43
Commentaires

Contre les "experts" médiatiques en terrorisme, la parade s'organise

Finie l'impunité ? Depuis les attentats de Bruxelles mardi dernier, les télés et les radios s'arrachent, comme d'habitude, une poignée "d'experts" en terrorisme, aux légitimités parfois douteuses. Mais certains journalistes, légitimités, eux, par leurs enquêtes de terrain, ou leurs entretiens avec des djihadistes, n'hésitent pas à mener la contre-offensive

Derniers commentaires

D'habitude, Nordpresse est un équivalent du Gorafi. Mais fin février, en réplique à un article de Sudpresse intitulé « Le père de Samy Amimour, un des kamikazes du Bataclan, a un commerce à Liège », Nordpresse a publié cet article : « La journaliste Sudpresse qui a écrit ce torchon habite Amay [Vraie info] » (avec dedans l'enregistrement d'un coup de téléphone, attribué à un responsable de Sudpresse, qui demande le retrait de cette information).

D'autre part, les responsables de Nordpresse affirment avoir porté plainte au pénal suite à la une de Sudpresse du 24 février titrée « Invasion de migrants ; la côte belge menacée ! ». Par ailleurs, un millier de plaintes au sujet de cette une ont été déposées auprès du Conseil de déontologie journalistique (CDJ). « C'est énorme, c'est la première fois que nous avons autant de plaintes pour une publication unique », confiait André Linard, secrétaire général du CDJ, à nos confrères de la RTBF, après les 300 premières plaintes.

Coin-coin, avec Le Vif/L'Express et la RTBF
En 2015, plus de six cents intervenants différents, experts du terrorisme ou du djihadisme, se sont relayés dans les journaux télévisés et tranches d'info du soir des principales chaînes, selon un décompte réalisé pour Télérama par l'Ina.

Médailles d'or ex-aequo : Frédéric Encel et Claude Moniquet ; sur la troisième marche du podium : Jean-Charles Brisard.

« Dans l'urgence, la capacité des intervenants à meubler importe plus que leur expertise », justifie un confrère de RTL. « Quand il se passe quelque chose, on appelle, on appelle, on appelle. Et c'est le premier qui décroche qui a gagné », confirme une programmatrice de BFM TV.

Radio et télé font rarement appel aux femmes — une experte pour cinq experts en 2015, selon les chiffres de l'Ina, et aucune dans le top 10.

Coin-coin, avec Télérama
Voici une brochette d'experts tousazimuts, invités quasi permanents d'Yves Calvi Celui qui m'agace le plus en ce moment : Yves Tréhard que l'on voit partout, particulièrement sur I.Télé. Je pense qu'il est sans domicile fixe, qu'il "crèche" dans les studios de télé.
Je vais lire le Coran pour trouver la sourate ousqu'il est question des explosifs.
Alors, je ne vais pas bouder mon plaisir.

Voici un article du Nouvel Obs, où Emmanuel Todd s'exprime:

« Honnêtement, je pense qu’absorber brutalement des millions d’immigrés endogames venus de Syrie, d’Irak et bientôt d’ailleurs – car ce n’est que le début, je pense en effet que l’Arabie Saoudite est aussi en cours d’effondrement –, dans un pays aussi vieilli que l’Allemagne c’est un défi absolument incroyable. L’Allemagne ne pourrait intégrer, contrôler et utiliser efficacement de telles masses de population, à de tels niveaux de différence culturelle et à ce rythme accéléré qu’en se stratifiant et en se durcissant. Le prix à payer serait sa transformation en une société policière ou militarisée.»

http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20160323.OBS7006/exclusif-emmanuel-todd-la-france-n-est-plus-dans-l-histoire.html

Conclusion donc de Todd, si je le comprend bien, l'Allemagne va réussir le tour de force de devenir la Turquie militaire des années 80. Félicitations à eux.
Et peut-être qu'il faudra aussi lui appliquer ce qu'il dit : "Cette vision-là, c’est typiquement celle d’une société âgée qui a des problèmes de prostate."

