176
Commentaires

"Comme Sarkozy, Hollande a beaucoup alimenté les journalistes"

Ô Surprise! La plupart des grands médias audiovisuels hier encore fascinés, voire hypnotisés par Nicolas Sarkozy, semblent adorer le nouveau président Hollande, un homme si simple, si normal, si sympathique, si accessible, et puis avec un tel sens de l’humour! Est-ce qu’on l’adore au point d’héroïser sa biographie et les premiers jours de son mandat? Sur notre plateau, Eric Dupin, journaliste politique, auteur de "La victoire empoisonnée" (Seuil), et Marie-Eve Malouines, auteur de "François Hollande, la force du gentil" (Ed JC Lattès).

Derniers commentaires

Ce matin, Laurent Fabius téléphone à Europe 1 pour démentir s'être "roulé par terre " (expression employée par un "humoriste" de la station) pour obtenir le poste de Ministre des Affaires Etrangères.
Il est mis à l'antenne en direct (8h 35) !
Europe 1 (en l'occurrence par l'intermédiaire de la carpette Bruce Toussaint) inaugure-t-il un
nouveau style de communication gouvernementale ?
Merci à ASI pour garder un peu de distance et d'esprit critique.
Pour ma part, je voudrait insister sur le fait que la hollando-mania a commencé bien avant l'élection (le docu de Pierre Carles est éloquant) et, à mon avis, ce serait de la mauvaise foi que de prétendre le contraitre. La hollando-mania est devenue totalement déraisonnable à partir du meeting du Bourget. Elle s'explique principalement par la proximité idéologique des grands médias/éditocrates avec la "sociale-démocratie" (ou le social-libéralisme si on veut). Il ne faut jamais oublier que l'oligarchie devait nous mettre DSK; normalement, c'était lui qu'on devait avoir.
Trés intéressant aussi le fait de savoir si Attali a changé sa version: est-ce Hollande qui est venu spontanément voir l'équipe de campagne de Mitterand ou est-ce Attali qui l'a recruté ? les conséquences sont importantes car dans la seconde hypothèse, cela tendrait à prouver qu'Hollande a choisi la gauche non par conviction mais par calcul.
Sinon, j'ai bien aimé la réponse de Hollande à la question : quelle est votre moteur profond ? Réponse de Hollande:" je n'ai aucun compte à régler avec moi-même, c'est l'aboutissement de ma carrière politique". ça me rappelle ce que disait un autre François (Asselineau, celui qui est vraiment anti-système) sans avoir lu, je pense, cette citation de Hollande sur nos hommes politiques: "ils font carrière".
Pour finir, je pose la question: qu'y a t-il de mieux qu'un gouvernement socialiste pour faire une politique de droite ?
Déjà, on a réussi à vous faire croire qu'il y avait une "hollando-mania", alors que c'est une pure invention médiatique.
Je ne peux m'empêcher aussi de répondre à votre dernière question: un parti de droite.
Je rejoindrai peut-être votre avis dans quelques mois, je préfère pour ma part me contenter d'observer (ce que je n'ai jamais fait pendant le règne de Sarkozy durant lequel je l'ai ouvert à chaque fois que possible) avant de me prononcer prématurément. Appelez cela le bénéfice du doute.
Vous êtes un militant pro-UPR ?
A votre question: on est sur le site d'une émission de décryptage médiatique. En la matière et sur le sujet de la politique, je reconnais à M.Asselineau une compétence indiscutable. Il a suffi à Mme Vanhoenecker de rendre public, avec justesse, la connivence entre les médias et les candidats pour se faire une certaine notoriété (elle était, il y a peu, invitée à l'émission "Ce soir ou jamais") alors que M.Asselineau, lui, des manipulations médiatiques, il en a dénoncées publiquement un certain nombre sans jamais, ou presque, avoir la parole.
D'abord, il y a la révélation selon laquelle l'épidémie de grippe aviaire au Mexique n'aurait pas eue lieu (les mexicains décédés de la grippe aviaire n'auraient jamais existés) et l'ensemble a été organisé par une agence de communication américaine, Hill and Knowlton, pour le compte de son client, les laboratoires Roche, fabriquants du Tamiflu. Des paroles d'une telle importance (un milliard d'euros quand même) et d'une telle précison méritent qu'on les vérifient alors que, à ma connaissance, ni les intéressés (qui n'ont pas porté plainte pour diffamation) ni ceux qui critiquent les médias n'ont relayé cette révélation. J'appelle ASI, il n'est jamais trop tard, à vérifier cette information.
Ensuite, beaucoup moins important quand même, M.Asselineau a indiqué les faits suivants sur M.Dupont-Aignant: ce monsieur a beaucoup critiqué l'UMP déjà lors de la campagne de 2007 et M.Asselineau nous apprend que l'UMP n'a pas présenté de candidat à la huitième circonscription de l'Essone contre lui: c'est intéressant je trouve.
Il a aussi révélé que les députés européens ont droit à la retraite aprés 15 ans de travail et ceci sans cotiser: une broutille quoi....
Enfin, M.Asselineau est lui-même une preuve que cette manipulation existe: il n'a pas droit à la parole, parce que, précisément, lui, il critique les médias et que ses idées ne sont pas représentées par d'autres partis !!
Pour répondre à votre question si je suis un militant UPR, je ne peux pas y répondre tant que M.Asselineau n'a pas la parole dans les médias et confronter ses idées avec les partis que nous connaissons : c'est la confrontation, le débat qui nous dirait si ce qu'il dit tient la route.
La justice, ça commence par donner la parole à tous, le respect du contradictoire en somme. Les temps de paroles accordés aux candidats ne sont pas justes: que diriez-vous si on donnait 99 metres d'avance au dernier vainqueur du 100m et à celui que les médias ont désigné pour être son concurrent le plus sérieux, histoire d'avoir une compétition quand même ?
