63
Commentaires

Chiffrage : Le Pen en difficulté face à Anne-Sophie Lapix

Gare aux failles dans le chiffrage d'un programme. Invitée de Dimanche+ (Canal+), Marine Le Pen a eu toute les peines à expliquer comment elle allait financer la hausse de 200 euros nette de tous les salaires inférieurs à 1,4 fois du Smic. Face à Anne-Sophie Lapix, particulièrement pugnace, la candidate du Front National s'est littéralement embourbée dans des explications incohérentes et des calculs approximatifs pour justifier sa proposition censée concerner près de 8,5 millions de travailleurs.

Derniers commentaires

Non, pitié, je ne suis pas lepeniste ( cela me ferait mal au ventre qu'on puisse penser une seconde que je défende Marine Lepen ). Cependant, Lepen avait raison avec ses 16 milliards de dépense publiques. D'ailleurs, Lapix aussi avec ses 20 milliards de dépenses de consomation pour les heureux bénéficiaires de 200€ pour moins de 1,4 SMIC : ce n'est là que malentendu ...
Citation ( Marine Lepen ) : " ... vous oubliez la TVA ... ". Tout est là. Sauf qu'elle fût incapable de s'en expliquer.
Explication : si les 8,5 millions de bénéficiaires, du fait de leurs faibles revenus, dépensaient les 20 milliards qui leurs seraient ainsi offrets, et en arrondissant la TVA de 19,6 à 20%, ils paieraint ainsi 4 millards de TVA, récupérée par l'Etat. Et la dépense publique serait de 16 milliards !
Le malentendu : Lapix avait raison avec ses 20 milliards de dépenses de consomation, et Lepen aussi avec ses 16 millards d'engagement de l'Etat.

Reste que Lepen s'est trouvée incapable de maîtriser un sujet économique aussi élémentaire, confondant dans ses explications la dépense TTC ( consomation ) avec la dépense HT ( dépense publique ). Reste que la question du financement, du fait de cette polémique, est restée en suspend : comment trouver 16 ou 20 milliards, c'est du même ordre de grandeur !
J ai l impression de regarder un match de foot entre un grand club et un club moins brillant. J ai beau préférer la prestance du grand club, son arrogance me pèse et la hargne du petit me réjouit. À quoi bon agresser les candidats extrémistes de cette manière ? Surtout quand la journaliste semble fondue dans le moule de bienséance et perfection télévisuelle. Les aspérités de la candidate sont moins repoussantes que la perfection systémique de la journaliste.
Le jour ou les medias ne se conformeront plus au Système avec leurs journalistes tout lisses et arrogants les candidats antisystémiques fleuriront nettement moins.
Anne-Sophie Lapix nous montre là les valeurs fondamentales de l'éthique du journalisme: exigence, lucidité et rapidité.
Exigence face à la contestation qui, pour être recevable, se doit d'être parfaite et inattaquable.
Lucidité face aux puissants, dont on sait qu'ils ne sont ni parfaits, ni inattaquables.
Rapidité avec les concepts: pas de temps à perdre à expliquer que les impôts, c'est pas beau.

Et toujours sans oublier d'être polie; Ah! ces "Madame"...

Cet extrait me rappelle Christine Okrent "recevant" Mélenchon lors de la campagne sur le traité constitutionnel européen.
Lapix en bonne "chienne de garde"a juste démontré la pugnacité d'une médiacrate à se poser en professeur face à une candidate qui par ailleurs n'est pas en reste sur l'enfumage...

Le ton inquisitorial employé par Mme Lapix est le même qu'elle pourrait avoir en face d'un représentant du Front de Gauche ou tout autre mouvement ne faisant pas partie des "raisonnables"...

Elle a voulut se "payer" Marine et peut se prévaloir maintenant d'avoir rempli son "contrat" de citoyenne...Je suis un farouche opposant au FN et aux fausses images qu'il donne aujourd'hui, mais suis aussi très attentif à ce "diktat" des médias et de leurs "hero(ine)s", qui de plateaux en tribunes, sont les prescripteurs de la bien pensance...
"La proposition d'une hausse de 200 euros des salaires inférieurs à 1,4 fois le Smic (soit 1500 euros) figure curieusement au chapitre "fiscalité" (et non au chapitre "pouvoir d'achat")."

