14
Commentaires

Comment TF1 a obtenu son autorisation d'émettre jusqu'en 2023

TF1 peut trembler face au CSA : son autorisation d'émettre pourrait être remise en cause... en 2023 ! Quelle menace ! On comprend mieux pourquoi TF1 contourne les règles du CSA en toute sérénité. Mais comment la chaîne a-t-elle réussi ce tour de force ? Lorsque la Une a été privatisée en 1987, l'opérateur n'avait reçu qu'une autorisation d'émettre pour dix ans. A l'issue de cette période, le Conseil supérieur de l'audiovisuel était censé organiser un nouvel appel à candidatures.

Derniers commentaires

Et M6, comment fonctionnent-ils??
A noter que c'est le sujet du prochain fillm de Pierre Carles Fin de concession.
Bouygues est l'ami du président,lequel président n'est pas un ami de la culture,c'est connu.....Que TF1 abêtisse le peuple l'arrange plutôt.Plus facile de faire prendre des vessies pour des lanternes,de raconter des bobards à des gens anesthésiés par ce genre de gavage. La droite aime TF1 qui le lui rend bien. Donc la droite fait en sorte que l'histoire d'amour continue.
ha les vilains magouilleurs menteurs!
Quand on se rappelle le traitement par TF1 de la période électorale de 2002, on se dit que Jospin a eu raison de la ménager !

Décidemment, c'était peut-être un bon gestionnaire, mais avec le sens politique d'un boy-scout.
Il me viendrait presque des envies de violence devant tant de cynisme.

La connivence de la droite, le laxisme de la gauche...
Je m'étonne que vous ne parliez pas plus des personnalités et du mode de nomination : le CSA aujourd'hui ce sont 9 conseillers nommés par l'UMP. Je reprends ci-dessous ce que j'avais déjà posté sur l'autre forum dédié, qui fait à présent pas mal doublon, même si ici l'ajout du silence du PS sur la question est très intéressant. Pour ce que j'en sais, ils ont été très peu féroces au moment de l'instauration de la CNCL et de la cession de TF1 à Bouygues (cession arrangée comme ce n'est pas permis, il suffit de voir les œillades échangées entre Francis Bouygues, Tapie, et les conseillers), car eux-mêmes avaient tenté de faire la même chose avant. La HACA créée en 1982 avait voulu lutter contre NRJ en 1984, mais Fabius pensait que NRJ était une radio "de gauche", et qu'il fallait la laisser continuer à émettre illégalement sur des fréquences délivrées à d'autres radios, même si elle grignotait jusqu'à France Inter et France Culture, et il a essayé de mettre la HACA au pas. Mitterrand ayant créé la Cinq, donnée à Berlusconi qu'il pensait également "de gauche" pour s'assurer d'avoir une télévision "amie" avant la défaite pressentie aux législatives. Le PS ne pouvait donc alors pas critiquer ce qu'a fait la droite, pourtant bien plus massif et dangereux...
En fait, le PS a perdu par stupidité en 84-86 sur le plan de l'audiovisuel, puis par peur, manque de courage et de technique, en 1999-2002.


Les nominations les plus choquantes ont bien sûr été celles au poste de président du CSA, notamment pour les deux derniers, nommés par Chirac :

- Dominique Baudis, député-maire UMP de Toulouse, trempant dans pas mal "d'affaires" locales, qui a cherché un poste bien payé et où on a le temps de faire autre chose, après avoir perdu son poste électif, et en attendant de gagner la députation européenne UMP. Je ne m'étendrai pas sur ce monsieur assez connu, Acrimed en parle bien.

- Michel Boyon, directeur de cabinet de Léotard en 1986, il a largement rédigé la loi Léotard qui, entre autres, privatisait TF1, et on sait qu'il a eu un rôle très important en coulisses pour confier TF1 à Bouygues au nom du "mieux-disant culturel" et non à Hachette ; il a ensuite été directeur de cabinet de Raffarin de 2003 à 2005 après que celui-ci l'a chargé d'une mission sur la TNT de 2000 à 2003. Il est président du CSA depuis 2007.

L'homme qui a donc vendu TF1 à Francis Bouygues pour une valeur inférieure aux estimations et contre beaucoup d'avis, qui a participé à la rédaction de la charte, ferme les yeux sur le non-respect total de celle-ci. Étonnant, non ? L'homme qui a aussi favorisé la mainmise des grands groupes d'industrie des médias sur la TNT serait aujourd'hui chargé d'ouvrir plus largement celle-ci ? Le magazine L'Histoire avait lancé, avec des chercheurs et hommes de médias, l'idée d'émettre 4h/jour sur un canal partagé avec une chaîne pour enfants ; leur projet, pourtant très solide, n'a pas été retenu. La chaîne Histoire, dirigée par Patrick Buisson, de moins bonne qualité scientifique, peu originale, a facilement trouvé son propre canal. Elle est détenue à 100% par TF1.

Le grand scandale du CSA à mes yeux, plus encore que le silence coupable à l'égard de TF1, est ce qu'il a fait à propos de la TNT, des chaînes et radios associatives ou à but non lucratif... le CSA de droite depuis 10 ans a tout fait pour étouffer le pluralisme médiatique, accordant les canaux TNT aux grands groupes préexistant. Ce qui a donné une vidéo assez célèbre diffusée par Zalea TV : aux chiottes le CSA !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.