32
Commentaires

Convention citoyenne : les médias zooment sur les 110 km/h

Les 150 citoyen·nes tiré·es au sort pour participer à la convention citoyenne pour le climat ont rendu publiques leurs 150 propositions pour réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030, presque toutes votées le 21 juin. La mesure proposant de réduire la vitesse maximale sur autoroute à 110 km/h est celle qui a fait le plus parler, au détriment du travail global de la convention.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 9 fois

C'est une proposition des 150 donc je ne pense pas qu'ils aient voulu eux-mêmes décrédibiliser leur travail.

Après, se doutant que cette mesure risquait de focaliser l'attention et de faire polémique, ils auraient pu ne pas le retenir (cela s'appelle (...)

Je ne mets pas en doute la bonne volonté des 150 citoyens. C'est plutôt de Macron que je doute. C'est un pro de l'enfouissement. Pas seulement des déchets  nucléaires. Se rappeler du soufflet du grand débat... Il est retombé sans bruit.

Faudrait peut-être arrêter de nous seriner avec les 110 km/h. Les journalistes feraient mieux de regarder ce qu'il se fait déjà en France. Or il se trouve que l'A31, gratuite, (l'axe Luxembourg - Thionville - Metz - Nancy, très fréquenté) est à 110 k(...)

Derniers commentaires

Bonjour,

Un grand merci à tous ces citoyens qui ont réalisés ce travail et ont donnés leur temps à notre pays, la France.

Je me posais la question suivante après avoir pris connaissance des différentes propositions de cette convention citoyenne (par lots ?!) : comment se fait-il que, autant je suis en phase avec les objectifs, autant certaines mesures proposés me semblent téléguidés, polémiques, déjà vues.

Vous venez par votre article d'éclairer ma lanterne, et je m'aperçois que je suis loin d'être le seul. Je vous en remercie.

Je souhaite vous livrer ma modeste réflexion avec l'exemple du 110 Km/h. Personne ne peut être d'accord pour augmenter le taux d'accident en France ou encore la pollution dans les grandes métropoles et notamment en région IDF.

On nous bassine tout au long des journaux que c'est mal de rouler à 90Km/h au lieu de 80Km/h ou encore que 110KM/h sur l'autoroute deviendrait une norme incontournable lié à la pollution. Or, si vous constatez comme moi que la circulation en IDF était anecdotique pendant le confinement, c'est à dire environ 3 mois, la question suivante, bien que très simple ne peut être éludée : pourquoi, à la première montée en température, les sondes de pollutions autour de Paris s'affolent et la circulation alternée est décrété ?

Peut-être que la voiture n'est pas la plus grosse source de pollution ?

J'espère pouvoir être clairement éclairé sur ce point (et tellement d'autres...)

Mais en fait quelle sont les voies d'issues pour le citoyen lambda qui souhaiterais circuler, consommer dans une vie raisonnablement moderne en limitant au maximum son empreinte ? Quels coûts engendré pour le citoyen ?

Pour ma part, et je continuerais à penser qu'une des meilleures issue réside dans ce que nous nommons actuellement la transition écologique. Je vous laisse relire la réaction de smurf.


D'ailleurs un sujet différent, Gente Juliette, pouvez-vous m'expliquer pourquoi la plupart des Internautes se réfugient dans des pseudos ? Auraient-t-ils peur ? quelque chose à cacher ?


Très bonne journée à tous.


Je donne juste un exemple de mesures bien plus intéressantes que les 110Km/k et quasi jamais citées par les médias (extrait du site de la Convention dans la partie Produire / Travailler). Ce sont des mesures qui demandent à être précisées pour certaines mais efficaces et avec un fort impact sur la baisse des émissions si c'est bien fait :

                                                                            

Conception : Augmenter la longévité des produits et réduire la pollution.

                                           
                            

Faire respecter la loi sur l’interdiction de l’obsolescence programmée.

                                              
                            

Rendre obligatoire la possibilité de réparation des produits manufacturés qui sont vendus en France (1), la disponibilité des pièces détachées d’origine pendant une durée définie (2). Mettre en place et à proximité des filières et ateliers de réparation, et rendre accessibles les services après-vente (3).

                       
                                           
                            

Rendre obligatoire le recyclage de tous les objets en plastique dès 2023, supprimer tous les plastiques à usage unique dès 2023 et développer le recyclage des autres matières.

                       
                       

Durcir et appliquer la réglementation sur la gestion des déchets.

                       
Tout le reste est là :  https://propositions.conventioncitoyennepourleclimat.fr/                             
Mais, parfois, je me demande si certains médias sont allés voir les propositions...


