158
Commentaires

Conspirations : la bonne longueur de pincettes reste à inventer

Comment naissent les fameuses "théories du complot" ? Il suffit, ces jours-ci, de quelques allers et retours

Derniers commentaires

Berruyer, il a mal compris Daniel ou c'est moi ?
Daniel, vu la réponse que Olivier Berruyer vous a fait, pourquoi ne pas l'inviter sur un plateau @SI et traiter le sujet en profondeur.

Avec en introduction, par exemple, sans vouloir vous macher le travail: toute critique de la politique [s]néo-con américaine[/s] étrange française (pardon) est-elle conspirationiste ? Par quels mécanismes médiatiques la critique est devenue impossible ? Pour quelles raisons ?

Ha, ce serait un bel @SI !
L'investigation légitime pour la plupart des rédactions consiste à envoyer une personne devant le ministère/l'élysée/l'hôpital/le lieu de la catastrophe pour répéter le communiqué de presse du ministère ou du procureur.
Gros micro pare-vent, parapluie et imperméable attestent de la difficulté du métier de journaliste qui travaille pour notre bien.

Pour l'info de la mort de Abbaoud, le Washington Post ne se sent pas engagé par les recommandations du ministère qui voulait faire des analyses ADN ou d'empreintes sur un corps pas mal dégradé avant de crier victoire, ça le regarde. Le gouvernement français a pu communiquer le soir même à ses homologues d'autres pays qu'il était très probable que Abbaoud ait été tué (si on est sûr qu'il était dans l'appart et qu'il n'en est pas sorti vivant... CQFD), ce qu'ils n'étaient pas obligés de répéter au journaliste du Post, sachant ce que lui en ferait vu son métier.

Les journalistes français respectent les consignes du gouvernement quand la course au scoop ne vaut pas de comrpomettre une enquête ou la sécurité, Mediapart a par exemple gardé l'info du téléphone trouvé dan la poubelle pour remonter une piste, et Edwy Plenel annonce qu'il a trouvé des failles de sécurité, mais en bon hacker il les publiera après qu'elles auront été traitées.
L'inconvénent c'est que ceux qui font un boulot de journaliste d'investigation sortent leurs infos juste avant les perroquets, parce que c'est quand même vachement plus facile de s'abonner aux fils d'infos des autres que d'enquêter, et que du coup la notion de scoop revient à être au mieux cité comme source, sachant que le lecteur s'intéresse plus à l'info qu'à la source, et la durée d'exclusivité du scoop est réduite à quelques minutes.

Les lecteurs payent pour financer les journalistes d'investigation, c'est pourquoi on s'abonne à @si ou Mediapart, les chaînes d'infos font payer les annonceurs pour que leurs perroquets répètent les infos ou en inventent au besoin: le faux scoop fait de l'audience aussi, on peut passer une page de pub pour la mort d'un passant et une autre pour le démenti.

Du producteur au consommateur: l'info ça coûte aux uns, ça rapporte aux autres, quand j'étais petit celui qui produit pouvait espérer tirer le fruit de son travail, je n'ai pas trouvé de moralité mais ça m'interpelle.
La réponse de Berruyer : https://www.les-crises.fr/conspirations-un-controle-democratique-des-medias-reste-a-inventer/
Cher Matinaute,

vous semblez mettre en doute les propos de Kerdrel et Squarcini, mais aviez vous remarqué que ces propos avaient déjà été rapporté par Marianne (hebdomadaire complotiste ?) il y a plus d'un an :

http://www.marianne.net/Syrie-le-quai-d-Orsay-et-les-renseignements-a-couteaux-tires_a241864.html

Bref, Kerdrel et Berruyer ne font que découvrir quelque chose déjà assez ancien et surtout, bien antérieur aux attentats commis en France et attribués aux terroristes venus de Syrie.

Pour ma part je mets en doute les propos de Squarcini sur ce point : il présente l'histoire comme si la faute était imputable en totalité à Fabius. Pourtant, c'est bien sous la présidence de son ami Sarkozy qu'ont eu lieu, et la destruction de la Libye avec l'appui de terroristes (présentés déjà comme des "rebelles") et l'assassinat de Kadhafi.

Or la destruction de la Libye, et celle de la Syrie, pour les redécouper sur des bases confessionnelles, font partie d'un seul et même plan, présenté sur la même carte par Robin Wright en septembre 2013... Mais le New York Times est peut-être aussi un organe complotiste.

En bon complotiste que je suis, je soutiens la thèse suivante : sentant que la vérité sur l'origine et les soutiens de l'EI serait de plus en plus difficile à dissimuler, Squarcini a tenté de protéger son camp en chargeant Fabius.

Et cette thèse resurgit à point nommé aujourd'hui : Fabius est gravement malade, c'est le client idéal pour absoudre tous les autres. Y compris celui qui a choisi de garder Puga dans son entourage et qui, très récemment (comprenant enfin la gravité de son erreur ?) a fait un virage à 180° sur la Syrie.
Mais de quel "complotisme" vous parlez ?
Les 2 informations que vous prenez en exemple semblent tout à fait réélles.
La premiére a été confirmée par tout le monde hier.
La seconde est un potentiel scandale d'etat que les médias aux ordres ne reprennent pas pour le moment. Et puis dans quelques mois/années ca sortira discretement à 01h00 sur je ne sais quelle emisison tv pour dédéouaner tout le monde ?
On a l'habitude maintenant. Il ne s'agit pas dans ce cas de complotisme mais des errements d'une démocratie malade, de représentants vénérant l'hybris et d'un systeme médiatique sclérosé. Il faut être aveugle pour ne pas le voir. Vous n'imaginez pas a quel point les théories du complot sont tordues et stupides quand on se ballade sur internet.
La ce sont des INFORMATIONS qui méritent d'être dites, confirmées par d'autres personnes ou par les faits (ou pas).
Et moi qui m'était abonné à ASI pour les deux, trois excellentes émissions où Olivier BERRUYER fut invité ... SNIF

Un complotiste est un gars qui ne crois pas à la version officiel de son gouvernement ou des alliés de ce gouvernement.

Par contre, si vous pensez que l'iran veut faire la bombe atomique, que Poutine a assassiné son opposant ou que l'Irak a des armes de destructions massives, là, c'est bon, vous faites preuve d'esprit critique.

Je ne suis pas un spécialiste mais je vois bien que l'invention de certains concepts permet de manipuler la pensée.

Un bon exemple, DREUZ a inventé le concept de colon palestinien et plutôt que de parler de palestinien, ils remplacent par colon palestinien. Ça fonctionne pas mal, car on imagine toujours le colon comme un agresseur, un envahisseur illégitime.
Cet edito est de mon gout: pour moi c'est souvent cette paroi imperméable qui me préoccupe le plus. On ne sais pas ce qu s'est passé coté attentat, mais la membrane, on la constate, et il faut bien se demander pourquoi elle est là.

D'ailleurs des fois elle a été sur @si aussi... Ça pourrait faire un point de départ.
Dans ce genre d'affaires les JT et surtout les chaines d"info" en ligne font-ils autre chose que de colporter des rumeurs ?

Peut-il en être autrement quand "la priorité au direct" ne laisse la place à aucun temps pour un minimum d'analyse et de discernement ?

Exemple, vu ce matin : un jeune journaliste - "sur le terrain" à Saint-Denis - répond des banalités à son correspondant du studio. Passe un homme, il se retourne et l'interpelle :
- "Vous qui êtes du quartier, avez-vous des informations à me donner ?"
Mardi soir, quand le procureur a annoncé que le belgiki n'était pas dans les personnes arrêtées, les journalistes d'I télé en ont conclu qu'il pouvait être parmi les morts.
Et j'ai pensé que forcément, pour qu'ils se soient montrés aussi perspicaces (pour des journalistes, j'entends), c'était qu'ils avaient des renseignements par ailleurs. Ils savaient déjà qu'il était mort.
Il leur fallait juste une confirmation officielle. Pendant ce temps-là, tous les médias étrangers le divulguaient, mais ici, c'était de la conspiration.

