20
Commentaires

Comment dit-on plan Marshall, en chinois ?

Vous connaissez Dalian ? Moi non plus, jusqu'à ce matin.

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Les chinois sont extrêmement nombreux. On peut evaluer leur nombre à beaucoup.
Penchons-nous sur un chinois moyen. C'est facile. Le chinois moyen est tout petit. Qu'observons-nous ? Le chinois moyen est exactement comme un japonais. On ne peut absolument pas distinguer un japonais d'un chinois. C'est vraiment pareil.
Les deux sortes de chinois sont : les chinois communistes, qui mangent les enfants, et les chinois nationalistes, qui mangent des conserves Saupiquet, si ça se trouve.
Comment reconnaître un chinois nationaliste d'un chinois communiste ?
C'est impossible. On dirait des japonais.

(P.Desproges)
La politesse du désespoir, tout ça tout ça...
Où est passée la discussion sur le Forum : Watergate à la Française à propos (entre autres) des MALLETTES DE LA REPUBLIQUE.
MERCI.
Il y a tout de même des choses de la vie plus intéressantes à traiter que l'économie, la crise, la Chine surtout sans recul. Par exemple, je tombe sur cette étude haletante selon laquelle seuls 30 % des Suisses repasseraient leurs sous-vêtements contre un Français sur deux. Sachant que la dite étude a été réalisée par un institut suisse pour le compte d'une filiale hélvète d'une entreprise oeuvrant dans le repassage, ne serait-elle pas biaisée afin de heurter la sensibilité hélvète fière de sa propreté vis à vis du voisin, et de l'inciter à acheter davantage de tables et de fers à repasser ?
http://www.lematin.ch/actu/presque-1-suisse-sur-3-repasse-ses-sous-vetements
Vu la gravité de l'affaire, je pense qu'une enquête s'impose
Après la saga des mallettes et la gabegie d'argent sale au RPR puis à l'UMP,C'est la nouvelle qu'il nous fallait ce matin pour trouver le moral.Les journalistes nous disent au bord d'un goufre. Il semble que de l'autre côté se dresse une montagne de saloperies.
Eh ben voilà , on y est dans le plan économique de Mélenchon : le rapprochement avec la Chine c'est lui .
Bonjour
ce qui en ferait un endroit potentiellement passionnant pour les journalistes économiques, notamment européens, si la Chine, hélas, n'était pas si loin.
Casse la ne tienne, demandez à machin de les y conduire avec son escadrille Sarko One (avec un certain nombre de policiers pour les protéger).
En même temps, est-ce si grave ? Que les "acheteurs" de nos entreprises tricolores soient allemands, amerlocains ou chinois, cela fera t-il une différence pour les ouvriers licenciés ?
Pour les services publics bradés au privé pour une bouchée de pain ?
Pour toujours plus d'austérité pour les mêmes, et de pognon pour une petite poignée de milliardaires ?
Pour la démocratie qui se réduit comme peau de chagrin ?

Un grande partie de la dette amerlocaine est d'ailleurs déjà chinoise...

Et ce qui est franchement drôle, c'est que les chinois exigent d'être intégrés dans la grande famille de "l'économie de marché", comme s'ils ne l'étaient pas déjà...

Je suis en train de relire la Stratégie du choc, de Naomi Klein... On est en plein dedans.
N'est ce pas Kroutchev qui disait : les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre ?

S'ils veulent continuer à s'enrichir de ce bon vieux capitalisme, les Tinois doivent empêcher leurs consommateurs préférés, car relativement solvables, les marchés de consommation occidentaux, de sombrer dans la dépression totale.

La Chine n'a pas encore réussi tout-à-fait à créer ce marché intérieur sur lesquels lorgnent les industriels occidentaux, et doit donc continuer à nous vendre. Le retournement tarde à venir, qui fera que les Tinois et l'occident seront à égalité dans la course aux acheteurs riches et solvables chinois, et qui fera que toute la société consumériste reprendra de plus belle, au risque d'achever la planète.

Sans doute trop tard, mais ça va donner lieu à une belle foire d'empoigne...
Vous ne vous trompez pas,DS.On nous avez bien dit hier sur une chaîne quelconque que les chinois mettaient des conditions à leur intervention,sans préciser lesquelles. Nous voila informés et ça fait peur.On sait qu'ils ont déjà en partie colonisé le port du Pirée.Il faut la perspicacité d'un sioux pour ne pas se faire fourguer aujourd'hui un produit (textile,jouet,mobilier de jardin etc ) made in China....La plupart des sauces tomate en tous genres utilisent des tomates chinoises élevées en batteries à l'aide d'engrais inconnus...Il y avait il y a quelque temps,dans le supermarché du coin(chez Michel- Edouard)des pamplemousses chinois plus gros que des ballons de foot mais qui n'avaient pas grand succès.
Et il faudrait que leur impérialisme nous écrase encore davantage ? Que le chômage s'aggrave?Qu'il ne nous reste que le luxe et le champagne ?De quoi frémir...
Mauvaise nouvelle que cette condition exigée.L'UE résistera-t-elle ?
Plan Marshall en chinois ?
Aucune idée. J'en suis seulement à la leçon n°1 du mandarin pour les nuls.
Tout ce que je sais dire pour l'instant, c'est : "Bienvenue, amis chinois" et "Combien coûte... ?"
Mais je compte progresser très vite.
Nous y voilà... La vision du monde de Reiser était prémonitoire. "Himnastic!" hurlait le kapo devant un peloton de milliardaires rouges et d'esclaves au bol de riz qui prétendaient la ramener... V'là l'bon temps qui s'annonce...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.