A noter aussi les restrictions sur la publicité qui embêtent aussi beaucoup de médias d'où peut-être le traitement médiatique de cette Convention...

Hahaha, les écolos : « oh bas ! 150 mesures pour les climats et rien contre le nucléaire ??! » va falloir qui sortent du bois qui s’appelle le parti « anti-nucléaire qu’importe les conséquences »

Quand tu as problème à ne surtout pas résoudre tu organise un "grand débat" ou et "Ségur" ou un "Grenelle" ou n'importe quel autre machin à machiner qui fait jaser les jaseurs. Ne t'inquiète pas, malgré les précédents qui montrent que c'est de la foutaise, tu trouveras toujours des gens qui croient "qu'on peut changer les chose de l'intérieur". Des "intellectuel·les", des citoyen·nes, un peu de tout. Pas de souci de ce côté.


Pendant que les femmes et les hommes de bonne volonté se décarcassent sur tes problèmes à ne surtout pas résoudre tu fais des visioconférences avec Bernard Arnaud et tu prends soigneusement des notes sur ce qu'il faudra faire et, particulièrement, ne pas faire. Puis, vers la fin du grand débat/Ségur/Grenelle, tu envoies les tueurs à gage pour foutre en l'air l'essentiel des conclusions et pondre un rapport facile à neutraliser. Tu leur demandes de surtout bien mettre en avant les trucs les plus polémiques et de regrouper les propositions selon la méthode éprouvée du découpage des circonscriptions électorales.


Tu finis par un ou deux coups de téléphone à Praud, Zemmour et autres Levi en leur réservant la primeur des "bonnes feuilles" du rapport. Ensuite tu peux ouvrir la bouteille et attendre tranquillement le début du grand n'importe quoi dont tu tieras les conclusions que tu veux. C'est un métier, ça s'apprend à l'ENA (mais pas à Normale Sup.).

Un truc que je ne comprends le rejet des 28 heures de travail pas semaine. Si le vote s'est fait pas objectif, de quel objectif cette mesure faisait-elle partie ? Quelles sont les autres mesures de cet objectif ? S'il y avait plusieurs mesures alors le rejet de cette mesure dans un objectif serait une entorse à la règle. Faudra que je me procure le rapport mais il y a peut-être un lien dans l'aricle qui m' a échappé.

Cette convention citoyenne!! Les médias, et c'est souligné ici, sortent l'arme lourde , et d'un seul coup d'un seul discréditent l'ensemble, avec la  publicité  d'une mesure (limitation de vitesse,) 


La "mission" d'ASI est de décrypter le discours des  médias, ce qu'ils disent et ne disent pas, l'image, les images y sont le recours obligé et fréquent. 


Peut-être faut-il re-situer la création de cette convention citoyenne:


- les Gilets Jaunes ont planté des banderilles durant 1 an et demi. La seule réponse (oublions la répression subie, sévère) du pouvoir est cette convention (plus quelques déplacements où un homme seul dictait aux assemblées ce qu'il fallait penser et comment il fallait panser et penser) 


- on nous dit que dans cette CC, bien d'autres propositions figurent,l'inscription dans la constitution etc etc.. Il faut se souvenir de l'inscription du principe de précaution dans la constitution et ce qu'il en est et en reste:


   le principe de précaution consiste à protéger l’environnement lorsqu'il est en danger, un principe inscrit       dans la Charte de l’environnement de 2004, qui est adossée depuis 2005 à la Constitution. 

 ( en 2018 les députés Les  Républicains échouèrent à le supprimer, -  dans le cadre de la réforme constitutionnelle - au prétexte qu' il freinerait l’innovation scientifique et technologique.)

  Mesure inutilisée jusqu'ici. Pourtant il y avait matière...


- les propositions contenues dans cette convention auront le même sort : même si certaines  renforcent la primauté de la lutte "ecologiste"  il y aura toujours une formulation ou des conditions qui en feront des dispositions lettre-morte


Alors où se cache le vice?


Cette convention devait ruiner la proposition phare des GJ, le RIC (intéressante, il suffisait de limiter son champ d'action, pour que l'abolition de la peine de mort, le droit à l'avortement, le mariage pour tous, ne soient pas remis en cause) 


L'avantage du RIC réside dans le fait qu'il est à l'initiative des français, et non proposé par l'éxécutif (il existe bien une procédure - utilisée pour s'opposer à la privatisation d'ADP - mais il est impossible d'atteindre l'objectif du nombre de pétitionnaires  - en fait un frein volontaire. 