C'est comme ça, l'état d'urgence, mais les journalistes français sont sous l'état d'urgence depuis toujours.

Quant aux services de la DCRI, comment faire confiance aux services secrets syriens pour donner des noms, alors qu'ils sont plus préoccupés de détruire la résistance pro-démocratique que Daech, dont l'existence l'arrange tellement ? Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre, ces choses élémentaires...
Peut-être faudrait-il .lire ceci.
Une fois encore Daniel complètement hors sujet.

En quoi ces deux informations s'apparentent-elles en quoi que ce soit à une quelconque conspiration?

Que le WP dispose d'un "scoop" - ou qu'il révèle ce que d'autres media français avaient peut-être mais n'ont pas voulu divulguer, sur instruction officielle - n'a rien de mystérieux ni de complotiste.
Sachant que de toutes façons Abaaoud fait bien partie des morts de Saint-Denis.

Que d'un autre côté Squarcini révèle que Valls ait refusé la liste des djhadistes français proposée par les services syriens au prétexte débile que "pas question, nous n’échangeons pas d’informations avec un régime tel que la Syrie” n'engage certes que Squarcini lui-même, mais c'est une information à prendre en compte.

Le papier de Berruyer cite les tweets de Malbrunot qui dénonce aussi ce refus systématique de coopération:

L'homme détenteur d'un passeport syrien qui s'est fait exploser au Stade de France était inconnu des services de renseignements français.
Il était passé par la Grèce début octobre, selon les autorités d'Athènes. Est-il connu des services de renseignements syriens?
Impossible de le savoir dans la mesure où nous nous refusons d'entretenir la moindre coopération avec les services syriens.


Que Squarcini dise vrai ou pas, il n'y a rien d'invraisemblable dans ces allégations quand on connaît la doctrine complètement aveugle de l'exécutif français vis-à-vis du régime d'Assad, allant jusqu'à refuser son aide.

Ca fait seulement trois jours que Hollande-Rantaplan a réalisé que Assad n'était pas notre ennemi...

Je ne vois pas ce qu'il a de conspirationniste à constater l'impéritie totale de l'exécutif français dans le dossier Syrien depuis le début:

-refiler des armes à des islamistes soi-disant "modérés", qui les retournent ensuite contre nous
-dire que le front Al-Nosra affilié à AlQaeda "fait du bon boulot" contre Assad
-s'allier avec l'Arabie Saoudite pour leur vendre des armes, alors qu'ils financent massivement le djihadisme et sont les initiateurs de l'expansion de la doctrine wahabbite dans le monde.

Où est le "complot" là dedans?

Juste de consternants guignols et des incapables à la tête de l'exécutif français, qui ont exposé le peuple français à la menace terroriste de façon complètement irresponsable.
Un lien récupéré sur Mediapart.
Avant de comploter, le sage tourne sa langue sept fois dans sa bouche… Tss !!!!!!
Mais c'est trop facile, j'arrive en retard.
" La bêtise est la grande force spirituelle de notre temps" ( Romain Gary) Si grande qu'elle n'a nul besoin de complot pour établir son règne.
L'article du Washington Post n'était pas à ranger dans la rubrique conspiration, mais scoop.
Pour trouver la bonne longueur, il faut être en mesure de la chercher. Je vais partager ici une idée qui m'est passée par la tête.
Je suis surpris qu'on ne parle pas plus, au sujet des évènements des jours derniers, de ce qui s'est passé il y a environ un siècle.

Le pays que l'on appelle "Syrie", qui est déchiré par la guerre civile, est en quelque sorte un enfant de la France.
Ses frontières, tracées au cordeau sur la carte, sont le résultat d'un accord, secret, entre Français et Anglais. Cet accord fut une trahison à l'encontre des arabes qui avaient combattu aux côtés des forces de la Triple Entente contre l'empire Ottoman, en échange de la promesse d'une grande Syrie qui réunirait les Arabes dans une même nation. Au lieu de cela, Sykes et Picot ont joué du couteau et se sont taillés des morceaux du gâteau : Liban, Syrie, Irak, Jordanie.

Rappelez-vous Lawrence d'Arabie .... au-delà de la carte postale romantique et des magnifiques compostion de Maurice Jarre, le film de David Lean évoque aussi en vitesse ce sujet là. Il serait temps de s'y attarder.

D'autant plus que les "kamikazes" (il y aurait aussi beaucoup à dire à propos de l'abus de ce terme dans les bouches de tout le monde) qui sont venus semer la terreur dans Paris justifient leurs actions au nom de l'injustice commise il y a un siècle.

Les injustices sont ce qu'elles sont, des blessures qui si elles ne sont pas reconnues, sèment les graines de la colère et de la vengeance.

Je pense qu'il serait temps que les Français et les Anglais, qui en ce moment semblent si près de se jeter dans les bras d'un patriotisme d'arrière-garde, se renseignent sur les actions de leurs gouvernements respectifs au cours du siècle dernier. Il est temps de prendre conscience de tout cela.

Il serait temps de poser cette question à nos gouvernements : quels sont les accords secrets que vous préparez en ce moment ? Cette question est légitime, puisque nous subissons aujourd'hui les conséquences des actions de nos dirigeants d'il y a cent ans, un accord passé en secret, entre Français et Anglais, sur le dos des Arabes.
Pour ceux qui sont intéressés par un rapide résumé de la situation historique, je recommande cette video
Quel mélange!

C'est bien simpliste de relier la cause à une seule chose. Autant remonter à l'empire Ottoman, pourquoi ce ne serait pas les turcs le problème?

Daech déteste la France parce qu'on les empêche de faire ce qu'ils veulent ( rétablir l'esclavage, décapiter des gens, jeter des homosexuels en haut des tours, enroler des enfants soldats, laver le cerveau de nos jeunes etc...) .
C'est tout le contraire de simpliste : je dis que je pense qu' UNE origine du problème est de la responsabilité du gouvernement français d'il y a un siècle et qu'il serait temps de reconnaître cette responsabilité là. Celle-là, c'est à nous d'en prendre conscience. Bien sûr cela ne résoudra aucun problème, mais cela permettra peut-être de réfléchir correctement à la situation présente. Quand les paquets de merde se mettent à voler dans tous les sens, il est de la plus grande urgence de savoir distinguer ceux qui viennent de l'extérieur de ceux qui nous reviennent comme un boomerang. C'est tout ce que j'essaye de dire.

Le pays "Syrie" est un problème pour la France. Et c'est la France qui a crée ce problème il y a 100 ans.
@ Nikko : Je crois que tu viens de remporter le Bush d'Or de cette discussion...
Des terroristes français et belges originaires du maroc ou d'algérie mais nés en france qui se feraient sauter principalement à cause d'une frontière entre la Syrie et l'Irak décidé en 1920, faut pas déconner.

Ils ont d'autres motivations.

Et si leurs chefs veulent rétablir les frontières, il faut remonter à bien plus que 1920, c'est inextricable. Ca va un moment la repentance.
Comme tu le dis, nous sommes aujourd'hui confrontés à un problème de guerre civile, puisque ce sont des Français qui tuent d'autres Français. Les causes des guerres civiles sont toujours complexes. Il est nécessaire de prendre le temps de les comprendre. Comprendre n'est pas faire acte de repentance, c'est juste un acte de conscience. On parle du "cerveau présumé". On présume qu'il y a un cerveau derrière tout ça, mais on en est pas sûr. On n'est pas certain d'avoir affaire à des gens équipés d'un cerveau.

Et dans le même temps, tous les couillons qui ont été braillé "Je suis Charlie" en janvier et qui sont ensuite retournés à leur train-train quotidien sans comprendre ce qui s'était passé se retrouvent aujourd'hui mort de trouille, sans bien avoir identifié la cause de leurs peurs. Le réflexe du moment, c'est de repousser la cause à l'extérieur : on parle de barbares, de kamikazes, on présume des cerveaux, mais on n'est pas certain ... Le problème vient de chez nous, et c'est un vieux problème qui a été abandonné sur une étagère et dont personne ne s'est occupé tant qu'il était encore temps. 100 ans, à échelle humaine, ça a laissé du temps pour réparer la connerie d'origine, la connerie de Sykes et Picot. Au lieu de ça, on a laissé pourrir le truc, et aujourd'hui il revient nous péter à la gueule.

