32
Commentaires

Club indé #10 : "Ce vote Macron, il est dans la douleur"

Commentaires préférés des abonnés

Dommage que vous n'ayez pas invité d’abstentionniste !!! Je n'ai jamais mis un bulletin macron ou lepen et j'en suis fier. Autre debat : comment "la democratie" nous mene devant ce non choix de 2e tour? Merci

J'en veux surtout, à tous ces médias qui se disent de gauche, de ne pas avoir clairement fait appel à votre JLM au 1er tour et là, ils font la leçon à ceux qui ne donnent pas de consigne. Je me demande, si fondamentalement, ils ne sont pas tous encor(...)

Comment peux-t-on voter pour quelqu'un dont les idées ne nous conviennent pas. 

Les jeux étaient faits avant le 1er tour et maintenant on nous dit qu'il faut voter contre. Je 

n'ai aucune envie que Macron se serve du score qu'il va faire pour(...)

Derniers commentaires

Bravo aussi à Radio parleur, Reporterre et le Bondy blog. Outre la nécessité (déjà dit) de faire connaitre et promouvoir ces médias, qui sont la génération montante (du moins on peut l'espérer), il faut aussi mettre les journalistes mainstream (je veux dire les "assis", dans tous les sens du terme) le nez dans leur caca en les isolant de leur milieu "naturel" (leur "écosystème", comme on dit) et en les invitant individuellement, en débat avec des médias indépendants du type de ceux qu'on voit ici (Hervé Kempf, par ex., mais aussi tous les autres), et/ou en débat voire en opposition avec des médias francophones étrangers qui "font le job". Parce que la presse française elle-même a vraiment un problème. Non seulement à cause du financement, comme toujours rappelé, mais à cause d'une certaine culture (ou inculture). On le voit beaucoup à ASI, d'ailleurs (les écoles de journalisme, la confusion importante entre divertissement et information, la part  peut-être grandissante de la publicité - tout cela fait système). Les télés et radios publiques n'ont rien à envier. Donc, montrer aux journalistes d'influence que, non, on n'est pas obligé de faire comme ça, et que d'autres font mieux ; leur expliquer par A+B pourquoi le public se détourne des médias "officiels" (parce que c'est bien cela - Le Monde, journal "de référence" !), et que non le public, ce ne sont pas (tous) des cons, le rabâcher, le répéter, les mettre en difficulté. 

Je sais, cela a déjà été en partie fait, mais creuser le sillon. 

Merci pour l'émission. 

Ah, au fait, Le média (on aura compris que j'en fais la promo) fait une revue de presse tous les matins des jours ouvrés de la semaine, avec une partie presse "officielle" et une partie presse indépendante.

Merci pour cette belle émission, et ces découvertes de la relève... J'avoue que je découvre l'intensité de la dédiabolisation de la fille de son père. Mélenchon et/ou la vraie gauche unie et/ou la nécessaire écologie (qui peut être festive !) doivent vraiment faire peur à certains. Espérons plus de l'intelligence collective -- et un apaisement des egos pour le troisième tour (oui oui je continue à rêver...).

Je n'en suis qu'au milieu de l'émission. Bravo et merci de ces invitations, et soutien aux médias indépendants. C'est ultra-important de renverser la (mauvaise) tendance journalistique dominante, non seulement par le nombre et la multiplication des médias et des enquêtes solides, mais aussi par le modèle de journalisme que cela met en avant. Je rêve un peu...

On aimerait aussi entendre parler davantage du média, qui n'est jamais cité qu'en mauvaise part (notamment par Politis), mais qui mène aussi beaucoup d'enquêtes, parfois reprises, mais pas toujours citées... 

J'apprécie beaucoup la position d'Hervé Kempf (comme d'ailleurs Reporterre). En revanche, je commence à m'agacer de celle de Sandrine Rousseau, comme de la position de Politis (même si j'aime le journal) : je ne sais pas encore ce que je voterai (ou pas) demain (bien sûr, sauf MLP), mais refuser de voter Macron n'est pas nécessairement une posture morale (je parle pour moi, mais aussi pour tous ceux que je côtoie, et au-delà, dans les milieux politiques), je trouve cela méprisant et moralisateur de le dire comme ça. Cela peut être un choix politique, un message qu'on enverrait à Macron et ses soutiens. Un choix risqué, c'est certain. Mais pas une posture morale. Par ailleurs, comme le dit encore H. Kempf et comme le montre ASI également, Macron aussi est un choix risqué, pour beaucoup de personnes, et pour les journalistes et la liberté de la presse.

Les exemples de banalisation de MLP sont un peu bizarre moi j'ai vu sur France Info avant le 1er tour, c'était plus criant .

Elle s’était améliorée, elle avait compris, ne parlait plus de sujets qui fâchent. On la « dédiabolisait », elle ne faisait plus peur, faisant du social sa bataille. On oubliait même ces connivences avec Poutine. En fait elle était devenue humaine, sensible, éligible quoi !  

J'étais stupéfait de ce changement mais c'était calculé pour battre Mélenchon.

J'ai écrit un blog la-dessus:


https://www.infosdumatin.com/2022/04/les-medias-mainstreams-votent-le-pen-au.html

Comment peux-t-on voter pour quelqu'un dont les idées ne nous conviennent pas. 

Les jeux étaient faits avant le 1er tour et maintenant on nous dit qu'il faut voter contre. Je 

n'ai aucune envie que Macron se serve du score qu'il va faire pour continuer à paupériser les gens déjà pauvre et aider les riches à s'enrichir plus.

