189
Commentaires

Climat : formation express pour députés

Commentaires préférés des abonnés

J'aime bien l'idée de former des députés en trente  minutes.


J'aime bien l'idée de recruter des professeurs en trente minutes.


J'aime bien l'idée de créer un poste de faculté, à la demande, en cinq jours


J'aime bien l'idée de vivre une époque moder(...)






Sinon Fabien Roussel déjà prêt à épauler Macron:

 

https://twitter.com/i/status/1539332503055618048




 

(...)

1974, on ne connaissait pas le GIEC

Le N°24  d'octobre de "La Gueule Ouverte" titrait : Mefiez-vous! Pendant l'inflation la Pollution continue.


Naïfs nous étions, bêtes sûrement, exaltés par nécessité, radicaux par convictions, communautaires&nbsp(...)

Derniers commentaires

Les documents fournis aux députés lors de l’action #MandatClimatBiodiversité


https://linktr.ee/mandatclimatbiodiversite


Pétain sont cons a l'ONU 

https://www.les-crises.fr/limites-planetaires-l-onu-met-en-garde-contre-un-effondrement-de-la-societe/


ça bagarre pas mal, les échanges de solutions sur fond d'appartenance politique sont nourris, ce matin!


Vous avez dit politique? Ce serait déjà pas mal, mais.... :


LFI a fait campagne pour une société planifiée en vue de réguler, entre autres, la consommation énergétique, alimentaire, l'eau etc...Les français n'en veulent pas . POINT BARRE.


 Ils préfèrent continuer à se débrouiller chacun pour soi, si c'est au détriment du voisin tant pis, ils font confiance au rapport de force, à la foire d'empoigne. Mon village gaulois contre le village gaulois d'à côté, on est les plus forts. La guerre des boutons.

 A chacun de se donner les moyens etc...! traversez donc la rue etc...:

S'il fait trop chaud à Paris, je pars en télé travail à la campagne, j'achète un climatiseur individuel. Je mange du bio qui vient du Chili. Ou bien je bouffe trop, ou n'importe quoi, je fume, je bois de l'alcool, des sodas, mais pas de problème ensuite je me ferai rafistoler mon diabète aux frais de la collectivité. Si je n'ai plus de quoi me chauffer l'hiver, je partirai deux mois aux Antilles. il est où, le problème...?


Il n'y a que la pénurie, la famine, la guerre, qui puisse changer les mentalités et les comportements. 


Il suffirait de manger un peu moins individuellement pour réduire l'impact sur l'environnement et la santé ; mais comme la nourriture est traitée comme une marchandise, on est entrés dans la boucle infernale, maaanngez PLUS, toujours PLUS , 


car, manger moins? sortir l'alimentation de la logique de marché? ....  et les paysans, l'agroalimentaire, la distribution , les emplois, gnagnagna !  vous n'y pensez pas  ! 


idem pour l'énergie. Tout faire sans limite,  ADONF.


Non, ce que veut la majorité des gens c'est le maintien du b... ambiant, quoi qu'il en coûte. Ce n'est même pas une question politique; pour que ça le devienne, encore faudrait-il un consensus sur l'existence d'un problème collectif qu'il faut régler. 




Juste une remarque car en déroulant les commentaires je ne l'ai pas vu mentionner : Melenchon n'est pas élu donc le '' incluant'' est un peu ambiguë je trouve. 

Pour apprendre plein de choses sur le climat et sur l'Histoire voici une interview de l'historien Jean Baptiste Fressoz par Olivier Berruyer :


https://m.youtube.com/watch?v=mMQwdUxF_bQ&feature=emb_imp_woyt


Attention : vous en sortirez plus savants mais pas plus optimistes, hélas.

je vous recommande vivement ce podcast : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/de-cause-a-effets-le-magazine-de-l-environnement/appel-d-urgence-a-un-combat-collectif-et-intergenerationnel-8998204


Résumé :

50 ans après la 1ère Conférence des Nations Unies à Stockholm et 30 ans après le Sommet de la Terre de Rio, la célèbre canadienne Severn Cullis-Suzuki et la jeune juriste française Marine Calmet croisent la parole et dessinent un autre avenir pour la planète et le vivant. Deux voix, un même combat.

"La pratique républicaine consiste à considérer tous les élus avec un principe d’égalité et de respect. Ensuite, il y a un règlement à l’Assemblée nationale qui dit que le président de la commission des finances doit être issu de l’opposition. Or, je constate que le RN est le premier groupe d’opposition. Donc, elle devrait lui revenir", juge ainsi le président du Sénat GERARD LARCHER dans les colonnes du Parisien ce mardi matin. 


une information manque a l'article : quelle proportion de députés présents pour chaque groupe ? parce que si 9 sur 10 etaient nupes, ca va pas changer grand chose... deja qu'on sent que les macronistes présents sur place y étaient un peu parce qu'on leur avait forcé la main, et sans en avoir grand chose a foutre...

Calvez, Dupont-Moretti, deux cordes. On les gardera au chaud pour les autres...