Je suis d'accord avec toi, les jeunes Français qui ont tués d'autres Français sont sûrement tout aussi inconscients que leurs victimes. Mais leur détermination fait peur aux inconscients d'en face qui n'arrivent pas à se déterminer sur le sens de leurs propres vies.

En revanche, les véritables cerveaux derrière tout ça ont conscience du problème d'origine dont j'essaye de parler. L'état islamique a clairement dit qu'il cherchait à effacer les frontières crées par l'accord secret Sykes-Picot. C'est eux qui le disent. Pas moi.
Ce sont les actes de personnes isolées, et ils s'en prennent à des gens pacifiques en lâche, cela n'a rien avoir avec une guerre civile.
dans le genre réponse à la con ... Tes parents c'est M et Mme Menvusicon et tu t'appelles Gérard ? lol
be strong buddy, don't feed the troll
Quand un mari français frappe sa femme française, et qu'elle en meurt, vous n' appelez pas ça une guerre civile,
n'est-ce pas, Jean-François Lyvinec ? On sera donc d'accord pour dire qu'il ne suffit pas qu'il y ait des morts et qu'ils soient de même nationalité pour qualifier la guerre civile.

Vous, vous trouvez que ce que nous vivons est une guerre civile, sandy vous répond qu'il n'est pas d'accord, avec trois éléments :
- actes isolés ( qu'il oppose, j'imagine à un conflit qui serait généralisé à toute la population)
- qui s'en prennent à des gens pacifiques ( et non des adversaires qui se définissent comme tels )
- en lâches ( par surprise et sans prévenir et non sur un champ de bataille face à des adversaires armés)

Apparemment, vous trouvez ça d'une connerie rare. OK, pourquoi pas ? Mais alors expliquez-nous pourquoi.

Quels éléments dans la situation actuelle vous évoquent des situations de guerre civile ?
"Quand un mari français frappe sa femme française, et qu'elle en meurt, vous n' appelez pas ça une guerre civile,
n'est-ce pas, Jean-François Lyvinec ?"

Salut Bruanne, tu peux m'appeler Jeff si tu veux, pas besoin de formalités à la con.

Merci d'aborder le sujet par cet angle, celui de la guerre au sein des familles.
Il serait temps que les parents comprennent où se situe la fabrique des kamikazes.
Tout le monde a l'air de la placer en Syrie, moi je la place au sein des foyers français.


Je commencerai par noter le procès d'intentions : celles que vous me prêter, et qui ne m'appartiennent pourtant pas. La guerre civile, c'est la guerre entre soi. C'est la guerre entre ceux qui ne sont pas sensés se faire la guerre.

Aussi me permettrai-je de retourner votre remarque ainsi : comment se fait-il que des personnes, un homme et une femme, quelque part en France, peut-être en ce moment même, sont en train de vivre ça, entre eux deux, qui se sont promis pourtant un jour de s'aimer pour le meilleur et pour le pire ? Je prends cet exemple là, je pourrai en prendre des différents, ce qui m'importe c'est la vérité de cet instant là. Comment en arrivent-ils là ?

Vous êtes tous en train de montrer les barbares d'en face sans oser vous pencher sur vos propres crimes, vos propres trahisons ... sous les yeux de vos enfants ... que vous envoyez comme du bétail dans les prisons de l'éducation nationale ... et vous êtes surpris en bout de course ... quand ça vous pête à la gueule ...

Réveillez-vous, vous, les parents inconscients qui fabriquez du terrorisme sous les yeux de vos enfants. Vous leurs montrez les barbares du doigt en disant "sale" et dans le même temps vous leur montrer, par vos ACTES, que vous êtes pire ...

Bref, la fabrique des kamikazes, qu'elle soit en Syrie ou ce soir quelque part en France, va falloir commencer à passer le balai dans vos consciences avant de faire des grandes déclarations à la con, sans rien comprendre à ce qui se passe aujourd'hui.

Il y a cent ans, en l'espace d'un mois, les somnambules n'ont rien vu venir. Ils avaient été coloniser les barbares d'outre-mer et se sentaient civilisés, supérieurs au sauvage.

Ils ont vite découverts qu'ils étaient eux-mêmes les pires barbares.

On vit dans un monde connecté. Les actes isolés, ça relève de la pensée magique. C'est croire qu'on vit dans le vide, que nos actions n'ont pas de conséquences.

C'est mal avoir compris les résultats de la science. Einstein a dit que le temps n'existait pas, c'est juste l'espace en mouvement. Le temps n'existe pas. On le fabrique, chacun à notre sauce. Et pourtant, nos concitoyens passent soit un temps fou à faire des trucs de cons qui leur cassent les couilles, soit un temps fou à faire des trucs de fou qui leur font un bien fou ... ou encore à s'excuser de ne pas avoir le temps ... le temps ? quel temps ? le temps universel ?

Si t'as pas compris ce qu'a dit Einstein y'a 100 ans, va parler à Etienne Klein, il t'expliquera.

Bref, je postule qu'on est entré dans un âge binaire, composé de particules de deux sortes : des kamikazes^n et des kamikazes^-n, celui de la guerre civile mondiale. Les frontières, c'est du passé. La preuve en ce moment.

Vous tous qui déclarez vouloir la paix mais êtes en guerre contre vous-mêmes et vos espoirs déçus ... apprenez déjà à penser, pendant ce temps-là vous ferez moins de conneries.

Je ne prétends pas détenir la vérité universelle, juste la mienne, que j'ai fabriqué moi-même, comme mon temps.
Le temps de réfléchir un peu avant de balancer la première connerie qui te passe par la tête et de faire du rentre dedans à coups de procès d'intentions à la con. Pas de doute on est bien en France !
C'est intéressant de considérer toute guerre, ou tout conflit, comme guerre civile, si c'est parce qu'on considère que tous les humains sont des citoyens du monde.
SI tu l'avais dit au départ au lieu de "nous" traiter de cons, ça m'aurait très certainement donné envie de discuter avec toi
Au fait : si on abat les frontières et qu'on est tous citoyens du monde, il faudra que tu acceptes queje dis sans réfléchir la première connerie qui me passe par la tête et que je fais du rentre-dedans à coups de procès d'intentions à la con juste parce que je suis comme ça, ... et non parce qu'on est en France !

Allez, bon week-end, frère !
"Des terroristes français et belges originaires du maroc ou d'algérie mais nés en france"

en France , la règle officielle de jeu, c'est :
tu nais en France, tu es Français.

tu es français point

t'es français d'origine française, point.

ça suffit.


et c'est à chacun de dire d'où il vient, s'il le souhaite, c'est pas aux autres de le dire à leur place.

va falloir arrêter de trier entre les français d'origine point et les français d'origine trois petits points

ou alors allez tous voter marine, au moins vous aurez le courage de reconnaître qu'en votre for intérieur, vous êtes les pires fascistes qui soient

France, pays d'hypocrites, qui passent leur temps à déclarer des conneries au sujet de la liberté, sans rien y avoir compris, la preuve dans vos foyers, dans vos têtes, vos institutions, et vos kamikazes qui reviennent vous pêter à la gueule.
Breiz Atao ! !
"Breiz Atao ! !"

Merde, merde, et merde, après les conneries françaises, les conneries bretonnes.

Par où on les prend celles-là ? Avec une bolée de cidre et un coup d'Alan Stivell ?
Pour comprendre les bretons faut les connaitres intimement.

Region que j'aime passionement, et peuple de gens intense a l'interieur, et impassible a l'exterieur .

