14
Commentaires

CNews et BFM : une manif, deux ambiances

Commentaires préférés des abonnés

Dans mon dictionnaire préféré, PROVISOIRE est juste avant PROVOQUER.


Du coup (sic), CNews et Beurk FM sont bien en phase.


J'ai particulièrement apprécié "la triste nouveauté de forces de l'ordre en difficulté". 


Dit en termes mesurés, c'est un gros(...)

Faites l’expérience : regardez les 2 montages sans le son. 

Les images ne disent rien du tout par elles mêmes ( comme d’hab). Et le commentaire peut être totalement déconnecté de ce qui est montré.

J'ai eu l'occasion de voir l'émission "Punch Lines" sur CNEWS hier soir : au-delà de la triste lassitude que semblait ressentir Laurence Ferrari (de mon point de vue, elle a l'air vraiment malheureuse), les invités étaient TOUS pro-police (il y avait(...)

Derniers commentaires

J'étais à cette manifestation. Oui il y a eu des échauffourées régulièrement sur le parcours. La brigade des BRAV était souvent au contact... s'ils n'étaient pas là il ne se passerait rien. Et même quand il se passe qqchose personne ne semble très impressionné... même les vieux et les gens bien habillés... ils défilent eux aussi, ne quittent pas le cortège, entonnent les slogans... même les badauds et les touristes ne sont pas si impressionnés

J'ai l'impression en regardant BFM et RMC depuis qq années qu'ils "essaient" vraiment de lutter contre leur endoctrinement idéologique et leurs préjugés, mais ce n'est pas encore ça.

Certes à chaque fois qu'ils sont critiqués vertement, ils mettent en place des choses en réactions (ils sont un peu plus prudent qu'à l'époque des 1ers attentats) mais ça manque de diversité idéologique donc forcement ça peine à s'améliorer.

Par contre ils sont bons dans le divertissement je leur reconnais bien ça.


Le truc marrant, c'est que je me fais souvent avoir par les discours officiels (macron, philippe, etc. oui je suis une bonne poire) et c'est en regardant BFM que je reviens à la raison tellement ils m’énervent à défendre leur caste.

BFM a très mal vécu les reproches de la crise des gilets jaunes et tente tant bien que mal de revenir vers "le peuple". Les vieux réflexes perdurent quand on entend les editocrates de la chaine et Apolline de malherbe interviewer les opposants au pouvoir. ( Apolline n'est plus chef de la redaction, il me semble, elle n'aurait pas été rétrogradée en douce ? )

C NEWS par contre n'en a rien à foutre. C'est la chaine de pascal praud, goldanel, E Levy... C'est la chaine de Zemmour. Cette chaine roule ouvertement à l’extrême droite et s'est donné pour mission de droitiser la société. Il y a deux ans pour expliquer que c'est Macron ou Le pen, il faut donc faire peur au peuple pour qu'il ne vote pas autre chose et surtout pas la gauche, que Cnews appellera bientôt islamo gauchiste.

Il me semble que quelque chose vient de changer dans la manière dont "nos" médias rendent compte de l'action policière, donc des manifestations. La mort de Cédric C. peut être? 


Du coup, deux possibilités: C News, la fuite en avant, pour tenter de ranimer la flamme pro-police en danger d'extinction, BFM, le retrait stratégique "bon enfant", ça ne mange pas de pain et ça évite de se faire interpeller vivement par son public habituel en train de virer sa cuti. 


Un autre contre-feu peut-être (mais j'ai entendu de ci de là sans comprendre de quoi il s'agissait: deux flics auraient été tués, mais par qui et dans quelles circonstances, pas réussi à savoir.

J'ai eu l'occasion de voir l'émission "Punch Lines" sur CNEWS hier soir : au-delà de la triste lassitude que semblait ressentir Laurence Ferrari (de mon point de vue, elle a l'air vraiment malheureuse), les invités étaient TOUS pro-police (il y avait même l'avocat qui défend les 4 policiers dans l'affaire de l'assassinat de Cédric Chouviat), pro-répression, et à nouveau avec "la" séquence du croche-patte.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Faites l’expérience : regardez les 2 montages sans le son. 

Les images ne disent rien du tout par elles mêmes ( comme d’hab). Et le commentaire peut être totalement déconnecté de ce qui est montré.

Selon la situation de l'observateur l'ambiance peut changer du tout au tout. Vous pouvez trouver la manif "bon enfant" alors que quelqu'un, la tête dans les lacrymo, la nuit tombée, peut y voir une "ambiance de guerre". Mais le but du journalisme n'est il pas de "prendre du recul" ? :-) <<

Mais la note positive c'est que le "pluralisme" / "la multiplicité des regards" est indispensable ... si le citoyen apprend très tôt à puiser sa nourriture (intellectuelle) dans les différentes sources.

C News fait carrément dans la surenchère, la télé Bolloré ne s'arrange pas, alors que, oh surprise, les propos de BFN sont plus mesurés, mais bon, tant qu'ils n'affirment pas que Marine devient humaniste !

Assez incroyable de constater, vue la réputation pas vraiment fameuse de BFMTV, qu'il arrive à CNews d'être aussi nettement pire, tandis la première peut se montrer plutôt honnête.


Je doute que ça vienne de la position de leurs envoyés, vues les images diffusées par CNews elle même, quiconque se rappelle de celles des épisodes violents des gilets jaunes peut aisément voir que les situations n'ont rien à voir niveau intensité. Ou alors c'était des journalistes dont c'était la première manif un peu tendue ?

Dans mon dictionnaire préféré, PROVISOIRE est juste avant PROVOQUER.


Du coup (sic), CNews et Beurk FM sont bien en phase.


J'ai particulièrement apprécié "la triste nouveauté de forces de l'ordre en difficulté". 


Dit en termes mesurés, c'est un gros foutage de gueule.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.