Ne pas faire la différence entre réfugiés de régions où on participe joyeusement au chaos et "absorber brutalement des millions d'immigrés", ne pas prendre en compte ce qu'est la mobilité au XXIe siècle, que la croissance économique de l'Afrique sub-saharienne est dans les 4% face à notre 1,5% (pourquoi Bolloré investit là-bas ?), qu'elle a baissé en Turquie mais qu'elle était de 8-9 % en 2010-2011, c'est un peu raisonner comme si on était dans les années 60-70.

Et d'ailleurs, un truc à réfléchir avant de proposer de durcir les conditions d'entrée : mettre un frein aux mouvements agit aussi sur les possibilités de retour.
Extrait de cette étude de l'INED : "En somme, les barrières à l’installation en Europe – incarnées au niveau individuel par l’absence de « papiers » – n’encouragent pas les migrants au retour et peuvent même avoir pour effet de les « enfermer » à destination.
La même logique permet d’interpréter le fait que les migrants dont les trajectoires pour arriver en Europe sont complexes, souvent en raison de la fermeture des frontières, ont de moindres probabilités de rentrer dans leur pays d’origine
."

En gros, on met tellement de difficultés au déplacement qu'on pousse les gens à s'accrocher même quand ils sont en échec en Europe.
Dommage, parce que si les mouvements se font pour des raisons pragmatiques, alors les gens iront là où ils ont le plus de chance de construire une vie correcte, et ce n'est pas forcément dans des pays où on a des tribunes comme "Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !".
Dans le genre : Royaume-Uni : ces Polonais qui déchantent. Au moins, avec des frontières ouvertes, les Polonais peuvent repartir sans problème.
80% de la jeunesse Algérienne veut se barrer de son pays. Un tiers de la population a moins de 18 ans.

On peut voir des rapports totalement délirants de l'ONU prônant les "migrations de remplacement" :
http://www.un.org/en/development/desa/population/publications/ageing/replacement-migration.shtml
(500k migrants par an pour l'Allemagne, afin que sa population ne baisse pas! C'est de la folie!)

On peut voir l'application de ces rapports absurdes dans les programmes communs européens, prônant la non-assimilation:
http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=URISERV%3Al14502
(Évidemment, personne ne peut assimiler de si grands volumes quand deja on a échoué totalement sur de petits)

Il faut être sérieux cinq secondes. Aujourd'hui nous baignons dans le monde enchanté de Oui-Oui, mais ce sera un bain de sang quand les gens réaliseront la duperie. Qui souhaite ça au juste?
Moi ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous tenez tellement à venir claquer des genoux ici. Vous avez peur, on commence à avoir compris. Par contre, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous continuez à venir ici pour essayer de faire en sorte que des personnes relativement sereines passent pour folles, alors que c'est clairement vous qui êtes atteint de paranoïa. Non nous ne sommes pas fous, c'est juste vous qui flippez comme la veille de votre déniaisement. Vous en faites pas, ça va bien se passer, vous allez même y prendre plaisir. Faut juste que ce soit bien fait, et que vous vous détendiez un peu. Le seul risque, c'est que vous soyiez crispé, et là ça risque de faire mal. Vous aimez avoir mal?
vous allez même y prendre plaisir. Faut juste que ce soit bien fait, et que vous vous détendiez un peu.

Monsieur William, vous manquez de tenue.

Mais vous avez du style.
Une petite étude qualitative sur des discours de migrants : Politiques migratoires et représentations de l’Europe chez les migrants : violences et ambivalences.

Si on prend les Maliens interviewés, ils ont l'air d'avoir été contaminés par des idées réputées venir de France, celle des Lumières : égale dignité de tous, universalisme, anti-racisme, citoyens du monde.