Les bretons homme d'affaire, je suis moins fan . Je prefere le pechou
"Pour comprendre les bretons faut les connaitres intimement. "

ça veut dire quoi ça .... ta connaissance intime du breton est meilleure que la mienne ?

Reprenons :

je m'appelle Lyvinec, ça vient du nord finistère, mais c'est passé par le XIIIème, c'est descendu à la Gare Montparnasse, ça a vécu Paris sous la botte allemande, avant de revenir vers la terre promise, et d'essaimer au 4 coins du monde. Là je te parle de ma famille, pov'con. T'y connais rien, t'es comme les autres. Tu parles de truc dont t'as même pas le droit de parler.

Et comme disait ma grand-mère Louise, qui tenait le bistro place de l'Église,

"Ce genre de choses, pour en parler, faut l'avoir vécu de l'intérieur, maintenant ferme ta gueule"

Le truc de l'intérieur, c'était la botte allemande aussi, celle du boche et du schleu, qu'était là à vouloir réquisitionner son hangar. Ben tu vois la Louise, elle a résisté à sa façon, sans mitraillette, juste en les prenant pour des cons, des gros cons qui débarquent chez toi sans rien comprendre à rien.

Vas-y, sors la moi au grand jour, ta "connaissance" à la con . Comparons, mesurons, et après on pourra dire qui a la plus ... bref tu m'as compris, neuneu ?
Ne te mets pas en colère Jeff, le Gauthier R est comme ça: il sait.
"Ne te mets pas en colère"

Erreur camarade : tu confonds mon rire avec des pleurs. Tout ce que je raconte c'est de l'invention, c'est juste pour me foutre de vos gueules un bon coup et me marrer, m'en payer une bonne tranche de votre connerie ordinnaire.

0101 / 0000

au suivant, équipé d'un cerveau en action (si ça se rencontre par ici), thx
D'où tes 2n à ordinaire.

2n, deux haines...

C'est de la haine ordinaire.

Je ne dis pas à bientôt et ailleurs, tu y es déjà.
"Je ne dis pas à bientôt et ailleurs, tu y es déjà."

merci papi, tu m'en a pondu une succulente.

si t'es près, je t'embarque dans une expérience de pensée ... tu vois de quoi je parle ? einstein, les montres, les p'tits trains, tout ça ... je vais te faire crédit d'un peu d'intelligence, j'suis sympa, j'ten prête un peu, mais attention, si tu en fais mauvais usage ... je te laisse imaginer ...

bref, reprenons

ok, je suis ailleurs. pourquoi pas. après tout, en ce moment, moi, je suis ici, là, ici et maintenant. et vu la couleur du ciel, ce serait plutôt bientard que bientôt ... du coup, si ici et maintenant, c'est bientôt et ailleurs ... toi, t'es où ?

moi je vis dans le monde, le truc dans lequel on baigne ... toutes les particules, tous les trucs qui gigotent dans le ... dans le quoi au fait ? ça gigote dans quoi les particules, d'après toi ? toi qu'es près à venir me démonter à coup de connerie de mouton qui se prend pour un ... ta science du monde, elle en est où ?

au vu des conneries que t'écris ... t'as l'air de vivre dans un monde parallèle au mien, une nouvelle dimension du monde peut-être ? une dimension belge ? une cinquième dimension belge, qui navigue dans le doute perpétuel, en quête de ... en quête de quoi ?

fait attention, parce que les mondes parallèles, nous les matheux, on les attrape à coup de repère, vos petits repaires à la con, là, dans vos petites têtes ... vos petites têtes de ...

on te l'attrape d'un point, on te projette des coordonnées dans toutes les dimensions ... et là... ta fête commence ducon ... ta fête de la science ... quand on va t'appliquer un bon vecteur d'accélération hmmm tu vas le sentir passer le ... la ...

comment on dit déjà ?

ah oui, voila :

le typhon, le vent divin, le kami ... le kami quoi déjà ? le truc qui fait ... j'ose pas le dire en ce moment ... le truc qui fait ... ( ) - | -
C'est quoi la substance?
Des difficultés à finir toutes les phrases...
J'hésite, mais n'étant pas belliqueux...
Je vous laisse.

Quant au belge, ce n'est pas moi.

Je suis du côté de

Se Canto, que canto
Canto pas per you
Canto per ma mio
Qu'ès alen de you.
"Des difficultés à finir toutes les phrases... "

t'es en train de m'attaquer sur le terrain de la maitrise de langue française ... montre un peu ton boulot, ponds en moi une tartine comme la mienne, viens la présenter, et puis si t'as fait un boulot honnête et sincère, on pourra peut-être discuter à armes égales ... C'est quoi la substance? ben vas-y, prouve que t'as un cerveau : réponds à ta question ... montre un peu ce que t'as dans le moteur ... en français ou en anglais, mais pas dans ton vieux patois de merde, merci
Soit jeune homme,

Que ces mots là ne soient pas dits remplis de peur.
Que ces mollahs ne soient pas d'Iran, pli de peur.
Les mots scions-les, découpons-les, tranchons dans le vif, dans
le cuir puis, reconstituons, réassemblons dans l'ordre que l'on
aura choisi et ils se mettront à la botte de nos esprits, fiers
d'avoir été employés, choisis pour en faire des bons mots.
Jeux de mots laids ou beaux aux jarrets tendus sur lignes
d'écriture.
Le mot se caresse dans le sens du poil ou, contre-feignant, tu
t'en lasses avant de l'enlacer plus tard.
Pile poil!
Tu l'oublies où tu veux, tu peux même le ranger sur une étagère
en disant, tout haut pour qu'il entende: " peut-être, qu'un jour, tu
pourras servir!"
Tu verras. Il fera des pieds et des mains, des contorsions, des
ablutions...pour que ton regard de bleu le remarque.
Il se fera doux, petit, mignon pour que tu le cajoles, que tu lui
demandes de ses nouvelles.
Tiens, en un mot, le mot est cabot teint.
Il se maquille de rouge, de noir pour permettre à Stendhal de
nous charmer à Parme.
Il préfère le bleu dont Klein se pare.
Enfin se distrayant il nous la fait bleu comme une orange...
Un train train de mots en gare d'étourneaux.
Et même s'ils sont taquins ce sont des mots coeurs.

GPMarcel- 19.11.2015
J'ai vu que tu étais théâtreux.
Comme moi.
Ton invinctive est surdimensionnée...
Bien à toi
Lou Pec d'Occitanie
Ton invinctive est surdimensionnée...

je sais pas ce que c'est que ton truc ... invinctive connait pas ... invaincu sur le terrain de la penséee, je veux bien, votre petit terrain pour vous branler la tête entre vous ... allez pensez en direct, allez faire vos trolls dans la rue ... enfilez vos costumes .... avec un p'tit coup d'rouge au bout du ...

c'est là qu'on les trie les cons ... avec la machine a cacahuètes ... parce que le con pense plus vite que sa parole, du coup il dit n'importe quoi, du coup, il écoute pas, il comprend rien, il est con ... mais il est prêt à venir te donner des leçons jusque dans ton intérieur ...

y'a un truc qui s'appelle la légitime défense ... elle commence à la porte du cerveau ... travaillez votre art du débat ... bande de moutons ... le mien tu lui sens pê l'odeur de la révolte ...à mes narines ça sent bon

faut savoir ouvrir sa gueule ... l'art du troll, faut pas le laisser aux cons, l'art du troll est un art essentiel ... c'est le karaté philosophique et langagier, celui qui fortifie le cortex

et avec un gros cortex, t'es tjrs mieux face aux gros cons avec leurs p'tits pois dans le ciboulot ...
te fache pas l'ami et apprend à ne pas réagir trop vite ... c'est comme ça qu'on se fait attraper, nous les sensibles. l'art du troll, c'est aussi l'art du vietcong ... se faire passer pour un con ... pour voir venir ce gros con en face ... bien avoir le temps de le voir venir ... de le comprendre ... apprends à connaître ton ennemi, disait l'aut'con !
Venir, cher ami, sur le terrain de la "connerie" serait jouer chez vous.
L'aube y est trop froide.
Je préfère l'aurore aux doigts de fée.
Je vous laisse le terrain.
Vous y êtes à l'aise en compagnie de vous même.

