà ! c'est exactement le parti que j'ai pris depuis mon confinement et mon statut de chomiste !  et honnêtement je ne m'en porte pas plus mal !

Votre ironie, cher Daniel, risque de réduire à peau de chagrin votre carnet d'amis. En compensation de quoi, vous devriez gagner de nouveau abonnés.  Bien à vous en vous, mais en vous disant "merde," parce que c'est vendredi et qu'il faudra attendre lundi pour le prochain Matinaute. 

Les Fous Garous, ils ne couleront pas du moins jamais assez profondément.


"Ils n'ont plus de PQ ? Donnez leur une sous marque de Sopalin !" Marie-Antoinette Vander Macron

Lvmh paie-t-il ses impôts en France? Donc "vivent les initiatives ",bof,bof.

La pandémie aurait non seulement modifié nos habitudes et nos mentalités de bobos, mais aussi celles des jeunes des cités !?

Alléluia ! Ce monde de solidarité et de fraternité dont nous rêvions tous est en train d'advenir !

C'est pas la seule boîte à actionnaires qui a recourt au chômage partiel. D'ailleurs, on ne voit pas leur fameuse "prise de risques" à ces actionnaires...

Super papier, comme d’habitude. Merci pour cette activité maintenue ;)

Dans un grand élan de solidarité avec les personnels de santé les syndicats de police menacent d’arrêter les contrôles si les policiers ne reçoivent pas des masques.


Selon des indiscrétions, Macron va répondre favorablement à leur demande. «Ça coûtera ce que ça coûtera ! ».


En échange, médecins et infirmiers recevront des protections en kevlar, des casques avec visière et des boucliers en plexiglas.

C'est vrai que dans ces temps de disette de P.Q. , le Figaro  peut toujours servir ...

Ah cette chaleureuse et courtoise acidité...
Etre chroniqueur, c'est quand même un job d'artiste !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.