Comparaison entre eux et vous :

Eux : trouver une perspective d'avenir matériel correct pour eux et leurs familles
Vous : retrouver-conserver une perspective matérielle pour vous et vos semblables

Eux : appel au Droit, revendication de leur honnêteté, recherche d'un Etat de droit qui ne soit pas vérolé par la corruption
Vous : appel au Droit, revendication de votre honnêteté face à la racaille,

Eux : auto-justification par reconstruction historique : dette de l'Europe coloniale, ancêtres morts pour la France, l'état des choses est la faute d'étrangers qui pillent les ressources
Vous : auto-justification par reconstruction historique : France éternelle, race, on ne doit rien à personne, l'état des choses est la faute d'étrangers qui viennent voler le pain des Français

Eux : radicalité, prêts à affronter la "forteresse Europe" et son racisme
Vous : radicalité, prêt à consolider une "forteresse Europe" et affirmer son racisme

En gros, on a d'un côté des Français craignant pour leur avenir et prêts à abandonner les principes des Lumières, à revenir à une pensée ethnico-tribale de blanc-gaulois défendant leur territoire pour conserver leur bien-être, de l'autre, on a des Maliens se cherchant un avenir, qui en appellent aux Droits de l'Homme, à l'égale dignité de tous et confrontent l'Europe à ses contradictions entre prétention humaniste et réalité où les principes sont oubliés à proportion des intérêts très terre à terre en jeu.

Question : l'identité nationale, ce qu'est être-Français, c'est plutôt l'humanisme des Lumières ou la tribalité gauloise à base de vae victis ?
Daesh souhaite que les Francais musulmans et les non musulmans se foutent sur la gueule .
pour "réhabilité" la guerre de religion .
pour ca,il tape sur la laicité qui est ,en grande partie,un garde fous contre les guerre de religion,et il retourne le cerveau (tout petit) de jeunes musulmans désorientés pour faire des carnages et mettre la population à cran.


vous jouez leurs jeu .
Daesh, alias ISIS, est sortie de nul part ? N'est soutenue par personne ? La génération spontanée quoi...
« Il faut d’abord souligner, nous demande Emmanuel Todd dans la partie réservée aux abonnés de son entretien à L'Obs, que, pour la France, la crise des réfugiés est un phénomène idéologique sans substance: tout simplement parce que les réfugiés ne veulent pas venir chez nous. »
saletés de réfugiés. Non seulement ils nous envahissent, mais ils refusent qu'on les accueille.
Il y a un truc qui me laisse toujours dubitatif chez Todd : sa vision historiciste tend à figer les comportements dans une sorte d'essence culturelle des populations. Parler d'endogamie ou d'exogamie, n'a de sens que pour des sociétés à peu près stables, il serait bon de voir ce que ça donne avec des populations en mouvement, en mutation, connectées à la culture mondiale.

Par exemple, dans l'étude indiquée plus haut on a :
"Dans les représentations des jeunes femmes s’ajoute un élément spécifique : l’Europe, et plus spécifiquement la France, comme espace de relations plus égalitaires entre hommes et femmes. Parmi elles, les femmes d’origine rurale, illettrées pour la plupart et se préparant à entrer en France dans le cadre d’une procédure de regroupement familial, mettent l’accent sur les possibilités de construire une plus grande autonomie par l’accès direct aux ressources monétaires, permettant de rompre la dépendance à l’égard du mari et des familles. Les citadines se représentent surtout l’Europe comme lieu de protection légale et d’exercice de droits pour les femmes."

Même des femmes illettrées de milieux ruraux se représentent l'Europe et la France comme une possibilité d'émancipation. Et si il y a bien sûr une sorte d'inertie culturelle faisant que des moeurs se conservent dans le mouvement, il faudrait que Todd argumente avec des données précises avant de considérer que les pratiques endogames d'un pays d'origine seraient un problème particulièrement intéressant à souligner, alors qu'elles pourraient se dissoudre rapidement par "frottement" avec le milieu ambiant (pour garder la métaphore mécaniste...).

Perso, j'aurais plutôt tendance à penser que ces pays sont déjà eux-mêmes confrontés au défi de la mutation des moeurs, que les crispations traduisent notamment un trouble social venu de l'attrait du modèle occidental de l'autonomie individuelle, surtout chez les jeunes. Après tout, notre révolution des moeurs après-guerre a été une révolution de la jeunesse, c'est elle qui a brisé des pratiques sociales rigides même si elles étaient déjà dénoncées au niveau intellectuel.

Petit rappel d'une BD du début du XXe montrant les moeurs dans nos campagnes : la noce de Caddetou où le vieux s'achète une épouse pour pas cher (ça l'emmerde de faire la vaisselle, il voit une voisine, va négocier la dot avec le père, cent écus + un porc, et hop !, c'est emballé).
Et le truc qui vous fait plaisir, c'est quoi ?