Rien de curieux, puisqu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'une version de la TVA sociale (sauf que cette fois, il s'agit de la cotisation salariale, et non de la cotisation patronale).
Dans cet hypothèse, le gain pour le salarié ne sera pas de 200€, puis qu'il en redépensera une bonne partie dans des produits de consommation courante importés (généralement les moins chers, et parfois les seuls: textile, alimentation, essence). Il faudrait faire le calcul précis, mais rien ne dit qu'au contraire au final les bas salaires qui ne peuvent se permettre d'acheter que les produits les moins chers, et donc importés, ne perdront pas au final plus par cette taxe qu'ils n'en gagneraient par la baisse de leur cotisation...
Elle yest allée. Elle eut le courage et la force tranquille. Même s'il y a tjs des critiques à apporter sur son interview, je me les garderai. Ceci parce qu'elle eut le cran, elle, de l'affronter à travers des questions basées sur des faits révélant objectivement* l'absurdité du programme FN.
Un travail marxisant?

"La forme, c'est le fond qui remonte à la surface." Victor Hugo

*objectivité des faits, subjectivité des Hommes. Guy Birenbaum
J ai regardé l émission avec Anne-sophie Lapix et je peux dire que Marine Lepen etait completement à l' ouest sur le chiffrage et le coût. De plus si l on considère que Lepen veut sortir de l euro ,les 200euros qu elle veut donner ça fera combien en roupies de sansonnet?
Il me semble que la question aurait du être " comment allez vous obliger les patrons à augmenter les salaires " et non "où allez vous . trouver l'argent ". Là ,oui , la réponse de Le Pen aurait été intéressante
J'ai la trouille !....
Je n'aime pas Marine Lepen (c'est un euphémisme), je déteste l'idéologie du FN (c'est un euphémisme), j'appréciais et pense toujours apprécier A-S Lapix…alerté par différents médias de la difficulté dans laquelle avait été plongée la patronne du FN dans son interview par A-S Lapix… Je me régalais déjà de ce que j'allais découvrir en regardant l'article sur @si…

Que vous dire d'autre que : J'AI LA TROUILLE !!!
Si c'est ça mettre en difficulté Marine Lepen, si c'est ça un travail journalistique remarquable (et je rappelle que, très sincèrement, j'apprécie Lapix), si c'est tout ce que nous pouvons opposer, et nous régaler d'avoir opposé, aux idées hyper dangereuses du FN…

J'ai la trouille !… que moi, je ne sache pas démontrer avec brio l'imbécillité et la dangerosité des idées d'extrême droite, c'est normal. Je n'ai pas les outils sémantiques qui par leur magie permettraient d'étaler aux yeux des plus obtus la réalité toxique des idées d'extrême droite… mais qu'une journaliste reconnue, sur une chaîne reconnue, soit encensée par tous pour une prestation aussi dérisoire… que les analyses flatteuses prononcées au sujet de cette interview puissent m'amener à penser qu'elles sont injustes pour M. Lepen… merde alors !
J'AI LA TROUILLE, on va dans le mur !
"Le Pen peine !" ça aurait fait un titre plus journalistique.
C'est un article d'une partialité étonnante. On part de la pseudo-évidence qu'il s'agit de "minutes pendant lesquelles Marine Le Pen peine à répondre face à Anne-Sophie Lapix, très affûtée" pour concéder finalement : "Qui a raison ? Difficile de le savoir".

Lorsque j'ai vu cet extrait, avant que l'article ne sorte sur Asi, je me suis dit que Anne-Sophie Lapix était hystérique et avait juste envie de se "payer" Le Pen. Vous la trouvez "affûtée" ; pas moi, et loin s'en faut : son incompréhension vis-à-vis de cette histoire des importations, son refus de laisser Marine Le Pen expliquer ses propositions, sa réponde méprisante "merci pour la démonstration, grande leçon d'économie..." et sa conclusion du style "moi je vous posais des questions, c'est tout " étaient d'une gaminerie qui m'ont gêné pour elle. La vraie question est plutôt "pourquoi ne pose-t-elle pas des questions, c'est tout" à tous les autres invités...
Très bonne attitude d'Anne-Sophie Lapix. Elle a interrogé Marine Le Pen sur du concret ! Elle n'a pas fait 3 heures sur le "point de détail" ou le "durafour crématoire" d'il y a 25 ans, mais elle l'a questionnée sur ses propositions actuelles. C'est ce qu'il faut faire avec le FN ! Ne pas se placer sur le terrain de la "morale", sur des notions de "bien" ou de "mal", convoquer "Hitler" et les "nazis", mais être sur la réalité du programme, les propositions précises, et là, la baudruche se dégonfle en 3 minutes !