Hors sujet , mais d'actualité:


Les loups sont entrés au Parlement

 

Michel TAUPIN

(En diabolisant la gauche, l’élite bourgeoise ouvre en grand les portes du parlement à l’Extrême-droite)

Vous savez quoi ? Je ne me réjouis absolument pas des résultats de ces élections législatives. Je suis même consterné.

D’abord toujours cette énorme abstention (54%) qui montre un désintérêt endémique de la population pour l’exercice de la démocratie, mais aussi le refus de choisir entre une crapule républicaine et une crapule facho, et il faut bien le dire une bonne part de je-m’en-foutisme. Le civisme, qui devrait exprimer le respect de l’intérêt général de la Nation, sombre peu à peu dans les solidarités communautaires, les réseaux « sociaux » numériques et dans la progression encouragée mais mortelle des comportements individualistes.

Et puis, il y a ce coup de tonnerre : Mes « chers » concitoyens, tellement nombreux, envoient la bagatelle de 89 députés fachos, racistes, xénophobes, haineux, anti-sociaux violents, ultra-libéraux, rassemblés sous la bannière pétainiste RN, siéger à l’Assemblée Nationale... Les barrières républicaines ont sauté. Pour moi, c’est un désastre ! Même eux ne s’y attendaient pas. Un tsunami disent-ils ! Ça ne s’est jamais vu depuis que la France est républicaine (35 en 1986 lorsque la proportionnelle a été instituée par Mitterrand). Là, ça me fait vraiment mal. Et je dis que ceux que ça n’effraie pas, me dégoûtent !

Quant à la gauche, ne nous leurrons pas, elle n’a pas atteint les objectifs ambitieux qu’elle proclamait. Si elle a progressé dans son ensemble, éliminé quelques souillures « En Marche », elle n’a pas réussi à obtenir une majorité à l’Assemblée Nationale qui aurait permis un changement immédiat de politique en faveur des travailleurs. Elle a simplement contraint LREM à s’allier avec les forces de droite pour s’assurer d’une majorité de gouvernement, sans doute précaire mais forcément plus à droite. On peut encore craindre le pire. Nous l’observerons dans la future composition du gouvernement.

Bref, je n’ai pas le cœur à sourire. Encore une fois, le combat sera rude pour que chacun ait une vie décente, à l’Assemblée comme dans la rue où nous attendra une extrême-droite euphorique dont la hure menaçante se relève. J’essaierai d’y prendre toute ma part. En espérant que tous les partis qui composent la NUPES se mobilisent, se renforcent, restent unis dans un même combat, et que chacun d’eux, avec son originalité et son ancrage populaire, engage toutes ses forces citoyennes dans un affrontement dont l’enjeu vital est d’empêcher un véritable recul de civilisation.

Aurore Bergé élue Présidente du Groupe  :  Bergé  pour un troupeau de bourricots.


C'est normal , elle a bouffé à tous les râteliers

Je me permets de signaler que le site " En attendant Nadeau" fait un compte- rendu très élogieux de l' ouvrage de DS " La guerre avant la guerre"  ( 1936-1939) .


L'Assemblée nationale de juin 2022, folklorique et difficilement manœuvrable..!!  En 1791, les groupes de l'assemblée législative étaient aussi croquignolets et en 1848, c'était le summum de la cacophonie !! Une constante française..

Jutse pour information, Frédéric Petit, est un des députés qui a voté contre l'interdiction du glyphosate...Ça aurait aussi mérité une question.

il y avait la clim sous ces tentes ?


Il devait faire drôlement chaud non ?


.-)

1974, on ne connaissait pas le GIEC

Le N°24  d'octobre de "La Gueule Ouverte" titrait : Mefiez-vous! Pendant l'inflation la Pollution continue.


Naïfs nous étions, bêtes sûrement, exaltés par nécessité, radicaux par convictions, communautaires  par amour...mais nous étions bavards, bavards, bavards...

On parlait,échangeait, s'engueulait par apprentissages. Tout le temps! Sacrés branleurs!

On s'auto-formait et les scientifiques nous aimaient bien car on les interrogeait.


Puis, puis.


42 ans après "nos" élus, "nos" édiles organisent des séances de formation. Hors sol, hors vie en pelure d'oignons supplémentaire...aucune GLOBALITÉ en vue.


Si vivre a encore un sens, comment voulons-nous vivre?



J'aime bien l'idée de former des députés en trente  minutes.


J'aime bien l'idée de recruter des professeurs en trente minutes.


J'aime bien l'idée de créer un poste de faculté, à la demande, en cinq jours


J'aime bien l'idée de vivre une époque moderne .

Avec tout mon respect Daniel, le fait que quelqu'un de gauche aussi éduqué que vous découvre en 2022 la différence entre bilan carbone et empreinte carbone illustre parfaitement la bêtise d'un système où l'on ignore toute alerte depuis 50 ans pour se focaliser sur le superflu. Et accessoirement la vitesse à laquelle on va taper le mur. Exponentielle quand tu nous tiens...






Sinon Fabien Roussel déjà prêt à épauler Macron:

 

https://twitter.com/i/status/1539332503055618048




 

"Brigitte" Simonnet ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.