Donc je ne vote pas.

Est ce une démocratie où tout est joué d'avance. 

On nous fait peur avec Le pen pour mieux nous museler.

Nous sommes une bande de moutons donc aucune chance que cela change.

On nous baillonnera pour avoir dit : "Béééé"


https://www.infosdumatin.com/2022/04/le-grand-jour-ya-debat.html

Le vote Macron, il est dans la douleur ?


Ben, votez pas Macron !

Restez chez vous, votez blanc, mettez un étron dans l'urne(ça va être compliqué) mais votez pas Macron, de toute façons et comme d'hab c'est plié malgré tout ce que les marchands de peur et d'audimat nous claironnent.

Le moutor, est une espèce animale, croisement du mouton et du castor. Après un dressage d'environ cinq ans, bien encadré par ses maîtres et leurs chiens de garde, il peut sans problème faire ce qu'on attend de lui. Puis il s'en retourne brouter paisiblement. Dans sa léthargie il ne se rend pas compte que son herbe devient de plus en plus rare et que les clôtures autour de lui se rapprochent. Mais c'est pour son bien lui assurent ses maîtres. Dans cinq ans, il aura de nouveau le choix de faire ce qu'on lui dit et la liberté d'obéir.

Merci, c'était super intéressant et cela été intéressant et ça rassure sur le travail de certains journalistes !

Je comprends tout à fait, d'un point de vue moral, les états d'âmes personnels de ceux qui ne veulent pas voter Macron dimanche, mais je le comprends moins d'un point de vue stratégique (or le but de la politique, c'est aussi, quand même, d'être plus ou moins en capacité de peser/se révolter/prendre le pouvoir). De ce point de vue, Macron me parait une bien meilleure cible pour la gauche en ce qu'il agrège, par son programme et sa posture, quasiment toutes les fractions des classes populaires contre lui (cf Gilets jaunes). Avec Marine Le Pen, ce serait beaucoup plus compliqué: outre les (encore) plus grandes difficultés à se mobiliser en raison des (encore) plus grandes libertés données à la police (cf projet "légitime défense"), ou des possibles lois liberticides qui nous empêcherons peut-être d'avoir ce genre de discussion sur ce forum,  ou à David Dufresne de sortir un film comme "Un pays qui se tient sage" (on peut continuer la liste...), le problème majeur, c'est qu'une partie non négligeable des classes populaires adhère au programme du RN. Une fois le RN au pouvoir, comment imaginer que ces gens viendront dans la rue pour protester contre le renforcement des pouvoirs de la police, la préférence nationale, le rétablissement de la peine de mort, etc.?  Avec Macron, un 3e tour social sera déjà difficile, je ne m'illusionne pas. Mais avec MLP, il me parait tout simplement impossible. Avec (ou plutôt contre) Macron, une plate-forme type Union populaire me parait avoir à nouveau des chances en 2027. Avec Le Pen au pouvoir, on ne sait même pas s'il y aura des élections "normales" (et que ceux qui pensent qu'on crie au loup regardent dans le passé et dans d'autres pays aujourd'hui: l'extrême-droite ne rend jamais le pouvoir démocratiquement, et en France ce sera d'autant plus facile que, malheureusement, la Ve République donne des pouvoirs exorbitants au PR).

On lit sur Mediapart " 

À La France insoumise, l’impossible aveu du vote Macron

Par et

Pour préserver la cohésion du mouvement qu’ils ont construit, et qui se scinde sur l’attitude à avoir face au second tour de la présidentielle, les cadres insoumis refusent d’appeler clairement à voter Macron. Quand bien même beaucoup s’apprêtent à le faire."
Ils sont gonflés ! Comment justifier ne pas vouloir appeler à voter JL Mélenchon au 1er tour et  considérer qu'au 2ème tour, il faudrait appeler à voter macron ? Par cette émission, je sens le même défaut chez ASI ;-)

"

oui, et on a envie de dire à tous ces castors masochistes "Arrêtez de vous faire mal !"

C'est prendre le risque que Le Pen nous fasse mal.

J'en veux surtout, à tous ces médias qui se disent de gauche, de ne pas avoir clairement fait appel à votre JLM au 1er tour et là, ils font la leçon à ceux qui ne donnent pas de consigne. Je me demande, si fondamentalement, ils ne sont pas tous encore des socio-démocrates à qui le radicalisme fait peur. Dès le début de la campagne, ils ont été très critiques vis-à-vis de Mélenchon.

idem à Politis

Vous avez raison, j'ai mis fin à mon abonnement Politis en 2016.

Merci beaucoup pour votre travail et d'exister, vous écouter est une bulle ressourçante dans ce monde (médiatique) de brutes !

" voter dans la douleur " me rappelle " tu enfanteras dans la douleur ". Cela m'interroge sur le retour d'un certain patriarcat qui remet en cause l'IVG. Pour celles et ceux qui craignent un accouchement difficile, il est possible  de s'abstenir sous péridurale. 


Vu les candidats, cela ne peut que conforter les jeunes à l'abstinence : De plus en plus de jeunes adultes ne veulent pas d'enfant

Dommage que vous n'ayez pas invité d’abstentionniste !!! Je n'ai jamais mis un bulletin macron ou lepen et j'en suis fier. Autre debat : comment "la democratie" nous mene devant ce non choix de 2e tour? Merci

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.