Vous commencez vote post par " je ne vais pas bouder mon plaisir" ... ???
Avoir mal, apparemment.
Au pire si personne d'autre n'est dispo ils peuvent toujours inviter Christophe Barbier dont le domaine d'expertise s'étend du point de croix a la physique quantique.
déplacé
du coup c'est quoi la différence entre le bon expert et le mauvais expert?
Tss.. petits joueurs, Nostradamus avait déjà tout prévu.

Copier-coller du premier commentaire d'un pseudo dénommé UltraLucide :
"Ce que je ne parviens pas à comprendre dans le cadre d'une attaque musulmane généralisée contre la rive bord de la Méditerranée, c'est quelle marine leur permettrait de transporter autant de combattants depuis la rive sud, et quelle marine pourrait être un danger contre celles des pays d'Europe du sud ?
(...)
Donc la question centrale demeure: Qui leur fournit l'énorme logistique pour une telle attaque? Ca reste incompréhensible pour le moment.
"

La France, pays de la Raison, où des gens se font une troisième guerre mondiale à base d'"attaque musulmane généralisée" d'après les textes de Nostradamus...
Je crois qu'un tas d'"experts" auront encore longtemps un public disposé à les entendre.
À la télévision les guignols complices de l'oligarchie financière ce n'est pas ça qui manque !
Vous pourriez faire la même chose avec les "experts du complotisme" ?
le pote à Thomsom Caillet c'est aussi un expert ?
La fin du djihadisme pour le premier avril 2016 ?
https://twitter.com/CihanMKDE/status/621202507889512449
Comment et combien sont payés ces "experts" ?
Le problème ce n'est pas celui des experts bidons, c'est celui des journalistes bidons qui font appel à eux....
Les "experts" belges ont au moins le mérite de nous faire rire : François Gemenne
Bon, oui, je sens qu'on va être tous d'accord là-dessus. Mais ça commence à se compter en années, le temps qu'on râle contre l'omniprésence du (très) petit cercle d'experts autorisés à la télé et sur les radios. Et ça ne les empêche aucunement de continuer à pérorer et asséner leurs vérités, en toute quiétude. A chaque domaine, son expert (deux, trois maximum). Et une opinion globalement formaté, puisque privée de voix dissonantes. Cela fait partie de l'uniformisation de l'information, en constante progression. Mêmes journaux, mêmes discours, mêmes orientations...et mêmes erreurs. Et pourtant, la diversité serait un bon antidote contre le complotisme. On rêve d'un média qui n'aurait plus peur d'être différent de ses voisins.
Les experts ... beau sujet, très bien traité dans cet article, merci.

ici ( vidéo de 2 minutes 27) un propos qui n'est pas celui d'un expert, qui est décalé, étonnant ... mais fait peut-être autant ( et aussi bien) réfléchir que les propos d'experts en toc.


Edit, avant de déclencher une polémique de forum : je ne cautionne pas, et l'allégorie sexuelle filée tout au long du monologue n'est pas de mon goût MAIS, comme ces jours-ci je suis très emmerdée professionnellement par Vigipirate, j'avoue que j'ai éclaté de rire, et si quelqu'un d'autre rit aussi ça sera toujours ça.
Autrefois, on avait des voyantes à qui on demandait l'avenir.
Désormais, ce sont des "experts", ça fait tout de suite plus sérieux....
Souvent ces guignols travaillent de loin pour des fournisseurs de l'armée ou la police. Ils ne sont là que pour entretenir la peur.
Merci de cet article qui fait de nous des experts en supposés experts :))

Mais il est vrai que la panoplie des experts est risible et surtout leur analyse sans recul, sans info autre que celles que nous avons et qui risquent à tout moment d'être déclassée à la prochaine actualité.

Néanmoins, l'avis de certains véritables experts comme Gilles De Kerchove enseignant à Louvain la Neuve remet du calme dans toutes ces analyses multi directionnelles qui ajoutent au brouhaha de nos émois celui des explications.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.