24
Commentaires

Comment s'est organisée la "descente" tchétchène à Dijon

Une grosse centaine de personnes d'origine tchétchène ont convergé vers Dijon, vendredi 12 juin. Objectif : venger l'un des leurs, un adolescent passé à tabac deux jours plus tôt. Les images spectaculaires de cette "descente" ont fasciné la presse et les réseaux sociaux. Comment cette communauté revendiquée a-t-elle pu mobiliser autant de monde en si peu de temps ? Éléments de réponse avec un participant.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour l'article.

 

"Dès le premier jour je suis allé parler aux policiers, je leur ai dit que je me portais garant du fait qu'il n'y aurait pas de violence envers eux, qu'on se mettrait même devant eux s'ils étaient en danger" 


J'ai (...)

vu de loin ca ressemble a du communautarisme ......  auquel on peut reconnaître parfois certains mérites mais la c'est l'illustration du pire : Ils écoutent "les grands" et sont suffisamment sympathiques pour avertir la police de ne pas se mêler(...)

Bon : "on règle nos comptes entre nous, mais attention, on prévient la police qu'on se limitera au strict nécessaire, on ne cassera rien autour, et ensuite, chacun rentre chez soi, affaire réglée". Si ce genre de théorie se généralise, voilà qui nous(...)

Derniers commentaires

Mais du coup je ne comprends pas bien.
Qui sont les gens qui sont sortis avec des armes à feu ?
Qui a "repoussé/fait peur à la police" ? (comme on lit un peu partout, y compris sur des sites comme là bas si j'y suis)
Qui s'en ai pris au bar à chicha, puisque visiblement ce n'était pas les tchétchènes non plus, qui s'était déjà fait justice tout seul.
Et au final, pourquoi on parle des tchétchènes, vu qu'apparemment ils sont anecdotiques, dans les exactions et flambées qu'on a vu jusque là ?
Bref, clairement, j'ai pas compris ce qui s'est passé là bas, lol.


Est-ce qu'on pourrait éviter d'employer ce terme de "communauté" dans ce genre de cas ? 

Car qui dit "communauté" dit "communautaire", dit "communautarisme".  Avec toute l'argumentation qui va avec, ou les stéréotypes.

Merci pour ce reportage; beh voila un léger retard d'arrivée de la police qui est tout bon pour Macron ! ...ce qui sera "bon" pour LaMarine ds deux ans est "bon" pr Macron aujourd'hui ^_^

Un paquet de questions demeurent.

Déjà se faire justice soi-même, ce serait normal seulement si et seulement si on ne s'attaque qu'aux coupables, que sur le lieu incriminé, et qu'on ne touche pas à la police? 

Ensuite pourquoi rester 3 jours sur place?

Pourquoi il faut attendre 4 jours, une fois que tout le monde est parti, pour voir des renforts de police arriver? Même en faisant de l'auto stop ça aurait été plus rapide!

Est-ce de façon délibérée que les responsables de l'ordre républicain ont attendu que des jeunes du quartier se sentent responsables à faire la police eux-même? Fallait-il attendre des vidéos "plaisantes" de "guérilla urbaine" en boucle ensuite à la télé pour motiver à faire venir du renfort?

Et ces gugus sortant l'artillerie lourde une fois la police tchéchène partie, et la fdo pas encore arrivée, ils sortent d'où?



"Quand on s'attaque physiquement à notre communauté, c'est normal que des gens se mobilisent."  

Ils auraient pu se mobiliser pour qu'il y ait une enquête sérieuse.

Personnellement si je me fais agresser, quelle sera la communauté vers laquelle je me tournerais ?

Peut-être les démocrates , laïques et républicains. Va savoir.

En dehors de la situation que je trouve terrible à tous points de vue, je m'interroge sur la manière dont a été présenté l'accident de voiture (celle qui fonce et se renverse).


Dans beaucoup de média elle a été présenté comme fonçant dans la foule. Alors que la vidéo semble montrer que la voiture a délibérément essayé d'éviter la foule non ? est-ce qu'il fuyait quelque chose ? est-ce qu'il allait juste trop vite et a perdu le contrôle ? on a plus d'info là dessus ?

Ouh la la, cet "événement" tombe à pic pour "démontrer" la nécessité de la police, n'est-ce pas ? 

On peut aussi voir cela comme un échec d'une police qui préfère "regarder ailleurs", comme aurait dit feu Chirac.

Bon : "on règle nos comptes entre nous, mais attention, on prévient la police qu'on se limitera au strict nécessaire, on ne cassera rien autour, et ensuite, chacun rentre chez soi, affaire réglée". Si ce genre de théorie se généralise, voilà qui nous promet des jours tranquilles, à Clichy et ailleurs...

vu de loin ca ressemble a du communautarisme ......  auquel on peut reconnaître parfois certains mérites mais la c'est l'illustration du pire : Ils écoutent "les grands" et sont suffisamment sympathiques pour avertir la police de ne pas se mêler de leurs affaires. Enfin bon je dramatise....  je ne connais pas grand chose de la population tchétchène en france (dont je découvre les chiffres) peut être qu'il s'agit juste d'un réseau MMA facebook très solidaire qui s'est monte un peu le bourrichon......


Quand on se fait agresser on appelle la police, avec le risque de tomber sur un raciste qui ne fera pas preuve de beaucoup de zèle mais bon c'est un peu mieux que d'appeler ses potes et de se faire un west side story.



Merci pour l'article.

 

"Dès le premier jour je suis allé parler aux policiers, je leur ai dit que je me portais garant du fait qu'il n'y aurait pas de violence envers eux, qu'on se mettrait même devant eux s'ils étaient en danger" 


J'ai besoin de comprendre ça, qui semble d'ailleurs confirmé par Anne Nivat ( impossible pour moi de juger du sérieux des sources, je le mentionne juste en complément de ce qu'@si rapporte) : donc quand on veut faire justice soi-même, on prévient les flics qu'on va bien s'en tenir à notre cible, qu'on ne leur fera rien, et ça passe crème ? 

"et non à aucun moment ciblé les forces de l'ordre." serait ce plutôt "et n'ont..." ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.