Ceci dit, j'espère que Mme Lapix sera aussi "pugnace" face aux autres candidats !
Sachant qu'un être humain chie environ 200g d'excréments dans les bons jours (et en croisière tous les jours sont bons y paraît), combien 4000 gros cons qui se la pètent sur une merde ambulante vont-ils répandre de matières fécales non coprolithes mais fortement imbibées de Sorbitol pour cause de fécalomes persistants en 6 jours pour le bien-être de poissons coprophages? Sans oublier de déduire les charges payées par les patrons-pêcheurs des dits poissons coprophages ainsi que les coûts estimés pour la sécurité sociale des conséquences prévisibles sur les consommateurs des sus-dits poissons coprophages de l'ingestion de résidus de Sorbitol frelatés par le caviar servi à volonté.

Attention au piège: ne pas tenir compte des particules radioactives résiduelles dues à l'explosion de la centrale nucléaire de Fukushima.
les meufes, ça cogne quand même beaucoup plus dur que les mecs
la pix 1 - la pen 0
Le FN c'est le FN...
Mais j'ai relevé quelques incohérences de la part d'A .S Lapix : par exemple son refus d'admettre que le prix de certains produits d'importation pouvaient baisser en agissant sur les marges des intermédiaires .
Car la discussion a tourné à un moment autour de cet aspect : qui était bénéficiaire de la fabrication des objets à très bas coût .
Alors que je n'ai aucune proximité idéologique avec le FN, je ne peux m'empêcher de penser que les journalistes font preuve d'une remarquable pugnacité (pour reprendre le terme de Sébastien) face à la bande à Le Pen, d'autant plus remarquable qu'ils sont capables d'une très grande mansuétude à l'égard des "grands partis" qui sont tout autant proprement infichus de justifier les chiffres qu'ils avancent.

Je dirais même qu'ils ont une capacité assez étonnante à se ranger aux arguments creux du gouvernement en place, et de reprendre à leur compte les bonnes évidences néo-libérales dont on nous gave actuellement, sur les causes de la crise et de l'endettement du pays (la faute aux retraités, aux vrais et surtout aux faux chômeurs, aux assistés de tous poils...).

Je vous propose un petit problème de logique : sachant que le PIB de la France a augmenté régulièrement ces dix dernières années (peu depuis 2008), que le taux de dépenses publiques est resté stable tout au long de la période (une légère augmentation depuis 2009), et que la dette publique est passée d'environ 57% à plus de 82% du PIB, où se trouve la différence ?

Allez, je vous donne un indice : paquet fiscal (hein ? mais non j'lai pas dit...).
[quote=ASI] Difficile de le savoir car le programme du FN mis en ligne sur le site internet du parti est assez flou. La proposition d'une hausse de 200 euros des salaires inférieurs à 1,4 fois le SMIC (soit 1500 euros) figure curieusement au chapitre "fiscalité" (et non au chapitre "pouvoir d'achat").
Pourquoi est-ce curieux ? La hausse du pouvoir d'achat évoqué n'est qu'un paravent cachant une baisse de la fiscalité ... Tout ça me paraît très clair, au contraire.
Le seul calcul qu'ils savent faire au FN c'est le nombre de voix que peut apporter
chaque intervention démagogique de leur candidate.
Désolé mais je vais aller (un peu) dans le sens de le Pen... même si ça m'enchante pas du tout mais alors pas du tout !!!

200 € X 8,5 millions de français = 1,7milliard par mois donc 20,4 milliard par an.

Le Pen a essayer d'argumenter : si les français consomment avec ces 200€ de pouvoir d'achat supplémentaire, l'état récupère donc de la TVA. En moyenne à 16% (chiffre le Pen, j'ai pas vérifié).

Donc (100% - 16%) = 84% ; 20,4milliards X 84% = 17,1 millards... Chiffre plus proche des 16 milliards avancés par le Pen (même s'ils étaient également faux).