Enfin, si vous ne voyez pas la hollando-mania, alors là, je ne peux rien pour vous: soit vous êtes aveuglé par votre soutien au nouveau Président soit vous lisez/écouter/regarder trés peu les médias.
"Enfin, si vous ne voyez pas la hollando-mania, alors là, je ne peux rien pour vous: soit vous êtes aveuglé par votre soutien au nouveau Président soit vous lisez/écouter/regarder trés peu les médias. "
Oui voilà, on va dire ça comme ça.
Et bonne continuation dans l'Asselineau-Mania, sinon :)
Parait que la grippe espagnole n'était en fait qu'un mauvais rhume persistant sur-médiatisé, faudrait que je vérifie cette info à l'occasion.
Il n'y a aucune Asselineau-mania, seulement le respect qu'il me semble normal d'avoir à l'égard de tout être humain: quand quelqu'un me donne une information objective (pas un truc creux du genre "le changement c'est maintenant" ou "je veux redresser la France", qui voudrait la couler ?), je la considère, à priori vraie.
Par conséquent, tant que l'on ne m'a pas prouvé le contraire, je considère que tout ce que dit M.Asselneau, qui est un être humain, est vrai lorsqu'il s'agit de faits qui se sont déroulés dans le passé et non d'idéologie ou de slogan publicitaire ou bien encore de prophéties.
Le rassemblement, ce n'est pas mépriser les autres.
"il y a la révélation selon laquelle l'épidémie de grippe aviaire au Mexique n'aurait pas eue lieu (les mexicains décédés de la grippe aviaire n'auraient jamais existés) et l'ensemble a été organisé par une agence de communication américaine, Hill and Knowlton, pour le compte de son client, les laboratoires Roche, fabriquants du Tamiflu. Des paroles d'une telle importance (un milliard d'euros quand même) et d'une telle précison méritent qu'on les vérifient alors que, à ma connaissance, ni les intéressés (qui n'ont pas porté plainte pour diffamation) ni ceux qui critiquent les médias n'ont relayé cette révélation. "
Une information objective ? Et quand les créationnistes vous "révèlent" leur topo sur la création du monde, vous la "considérez a priori vraie" aussi ? Question "information objective", c'est du même tonneau.
Facile d'inverser la charge de la preuve, car c'est normalement à celui qui accuse de quelque chose de prouver ce qu'il dit, et non pas aux autres de prouver le contraire - bien qu'il faille souvent le faire dans de nombreux cas.
Pour rajouter un paragraphe à mon post précédent: en politique, nous avons les mêmes personnes avec le même programme depuis 20 ans et l'on nous dit que le monde bouge plus vite. Donner la parole à de nouvelles personnes avec de nouvelles idées, ça c'est le changement. Avec des résultats pareils, dans le privé ce n'est pas 20 ans qu'ils auraient tenus c'est 20 mois.
Sur les trois manipulations (ou mensonges par omission comme vous voulez), seule la première n'est pas immédiatement vérifiable. S'agissant des créationistes, il n'y a pas d'omerta médiatique à leur encontre, je ne compte d'ailleurs pas le nombre de reportages que j'ai vus sur le sujet. Donc, votre comparaison n'est pas vraiment dans le sujet, à mon avis et donc le débat existe, chacun peut se faire sa propre opinion.
Là rien mais rien de rien, alors qu'on entend toujours parler du pouvoir des multi-nationales. Et puis, c'est proche de nous: c'est en France qu'on a acheté plus de 90 millions de doses, alors c'est bizarre non ? A priori, M.Asselineau n'est pas plus ou moins sérieux que M.Hollande : avec son interview bidon (il y a longtemps certes), M.Hollande, lui, a trompé les électeurs, c'est un fait établi (je l'ai d'ailleurs appris aprés son élection en regardant ASI) .
Votre réponse à ma question "qu'y a t-il de mieux qu'un gouvernement socialiste pour faire une politique de droite ?" n'est pas argumentée ! en fait, il faut voir que le pays est endetté et que tous nos politiques sociaux-démocrates ou sociaux-libéaux comme vous voulez, pensent qu'il faut réduire cette dette. Pour la réduire, ils pensent qu'il faudra faire la même chose qu'en Italie, en Angleterre, en allemagne avec Shroeder ou, toute proportion gardée, en Grèce: il s'agit donc de flexibiliser (ou précariser, comme on veut) le marché du travail pour faire baisser le chômage et rassurer nos créanciers, les marchés financiers, de baisser le coût du travail pour restaurer la compétitivité et de privatiser (pour gagner des sous immédiatement). Ce programme est plutôt, traditionnellement, celui de la droite mais il me semble que les socialistes seront les mieux à même de le faire accepter pas l'opinion, par exemple, en y ajoutant quelques mesures symbolique comme les 75% pour la tranche au-dessous d'un million d'euros ou la baisse des revenus des ministres de 30%.
D'où la force de l'argument mélenchonien: "La dette est un pretexte". Le scandale que constitue aux yeux des libéraux et de leurs épigones le fait que la moitié du PIB ( les soi-disant "prélèvements obligatoires") échappe encore à la sphère marchande va enfin cesser, grâce à cette dette miraculeuse. Comme dit Karine Berger, conseillère oubliée de Hollande, on ne pourra être de gauche (mettre en oeuvre une politique sociale) qu'après avoir été de droite ( résorbé les déficits).
Juste une correction de mon post: il faut lire: il me semble que les socialistes seront les mieux à même de le faire accepter par l'opinion et pas

