Comment s'est organisée la "descente" tchétchène à Dijon
article

Comment s'est organisée la "descente" tchétchène à Dijon

Réservé à nos abonné.e.s
Une grosse centaine de personnes d'origine tchétchène ont convergé vers Dijon, vendredi 12 juin. Objectif : venger l'un des leurs, un adolescent passé à tabac deux jours plus tôt. Les images spectaculaires de cette "descente" ont fasciné la presse et les réseaux sociaux. Comment cette communauté revendiquée a-t-elle pu mobiliser autant de monde en si peu de temps ? Éléments de réponse avec un participant.

Depuis plusieurs jours, les expressions "violences communautaires", ou "affrontements entre communautés" fleurissent dans les médias français. En cause, les trois jours particulièrement tendus qu'a vécu la ville de Dijon entre vendredi 12 et dimanche 14 juin. L'histoire a été largement racontée (par LCI, Le Figaro, Franceinfo ou France Bleu par exemple) : vendredi soir, des dizaines de personnes originaires de Tchétchénie, habitantes pour certaines de Dijon, mais surtout d'autres villes de France et de pays frontaliers, se rassemblent place de la République et s'en prennent à un bar à chicha et à ses occupants. Ils sont armés de bâtons, mais pas d'armes à feu. Le lendemain, des coups de feu sont tirés dans le quartier populaire des Gré...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.