30
Commentaires

Classe télé : les migrants et la rumeur des colis non halal

Des migrants syriens qui refusent de la nourriture non halal ?

Derniers commentaires

Chouette !
Je n’avais pas vu que la Classe télé était là !

Je trouve ça vraiment bien de la retrouver de nos jours, surtout si comme ici vous leur présentez des sujets abordés par le web (et la télé).
Vive l'éducation populaire ! c'est essentiel et ça doit commencer très tôt. bravo pour cette courte émission très sympathiqiue et utile
À quand des classes pour adultes ?
Je suis heureuse de retrouver les classes sur @si. Je les ai si souvent donné en exemple dans des discussions.
Bravo et merci.!
Bravo pour cette initiative (à renouveler). Depuis le temps qu'on entend nos medias se lamenter sur l'impact des images, des réseaux sociaux etc... sur notre jeunesse, voilà au moins une action constructive pour tenter de démonter la "conspirationite" auprès de ceux qui la subissent au plus près et qui souvent n'ont pas les armes ou le recul nécessaire pour comprendre ce qui se cache derrière tout ça. Bravo encore.
Prix Nobel de la paix pour le "quartet" tunisien. Un vite-dit?
Les mots peuvent faire dire tout ce qu'on veut aux images".

Dans son film "Lettre e Sibérie" , réalisé en 1957, Chris Marker met en évidence la fonction du montage sonore et du commentaire, dans cette séquence devenue culte.

"Le commentaire, ici consiste à envoyer sur la même séquence d'images : « trois faisceaux intellectuels et en
recevoir l'écho », selon l'élégante formule de Bazin. Et au finale, il n'est pas sûr que ce soit l'idéologie qui
sorte perdante de ce feux croisé. Ce dont Chris Marker vient d'administrer implicitement la démonstration,
c'est que l'objectivité est plus fausse encore que les deux points de vue partisans.
Chris Marker le signale lui même dans la suite de son commentaire : « l'objectivité non plus n'est pas juste.
Elle ne déforme pas la réalité sibérienne, mais elle l'arrête,"

Une bonne annalyse critique du film : http://www.dvdclassik.com/critique/lettre-de-siberie-marker
Contente du retour des classes sur @si.
Ça fait rêver, une classe de 10 élèves.

Est-on autorisé à en savoir un peu plus sur ce dispositif ?
Est-ce qu'ils préparent ou sont préparés à votre venue ? Aux sujets abordés ( migrants, fermetures des frontières, réseaux sociaux), si oui par qui ?
Pourquoi 10 et pas 6 ou 30 ?
Choisis comment et par qui au sein de l'établissement, lui-même choisi comment et par qui ?
L'entretien entier dure combien de temps ?
Ont-ils leur mot à dire sur le montage ?

Allez, svp, racontez un peu tout ce qui est hors-champ !
Autant j'apprécie ce retour de la classe télé sur @SI, autant ça m'a fait très bizarre.

Parce que que Fdesouche considère que c'est un problème que des Musulmans ne voudraient que manger du halal, autant je ne vois pas trop où est le problème.
Est-ce qu'on vous ferait manger du chien ou des cafards, par exemple ? Même si vous étiez réfugié ? Alors que les Asiatiques en mangent sans problème. Le fait que l'interdit alimentaire soit culturel et non religieux ne fait pas beaucoup de différence. Je ne vois pas pourquoi ils ne refuseraient pas des colis qui briment leurs interdits alimentaires. D'ailleurs, d'autres articles que j'ai eu l'occasion de lire sur le sujet spécifiaient que de toutes façons, la Croix-rouge, qui est une organisation internationale, en avait tenu compte dans le choix de ce qui leur était fourni.
J'ai beau être athée, je comprends bien que les religions aient des interdits. Quoi que nous en pensions, chacun est libre tant que les autres personnes qui n'adoptent pas cette religion ne sont pas obligées elles aussi. Quand des Musulmans viennent chez moi, je leur demande ce qu'ils veulent manger, et je ne leur propose bien sûr pas du porc, c'est le minimum de la politesse et du respect.

Si le problème est que Fdesouche ment, c'est résolu. C'est prouvé.

Mais le garçon qui avait remarqué le mot Food sur les cartons, dit plus tard que c'est bien qu'ils respectent leur religion, se retrouve un peu en porte-à-faux dans cette histoire.
Ce qu'il considère comme bien dans sa religion (s'il n'était pas musulman, je ne pense pas qu'il parlerait ainsi) peut être perçu négativement et on s'en sert contre ses coreligionnaires à des fins de propagande. C'est mal de manger halal, kasher, maigre le vendredi, végétarien....