il me semble que les socialistes seront les mieux à même de le faire accepter pas l'opinion
Comme vous dites, ce programme est traditionnellement de droite, et je suis aussi d'accord sur l'extension au PS sans oublier le.. centre - à défaut de meilleur mot.
Vous préférez un gars de droite pour régler ces problèmes, et moi un gars de la gauche du PS.
Chacun son truc.
Je ne sais pas pourquoi vous me prêtez des préférences, je n'en ai exprimée aucune.
Depuis que vous postez, vous évoquez Asselineau quasi systématiquement, sans parler des liens vers lui ou vers des vidéos anti-Europe. Le tout pendant la campagne, ne dites pas que vous n'auriez pas voté pour lui s'il avait eu ses 500 signatures. Non ?
(ce n'est pas un reproche du reste, c'est votre droit)
Je ne parle pas du fond, je parle des médias uniquement. J'observe qu'il n'a pas eu la parole dans les médias et j'aurais dit la même chose pour un autre candidat, si il a un programme argumenté : c'est aux électeurs de trancher pour peut qu'on leur donne le choix: pro-europe ou anti-europe ou ce que vous voulez, peu importe: ce que je souhaite c'est que tout ceux qui ont des propositions sur le fond puissent s'exprimer et j'observe que ce n'est pas le cas. D'ailleurs, si je suis abonné à ASI c'est bien parce que je me méfie des médias.
J'ajoute à ma phrase du post précédent:
D'ailleurs, si je suis abonné à ASI c'est bien parce que je me méfie des médias
encore plus des médias qui ne sont pas indépendants financièrement (et ils sont nombreux)
Ça ne veut rien dire "nos hommes politiques, ils font carrière", c'est une phrase amère comme peut en dire quelqu'un qui se fait griller la place par un autre, ça sous-entend trop fort "pas moi"... La vraie pique serait de dire que seuls les carriéristes réussissent à occuper les postes importants.
Martine Aubry ferait un simple "refus de carrière" alors? Les ministres nommés sont ceux qui sont prêts à s'asseoir sur leurs principes? On est nommé, on oublie tout, on n'a rien d'autre à prouver ensuite? Vous voulez parler de Rachida Dati, en permanence dans le paraitre et qui semble là pour couvrir d'opacité des mesures à la limite de l'escroquerie?

