14
Commentaires

Comment CNews a "annexé" Europe 1 ce 14 juillet

Ce 14 juillet, CNews a, comme à son habitude, couvert le traditionnel défilé militaire. Nouveauté cette année : la chaîne info de Bolloré a co-diffusé la parade avec... Europe 1. Voilà qui sonne le glas de l'indépendance de la radio généraliste.

Commentaires préférés des abonnés

Ils devraient utiliser leur temps d'antenne pour parler des malversations de bolloré en Afrique et ailleurs par exemple. Ce serait une belle façon de partir en beauté et sans faute professionnelle.


Alors... on ne va pas se mentir... Europe 1 depuis 1974 c'est une radio qui appartient à... Lagardère.

Et, sauf erreur de ma part, elle n'a jamais été très "de gauche".

On ne peut pas accompagner l'extension du domaine du capitalisme en applaudissant c(...)

Ils seraient alors licenciés pour faute grave (pour "déloyauté"), non seulement sans pouvoir espérer faire jouer la "Clause de conscience" (propre aux journalistes dont le journal change de propriétaire / de ligne éditoriale), mais surtout avec la ce(...)

Derniers commentaires

Mais heu... 

m'enfin: depuis quand Europe1 craint les idées droitistes et même hyper? C'est parce que ça commence à se voir qu'ils s'affolent?


Alors... on ne va pas se mentir... Europe 1 depuis 1974 c'est une radio qui appartient à... Lagardère.

Et, sauf erreur de ma part, elle n'a jamais été très "de gauche".

On ne peut pas accompagner l'extension du domaine du capitalisme en applaudissant constamment des deux mains tout en se moquant voire en conspuant les "socialo-communistes" et venir se plaindre quand, de manière parfaitement cohérente avec le fonctionnement du capitalisme on se fait plus ou moins racheter la gueule et le nouveau patron décide de changer radicalement les choses selon son bon plaisir.

Si on est soi-même cohérent, on ferme sa gueule (comme on a enjoint pendant des années aux autres de fermer leur gueule quand ils se faisaient laminer par le capitalisme) et on reste. Ou alors on se casse, on se fait oublier quelques temps et on revient gueuler avec les autres massacrés du capitalisme après avoir pris le temps d'un petit (ou long) examen de conscience.

Que fait le CSA ? Il existe encore ?

Bolloré, un odieux personnage, on sait depuis de très nombreuses années comment il fonctionne. Il n'aurait pas rencontré Macron à l'Elysée dernièrement ? Sans doute pour se faire sermonner !!! Une petite enquête sur cette visite serait la bienvenue.

Faut vous réveiller !!!

 Depuis des années, il y a des "fusions" dans le privé. Sauf que ça devient très vite une absorption, le plus filou a vite bouffé l'autre.

Pas de solution, ou tu te couches, ou tu finis jeté, usé après des années de placard.


Les journalistes ne sont-ils pas complètement à côté de la plaque des luttes sociales ? Basse trouve des excuses à El Kabbach et Praud mais ne s'interroge pas sur la nécessité de dénoncer la responsabilité de ces deux gugusses et d'appeler à une grève générale plutôt que de réduire le problème au capital et à Bolloré.


Les journalistes sont des travailleurs comme les autres. Pas des vaches dorées qui regardent passer le train des luttes sociales.

et ils se disent journaliste parfois grand reporter, des études supérieure, bref n ont rien vu venir, s inquiète de leur licenciement.


il me semble qu ils sont tous a l intérieur  d un groupe médias.


Comment pouviez vous ignorer que Bolloré ferez de vous des miettes? !!!!!!


La liberté de la presse ne s’use que quand on ne s’en sert pas. 




je me moque mais c est exprès..... combien de fois des ouvriers, employés licenciés dans toute petite boite, avec juste prime légale de départ minable suivant convention collective.


bien sur il y a aussi le personnel de base victime collatérale et eux sont a plaindre; mais quand font gréve,  combien les soutiennent parmi les tête d affiche ?..... certains bien sur.

Bolloré j'entends bien. Mais il n'est pas tout seul. Toute la clique de gestionnaires et de journalistes (Raguenel, Ferrari et consort) qui le suivent contribuent à la destruction.

en plus, rien à foutre du défilé ! en revanche, vous allez peut-être en parler dans un prochain article, il y a eu des "chamailleries" dans la nuit...


annexion le mot est juste , il y a effectivement un petit cote anschluss, sans surprise par ailleurs.



Ils devraient utiliser leur temps d'antenne pour parler des malversations de bolloré en Afrique et ailleurs par exemple. Ce serait une belle façon de partir en beauté et sans faute professionnelle.

Tout à fait d'accord ! En plus Bolloré déteste que l'on parle de lui. 

Amis, famille, collègues : à bon entendeur ! 

Que le pays tout entier connaisse le nom du milliardaire étron ! 

Ils seraient alors licenciés pour faute grave (pour "déloyauté"), non seulement sans pouvoir espérer faire jouer la "Clause de conscience" (propre aux journalistes dont le journal change de propriétaire / de ligne éditoriale), mais surtout avec la certitude de partir alors sans indemnité du tout.


Vu l'historique judiciaire de Bolloré et ses célèbres "procédures baillons", il les poursuivra sûrement, leur demandant des dommages et intérêts faramineux via de longues démarches coûteuses.


Les plus entêtés (mais surtout les plus aisés !) peuvent espérer gagner bien des années plus tard, telle Maïtena Biraben qui a gagné ses procès... et 3.4 millions d'euros d'indemnités payées par Canal.

Mais ça, c'était aux Prud'hommes, instance que Macron a depuis (théoriquement) bridé en plafonnant les indemnités au profit du licencié, même lorsque l'employeur est reconnu 100% coupable.

"Théoriquement" car des juges prud’homaux continuent parfois (encore en mars 2021), à outrepasser les limitations scandaleuses de ce fameux "barème Macron".


Je ne vois pas bien comment la déloyauté pourrait être invoquée si le journaliste fait purement son travail de journaliste et qu'il parle des activités de Bolloré et pas de sa propre société. 

A un moment il faut juste savoir prendre son risque, ils sont au dos du mur. Alors après je peux comprendre qu'ils préfèrent sécuriser de l'argent mais mon empathie a ses limites.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.