Non, non n'insistez pas, vous dis-je, je ne vous répondrai pas.
Je réponds aux vents qui beuglent la campagne, aux accents qui me chantent les oreilles, " je ne sais plus quand, je ne sais plus où, Maître Yvon soufflait dans son biniou." (Victor Hugo), aux ballons de couleurs qui s'envolent en riant...

Qu'il est doux d'être à regarder la gelée blanche frissonner le rayon venant!
"mais pas dans ton vieux patois de merde, merci"
Vous avez un peu tout gâché, là, Jean-François.
Votre inculture, jeune homme, aurait du vous mettre la puce à l'oreille (dixit Claude Duneton).
Je vous cite, en pinces obligatoires:" mais pas dans ton vieux patois de merde".
L'Occitan est une langue, ne vous en déplaise, l'ami.
Pas un patois.
Vous pouvez reprendre vos études de linguistique.
Pour un téâtreux, j'avoue que ça la "fout" mal.
Je ne vous la ferai pas Mistral pour reprendre vos méthapores venteuses...( " le typhon, le vent divin.." )

C'est ballot.

Se taire, se terre..Miss Terre.
VAINQUEUR : GP !!!!!!!........MARCEL!!!!!!

wwwwwhhhaoaaaai!!! tousensembletousensemble!!
Merci jeanbat, mais ce n'est pas une lutte et cette stérilisation des débats possibles par l'invective ressourcée me désole plus qu'elle ne me réjouit.
Bonne journée.
ben moi je trouve qu'il y a des choses intéressante dans cet échange .

l'une c'est qu'on se croit souvent plus révolutionnaire que l'autre et cet autre nous sert parfois à montrer combien nos biscotos de révolutionnaire sont les plus biscottés .ce qui est totalement absurde puisqu'aucune révolution ne peut se passer de l'autre.bizzarement ,il n'y a pas plus diviseur qu'un "révolutionnaire ".


l'autre c'est qu'on à bien du mal à mettre son égo de coté quand on sent notre forteresse attaquée injustement ;on sait pourtant que toute réplique contenant de la violence,même en gramme,ou meme en philigrame sont autant de pierres qui s'écroulent de notre forteresse et qui serviront de projectile à notre ennemis imaginaire .

Ce que j'ai apprécié dans vos réponse, au dela de votre talent,c'est que face à un flot d'insultes violentes,destiné à "faire mal ",vous avez choisit ,dans une grande proportion de répondre sur la beauté du monde , comme les poèmes de contemplation de Krishnamurti qui s'émerveille du vol d'un oiseau et qui déplore la facon d'éduquer de l'instituteur qui va blâmer l'enfant qui rêvasse en contemplant l'ecureuil sur sa branche ,alors qu'au fond, de ces deux là,c'est probablement l'enfant qui à le plus de choses à apprendre à l'autre.
qu'est ce qui pourrait occuper un esprit vivant après une révolution réussi ?
la contemplation et la création ,à mon avis substitut de qualité supérieur a nos pulsions voraces,posséder,dominer,vaincre.
""mais pas dans ton vieux patois de merde, merci" "

pourtant, mes grands-mères elles y ont eu droit ... dans les écoles de la III ème ... interdit de parler en breton ... et de cracher par terre ...

traduction en langage clair :

ferme ta gueule et soumets-toi

ça me rappelle un truc ça ... le soumis ... le soumis à ... comment on les appelle déjà, ceux qui savent se taire et se soumettre à un ... le truc là ... un bon ... mu ... su .... muzukwa ?

réfléchis avant d'écrire ou mets toi en accord avec ta pensée profonde qui transpire par tous les ... de ta carcasse intellectuelle, tu verras, la première fois ça fait un peu peur et un peu mal ... mais c'est normal ... c'est le poids de toutes les conneries que t'as laissé rentrer dans ta tête sans rien comprendre ... vas lire camus ... apprends auprès d'un maître ... un vrai, un bon ... le grand albert ... vas-y humblement sans tes idées à la con ... prends le temps de l'écouter ... tu verras, il est pas en train de vouloir coloniser ton cerveau, il te présente ses idées à bonne distance ... celle de l'espace de la parole ...celui que vous passez tous votre temps à saloper ... c'est pas vot fot ... c'est la télé, elle vous a rendu con ... elle vous en a mis plein la tronche ... le robinet à merde ... auquel vous vous êtes abreuvés comme des cons ...

moi je rigole, et au fond j'men fous ... ça me détend les axones de venir tapoter ici avec un coin de ma tête ... pendant qu'avec le reste, je fais mon travail, mon effort, mon truc que j'ai choisi de faire ...
un effort personnel qui tend vers qqch de beau ... ça a un nom ça ... tu le connais toi ? vas-y montre moi ce que tu sais ... après on pourra débattre à armes égales ... pas comme à la télé. à la télé c'est pas du débat, c'est le cirque, les jeux, pour tremper ton pain moisi de ... tu fais quoi toi dans ta vie : ce que tu as choisi de faire ? ou ce que les autres ont décidé pour toi ? parce que si tu fais partie de la race des soumis, ici c'est la révolte, qui dit un truc et un seul qui vous horripile : il est temps d'arrêter les conneries ... celles de l'occident ... pas celle de l'humanité

l'humanité c'est un truc génial, c'est la conscience à tous les étages, tous les étages du monde qu'on porte en soi, dans notre boîte secrète.

elle est éclairée à quoi la tienne ? hein ? tu le sais, au moins ? t'en a conscience ? hmm ? ...
Comme l'amour, la haine peut être un puissant stimulant de l'intelligence.
Soumis, Ô grand Maître, jamais je ne pourrai " débattre à armes égales " avec toi, Ô mon doudou, mon caneton.

Mais, pour être Moi, il va falloir que je me débarasse de Toi, mon bon Maître, te tuer symboliquement.

Mais dis-moi, comment tuer le Rien, le néant? Dis le moi Ô Maître!

Tu ne sais pas qui je suis, ce que j'ai fait et fais encore, ce que je crée et de mes doigts et de ma tête.
Tu es une tornade qui remue après force effort le petit grain de sable.
Pour l'Occitan, tu dis quoi?
Rien, ce n'est pas dans ton catalogue.

Tu me cites Camus, toi qui n'as pas besoin de soutien. L'as-tu, seulement compris?
Je te dirai Henri Michaux (le poète Belge) dans l'Art du Désapprendre (Objet d'un de mes mémoires)... "Toute une vie ne suffit pas pour désapprendre ce que naïf, soumis, tu t'es laissé mettre dans la tête - innocent ! - sans songer aux conséquences.".

Tu vois, je te rejoins, et tu ne le savais pas.

Ma langue est policée, peut-être, mon âge (sûrement) mon education ouvrière (je pense) mais le volcan est là.
Tu n'avais pas l'âge du Larzac ni de Fessenheim à sa construction. On aurait pu s'y rencontrer.

" Le plus dur dans l'existence est de devenir ce que l'on est " F.Nietzsche. Vas-y, fonce!