La réponse de Hollande sur les comptes à règler est une foutaise. Tout le monde en a des comptes. Si Hollande est persuadé qu'il n'en a pas et qu'il doit tout à son mérite et à son curriculum vitae..
D'une, il a règlé des comptes avec son physique.
Et qu'il regarde bien, vu de loin on dirait une tractation: Hollande a réussi de justesse a interrompre l'ascension de Royal pour permettre à Sarkozy d'exercer sa méthode, et Sarkozy a faire exprès de perdre (de justesse aussi), une fois sa mission accomplie.
Mon interprétation de l'expression: "ils font carrière" c'est simplement une façon de dire que nos hommes politiques sont d'abord au service de leur carrière avant de servir les autres. Nous pouvons interpréter les infos dans le domaine politique sous cet angle, il me semble: par exemple, si Mme Dati se présente comme députée de Paris, est-ce parce que elle a une divergence idéologique ou programmatique avec M.Fillon ? à ma connaissance, non, donc, c'est une histoire de carrière, de poste. Pour le gouvernement, il s'agit également de distribuer des places, d'avoir un poste.
D'où l'argument platonicien en faveur de la monarchie: Le roi, parcequ'il est né roi, échappe à la médiocrité du carriérisme. Vive le roi !
Honte et scandale :le jeune Thomas, membre actif de la campagne paternelle (après l'avoir été de celle de maman) a participé (complaisamment, bien sûr) à une courte séquence TV le soir de l'élection... Vite, descendons-le en flammes !
Honte et scandale, les médias - vaste et vague ensemble - aux lendemains de la victoire de F.Hollande succomberait à une Hollandomania !
Honte et scandale, Hollande a participé à un canular politique ! Si cet épisode était "exploitable" croit-on que le cabinet noir du sortant ne l'aurait pas surutilisé contre le "nul" Hollande ? Pour la campagne de caniveau, c'est trop tard !
Honte et scandale, Libé, journal de gauche, a fait une UNE en faveur du candidat de gauche au lendemain du débat du 2e tour (UNE de plus assez exacte, puisque la fameuse anaphore a marqué ce renversement où Hollande endossait l'habit présidentiel face au sortant devenu le challenger réduit à un rôle de roquet).
Et c'est ce Fabien Namias qui va prendre les rênes de l'info sur Europe 1...
Il n'est pas encore en fonction que vous lui tapez déjà dessus !! On ne va pas remonter aux calendes grecques !! Quel homme n'a pas sa part d'ombre ? En plus, rien qui ne soit pas plus que le jeu politique, que l'on peut regretter, mais c'est comme ça !
Alors, attendez de voir ce qu'il fait et ce que les média en font, et là d'accord, décryptez !! Pour le reste ce qui c'est passé il y a 25 ans, et qui n'a rien de dramatique, on s'en fout !!!

Quant à l'affaire de son fils, c'est surement une maladresse dans l'euphorie du moment.
Juste une con..... . Au début de l' émission Môsieur Porte reste assis en serrant la main de l' invitée ... un vieux reste d'éducation, and i am very shocking ...
Pour compléter, le propos de l'émission, je m'étonne de l'absence de réaction critique, ou presque, au choix de Jules Ferry et de Marie Curie comme hommage inaugural. Voici quelques réflexions à ce propos.
Je pense qu'il est ligitime aujourd'hui d'imaginer le retour d'une émission comme "arret sur image" sur le service public, pour éviter aux chaines de France Télévision de tomber dans se genre de dérives...
De plus en plus passionnant, asi...
Je pense que c'est Pierre Carles qui avait raison, DS est prêt au journalisme le plus insipide pour ne pas perdre définitivement le contact avec le "milieu". Garder des abonnés en invitant Todd de temps en temps, ça durera pas éternellement. Etienne Chouard, il a droit à la considération d'asi ?
Qui aime bien châtie bien, on va dire...
Hollande:
il y a la forme et le style
et
le fond;
le fond est malheureusement trop souvent oublié !
je suis dans une circonscription ( 10 ème ) où il y a pour les législatives
une candidate locale officielle EELV suite à l'accord EELV-PS qui se présentera donc sous l'étiquette EELV-PS
et
un leader PS local sous une étiquette style "majortié présidentielle" utilisant la photo de Hollande;
je ne sais pas pour qui voter et je ne sais plus ce que c'est qu'un parti politique;
monsieur Hollande est complice car je ne pense pas qu'il permette d'utiliser son portrait sous n'importe quel prétexte;