Et personnellement, je ne pense pas que ce soit Maïtena Biraben qui veuille ne pas laisser certains mots au FN qui doit être une cible de l'antiracisme, c'est plutôt ce genre de raisonnement. Et la lepénisation des esprits passe comme ça, petit à petit, sans qu'on s'en rende compte.
Je trouve que ce serait mieux, si ces classes reprennent, de mieux cadrer les problèmes avant d'interroger les jeunes, surtout que si vous allez dans les écoles qui ne sont pas au fin fond de la campagne française, vous vous trouverez à faire intervenir pas mal d'enfants d'origine étrangère et souvent avec des différences culturelles.
Pas encore vu l'émission (ce soir peut-être...) mais je salue de toute façon l'initiative. Un très bon ajout aux émissions d'ASI !
Voila ou on en est demander a des gosses de nous montrer notre visage , sans être assez courageux pour interroger les parents . C'est comme ça les adultes quand ils ont trop honte ils se servent des gosses ...
très bonne initiative
Cette classe télé, même en format court, pourrait-elle devenir une émission à part entière et régulière sur le site ?
je vote à fond !
génial, le retour de cette classe télé !
c'est bien de faire ici ce qui devrait être fait dans toutes les classes du monde,
tellement indispensable !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Simple curiosité, totalement non prescriptive, mais juste pour savoir: est-ce qu'on leur a expliqué, à la fin, qui était fdesouche? ou le fait qu'iTélé est certes plus fiable qu'fdesouche mais qu'il ne faut pas non plus, pour autant, toujours croire iTélé sur parole?
Outre le fait que ce site n'appartient pas à un Bolloré milliardaire, le fonctionnement de Fdesouche n'a rien à voir avec celui d'itélé. Fdesouche n'est qu'un site centralisateur qui se contente de faire de la revue de presse. C'est ça qui est le plus symptomatique : alors qu'il y a des dizaines d'autres sites qui écrivent et produisent des analyses axés sur ces thèmes interlopes de l'identité, celui qui dérange le plus, celui que des Pierre Bergé, autre milliardaire, oeuvrent à faire tomber, c'est celui qui expose simplement les faits.
Oui, à la fin du tournage, une élève a dit qu'elle avait bien fait de se désinscrire de Facebook car les réseaux sociaux "disaient n'importe quoi" à la différence de BFM et Itélé.
Je leur ai fait un petit débrief ;)
Ce sera peut-être l'objet d'un prochain classe télé.
Ah oui... Ab incunabilis ; "dès le berceau". Tite-Live

Si je peux me permettre quelques remarques de mon cerveau malade :
- d'abord le plus effrayant c'est la petite qui dit "itélé on est sûr que c'est du vrai journalisme".
- "les migrants ne refusent pas la nourriture parce qu'elle n'est pas non-halal puisqu'en fait elle est bien halal". Ah... Oui, et pourquoi elle est halal ? ...car quand elle est non-halal ils la refusent.
- qu'ils refusent la nourriture, parce qu'ils n'ont pas faim, pourquoi pas. Qu'ils huent les policiers qui leur apportent à manger, bon. Mais qu'ils hurlent de joie quand ceux-ci repartent ? Là il y a quelque chose de bizarre. Et en scandant de joie "allah akbar" ? Ca veut dire "ouvrez la frontière", allah akbar ? Hypothèse : ces migrants musulmans, en plus d'être éreintés, sont en plus outrés qu'on leur propose des colis marqués d'une croix, le symbole chrétien. On sait que dès les débuts de la Croix Rouge au 19ème, l’Empire Ottoman s’est plaint de l’offense faite par l’emblème de la croix rouge aux soldats musulmans, et a persuadé le mouvement d’autoriser l’utilisation du croissant rouge comme emblème alternatif. Aujourd'hui c'est donc dans une trentaine de pays peuplés par les musulmans qu'on en est venu à utiliser le croissant rouge pour que tout se passe bien. Voir ces guerriers, les policiers, qui portent la croix, rebrousser chemin a certainement réveillé chez certains individus de cette foule la fierté combattante musulmane, avec l'impression de remporter sur eux une bataille. D'où le "allah akbar" et la liesse.
- pour finir de me faire des amis : ça aurait été amusant de proposer à ces enfants le thème du grand remplacement.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.