Je tenais juste à préciser ceci, même si cette mesure me parait plus amusante qu'autre chose, quand on veut décrédibiliser le FN, il faut bien éplucher leurs propositions.
Par exemple on sait pas si les hypothétiques bénéficiaires de ces 200€ vont pas en mettre une petite partie à la banque tous les mois (ce qui diminuerait la part de TVA collectée sur la consommation).
Lapix s'est effectivement comportée de manière rigoureuse devant madame LePen.
C'est dommage qu'on ne voie jamais ce genre d’interview quand il s'agit de candidats du parti Républicain ou du parti Démocrate, euh pardon, de l'UMP et du PS...

Par ailleurs je ne trouve pas que ces batailles de chiffres soient particulièrement intéressantes. Un candidat au poste président de la Republique Française, n'a pas à être un comptable ou un huissier. Ce qu'on lui demande, c'est d'avoir une vision, des idées pour un pays, après c'est à son équipe technique de trouver la façon de les appliquer. Il y en a toujours une, c'est une question de volonté politique. (D'ailleurs même dans le monde impitoyable des entreprises c'est exactement la même chose... Steve Jobs, par exemple, le super patron que tout le monde admire, ne montait pas ses ordinateurs lui même, il ne les planifiait pas, ni les dessinait, il était ni ingénieur, ni programmeur, il avait un idée de ce que devait être l'informatique et s’était entouré d'une équipe qui était chargé de la réaliser... Avec des raisonnements purement techniques, ou comptables, pour le meilleur ou pour le pire, personne ici n'aurait son petit Iphone:))

L'argent il y en a foison, nous le voyons tous les jours dans ces chiffres astronomiques qui sont consacrées à la dette aux diverses subventions et autres cadeaux fiscaux destinées aux banques et aux entreprises du CAC40.

Tant qu'il n'y aura pas des vraies propositions remettant en cause les abus de plus en plus flagrants du capitalisme, il n'y aura aucun espoir de sortir de cette spirale de la crise.
Faire des petites promesses et autres calculs comptables sur le prix du ticket de métro, sans faire un audit de la dette et remettre en cause les conseils du FMI et des AAA, revient tout simplement à suivre le même chemin qu'un pays comme la Grèce...
Merci pour cet article clair, incisif et instructif.

J'ai toujours pensé que le meilleur moyen de combattre le FN ou du moins de s'opposer à ses idées pour la France, était justement de rentrer très concretement dans l'analyse des mesures proposées et la faisabilité de leur mise en application. Ne vous vous êtes jamais demandé pourquoi le FN ne parle jamais de son bilan? Car oui, le FN a un bilan. Le FN a été aux affaires. Certes sur le plan local, mais aux affaires quand même. Or, que découvre t'on? Le FN à Toulon, Vitrolles, Orange a un bilan qui n'en est pas un... Affairisme, imbroglio politico/financier (Le Chevallier), condamnation judiciaire (Mégret), clientélisme, retour de la censure, discrimination, hausse des impots, fuite des entreprises... Bref, nous l'aurons compris, le FN fait pire que ce qu'il dénonçait...
"Le Pen a suggéré d'augmenter "de 200 euros net les rémunérations les salaires jusqu’à 1,4 fois le SMIC" en diminuant les charges salariales des entreprises."

Qu'est ce que c'est que cette histoire d'augmenter les salaires en "diminuant les charges salariales des entreprises" ? Ca m'a l'air bien délirant aussi mais je n'ai pas envie de me taper le programme internet du FN écrit en gris clair sur blanc pour trouver comment il justifie ça, est ce que quelqu'un voit une logique la dedans ? (au passage il y'a une répétition c'est peut etre ça qui m'embrouille)
J'adore : si je fais le calcul, quelqu'un qui gagne 1,4 fois le SMIC, donc moins que moi aujourd'hui, avec ses 200 euros de bonus, gagnera plus que moi. Voilà qui est super juste.
Bonjour
C'est au delà des calculs qu'il y a des failles dans ce programme.
Parce que dire que les émigrés prennent la place de français, j'aimerai bien la voir avec une pelle dans la boue d'une tranchée.
Un très bon article du Monde sur l'aspect économique du programme du FN : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/13/les-recettes-du-fn-pour-financer-son-programme_1629288_1471069.html

Personnellement, je trouve cela très glaçant...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.