Bien à toi.
La gelée est partie. Je vais dans mon potager discuter avec mes courges.
Macarel, aujourd'hui, je n'en sors pas!
Il y en a partout.
" Le plus dur dans l'existence est de devenir ce que l'on est " F.Nietzsche


quand on arrête de se comparer ,on devient ce que l'on est .
"Votre inculture, jeune homme, aurait du vous mettre la puce à l'oreille"

t'es un grand courageux toi ... derrière ton écran là ... t'es sûr de ton coup là ...

mon inculture ... elle est bien bonne celle là

mon inculture, c'est ma culture que tu prends pour de la connerie, parce que tu as fait comme le reste du troupeau ... t'as cru qu'être intelligent, c'était savoir bien ré pé ter ce qu'on te di sait

t'es trop con, mais bon t'es pas le seul, rasure toi

retourne dans ton troupeau, va brouter ta merde, et le jour où tu veux mesurer ta culture à toi avec ... tu le mesures à quoi, toi, ton degré de culture ? tout seul ou avec l'aide des autres ?

toi il te faut un nounours pour te sentir à l'aise ... on appelle ça comment déjà ... un objet affectif de transition ... un doudou quoi ... t'as le droit, je respecte, j'suis pas comme vous moi ... pour rappel bande de tâches, je suis venu ici avec une première idée, bien écrite et bien présentée ... et je me suis dit ... laisse tomber ... regarde le troupeau ... ils sont prêts à venir cracher leur ...sur ton boulot

jj'm en fous, l'écriture c'est ma détente, c'est mon training cérébral que je fais comme ça, à l'improvisade, au déboté ... mes idées à moi, c'est pas les vieilles conserves toutes pourries comme les tiennes

oh ... et en plus tu lui as donné un nom à ton doudou ? duneton du ne ton c'est joli ça, on dirait un nom de petit canard, comme un petit caneton ca ne ton c'est bien t'as bien répété bravo, bravo, c'est bien mon petit ... tu progresses ... continue ... continue tes premirs pas ...

et pi qd tu sra gd, t'apprendra a penser tout seul, c 1 gd ;; en attendant ... j'attends toujours le cerveau à portée de discussion, le cerveau propre et éclairé ... pour l'instant ça reste le grand ...
le grand qui fait peur ... comment on l'appelle déjà ... le grand
C'est une des raisons pour laquelle j'aime les bretons, il l'ouvre peu, mais quand il l'ouvre c'est cash et sincere .

Pas de pincette en bretagne, on prend la crepe avec ses doigts ;)



t'enerve pas autant sur la betise, tu as la chance te pouvoir de faire une complete avec une bolé et de regarder l'ocean et le granite .
"Votre inculture, jeune homme, aurait du vous mettre la puce à l'oreille"

t'es un grand courageux toi ... derrière ton écran là ... t'es sûr de ton coup là ...

mon inculture ... elle est bien bonne celle là

mon inculture, c'est ma culture que tu prends pour de la connerie, parce que tu as fait comme le reste du troupeau ... t'as cru qu'être intelligent, c'était savoir bien ré pé ter ce qu'on te di sait

t'es trop con, mais bon t'es pas le seul, rasure toi

retourne dans ton troupeau, va brouter ta merde, et le jour où tu veux mesurer ta culture à toi avec ... tu le mesures à quoi, toi, ton degré de culture ? tout seul ou avec l'aide des autres ?

toi il te faut un nounours pour te sentir à l'aise ... on appelle ça comment déjà ... un objet affectif de transition ... un doudou quoi ... t'as le droit, je respecte, j'suis pas comme vous moi ... pour rappel bande de tâches, je suis venu ici avec une première idée, bien écrite et bien présentée ... et je me suis dit ... laisse tomber ... regarde le troupeau ... ils sont prêts à venir cracher leur ...sur ton boulot


jj'm en fous, l'écriture c'est ma détente, c'est mon training cérébral que je fais comme ça, à l'improvisade, au déboté ... mes idées à moi, c'est pas les vieilles conserves toutes pourries comme les tiennes ... et surtout je me les mets à bonne distance ... vous pensez faire mal en venant chier dessus ... je vous retourne le miroir ... et j'essaye de vous montrer à vous-même ... ce que vous refuser absolument de voir ... vous avez raison, c'est pas joli joli tout ça ... ça sent mauvais les consciences qui transpire ... c'est à ça que je vous attrape .... à vos propres pièges que vous continuez à me balancer à la gueule ... merci, c'est mon carburant, vos conneries ... plus vous m'en collez, plus je ris, et plus je prends mon pied, un pied terrible... et inquiétant à la fois.

JE SUIS ALARMÉ PAR L'ÉTAT DU DÉBAT DÉMOCRATIQUE ICI ET MAINTENANT

aujourd'hui en france, à l'heure actuelle, à l'insant t : je suis en train d'en faire un manuel de survie, vos tartines de conneries avec mes réponses à moi, honêtes et sincères, que je m'apprette à aller distribuer aux gens comme moi, les gens sensibles qui savent comment faire, par-eux même, sans l'aide des cons ... l'art de la langue française, c'est pas répéter les conneries de l'autre con ... ça sert à charcuter ... charcuter la connerie à coup de langue française ... je vais aller leur apprendre ça dans les cités ... je verrai bien après tout ... pê ke j'me frai rammasser ... j'en sais rien ...

MAIS IL Y A UNE CHOSE DE CERTAINE : J'Y TROUVERAI PLUS D'HONNÊTÉ INTELLECTUELLE, LA SEULE QUI COMPTE, LES DEUX ENSEMBLE

parce que l'un sans l'autre ... ça donne vous ... sérieusement de chez sérieusement, vous me faîtes tous gerber au fond de moi même, et je vous le rends bien, votre caca intellectuel, dans un joli petit bocal, avec une belle étiquette, signé lyvinec

(je me planque pas moi, va voir ma page phassebouque, tu pourra me trouver en vrai ... dans le monde, le seul l'unique ...et venir faire ton courageux au seuil de mon jardin philosophique, .. au seuil de mon école de la vie ... et pi la on verra bien )



oh ... et en plus tu lui as donné un nom à ton doudou ? duneton du ne ton c'est joli ça, on dirait un nom de petit canard, comme un petit caneton ca ne ton c'est bien t'as bien répété bravo, bravo, c'est bien mon petit ... tu progresses ... continue ... continue tes premiers pas ...

et pi qd tu sra gd, t'apprendra a penser tout seul, c 1 gd ;; en attendant ... j'attends toujours le cerveau à portée de discussion, le cerveau propre et éclairé ... pour l'instant ça reste le grand ...
le grand qui fait peur ... comment on l'appelle déjà ... le grand
"je suis venu ici avec une première idée, bien écrite et bien présentée .."
Si je vous ai bien lu, votre idée était de lancer ici un débat sur le dépeçage du Moyen-Orient entrepris par le Royaume-Uni et la France au lendemain de la première guerre mondiale. J'en ai parlé ici, , ou là encore. Sans vraiment d'écho. Pas la peine d'en faire un prétexte pour engueuler tout le monde
Lyvinec quoi?
Lyvinec mon cul!...
Putain, enfin un beau troll de mon cul... Comme on l'attendait plus sur les faux rhums d'ici...
Avec les trois petits points...
Façon Louis-Ferdinand...
La haine qui bave, comme le Destouches-pipi, qui matait les gamines a Lucette en se branlant, mais le génie en moins...
Avec son jardin filo sur facebook...
Ah putain, il est trop beau celui-là!...
Et il est alarmé du débat démocratique ici et maintenant !
En MAJUSCULES, il est alarmé le con...
Et ici et maintenant!...
Comme avant...
comme au bon vieux temps ...
qui sent le vieux pipi de vieux tout moisi !...
avec les trois petits points ...
Putain, camarade Lyvitruc, tu m'auras fait poiler.
Merci.

Maintenant si t'avais été un peu moins con et prétence, t'aurais pu t'abstenir de faire chier le GP: ses courges contiennent probablement plus de belle cervelle que ta vacuité de charcucouille de mes deux tiers qui veut faire des petits à langue française.

Allez, kenavo et va mourir.
En toute inamitié.
haïssons les uns les autres! pour la victoire finale !!
non ca veut dire :

pour comprendre les breton il faut les connaitres intimement ,

c'est ce que m'evoque le breton et mon plaisir de le dire , je ne compte pas en faire une theorie mathematique .

La raison intime pourquoi je le dit, ca par contre cela restera privé, et cela n'a rien a voire avec toi .

Toute ton histoire de mise en concurence, c'est toi qui le voit , pas moi qui le dit .
"Toute ton histoire de mise en concurence, c'est toi qui le voit , pas moi qui le dit ."