merci à Eric Dupin d'avoir publié l'histoire des relations à venir avec la Chine car effectivement, cela sera d'actualité;
enfin un journaliste qui parle de fond
vous trouvez rien de bizarre?

regardez bien....
Sarkozy est net et Hollande est flou :
pas évident de faire la mise au point sur 2 objets qui ne sont pas à la même distance de l'objectif, bon l'avantage c'est qu'ils ont ainsi la même taille !
Merci à Sophie d'avoir attiré notre attention sur un article de Nicolas Domenach paru dans Marianne en février 2011, sous le titre involontairement prémonitoire "Sondage exclusif: quand les Français fantasment sur DSK... ".
Rétrospectivement, c'est désopilant et devrait inciter les analystes à la modestie (encore qu'un analyste modeste, ça frise l'oxymore).
décidément Daniel, vous devriez mettre le site en stand-by si vous ne voulez pas perdre un grand nombre d'abonnés.
Même impression et même conclusion qu'Yzondi.
Après des années de "sarkofolies" ne pourrait-on pas se laisser aller à quelques jours d' "Hollando- mania"...Plaisir doublé par celui d'entendre des éloges dans la bouche des ex contempteurs...
Le lecteur de droite n'est pas maso contrairement à celui de gauche, nous laisse -t-on entendre..
Nous, lecteurs de gauche, nous au moins, nous avons l'esprit critique ! Encore faut-il que la critique ne soit pas entreprise de démolition systématique et qu'elle s'exerce à bon escient.
Ah ! l'air gourmand de DS se pourléchant des "découvertes" sur l'affaire Caton. Quant on pense que les UMP n'ont pas réussi à dénicher quoi que ce soit pour ternir l'image de H ! Quel dommage pour eux que le livre et l'émission ne soient pas sortis pendant la campagne : la perversité de H. contre la droiture d' un S ! Mais les législatives ne sont pas passées, il y a bon espoir pour que la gauche dans un superbe élan d'autocritique, s'autodétruise.
des invités interessants et une animation intéressante, conclusion : Emission...intéressante !
Presque une semaine après l'élection, @SI n'a encore publié aucun livre. Pourtant, la Crise au Sarkozistan, c'est maintenant !
L'état de disgrâce a commencé dès avant la prise de fonction !
Emission très instructive effectivement.

Un point. Je m'étonne du peu de travail critique sur ces fameux quickbook, mais peut-être sont-ils plus rapide à écrire qu'à lire...

Est ce qu'ils vallent la peine d'être lu ? L'émission sous-entend que certains de ces bouquins sont plus écrits par des commerciaux que par des journalistes ou des écrivains, peut-on savoir quels sont-ils ?

Bref, si certains des foromeurs ont lu l'un de ces livres, leur avis pourrait être vraiment intéressant !
Émission très intéressante, bravo !
Comme Daniel, je trouve stupéfiant que la citation de François Hollande sur le "conflit" à ouvrir avec la Chine soit passée inaperçue. La seule reprise que j'ai trouvée est celle de Rue 89 qui renvoie à l'émission.
Que les journalistes n'aient pas lu le bouquin de leur confrère ne m'étonne pas. Mais que les stratèges de l'UMP soient passé à côté...
Merci pour cette excellente émission

@si reste plus que jamais d'utilité publique

Un abonné de la première heure qui a bien l'intention de le rester
bon on l'aura compris, pas de trêve...

mais n'aurait-on pas un peu le droit de savourer un petit moment sa joie ?
Si vous continuez le dézingage en règle que vous avez déjà bien commencé vous perdrez une de vos premières abonnées et elle ne sera pas la seule !
"Le problème, il est chinois. (...) Il faudra ouvrir le conflit."

c'est chose faite, en off/on bien sûr , grâce au bouquin et aux "confidences" opportunes glissées dedans.