Il faut se souvenir que les institutions de la Vème  sont très dangereuses : imaginez ce que MLP ferait, avec les outils dont elle disposerait: les ordonnances, l'état d'urgence, le 49-3, une police largement supporter etc. 


C'est donc une refonte de la constitution qui s'impose, et non les "barricades" style "convention citoyenne", qui ne sont qu'un leurre, même si ses participants ont travaillé très correctement.

 


Très intéressante chronique.

Et si la meilleure mesure c'était de supprimer ces médias là?

Faudrait peut-être arrêter de nous seriner avec les 110 km/h. Les journalistes feraient mieux de regarder ce qu'il se fait déjà en France. Or il se trouve que l'A31, gratuite, (l'axe Luxembourg - Thionville - Metz - Nancy, très fréquenté) est à 110 km/h depuis 10 ans et que je sache la Moselle n'est pas devenu une région sous-développée !

"La préfecture de Moselle affirme que le passage à 110 km heure sur l'A31 a fait baissé de 30% le nombre d'accident et réduit les émissions de CO2 de 3%. "

(https://www.francebleu.fr/30-d-accidents-en-moins-suite-au-passage-110-km-h-sur-l-a31-1374236933)

"Le préfet Bernard Niquet a jugé "satisfaisante" l'expérimentation de la limitation de vitesse à 110 km/h instauré il y a un an environ entre les deux cités lorraines que sont Nancy et Metz. Du coup, le 110 km/h devient définitivement la règle.

"Selon le préfet, l'expérimentation a montré une baisse des accidents, une meilleure fluidité du trafic, un bon respect global des mesures. Les mesures réduiraient l'effet accordéon (dangereux) sur cet axe extrêmement chargé et la perte de temps sur le parcours Nancy-Metz ne dépasserait guère la minute."

(https://www.estrepublicain.fr/actualite/2010/09/15/l-a31-limitee-a-110-km-h)

Comme d'hab', le sage montre la lune, et l'imbécile regarde le doigt

Je ne mets pas en doute la bonne volonté des 150 citoyens. C'est plutôt de Macron que je doute. C'est un pro de l'enfouissement. Pas seulement des déchets  nucléaires. Se rappeler du soufflet du grand débat... Il est retombé sans bruit.

Moi qui est suivi cette convention depuis le début,  j'ai été assez scandalisé que l'on ne parle que des 110 km/h (et un peu aussi des 28 h de travail hebdomadaires qui n'ont pas été retenues finalement).

Quoi que l'on pense de la convention et des 150 mesures, c'est effectivement insultant par rapport au travail des 150.


J'attends impatience de voir comment tout ceci va être utilisé par l'exécutif.

Pour ma part, je vote oui à tout.

Je suis un peu réservé sur la modification de la Constitution. C'est plus du symbole et j'attends plutôt des mesures concrètes. Et puis, cela promet des batailles juridiques complexes...


Pour ne pas augmenter l'effet de serre il faut se passer des énergies fossiles.

Pour se passer des énergies fossiles il faut augmenter leur prix.


Quand l'énergie est très chère les gens roulent moins vite, l'avion coûte une fortune...

Et notre hyper consommation, l'hyper gaspillage et le tourisme de masse prennent une claque et l'économie mondialisée déprime et c'est la fin d'une époque utopique qui croit que l'énergie est abondante et pas chère.

Mais, est-on vraiment heureux dans ce monde, ou la liberté se réduit au droit de rouler à 130 et passer des heures dans les embouteillages et soigner ses névroses à coup d'achats compulsifs ?


Si on attend que le prix de l'énergie augmente par sa rareté on passe à plus de 4° de réchauffement, car il y a assez de stock d'énergie fossile pour cela.


On va forcement vers de la décroissance, si on ne veut pas de chaos social, il faut un revenu universel et limiter les écarts de revenu, soit un revenu max.

Comme l’impression que cette affaire de 110 km/h sur autoroute est là pour foutre en l’air tout le reste. J’aimerais bien savoir sa genèse, car comment se fait-il qu’elle se retrouve dans les propositions alors que l’on sait, avec l’expérience des 80 km/h sur route, que c’est un sujet hyper casse-gueule dans la captation de l’opinion, et que l’avenir est à l’électrification des moyens de transport. Du coup, je me demande s’il n’y a pas en arrière plan comme un souhait de, sinon détruire, démontrer que la réflexion citoyenne et le tirage au sort ne sont pas plus performants que les élus et les institutions en place. 

ça rappelle le mode de vote des députés sur les lois Pacte,etc..., en clair de l'énergie perdue, du foutage de g..., on sentait quand même l'embrouille, non?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.