"c'est toi qui le voit , pas moi qui le dit"

qui voit quoi ? qui dit pas quoi ? le mot que t'as dans la tête, l'image que tu t'es faite dans ton cortex ? ou les trois petits points de ponctuation avec lesquels je t'ai attrapé, ... (je te laisse compléter tout seul)

Bref, reprenons : tu mets le doigt sur un problème fondamental du monde contemporain : ce qu'il faut comparer, ce ne sont pas les trucs à la con après lesquels vous courez pour compenser vos complexes qui vous tritouillent le slip ... ou les objets du complexe en question ... mais les idées. ça s'appelle penser, philosopher, apprendre à s'échanger des idées, pour commencer à moins faire les cons tous ensemble ... pour de bon ... maintenant ... réveille-toi de ton sommeil ... ou retourne faire le con avec les autres, je m'en tape. Après tout, si t'es près à foutre des bits entre mes points, ... bref t'auras compris

Et pis, bon, pour l'histoire de la concurrence, on en discutera un peu mieux une autre fois, à tête reposée, quand t'auras sorti les crasses qui t'embrouillent ton cerveau ... allez, va me nettoyer ça p'tit salopiau

rappel pour les inconscients : DONT FEED THE TROLL
c'est toi qui y vois une mise en concurrence , ou qui y voit un desire de contradiction.

J'aime juste la bretagne et les bretons chef ,t'excite pas autant . tu es ecorché vif toi .

Coooool raoul , met en panne yann
A l'aise Blaise
Lentement Armand
Facile Emile
Ralentit Henri
Pépère Herbert
Vazimou Doudou
...
t'es en train d'essayer de m'hiptoniser en différé toi ... ça c'est un truc qui trotte dans ta tête à toi depuis combien de temps exactement ... le 25/11/2015 à 9h53 dites donc ... ça alors ... t'as du bien t'endormir avec ça


Sinon, si un de ces messieurs dames de paris voulait bien se sortir un pouce du cou ( les portuguais me comprendront) il s'est passé un sacré scandale à plescop ... on a essayé de mettre un clown au placard, en période de fêtes messieurs dames ... y'a des méchants qu'ont débarqué dans le sanctuaire des ancêtres et qui l'ont saccagé comme des barbares : 5 gendarmes de grand-champ, un docteur de plescop, un adjoint municipal et une ... je vais même pas dire ce que je pense d'elle, je vous laisse imaginer


et pour rappel, quand lyvinec vient ici, c'est pour se détendre, dans la vie il fait un travail admirable dans son foyer : il s'occupe de sa mamam qui a un problème de console au lieu de l'avoir envoyé à l'abattoir comme vous faites tous ou presque ... laisser les p'tits vieux vivre en paix, je répète

VIVRE EN PAIX

et je fais exprès de répéter ça, parce que c'est pas ce que vous êtes en train de vous dire en ce moment

vous les petits vieux vous les ...vous savez bien ce que vous en faites de vos petis vieux à vous


vous en avez tellement peur que vous les envoyer au placard ... comme son fils qui s'occupe d'elle ... lyvinec on l'a accusé à tort il a été victime d'un sale préjugé à la con ... victime d'un docteur schizophrène et de 5 messieurs des forces de l'ordre qui se sont assis sur l'article 5 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen


article 5 : pour rappel

vous vous en rappelez vous ?

de cet article là ?

moi je leur ai rappelé, c'était facile il était affiché à la porte



une très belle expérience du niveau de connerie de la france contemporaine, celle de maintenant, l'actuelle, la réélle, celle des trucs qui se passent sous vos yeux ou pas comme je dis a plescop on nous maltraite dans l'indifférence générale je veux bien un peu de protection urbaine la vie dans les campagnes pfff faut se les farcir les incultes et les barbares qui habitent le coin

merci
Il y aurait moins de complotisme s'il y avait un peu plus de transparence sur certains sujets :

11-Septembre: Un document de 28 pages évoque un financement de l'Arabie Saoudite
Est complotiste toute personne dont l'avis diffère du bruit qu'on entend tous les jours, minute après minute, dans les médias dominants qui sont bien plus à la botte que ne l’était l'ORTF.
La phrase importante est ici : "Ce qui crée les théories du complot, c'est [...] l'incapacité [des médias] à s'emparer [des sujets délicats, complexes] avec des pincettes de la bonne longueur, pour les présenter [...] mais qui permette au moins de les faire entrer dans le champ de l'investigation légitime"

En effet : est complotiste ce dont les médias autorisés ne parlent pas.

Le problème c'est que d'en parler ou pas n'est pas un bon critère pour définir la pertinence du propos. Car les médias sont soumis à des pressions diverses (par le pouvoir économique ou politique, par des phénomènes de classe, etc.), qui font que certains sujets sont tabous ou tus et d'autres non. Certains sujets dérangent le pouvoir qui se base sur un paquet de non-dits implicites. Ces non-dits sont souvent basés sur de bonnes choses : nos valeurs de base du vivre ensemble. Mais en fait, une bonne partie des implicites, s'ils étaient mis au grand jour, explicités, montreraient leur vrai visage, et par la même décrédibiliseraient le pouvoir, qui serait de plus en plus remis en cause. C'est le cas typique pour le libéralisme économique. Il est par avance accepté, et est pris comme point de départ de nombreux arguments (la croissance, le chômage, les assistés, etc.)

En fait, pour en revenir au complotisme, on présume généralement que dans la diversité des médias (officiels), et dans notre belle et exemplaire démocratie, tous les points de vue non "farfelus" ont le droit de parole. Autrement dit, logiquement ce dont on ne parle pas est farfelu. Ou encore: est complotiste ce dont les médias autorisés ne parlent pas (bis repetita), SI et seulement si les médias font leur boulot correctement.

La réalité c'est que les prémisses de cette déduction logique sont fausses : les médias ne sont pas si diversifiés (grands groupes financiers), la démocratie est loin d'être parfaite (représentativité mon cul), et les journalistes qui autorisent ou pas certains sujets font partie d'une classe particulière, dépendante à la fois de la sphère intellectuelle, mais aussi des sphères du pouvoir. Les éditorialistes qui dictent le traitement de l'info (l'Autorité journalistique) font tous partie de la classe dirigeante, en fait. Ils n'ont donc pas intérêt à soulever des points qui le remettraient eux-même en cause.


Pour le montrer, on peut observer qu'il y a des complots "officiels" (par exemple : Poutine veut envahir la Crimée, donc il complote pour le référendum), donc autorisés, donc hors du statut de "théorie complotiste".

Tout ceci montre le mensonge et la manipulation qui se cache derrière l'accusation de "complotisme" : certains complots sont des complots autorisés, donc non-complotistes et d'autres sont des complots "complotistes", c'est-à-dire hors du champs de ce qui est autorisé a être évoqué par les médias. Vous suivez ?


En outre, la bonne longueur des pincettes, c'est l'intelligence et les moyens. Si nous étions suffisamment intelligents, nous pourrions peser toutes les hypothèses, et si les journalistes avaient les moyens, ils pourraient vérifier chaque hypothèse, et ainsi faire la part des choses. mais cela demande du temps, des moyens et de l'intelligence. Choses de plus en plus rares chez nos journalistes aujourd'hui, alors que les informations vont de plus en plus vite et que notre analyse du monde devient de plus en plus complexe...
Ça me gonfle d'entendre parler du " cerveau ".