Le caractère un chouilla xénophobe de la remarque exprimée (sans l' être vraiment publiquement comme tout ballon d'essais) n' a évidement rien à voir avec le 3 ème tour des législatives et des voix frontistes qu' on espère racoler ...

Le "problème" est curieusement posée:
le problème n' est pas le manque de régulation et l' impossiblité de se défendre contre tel ou tel acteur économique ; non, le problème il est chinois !

c'est une vérité de café du commerce, où les problèmes sont effectivement liès à trop de jaune !
Malouines sans intérêt (comme d'habitude, incapable de sortir de son corporatisme échevelé et délivrant des analyses du niveau d'Elle ou Marie Claire), Dupin est beaucoup plus critique et intéressant, on sent le journalisme à l'ancienne, sérieux, documenté, doté de recul, ça fait du bien, un plumitif qui fait son boulot !
Pour traiter un tel sujet, je m'étonne de l'absence d'évocation du documentaire de Pierre Carles par @SI ! Pas un mot, pas une image, pas même une évocation, rien. Et pourtant, Pierre Carles, s'il dénonce justement le rôle de Libé à la remorque de Hollande, n'en oublie pas pour autant la campagne pro-Hollande extravagante de l'Obs' qui a battu des records de servilité et de propagande éhontée sans aucun recul.
L'historique compliqué entre Carles et DS expliquerait il ce black out ? Ce serait dommage...
Reste un sentiment étrange, Le Figaro est raillé pour son engagement sarkozyste, mais Libé et l'Obs' sont critiqués du bout des lèvres. Plus étonnant encore, la bonne santé des deux journaux de gôche alors qu'ils se vautrent dans le people et la propagande (Joffrin et Demorand, deux médiacrates interchangeables). A croire qu'une large proportion de français aime critiquer ce qu'elle adore...
Vivement le retour de Maja et de Charline, ces deux personnalités décalées sont un véritable atout pour l'émission.
Quelle Hollando-mania? (je ne parle pas de télé, j'en sais rien) Libé roule pour lui certes, surtout contre le nainposteur. Mais le Monde? Marianne? On verra après le 15 mai ce qu'il en est. Je constate de la curiosité pour un type qu'on ne connaît pas tellement, pas mal de prudence, un poil de septicisme contenu... rien à voir avec une "mania". J'ai été assez agacée, le 7 mai et le jour suivant que le nabot occupe toujours une grande place des journaux. Souvenons-nous de l'élection de naboléon : c'était insupportable. Pendant des semaines, pas un journal qui ne s'extasie sur la "modernité" du nouveau président. Modernité rétrograde s'il en est : c'était le grand retour de la flagornerie digne de l'ancien régime. Les journalistes ont adopté immédiatement un comportement de courtisans sans vergogne. J'ai aussi le souvenir qu'ils en avaient le langage. C'est à ce moment que le mot "élite" a cessé de désigner les meilleurs d'un domaine de compétence pour désigner une caste, élite quasi de naissance. La métaphore monarchique était la mode. J'avais protesté auprès d'Inter à l'époque.
Si entre autre héritage du passage du nabot, les journaleux ont pris le goût du pipeaule politique, cela en dit plus sur leur caste que sur celle des politiques.
Resté zen est gentil comme notre président, à propos de la chine, c'est corrézien ?, sinon j'aime bien la déco. du plateau de asi.
Je crois que c'est la première fois que j'arrête avant la fin, mais trop c'est trop. j'ai pas pu tenir plus de 20 minutes.

On atteint le niveau où l'on se demande ce que l'on fait là.

