30
Commentaires

Clinton Cash : livre choc ou énième attaque des Républicains ?

"Hillary Clinton en danger de mort politique" ? La presse américaine et française semble sur le point d’enterrer la candidate américaine à la primaire démocrate. En cause, le livre Clinton Cash de Peter Schweizer, à paraître le 5 mai, qui accuse notamment l’ancienne secrétaire d’État d’avoir utilisé son poste pour favoriser des dons étrangers à la fondation du couple Clinton. Des soupçons repris et étayés par le New York Times, dans une affaire d’uranium russe. Le tout alors que l’auteur du livre est un sympathisant républicain assumé… pas toujours reconnu pour sa fiabilité.

Derniers commentaires

Mon très cher ami !

J'imagine, que chez Mélanchon, on lit Freud, du matin au soir ...
Chez Mélanchon, comme jadis chez Mitrand, on lit des livres avec de vraies pages et plein plein de lettres écrites dessus.
Le problème pour lire chez Li Poun c'est l'éclairage à la gégène.
Mes très chers amis !

Le seul point positif, concernant les USA, est ... Qu'ils ont su supprimer la gauche !
C'est Clinton Cash pour info ...

C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça compte beaucoup
On s'en fout des américains.
Quelle chance, le bipartisme, qui permet d'avoir juste un parti supplémentaire de n'importe quelle dictature et avoir en guise de caution démocratique, plusieurs petits partis dont la chance d'être élus est de 0%.

Oui c'est une mascarade qui dure.

Pour approfondir le sujet lire Chomski;-) http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_de_propagande
Un des ressorts de la fabrique du consentement est la diabolisation caricaturale des voix dissidentes. Le livre est préfacé par un certain Jean Bricmont.

Sur le clan Clinton et la corruption il faudrait regarder du côté d'Haïti. La mainmise de Bill sur le pays a débuté en 1994 lorsqu'il a fait installer Jean Bertrand Aristide au pouvoir. (Aristide sera viré avec la même ingérence par Bush)

Voici un lien vers un article de Julie Levesque qui éclaire sur ces magouilles haitiennehttp://www.mondialisation.ca/haiti-cinq-ans-apres-le-tremblement-de-terre-reconstruction-frauduleuse-sous-occupation-militaire/5425823?print=1. Il faudrait le confronter à d'autre sources car comme toute production il a sa subjectivité ( la prose de Lévesque est marquée par un certain antiaméricanisme).
Mais comme il vient du site mondialisation ca, un site assimilé facho conspi par les vigilants du net http://www.parasite.antifa-net.fr/liste-non-exhaustive-des-sites-conspirationnistes/ vous ne le lirait pas quels que puissent être les faits qui y sont évoqués. (Citer cet article peut valoir exclusion du front de gauche)

Si vous avez peur de devenir un cerveau malade vous pouvez lire Mary O grady du prestigieux Wall Street journal http://nancyroc.com/les-clinton-et-la-debacle-dhaiti il n'est pas répertorié comme nocif par les antifas. Wall street journal !


Voir aussi raoul Peck et son documentaire assistance mortelle : http://rue89.nouvelobs.com/2013/04/16/assistance-mortelle-arte-lhumanitaire-proces-haiti-241480

https://www.youtube.com/watch?v=XDaF7pdZxhs

Missionné par l'ONU et responsable de l'aide américaine pour la reconstruction de l'île ce brave Clinton a fait comme souvent :
Il a dilapidé l'argent pour filer les contrats à ses copains...http://www.touthaiti.com/touthaiti-editorial/3709-lorsque-le-debat-sur-la-gestion-des-clinton-en-haiti-deborde-les-frontieres-haitiennes

Dans un pays dévasté par la misère ça la fout un peu mal mais on a l'habitude.

Une autre astuce du système politico médiatique états unien consiste à nous raconter de belles histoires afin que nous perdions notre esprit critique.

Bill est séduisant, a le sens de l'humour et il joue du saxophone avec classe.
Obama est un bel homme, prix nobel de la paix et premier noir président des États Unis comment ne pas s'identifier?
Hillary est une battante dans un milieu très masculin, ce serait la première femme présidente des Etats-Unis on va pas chipoter pour des détails.
Flippant.
Quelle chance, le bipartisme, qui permet d'avoir juste un parti supplémentaire de n'importe quelle dictature et avoir en guise de caution démocratique, plusieurs petits partis dont la chance d'être élus est de 0%.
Le choix entre un mix droite du PS / centre et une ultra-droite en permanence incarnée par des fantoches de type Sarkozy, Morano, Estrosi.
Dont aucun n'aurait la volonté ni l'envie d'interdire la torture et la peine de mort sur tout leur territoire.
Tu m'étonnes que la Pen joue les stars là-bas: son programme y est en grande partie déjà appliqué depuis des années: la torture "si nécessaire", la peine de mort, le libéralisme à fond, les policiers tous-puissants, des Noirs et des Arabes à tirer comme des lapins ou à getthoiser...

L'Amérique-euh... l'Amérique-euh....
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.