Qu'on dise commanditaire, organisateur, ok, mais cerveau, non.
C'est pas ça un cerveau.
Il fait donner la garde et l'arrière garde, le Sarkozy... Si je ne me trompe pas ,Squarcini est un de ses copains. Soyons sûrs que demain, il aura trouvé autre chose.
Sur ce sur ce sujet de Squarcini, vous citez UN post du blog de Berruyer... mais deux ou trois autres, recoupant de près ou de loin cette déclaration sont également en ligne sur "Les-crises"... pourquoi n'en par parler ? Un article du Monde, par exemple, confirme effectivement qu'au grand dam des services secrets français, l'exécutif refuse tout échange d'info avec les services secrets syriens depuis des années, ce qui complique la tâche de la DCRI. Squarcini était déjà dans le viseur de cette enquête du Monde d'ailleurs...
On trouve aussi une interview du directeur du Centre français de recherche sur le renseignement, Eric Dénécé, pour El Watan, qui donne des éléments "toile de fond" intéressants.
Enfin on trouve un papier de Francetvinfo.fr... en voici un tout petit extrait :
"En octobre 2014, le journal Le Monde faisait état d’une situation tendue entre le ministère des Affaires étrangères et les services de renseignement français. Car tandis que l’Allemagne reprend le dialogue, la France, elle, continue de se montrer intraitable. Tant et si bien que les services français ont tout de même tenté de rétablir discrètement le contact avec les autorités syriennes, provoquant la colère du Quai d’Orsay. Déjà, fin 2013, Bernard Squarcini, directeur central du renseignement intérieur de 2008 à 2012, pointait du doigt le manque de communication avec le régime, comme le rappelle le journal Marianne : “Comment arrêter les jihadistes français qui partent en Syrie s’il n’y a plus de contacts, plus de négociations ?“
Malbruno dit également la même chose...
Bref, ce que semble avoir déclaré Squarcini à VA n'est qu'une précision supplémentaire, semble-t-il, à ce qu'il ne cesse de déclarer à la presse depuis un an ou deux. Il n'y a pas de réel scoop de VA, en revanche, réclamer ici des "recoupements" ou confirmations aujourd'hui avec tant et tant d'info sérieuses d'ores et déjà recoupées et anciennes et avérées, ça c'est étrange...
Pas tout à fait dans le sujet, mais un petit peu quand même.
Et c'est la première fois que je retrouve exactement mon sentiment dans un texte publié :

Trop facile de pleurer sur les nôtres en crachant sur les autres avec l’élégance de l’indifférence !!!

Je me souviens...

Lorsque je disais, il y a quelques années, que l’on avait fait un génocide dans la ville de Syrte, en Libye, on m’a rit au nez. On m’a dit : Ne touche pas à Sarkozy. Lorsque je parlais des Libyennes et des Libyens assassinés, je ne rencontrais que de l’indifférence.

Puis, plus tard, j’ai dit aussi qu’en Syrie, nous avions commis une myriade de crimes en finançant des djiadistes pour servir nos intérêts géopolitiques et notre servilité aux EU et à l’Otan. Et alors là, miracle, enfin presque, j’ai entendu des gens critiquer ce gouvernement actuel. Mais hélas, Hollande n’était pas vilipendé pas pour ses crimes en Syrie et sa soumission à l’Otan. Hollande était critiqué par apport à notre pouvoir d’achat, nos problèmes de retraites, etc... Bla bla bla ! Notre petit nombril !!! Ah, notre putain de nombril !

Pareil lorsque j’ai parlé du plus grand camps de concentration au monde, dans ce qu’il reste de la Palestine. Parce que critiquer Israël et son apartheid, et les crimes du Mossad de par le monde, c’est être forcément antisémite. Et pareil pour l’Afghanistan, et l’Irak, etc, etc...

Alors, alors, depuis des années, je dis et je répète qu’à force de jouer avec le feu, on va finir par devoir payer un peu. Payer beaucoup. Payer tout court. Moi, je suis scandalisé par l’indifférence des français quant à la barbarie dont nous sommes les complices par soumission. Car le mouton, touché en plein cœur de Paris y va de sa petite larme ! Oh, vous avez vu les attentats ? 100, 200 morts peut-être, c’est horrible !

- Oui, c’est horrible ! C’est terrible ! Mais tellement en de ça de ce que nous avons commis, nous, par ailleurs !

Il serait temps peut-être de se repentir un peu... de nos crimes à nous ! Car finalement, qui sont les terroristes ? C’est nous dans les chiffres ! Comparé avec ce que nous avons fait, cet attentat n’est que peccadille. Car bien pire pourrait nous arriver, hélas ! Par simple retour d’un boomerang déjà lancé !!!

Trop facile de pleurer sur les nôtres en crachant sur les autres avec l’élégance de l’indifférence !!!

Sans balayer devant notre porte !

Je déplore, ô combien, ces attentats ! Et bien sûr, scandalisés, horripilés, dégoutés, nous pouvons pleurer tous nos morts. A condition de verser des larmes pour chaque crime commis en ce monde. Avant même de parler de Paix !
Après la "médecine de guerre", les "médias en période de guerre". Il est impossible d'avoir une information fiable puisque la communication fait partie intégrante "du combat" que mènent les différents camps.
Comme chaque dépêche circule en "copié-collé" on se retrouve avec un joyeux bordel, un mélange de "titres sensationnalistes", d'autocensure assumée et de photos / vidéos plus proches du selfie que du photo-journalisme.
Une théorie du complot, c'est ça:
http://stopmensonges.com/letat-islamique-construit-le-grand-israel/
Mouais...
L'info secrète du Washington Post est évoquée en Une de Libé...
Y. de Kerdrel a vendu son scoop dans l'Instant M de France inter hier

Que la presse radio prenne quelques précautions avant de relayer les infos d'un journal étranger ne me parait pas déraisonnable.
Que la presse radio prenne quelques distances avec les annonces de scoop d'un journal d'extrême-droite, cela ne me dérange pas.
Sauterait-elle sur ces "scoops" que cette chronique matinaute aurait peut-être conclu à son caratère moutonnier.

J'ai le sentiment un peu désagréable que face à ces théoriesducomplot qui, pour une fois, n'arrivent pas aussi vite que d'habitude, certains journalistes s'impatienteraient presque. Afin de lancer leurs débats sur la complotogie. Hum. Cela dit, avec lamortoupas d'A. Abaaoud, je ne me fais pas trop d'illusion, ça ne trainera pas.
Ma radio , c'est France inter. Sauf que , ce matin, j'ai coupé le flot pour éviter la Le Pen...Hier aussi, d'ailleurs, pour éviter l'Hortefeux. Peut-être, à ce moment là, Cohen a-t-il fait son travail...en démontant un ou deux trucs. Mais je n'y crois guère.
Ceci dit, il semblerait que la plus douée pour les infos bidon soit BFM tv.
Bonjour
Lors de sa soirée de mardi, Mediapart a indiqué qu'il avait en sa possession des informations importantes concernant de probables défaillances des renseignements mais qu'il avait jugé (en accord avec les "autorités") qu'il n'était pas opportun de les révéler actuellement. E. Plenel a pourtant indiqué que ce serait le cas dés que cela serait possible. A suivre…
Samuel Laurent, des décodeurs du Monde.fr, explique de manière convaincante que sur de l'info "à chaud", la presse étrangère n'est pas une garantie de fiabilité. Reuters a sorti hier une dépêche affirmant que le groupe appréhendé hier à St Denis projettait d'attaquer la Défense, information démentie plus tard dans la journée.
Comment naissent les fameuses "théories du complot" ?

Non!!!
Ce titre n'est pas bon. Il n'est pas question de complot dans les fausses nouvelles qu'on a pu lire dans la presse.
La vraie question est : "Comment naissent les rumeurs ?"
Il ne faut pas confondre rumeurs et conspirations.
mais alors...à qui se fier ?
" Le Figaro a publié lundi soir un témoignage aussi édifiant que surréaliste : à 19 h 35, alors qu'il boit un verre à l'extérieur d'un restaurant à trois minutes du Bataclan, un témoin voit arriver une Polo noire immatriculée en Belgique. "On aurait cru des morts-vivants." À21 h 30, quand il quitte le restaurant, les quatre hommes sont toujours là. À21 h 40, apprenant les explosions au Stade de France, il tente de joindre la police par téléphone "80 fois au minimum". Mais en vain. Quelques minutes avant le début de l'attaque."
Silence et pourtant si ce témoignage, qui n'a pas été repris par les médias, est juste, on est en droit de se poser quelques questions.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.