La semaine prochaine Porte pourra faire la suite de sa chronique en se basant sur cette émission.
Quelle gourmandise de DS d’avoir découvert les fonds de tiroir de certaines « affaires » (Caton, gestions de fonds secrets..). Il s’en pourlèche. Mouais…….Ni ange, ni démon…Passons.
Le plus délectable me semble être les prestations du triste sire Attali, pour une fois tout sourire d’avoir débusqué François et Ségolène, Ségolène et François….Rien n’arrive, rien ne se fait sans son intervention presque divine. Extraordinaire !!
Ne pas oublier, que Hollande, est là par un concours de circonstances, INVRAISEMBLABLE !!!
Il doit encore se reveiller le matin, en se disant ; c'est moi ???
Merci DSK
Merci le vote des banlieues
Merci les 97 % des musulmans "français"
« Le coup le plus rusé que le diable ait jamais réussi, ça a été de faire croire à tout le monde qu'il n'existait pas ».
Emission intéressante sur François Hollande aka Keyser 'Flanby' Söze.
Un homme fort sympathique, comme Marine, d'ailleurs, ou le facteur ...
Comme quoi, une élection ...
Quel est le statut de la chronique de Didier Porte? Elle ouvre l'émission éponyme du site "@si". En ce sens elle donne le la. On peut aussi la voir à la rubrique "Chez Didier" encore appelée "@ la Porte !" qui pourrait s'appeler prochainement "@ qui veut gagner (des quarts) de millions?". Remarquons enfin le lien vers le site d'autopromotion de Didier Porte. Ah! J'allais oublier la chronique du jour est un peu poussive; l'histoire du "terminer / raccrocher" pourrait peut être faire prochainement l'objet d'un sujet dans l'émission de Thomas Hugues Medias Le magazine sur France 5 (à suivre).
J'ai appris pendant cette émission que Hollande avait refusé de recevoir le dirigeant grec de la Gauche (proche du Front de Gauche) , pourtant arrivé 2ème aux élections législatives.... Trop à gauche pour lui?
merci d arreter les emissions politiques SVP, c est un peu usant, ça tourne en rond et on apprend plus beaucoup de choses.....
Pas vu l'émission, juste la chronique de Didier Porte, quelqu'un saurait m'expliquer pourquoi Dupin considère que c'est Ségolène Royal qui "a été élue"? J'avoue que le sens de la remarque m'échappe un peu

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Pas vu l'émission mais je me souviens d'un temps ou Eric Dupin apparaissait de temps à autre dans C dans l'air de Calvi ce qui donnait fugitivement l'idée de l'existence d'une espèce de point de vue de Gauche. Il a du s'en lasser ce que je peux comprendre.
Bonjour!

Au niveau de la forme, comme demandé pour l'émission précédente, est-ce qu'une version moderne de l'émission en HD et 16:9 est envisagée ? Ou bien est-ce hors de portée pour vous ?

Merci de nous donner une réponse, histoire de savoir à quoi s'en tenir...

Nicolas.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je ne suis pas certaine que la question de départ ait été vriament si bien développée, mais j'ai appris beaucoup de choses (Caton, ça m'avait échappé, je l'avoue), et j'ai apprécié l'émission.
Ca commence très mal : "il faut en parler parce que c'est ça qui influence les gens " (je tord la citation mais c'est en gros ce que dit Dupin : "on peut pas reprocher aux médias d'insister sur les différences de style parce qu'elle a compté dans la campagne").

La démocratie a besoin d'un vrai débat sur les programmes et pas de cette débauche d'énergie pour nous détourner de l'essentiel. Les journalistes sont complètement tombé dans le piège de FH de ce point de vue. Ils ont compensé la vacuité de son discours par des qualificatifs sur le personnage.
Question de forme, puisque c'est l'objet de l'émission: Pourquoi DS, qui reprenait il y a deux semaines le directeur du campagne du FN sur la prononciation "francisée" de Schneiderman, prononce-t-il "Trierwaïïïïïler" ?
"Et il en a prises" "et il en a prises"
Ah non Daniel ! Pas deux fois la même faute !
Pas encore regardé mais dans le genre autopromo et lèche-bottisme décomplexé, Serge Raffy de l'Obs' a la palme ! Après avoir vomi le Front de Gauche repeint en parti stalinien et traité ses électeurs de "cons", il a publié sur le site de l'Obs' pas moins de 5 articles pour vendre son prochain cale-meuble dédié à l'élection de...François Hollande !
C'est beau l'indépendance et la déontologie ! Et Claude Soula de pousser le culot jusqu'à se demander si Libé n'est pas devenu le Figaro de la gôche. La question est légitime mais c'est l'hôpital qui se moque de la charité !
Sans Maja, les illusions se dissipent; la vie nue, laide, rude, froide comme un soir de novembre, révèle sa vacuité.
pas non plus de maja !!!!

mais, ....
mais ou est passé charline ????
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.